Le Canada écrase la Suède en quarts

Qui rebondira le mieux après la déroute de mardi ? Battus 4-0 par les Finlandais, les champions du monde canadiens ont vu s'interrompre leur série de seize victoires consécutives. Pour sa part, la Suède n'a pas existé contre la Russie.

Canada Suede 700 160519 981Ce sont donc deux équipes fragilisées qui s'affrontent pour ces quarts de finale, la Suède découvrant la Yubileiny arena de Saint-Pétersbourg. Les soucis physiques se sont un peu arrangés et, sur le papier, l'équipe a fière allure. Gustav Nyquist compte sept buts en sept matchs, Alex Wennberg sept passes et un but, et Linus Omark six passes, mais aucun but. Les trois hommes ont porté l'offensive scandinave depuis le départ. Le renfort de Mattias Ekholm en défense fera du bien. Le vétéran de Nashville a marqué dès son premier match et soulagera un peu Adam Larsson et ses 23 minutes par match.

Côté canadien, Derick Brassard mène l'attaque avec neuf points dont six passes et un ratio de +9. Taylor Hall compte six buts, Matt Duchene huit points et Connor McDavid sept assistances - mais pas de but. Malgré tout, la défaite contre la Finlande a mis le doute sur la défense et sur le poste de gardien. Coupable face à la Finlande, Talbot doit se reprendre.

Talbot tient le fort

Canada Suede 160519 999Le portier d'Edmonton rassure rapidement : tir de Nyquist dans l'axe, tour de cage d'Ekholm... La Suède prend le jeu à son compte, avant que le Canada ne confisque le palet et bataille férocement dans les bandes. Portés vers l'avant, les joueurs de Bill Peters trouvent des décalages et Ryan Ellis teste deux fois de suite Jakob Marström.

Ce temps fort s'arrête à la sixième minute lorsque Brendan Gallagher est puni pour un faire trébucher dans la neutre. Il faut attendre la dernière seconde de supériorité pour une occasion majeure. Ekholm prend un rebond et le détourne du gant.

Deux minutes plus tard, ce même Ekholm se trouve de l'autre côté et assiste au jeu de puissance canadien. La pression monte et la défense coupe bien les lignes de passe dans l'enclave. Néanmoins, le Canada ne quitte plus la zone de Markström dans les minutes qui suivent. Cette domination territoriale finit par payer à 1'21" de la pause. O'Reilly reçoit le palet dans l'axe après plusieurs secondes à tourner autour. Mark Scheifele traîne devant la cage et dévie la rondelle pour son quatrième but du tournoi (1-0). Après vingt minutes, l'avantage au score parait vraiment logique (12 tirs à 6).

Canada Suede 700 160519 1421

Démonstration canadienne

Talbot vit une soirée relativement paisible. Après une minute, il sort la plaque sur une montée rageuse et un tir excentré d'Adam Larsson, puis un tir de l'aile de John Norman. Le Canada maîtrise tout de même son sujet et domine la possession.

Canada Suede 160519 1302Burakovsky commet une charge à la tête qui lui vaut deux minutes et une méconduite. Le jeu de puissance se montre très maladroit et n'arrive pas à s'installer. À onze secondes de la fin de pénalité, Dumba - muet jusque là dans le tournoi - expédie un tir violent plein axe, qui transperce la défense et trompe Marström, masqué (2-0).

La Suède ne fait pas grand chose et la frustration ressort. À la mi-match, Marchand et Sundström se frictionnent dans la neutre et un quatre-contre-quatre en découle. McDavid fait parler sa vitesse et efface un défenseur pour se présenter seul face au gardien. Markström a anticipé et les deux hommes se percutent. Le portier de Vancouver garde le palet et le jeune attaquant des Oilers finit dans la cage (photo).

But Canada 160519 1322La domination canadienne est sans partage. De retour sur la glace, Marchand surgit dans le trafic pour bonifier un rebond sur le plexiglas d'un tir de Dumba (3-0, photo). Dumba marque donc un but et une passe, lui qui était resté muet jusque là.

Le dernier Canadien sans point, c'est Max Domi. Le jeune attaquant ne tarde pas à ouvrir son compteur et convertit en hauteur un deux-contre-un avec son compère champion du monde junior Sam Reinhart (4-0). Un but inscrit juste après le temps mort suédois, particulièrement inefficace donc !

Les deux gardiens se mettent ensuite en valeur. Talbot de la plaque, Markström de l'épaule sur Gallagher, le score reste à 4-0. Hall prenant deux minutes, une chance de réduire l'écart avant la pause se présente. L'imprécision des passes tue la bonne possession et le Canada revient au complet, virant avec quatre buts d'avance après deux périodes.

Canada Suede 700 160519 1680

Un six contre trois rarissime

Canada Suede 160519 1101La Suède repart avec de bonnes intentions et expédie deux tirs du point d'appui. Le deuxième est dévié en route et il faut un grand écart de Talbot spectaculaire pour fermer l'angle au poteau et bloquer la chance suédoise d'Erik Gustafsson (le 56...). Après deux minutes de pression, le Canada reprend de l'air et repart à l'assaut. Un contre mené par Klasen donne un deux-contre-un et Lundberg se heurte à Talbot, attentif.

Le Canada n'insiste plus trop dans son jeu offensif, et défend. Gallagher prend même deux minutes le long de la bande pour un accrochage. Rielly le suit pour crosse haute et Talbot rassure sa défense. Markström sort pour un attaquant et c'est un six contre trois ! La prestation du jeu de puissance, médiocre, se heurte à Talbot, et le manque de mobilité ne perturbe pas la défense. Les tirs sont hors cadre et le palet même pas tenu en zone offensive...

