Le roi Loui

Vingt-quatre heures après la victoire des Lions à domicile, Finlandais et Suédois se retrouvaient cette fois-ci à Göteborg pour le deuxième affrontement préparatoire à la Coupe du monde.

ERIKSSON Loui 150511 298Göteborg et son club de Frölunda, ce sont de vieilles connaissances pour quelques joueurs de cette équipe de Suède. On pense d'emblée à Henrik Lundqvist, cette fois-ci présent devant la cage Tre Kronor, et au défenseur ultra offensif Erik Karlsson. On pense moins à l'attaquant Loui Eriksson qui, il est vrai, évoluait il y a dix ans aux Indians, encore jeune espoir dans l'ombre de Lundqvist, Daniel Alfredsson et Per-Johan Axelsson présents en raison du lock-out NHL. 

Lors de la première confrontation, Marcus Krüger s'est blessé à la main, il a été remplacé pour ce match par le réserviste Mikael Backlund. Avec Lundqvist, c'est le seul changement suédois, alors que Tuukka Rask succède à Pekka Rinne devant le but des Leijonat.

La Finlande connaît un début de match désordonné et plusieurs de ses joueurs sont sanctionnés. Ristolainen est envoyé en prison 1'47" après Haula, ce qui offre un double avantage numérique très court à la Suède. Ce sera suffisant. Le Team Suomi manque de concentration après l'engagement et Henrik Sedin réussit à centrer malgré la présence de Jokipakka pour Loui Eriksson qui ouvre le score avec une certaine facilité (1-0). Et si Eriksson était le régional de l'étape le plus en vue ce soir ? À deux minutes de la première pause, le néo-Canuck se jette pour reprendre une passe de derrière le but d'Henrik Sedin et double la mise (2-0).

Patric Hörnqvist triplera même le score en deuxième période, ou plutôt Sami Vatanen qui détourne lui-même un centre dans son propre but (3-0). Mal en point, les Lions finiront par se réveiller en deuxième période. Rasmus Ristolainen réduit d'abord la marque puis Mikko Koivu, d'une superbe reprise sous la barre, inscrit un but à seulement deux secondes de la fin du deuxième tiers-temps (3-2).

La Finlande respire un peu plus... avant de sombrer une fois de plus dans les dix dernières minutes. Bloqué contre la bande, Filip Forsberg parvient tout de même à exécuter une passe dans le dos, Nicklas Bäckström arrive plein champ et trompe à son tour Tuukka Rask (4-2). Trois minutes plus tard, Patric Hörnqvist prend tout le monde de vitesse couloir droit et réalise un parfait tir croisé (5-2). L'addition se corse sérieusement mais les Finlandais inscriront un troisième but superbe. Jyrki Jokipakka, à proximité de son but, effectue une longue passe à mi-hauteur vers Erik Haula qui contrôle de la main, s'échappe dans le dos de la défense et bat Lundqvist (5-3). Le public de Göteborg aura tout de même le privilège de voir un sixième but suédois grâce à Filip Forsberg (6-3).

HAULA Erik 140518 209Avec une défense suédoise davantage concentrée et un jeu offensif inspiré, la Suède a pris sa revanche sur son rival. Néanmoins, pour son retour dans son ancien jardin, Henrik Lundqvist n'aura pas eu une réussite totale avec seulement 11 arrêts sur 14 tentatives finlandaises et c'est un autre ancien joueur de Frölunda qui lui a volé la vedette.

Devant sa famille, ses amis et son ancien public de Göteborg - onze ans après sa dernière apparition sous l'uniforme de Frölunda - Loui Eriksson a jeté les bases du succès avec son doublé dans le premier tiers-temps. Comme prévu, son association avec les jumeaux Sedin a été redoutable, comme elle le fut par le passé en permettant à la Suède de décrocher le titre mondial en 2013. De bon augure pour cette Coupe du monde, mais aussi pour la saison des Canucks puisque Loui Eriksson évoluera désormais toute l'année avec les frères Sedin à Vancouver. 

