Rapaces de Gap - Linköping HC (CHL, groupe K)

Deux jours après la défaite contre Jyväskylä, Gap remet le couvert face à Linköping.

Les Lions suédois s'annoncent encore plus redoutables que les Finlandais, grâce à de nombreuses individualités de renom. On trouve ainsi dans l'effectif les deux frères internationaux norvégiens Ken Andre et Mathis Olimb, vétérans de multiples championnats du monde - Mathis fut le MVP de la CHL 2015, terminant meilleur buteur et pointeur -, mais aussi des joueurs d'expérience, comme le capitaine Niklas Persson (37 ans), aux 112 sélections pour la Tre Kronor, champion du monde 2013. Niclas Bergfors fut un ancien premier choix de draft des Devils, élu il y a quelques années dans la All-Rookie Team NHL, et compte 173 matchs NHL - mais il sera absent pour ce match. Le clan nord-américain compte Andrew Gordon, Broc Little et Garrett Roe, figures de l'AHL. La défense, très jeune, s'appuie sur les grands espoirs Gabriel Carlsson (19 ans) et Gustav Forsling (20 ans), ce dernier ayant été drafté au premier tour par Columbus. Le jeune Vilmos Galló, 20 ans, figure enfin parmi les meilleurs espoirs hongrois. Le club a terminé 3e de la saison régulière en Suède avant de perdre en quarts de finale l'an dernier. L'entraineur Dan Tangnes affiche des ambitions claires : remporter cette compétition !

Gap plie et résiste

Les Suédois prennent immédiatement le jeu à leur compte et obtiennent le premier jeu de puissance du match à 2'37". Les Rapaces restent bien en place et ne concèdent pas d'occasion. L'essentiel du jeu reste favorable à Linköping, au patinage impressionnant. Si Raphaël Faure teste Hogberg, c'est plutôt Näkyvä qui se montre dangereux de loin. Fouquerel repousse. La pression monte à mesure que les combinaisons suédoises gagnent en précision. Forsling lance du côté gauche à travers la foule pour une nouvelle chance, imité peu après par Forsling à travers la foule. Le palet ne quitte guère la zone des Rapaces et Thillet concède deux minutes (11'50"). La défense plie, et Fouquerel réalise un sauvetage à bout portant sur Little.

Gap tente de sortir de sa coquille et Carr s'approche du but, mais, juste après, Ferguson est sanctionné pour un accrochage. La punition ne tarde pas. Le palet tourne bien et Kristensen expédie une mine en hauteur. Olimb, bien placé, reprend en pleine lucarne (0-1). Le jeu s'équilibre un peu dans la foulée, même si Hogberg passe une soirée tranquille. Le bouillant public des Rapaces goûte cependant moyennement plusieurs décisions arbitrales - quelques accrochages litigieux oubliés, mais une faute de Labrecque derrière sa cage bien sanctionnée juste avant la sirène.

Un Fouquerel de gala

Les locaux défendent bien pendant la minute quarante restant à un de moins. La pression suédoise dépasse cependant la limite et Karlsson rejoint le banc des punis pour une vilaine charge sur Carr. Les efforts ne paient pas, les tirs étant bloqués par les défenseurs. Linköping reprend son jeu vers l'avant et Galló force Fouquerel à sortir une belle mitaine. Gap reste bien en place et défend bien. Kevin King en profite même pour prendre de vitesse un arrière dans la neutre et trouver Hogberg du revers. Fouquerel tient bien sa ligne sur une partie de billard dans l'enclave et le palet est dégagé. Malheureusement pour les Rapaces, King concède deux minutes en zone offensive et laisse son camp à un de moins à la mi-match. La pression monte et Gap résiste, tuant la pénalité. Fouquerel se montre intraitable et sauve encore un tir du cercle gauche.