Après cet échec, le Canada enterre la Suède. Adam Larsson dans le coin relance dans l'axe et Stone intercepte pour fusiller Markström (5-0). Et on déroule... Hall déborde à gauche et envoie au fond pour Gallagher. Brassard récupère et surprend Markström en angle fermé (6-0). Le match est plié et le Canada ne force même pas sur un dernier surnombre suédois.

Canada Suede 160519 1248Large victoire canadienne donc, avec un froid réalisme et une maîtrise impressionnants. La Suède n'a jamais vraiment paru en mesure de perturber son adversaire. Cam Talbot a bien rebondi dans les buts, avant que ses coéquipiers ne capitalisent sur la moindre erreur adverse. Il n'y avait pas photo entre les deux équipes ce soir.

Désignés joueurs du match : Ryan O'Reilly (Canada) et Mikael Backlund (Suède)

Commentaires d'après-match :

Morgan Rielly (défenseur du Canada) : "C'est bien d'avoir retrouvé de l'impact offensif après le match contre la Finlande. Talbot a fait du gros travail et notre jeu en infériorité aussi. Il a été décisif quand le score n'était que de 1-0. Le six-contre-trois à la fin était une première pour tout le monde je crois ! Ils ne pouvaient pas changer à la volée et devaient attendre un arrêt de jeu pour remettre le gardien."

Matt Dumba (défenseur du Canada) : "Nous étions déçus après la Finlande mais cela ne voulait rien dire, il restait des matchs à jouer. Ce soir, nous avons fait plein de petites choses mieux, notamment bien jouer le palet en haut de leur défense. Talbot a été monstrueux ce soir et c'était important pour nous. Mon but ? un jeu près de la balustrade qui revient vers moi. Je ne crois pas que le gardien ait pu voir quoi que ce soit."

Cam Talbot (gardien du Canada) : "J'ai reçu de l'aide de l'attaque ce soir. Il y avait beaucoup de concentration. Ils ont très bien joué à trois contre six, ce qui n'est pas une situation que l'on voit souvent. J'ai toujours pu voir les tirs et je n'ai jamais été en grand danger."

Jakob Markström (gardien de la Suède) : "Nous avons été en difficulté tout le tournoi et cela s'est vu ce soir. Les matchs contre les Tchèques et les Russes étaient même gênants. Ce soir, ils ont capitalisé sur leurs chances et nous n'avons pas bien joué. Rien n'arrivait dans le jeu, donc cela valait le coup de tenter à six contre trois."

Pär Mårts (entraîneur de la Suède) : "Nous étions à 5 contre 3 et devions marquer, donc pourquoi ne pas tenter ? Mais nous n'avons pas été assez bons. Nous n'avons pas bien géré nos un-contre-un dans ce match."

Canada Suede 160519 1447

Canada - Suède 6-0 (1-0, 3-0, 2-0)
Jeudi 19 mai 2016, 20h15. Yubileiny Arena de Saint-Pétersbourg. 6090 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman (RUS) et Maksim Sidorenko (BLR) assistés de Judson Ritter (USA) et Sakari Suominen (FIN)
Pénalités : Canada 10' (2', 4', 4') ; Suède 18' (2', 4'+10', 2').
Tirs : Canada (12, 8) ; Suède (6, 8).

Évolution du score :
1-0 à 18'39" : Scheifele assisté de O'Reilly et Stone
2-0 à 26'05" : Dumba assisté de Stone et Scheifele (sup. num.)
3-0 à 32'02" : Marchand assisté de Dumba et Scheifele
4-0 à 32'13" : Domi assist& de Reinhart et Matheson
5-0 à 51'05" : Stone
6-0 à 53'22" : Brassard assisté de Gallagher et Hall

Canada Suede 160519 1478

Canada

Attaquants :
Taylor Hall (2', +1) - Derick Brassard (+1) - Corey Perry (C)
Brad Marchand (2', +1) - Connor McDavid - Matt Duchene (A)
Boone Jenner (+1) - Sam Reinhart (+1) - Brendan Gallagher (4', +1)
Ryan O'Reilly (A, +3) - Mark Scheifele (+3) - Mark Stone (+2)
Max Domi (+1)

Défenseurs :
Morgan Rielly (2', +1) - Chris Tanev (+1)
Ryan Ellis - Ryan Murray
Cody Ceci (+3) - Mike Matheson (+3)
Matt Dumba (+2)

Gardien :
Cam Talbot

Remplaçant : Calvin Pickard (G). Réserviste : Ben Hutton.

Suède

Attaquants :
Linus Omark (-2) - Mikael Backlund (-3) - Jimmie Ericsson (C, -2)
Gustav Nyquist - Alexander Wennberg - André Burakovsky (2'+10')
John Norman - Johan Sundström (2', -1) - Linus Klasen (-3)
Martin Lundberg - Mattias Sjögren (-1) - Mattias Ritola
Robert Rosén (-1)

Défenseurs :
Adam Larsson (-1) - Erik Gustafsson [n°29] (A, -1)
Mattias Ekholm (2', -3) - Anton Lindholm (-2)
Oscar Fantenberg (-1) - Johan Fransson (-2)
Erik Gustafsson [n°56]

Gardien :
Jacob Markström (sorti de sa cage entre 45'25" et 48'50")

Remplaçant : Viktor Fasth (G). Réservistes : Joel Lassinantti (G), Magnus Nygren (D), Patrik Cehlin (A).

Canada Suede 160519 1697