Avec 8 points au total, l'autre trio composé de Filip Forsberg, Patric Hörnqvist et Nicklas Bäckström s'est également brillamment illustré. Toutefois, un virus à l'estomac a perturbé l'attaquant d'Anaheim Rikard Rakell qui a dû prolonger les examens à Göteborg. Il sera finalement remplacé par l'attaquant des Blues de Saint Louis, Patrik Berglund. C'est donc sans Rakell que la sélection suédoise a pris son avion pour Washington... avec la sélection finlandaise puisque la NHL avait réservé le même vol pour les deux équipes, rivales devant l'éternel ! 

Commentaires d'après-match

Patric Hörnqvist (attaquant de la Suède) : "Cette victoire nous donne évidemment de la confiance. Nous étions du bon côté pendant toute la soirée, nous avons exercé une grande pression sur la cage et nous avons bien joué."

Henrik Lundqvist (gardien de la Suède) : "Nous concernant, je crois que c'était vraiment un bon match. Nous étions rapides et nous avons obtenu beaucoup d'occasions. En fin de deuxième période, ils ont trouvé le rythme avec quelques jeux de puissance mais dans l'ensemble, nous avons très bien joué. C'est plaisant de terminer la semaine avec une victoire ici en Suède, à Göteborg."

Lauri Marjamäki (entraîneur de la Finlande) : "Le résultat n'est pas bon mais je crois pourtant que nous avons joué un meilleur match que celui de jeudi. C'est important pour nous de nous développer avec ces matchs préparatoires avant le tournoi. Il est essentiel que nous soyons prêts le dimanche 18 septembre contre les jeunes stars [d'Amérique du Nord U23 ndlr]."


Suède - Finlande 6-3 (2-0, 1-2, 3-1).
Samedi 10 septembre 2016 à 19h00 au Scandinavium de Göteborg. 12044 spectateurs.
Arbitrage de Eric Furlatt (CAN) et Tobias Björk (SUE) assistés d'Andreas Malmqvist et Henrik Pihlblad (SUE).
Pénalités : Suède 12' (2', 8', 2'), Finlande 14' (8', 4', 2').
Tirs : Suède 29 (14, 9, 6), Finlande 14 (2, 10, 2).

Évolution du score :
1-0 à 08'56" : Eriksson assisté de H.Sedin et Ekman-Larsson (sup.num.)
2-0 à 18'06" : Eriksson assisté de H.Sedin et D.sedin (sup.num.)
3-0 à 33'55" : Hörnqvist
3-1 à 36'53" : Ristolainen assisté de Koivu et Donskoi (sup.num.)
3-2 à 39'58" : Koivu assisté de Donskoi et Ristolainen
4-2 à 51'54" : Bäckström assisté de Forsberg et Hörnqvist
5-2 à 54'45" : Hörnqvist assisté de Forsberg
5-3 à 56'34" : Haula assisté de Jokipakka et Lindell
6-3 à 57'53" : Forsberg assisté de Hörnqvist


Suède

Attaquants :
Daniel Sedin (-2, 2') - Henrik Sedin (-1) - Loui Eriksson (-1)
Filip Forsberg (+4) - Nicklas Bäckström (+3, 2') - Patric Hörnqvist (+4)
Carl Hagelin - Mikael Backlund (-1, 2') - Jakob Silfverberg (6')
Gabriel Landeskog (-1) - Carl Söderberg (+1) - Rikard Rakell 

Défenseurs :
Mattias Ekholm - Erik Karlsson 
Victor Hedman (+2) - Anton Strålman (+2) 
Oliver Ekman-Larsson - Niklas Hjalmarsson 

Gardien :
Henrik Lundqvist

Remplaçant : Jacob Markström (G). En tribune : Jhonas Enroth (G), Hampus Lindholm, Miarcus Krüger (main).

Finlande

Attaquants :
Patrik Laine - Aleksander Barkov - Jussi Jokinen (-1)
Mikael Granlund (2') - Mikko Koivu (-2) - Joonas Donskoi (-2)
Teuvo Teräväinen - Valtteri Filppula (2') - Jori Lehterä
Leo Komarov (2') - Erik Haula (2') - Lauri Korpikoski

Défenseurs : 
Rasmus Ristolainen (4') - Olli Määttä (-1)
Sami Vatanen (-2) - Jyrki Jokipakka (2')
Esa Lindell (+1) - Ville Pokka

Gardien :
Tuuka Rask

Remplaçant : Pekka Rinne (G). En réserve : Mikko Koskinen (G), Sami Lepistö, Sebastian Aho.