Une bonne accélération sur l'aile droite force Carlsson à commettre une faute et les Rapaces reçoivent un jeu de puissance. Il ne donne rien mais donne des couleurs aux Gapençais, plus actifs vers l'avant dans les minutes qui suivent. L'échec avant gêne les Suédois, qui commettent des erreurs de relance inhabituelles. Malheureusement, le jeu de passes des Rapaces ne suit pas et Faure est puni pour obstruction sur un palet revenu dans son camp. La défense des joueurs de Basile tient bon, et il n'y a toujours qu'un but de retard après deux périodes.

Gap tout près de l'exploit

Gap efface la première pénalité et prend confiance. Ferguson obtient une occasion sur un rebond de Labrecque et les Rapaces s'approchent du but d'Hogberg. Le rythme grimpe et les occasions s'enchaînent des deux côtés. Di Dio Balsamo d'un côté, Lilja de l'autre et Fouquerel brille. La meilleure chance revient à Bernier, servi en retrait. Seul devant la cage, le Canadien échoue sur Hogberg ! Les Suédois déboulent en contre et il faut un Fouquerel de gala pour maintenir le score à 0-1.

Le jeu s'anime de plus en plus. À toute vitesse, Gap tente de revenir au score et Fouquerel tient son équipe qui se découvre. À 8'29" de la fin, Labrecque et Hansson se chauffent devant la cage et sortent tous les deux pour deux minutes. À quatre contre quatre, les Suédois font parler leur patinage et Forsling, en tête de cercle, met tout ce qu'il a dans son tir. Fouquerel approche des cinquante arrêts, sans laisser de rebond. Les minutes défilent et Gap reste à portée. Mais à 4'35", Faure touche le patin d'un adversaire en déséquilibre et le fait tomber. Le jeu de puissance de Linköping entre en scène. Forsling contrôle à la bleue et lance à travers le trafic. Broc Little surgit du revers pour bonifier le rebond (0-2). Gap ne lâche rien et King voit son tir dans l'axe contré sur une passe en retrait. Fouquerel laisse sa place à un attaquant, avec un ultime tir de Ross contré.

Les Suédois s'imposent donc 2-0, à l'usure, après s'être heurté à un Fouquerel exceptionnel (50 arrêts) et une défense concentrée. Gap peut être satisfait de sa prestation : la mentalité, la combativité étaient positifs et la défense a montré beaucoup de rigueur et d'application. Une défaite encourageante.

Désignés joueurs du match : Peter Hansson (Linköping) et Jesse Craige (Gap).

Réactions d'après-match :

Clément Fouquerel (gardien de Gap) : "C'est un très gros match de tout le groupe, qui s'est donné les moyens de jouer soixante minutes à fond, contrairement au match contre les Finlandais. On est satisfaits, même si on ne l'est pas du deuxième but, alors qu'on aurait pu chercher les prolongations. C'est l'une des grosses équipes européennes. Mais ce travail sera important pour la suite. Le match retour sera plus compliqué, il faudra travailler fort défensivement, ce qui servira pour la Magnus Saxoprint, mais prendre aussi du plaisir. Ce n'est pas anodin de jouer des équipes comme ça. Il faut donner le meilleur de soi, pour bien représenter le club et la France. Linköping a une équipe homogène, avec du talent, qui travaille fort. Là, on est crevés ! Ils patinent fort, on a moins de temps, mais cela permet d'apprendre pour l'avenir."

Marc-André Bernier (attaquant de Gap) : "Aucun regret, on a travaillé fort soixante minutes. On a tenu le 1-0 tout le long et j'ai une chance d'égaliser, je m'en veux. Gros match de Fouquerel. On doit maintenant rester concentrés pour les matchs retour. On a deux matchs contre Lyon pour préparer les systèmes. On reste sur deux gros matchs où on a montré qu'on pouvait rivaliser en patinage. Notre seul ennemi, c'est nous-mêmes. Il faut donner le meilleur de nous-mêmes, mettre le palet au fond, limiter les erreurs techniques. Les Finlandais jouaient de manière très collective, avec des petites passes rapides, physiques. Les Suédois étaient plus individuels. Nous, on doit seulement jouer à notre façon, nous amuser."

