San Jose, première

Les Sharks de San José se sont qualifiés pour la première finale de coupe Stanley de leur histoire. Retour sur la finale de conférence Ouest qui les opposait aux Blues de St. Louis.


Match 1
La série commence mal pour les Sharks. Sur leur glace, les Blues se montrent les plus réalistes en s'imposant 2-1. Pourtant, les Californiens dominent l'essentiel de la partie, notamment en deuxième tiers (16-5 en tirs). Au final, Brian Elliott sort 31 tirs. Après des buts de David Backes et Tomas Hertl en première période, à quelques secondes d'écart, c'est Jori Lehterä qui donne la victoire aux siens dans ce deuxième tiers. Le match a été marqué par deux buts refusés : un de Berglund au premier tiers, refusé pour obstruction sur Jones, et un de Karlsson pour les Sharks en fin de deuxième, le sifflet de l'arbitre ayant été un peu trop rapide.

St. Louis - San José 2-1 (1-1, 1-0, 0-0)
1-0 à 15'04" : Backes assisté de Shattenkirk et Schwartz
1-1 à 15'38" : Hertl assisté de Pavelski et Burns
2-1 à 29'15" : Lehterä


Match 2
Les Sharks n'ont pas fait de détail dans le match 2 en écrasant les Blues 4-0 en déplacement. Martin Jones obtient un blanchissage de 26 arrêts pour un match dominé de bout en bout par les visiteurs. San José prend l'avantage par sa quatrième ligne avec un joli tir du poignet de Wingels. Le jeu de puissance prolifique de San José fait la différence dans la suite du match, avec deux tirs bien placés de Brent Burns. Le jeu en infériorité se montre tout aussi efficace en tuant quatre minutes de pénalité de Marleau en début de troisième tiers, juste avant le deuxième but de Burns.

St. Louis - San José 0-4 (0-1, 0-1, 0-2)0-1 à 02'07" : Wingels assisté de Zubrus et Braun
0-2 à 27'04" : Burns assisté de Pavelski et Couture (sup. num.)
0-3 à 51'58" : Burns assisté de Marleau et Couture (sup. num.)
0-4 à 59'41" : Zubrus (cage vide)


Match 3
Deuxième blanchissage consécutif de Jones (22 arrêts) pour le premier match à domicile des Sharks, dominateurs de bout en bout dans cette rencontre. St. Louis est désormais muet depuis 150 minutes, les stars de l'équipe étant complètement muselées par le duo Vlasic-Braun. Le gardien des Blues Brian Elliott concède trois buts en quatorze tirs et laisse sa place à Jake Allen après le deuxième but du match de Thomas Hertl, ailier d'une première ligne intenable. Le premier est un lancer balayé en hauteur sur une passe de Pavelski, le second un tir du poignet sur un service de Thornton. Entre les deux, Joonas Donskoi, dans l'axe et d'un tir du poignet, avait creusé l'écart. Les changements dans l'alignement de Ken Hitchcock (entrée de Jaskin et Pääjärvi, modifications de lignes) n'ont donc rien donné...

San José - St. Louis 3-0 (1-0, 1-0, 1-0)
1-0 à 15'53" : Hertl assisté de Pavelski et Thornton
2-0 à 31'44" : Donskoi assisté de Couture
3-0 à 46'09" : Hertl assisté de Thornton et Pavelski


Match 4
Les Blues se réveillent enfin et égalisent dans la série avec une performance aboutie - bien aidée par des Sharks maladroits. Allen débute dans les cages des Blues et signe 31 arrêts. St. Louis exploite bien les erreurs adverses et ouvre le score en supériorité, Brouwer recevant une passe de Fabbri depuis la ligne de fond. Quatre minutes plus tard, Jones peine à contrôler un tir de Fabbri, Lehterä finit le travail en exploitant une erreur de Burns. Le jeu de puissance des Sharks ne parvient pas à réduire le score et se fait même punir sur un contre de Brodziak en deuxième tiers. Ce même Brodziak creuse encore l'écart à la mi-match sur une passe de Jaskin, d'un tir entre les jambes de Jones. Le portier de San José cède alors sa place à James Reimer. Pavelski redonne espoir à son camp en convertissant une énième passe de Thornton, et les Sharks dominent le dernier tiers (16-5 en tirs). Brouwer ne laisse cependant aucune chance de retour en marquant lui aussi un doublé, avant un but en angle fermé de Tierney, un but cage vide de Pietrangelo et ultime tir de près de Karlsson. St. Louis égalise donc, mais son capitaine David Backes n'a pas pu jouer les deux derniers tiers.

