Belle journée pour le hockey féminin

Dimanche, la fin du Tournoi des quatre nations à Albertville et la draft CWHL ont apporté de bonnes nouvelle pour l'équipe de France féminine.

LogoFRALa Suisse était le dernier adversaire des Bleues, la Nati qui avait déjà battu la France 5-1 cinq jours plus tôt. Vingt-quatre heures après avoir résisté face aux Japonaises - présentes en élite mondiale ces deux dernières années - en menant 2-0 avant de céder dans les dix dernières minutes, les Françaises ont de nouveau régalé le public savoyard en battant les Helvètes 4-3. La performance est d'autant plus remarquable que la Suisse était médaillée de bronze aux derniers Jeux olympiques de Sotchi. Ce n'est toutefois pas la première fois que la France bat la sélection féminine à la croix blanche, la dernière victoire remontant au 7 novembre 2014 (4-1).

Avec cette dernière victoire, la France termine à la troisième place de ce Tournoi des quatre nations avec également deux victoires contre la Slovaquie (5-1, 5-0). Des résultats encourageants alors que se profile cette saison une échéance très importante. Toujours en lice pour un ticket olympique, les Bleues disputeront un tournoi intermédiaire en fin d'année à domicile, à Cergy-Pontoise dans la toute nouvelle Aren'Ice, futur bastion des équipes de France. Du 15 au 18 décembre 2016, la France devra se défaire de la Lettonie, de la Chine et d'un dernier qualifié pour espérer atteindre le Tournoi de qualification olympique prévu en février 2017 au Japon.

Capitaine des Bleues depuis plusieurs années, Marion Allemoz demeure le moteur de l'équipe de France lors des grands rendez-vous. Quelques heures après avoir inscrit un doublé décisif contre la Suisse ce dimanche, la centre a été repêchée au cinquième tour du repêchage de la Canadian Women's Hockey League, un des deux circuits majeurs d'Amérique du Nord avec la NWHL, par les Canadiennes de Montréal. La capitaine Allemoz ne sera pas forcément dépaysée puisqu'elle évoluait ces dernières années à l'Université de Montréal, engagé sur le réputé circuit universitaire canadien du CIS aux côtés de ses coéquipières et compatriotes Lore Baudrit et Emmanuelle Passard. Elle ne sera toutefois pas la première joueuse française à évoluer en CWHL puisque Virginie Bouetz-Andrieu avait déjà évolué sur ce circuit entre 2012 et 2015, d'ailleurs à Montréal lorsque l'équipe s'appelait encore les "Stars" avant d'être baptisée "Canadiennes" suite au partenariat avec l'organisation NHL des Canadiens il y a un an.

Autant décisive avec l'équipe de France qu'avec les Carabins de Montréal en CIS, la réussite de Marion Allemoz, à 27 ans, se voit récompensée et c'est une nouvelle forme de reconnaissance pour le hockey féminin français qui poursuit son rêve : celui de défiler à PyeongChang en 2018.