Luciano Basile (entraîneur de Gap) : "Je suis très fier de mes joueurs. On a livré un gros, gros combat. Les joueurs ont été excellents défensivement, appliqués, compacts, solidaires, avec des crosses actives. Ils ont travaillé fort et, même si offensivement on a pas eu la maîtrise du palet, il y a eu deux-trois occasions. Je ne suis pas déçu, juste très fier. Réagir comme ça après le match de vendredi... On a été meilleurs que vendredi, je suis très satisfait. Les matchs retour ? Ils vont être remontés, ce sera encore plus dur là-bas. On sort avec plus de satisfactions qu'eux. Ils auront à cœur de nous mettre la misère. Ce sont des avions sur glace, on fait ce qu'on peut, on ne peut pas faire plus. Techniquement, les Suédois sont supérieurs aux Finlandais. Jyväskylä, ils sont physiques, mettent la pression à la nord-américaine. Les Suédois sont plus joueurs, plus techniques, plus habiles. Ce soir, ils ont eu de la difficulté car on ne leur a pas laissé de temps et d'espace, même s'ils ont maîtrisé le match. Comme ils sont meilleurs que les Finlandais, nous avons eu moins d'occasions même si on est restés à un tir de l'égalisation. Le but pour nous était surtout de ne pas connaître de trou, de n'avoir aucun moment de relâche. C'est une bonne expérience pour nos jeunes joueurs qui vivaient ce type de match pour la première fois. Ils peuvent avoir la tête haute. Fouquerel ? C'est le joueur du match, mais comme il l'a été vendredi, j'ai voulu récompenser un autre, et j'ai choisi Craige, qui a été défensivement juste, combatif. Tout cela augure bien pour le championnat. Certaines équipes ont plus de moyens, mais si l'on montre les mêmes efforts, nous serons difficiles à jouer."

 

Rapaces de Gap - Linköping 0-2 (0-1, 0-0, 0-1)
Dimanche 21 août 2016, 19h00. Alp'Arena de Gap, 1628 spectateurs.
Arbitrage de MM. Nikolic (AUT) et G. Barcelo (FRA) assistés de MM. Pointel et J. Barcelo (FRA)
Tirs : Gap 9, Linköping 52.
Pénalités : Gap 16', Linköping 6'

Récapitulatif du score
0-1 à 15'24" : K.A. Olimb assisté de Kristensen et M. Olimb (sup. num.)
0-2 à 56'04" : Little assisté de Forsling et Roe (sup. num.)
 

Rapaces de Gap

Attaquants
Dimitri Thillet - Dave Labrecque - Marc-André Bernier (C)
Christian Isackson - Brett Ferguson - Matthew Vidal
Kevin King - Kevin Da Costa (A) - Benoit Valier
Marius Serer - Maurin Bouvet - Cédric Di Dio Balsamo

Défenseurs
Pierre Crinon - Thomas Carr
Maxwell Ross - Jesse Craige
Raphaël Faure - Loïc Chapelier
Emmanuel Alvarez-Magana - Thibaut Farina

Gardien :
Clément Fouquerel

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G)

Linköping HC

Attaquants
Emil Sylvegård - Niklas Persson (C) - Broc Little
Henrik Törnqvist - Ken Andre Olimb - Mathis Olimb
Garrett Roe - Andrew Gordon (A) - Jakob Lilja
Vilmos Galló - Simon Hellholm - Niklas Fogström
Sebastian Karlsson (A)

Défenseurs
Gabriel Carlsson - Kristian Näkyvä
Gustav Forsling - Niclas Lundgren
Eddie Larsson - Emil Kristensen
Petter Hansson

Gardien :
Marcus Hogberg

Remplaçant : Jacob Johansson (G)
Absent : Niclas Bergfors (A)