San José - St. Louis 3-6 (0-2, 0-2, 3-2)
0-1 à 06'14" : Brouwer assisté de Fabbri et Stastny (sup. num.)
0-2 à 10'11" : Lehterä
0-3 à 26'09" : Brodziak assisté de Schwartz (inf. num.)
0-4 à 30'11" : Brodziak assisté de Jaski et Paajarvi
1-4 à 41'05" : Pavelski assisté de Thornton et Martin
1-5 à 43'55" : Brouwer assisté de Steen et Stastny (sup. num.)
2-5 à 46'57" : Tierney
2-6 à 55'39" : Pietrangelo (cage vide)
3-6 à 56'28" : Karlsson


Match 5
San José s'est accroché, et St. Louis n'a pas réussi à conserver ses avantages. Au final, les Sharks, efficaces et déterminés, prennent l'avantage dans la série. Une mise au jeu gagnée en attaque permet à Vlasic d'ouvrir le score de loin. Les Blues ne tardent pas à réagir et Schwartz égalise, son premier but en quatorze matchs, sur un rebond. Brouwer donne l'avantage aux locaux d'un but digne du base-ball en reprenant mi-hauteur un rebond d'un tir de Stastny. Les Sharks poussent et égalisent en deuxième tiers par Ward, en supériorité, lui aussi en prenant un rebond mi-hauteur. Les équipes spéciales sont à l'honneur dans ce match et le rookie Fabbri replace son équipe en tête d'un lancer balayé à travers la foule. St. Louis parait contrôler, mais craque en fin de deuxième tiers. Thornton, encore lui, trouve son capitaine Pavelki dans le slot pour le 3-3. Un but qui casse le moral des Blues, qui cèdent dès la reprise lorsque Pavelski dévie superbement un tir lointain de Burns. Les Sharks verrouillent face à une équipe désemparée. La sortie du gardien Allen offre deux buts cage vide.

St. Louis - San José 3-6 (2-1, 1-2, 0-3)
0-1 à 03'51" : Vlasic assisté de Pavelski et Thornton
1-1 à 07'04" : Schwartz assisté de Backes et Berglund
2-1 à 15'08" : Brouwer assisté de Stastny et Steen
2-2 à 24'37" : Ward assisté de Vlasic et Martin (sup. num.)
3-2 à 31'58" : Fabbri assisté de Parayko et Pietrangelo (sup. num.)
3-3 à 38'33" : Pavelski assisté de Thornton et Couture (sup. num.)
3-4 à 40'16" : Pavelski assisté de Burns et Hertl
3-5 à 59'06" : Tierney assisté de Thornton (cage vide)
3-6 à 59'27" : Ward (cage vide)


Match 6
Ken Hitchcock revient à Elliott pour ce dernier match, mais le gardien se trouve abandonné par sa défense. Il est battu d'entrée par l'inévitable Pavelski, rapide sur un tour de cage après une échappée de Thornton. Les Sharks contrôlent et creusent l'écart en deuxième tiers avec une belle déviation de Joel Ward sur un tir de Burns. St. Louis s'accroche et tue une double pénalité de Upshall, mais se heurte ensuite à un Jones intraitable devant Lehterä puis Parayko. Ward assomme la partie sur un bon travail de Couture, puis un contre spectaculaire mené par Marleau et Couture décale Donskoi pour un joli tir. Le match est plié et San José se relâche un peu trop. Tarasenko, muselé par Vlasic toute la série, sort enfin de sa boîte et signe un doublé en fin de partie, tout d'abord en recevant dans le slot une passe de Lehterä, puis en marquant en angle fermé. Couture boucle le score cage vide.

San José rejoint donc la finale de la coupe Stanley pour la première fois de son histoire. Créée en 1991-1992, la franchise s'est qualifiée pour les playoffs lors de dix-huit des vingt-deux dernières éditions, mais n'avait jamais gagné plus de deux matchs en finale de conférence. Un exploit enfin réussi, alors que les deux vétérans Thornton (1347 matchs) et Marleau (1411) n'ont jamais atteint cette finale. D'ailleurs, seul le gardien Jones compte une coupe Stanley (remplaçant de Quick en 2014 pour le titre de Los Angeles) et seul Zubrus et l’entraîneur De Boer ont atteint la finale (2012 avec New Jersey). Ce déficit d'expérience n'a finalement pas pesé, San José ayant copieusement dominé la série face à des Blues sans doute fatigués par deux séries en sept manches précédemment.

San José - St. Louis 5-2 (1-0, 1-0, 3-2)
1-0 à 03'57" : Pavelski assisté de Thornton et Hertl
2-0 à 25'02" : Ward assisté de Burns et Tierney
3-0 à 43'01" : Ward assisté de Couture et Marleau
4-0 à 48'11" : Donskoi assisté de Couture et Marleau
4-1 à 51'39" : Tarasenko assisté de Lehterä et Parayko
4-2 à 56'25" : Tarasenko assisté de Stastny et Pietrangelo
5-2 à 59'40" : Couture assisté de Vlasic (cage vide)