Le Canada déjà impressionnant

Le Canada entre en jeu dans ce qui reste un peu "sa" compétition, même si elle a été rebaptisée Coupe du monde depuis vingt ans.

Les Tchèques peuvent s'inspirer du "Team Europe" et se dire qu'ils jouent sans pression, car personne ne s'attend à leur victoire. Leur gardien Michal Neuvirth a déjà déjoué certains pronostics en gagnant ses galons de titulaire pendant la préparation. C'est son premier match officiel en équipe nationale.

MARCHAND Brad 160506 409La partie démarre sur les chapeaux de roues avec une première minute dantesque. Les Tchèques filent à 3 contre 2, et Martin Hanzal centre pour la déviation d'Ondrej Palat à bout portant, mais Carey Price détourne de la botte. L'action se poursuit avec un tir contré de la bleue, et Jay Bouwmeester, récupérant le palet devant sa cage, envoie aussitôt Crosby en échappée ! La mitaine de Neuvirth met fin à cette séquence à couper le souffle.

On peut alors croire à un grand match. Les Tchèques sont dans le coup, et Ales Hemsky fait même tinter la transversale à la sixème minute sur un tir en angle qui tente de trouver le maigre trou de souris laissé par le bon placement de Price. Mais la partie bascule sur une inspiration de Crosby qui tire depuis l'arrière de la cage, droit dans l'omoplate de Neuvirth (1-0, 08'26"). Les Tchèques réclament l'appel à la vidéo car la crosse de Stamkos était entre les jambières du gardien, mais les arbitres concluent que cela n'a pas eu d'incidence sur l'action.

La ligne Marchand-Crosby-Bergeron, déjà séduisante pendant la préparation, confirme qu'elle va marquer ce tournoi de son empreinte. Elle ajoute deux buts supplémentaires en fin de tiers. Bergeron gagne l'engagement en zone offensive pour Crosby, et Marchand dévie subtilement en l'air le lancer de la bleue de Brent Burns (2-0, 17'08"). Dans la dernière minute, Cervenka envoie quasiment Sobotka en échappée... sauf que Crosby est revenu pour une intervention défensive capitale.

Dans les dernières secondes, le défenseur tchèque Michal Kempny n'a plus qu'à relancer pour finir la période, mais il se fait subtiliser le palet par derrière par Brad Marchand, qui centre pour la reprise de Bergeron pendant que Crosby maque le gardien (3-0, 19'59"). C'est d'autant plus cruel pour les Tchèques que le but est rentré... à sept centièmes de seconde de la sirène ! Tombé sur l'action, Kempny réclame en vain une faute à l'arbitre avant de regagner tristement son banc.

DUCHENE Matt 160506 285C'est toute l'équipe tchèque qui est affectée par ce but. En plus, l'attaquant Radek Faksa a dû quitter ses coéquipiers pour une blessure au "haut du corps". La deuxième période n'est plus que souffrance pour eux. Le maître-passeur Joe Thornton apprécie en connaisseur le caviar du revers que lui sert Sidney Crosby (4-0, 27'07").

Les Tchèques ont encore échappé au pire : ils n'ont pas encore subi d'infériorité numérique complète (la première avait duré quinze secondes). Lorsque Zbynek Michalek accroche Getzlaf, il observe ses collègues peiner à défendre leur enclave. Michal Neuvirth plonge une première fois pour un arrêt spectaculaire du bouclier, mais en fin de prison, la passe du revers de Jonathan Toews passe entre les jambes de Vojtech Polak qui plonge vainement au sol pendant que Getzlaf le contourne et rend le palet à Toews seul face au but (5-0, 34'45").

Même tarif à la pénalité suivante, quand Nakladal retient Perry. Le lancer de la bleue d'Alex Pietrangelo bénéficie de l'écran de Toews encore laissé seul devant le gardien (6-0, 52'41"). Le score est peut-être dur vis-à-vis de l'offensive tchèque, car Cervenka a touché la transversale à son tour, il est malheureusement mérité pour la défense...

Étoiles du match : *** Sidney Crosby (CAN), ** Patrice Bergeron (CAN), * Drew Doughty (CAN).

Commentaires d'après-match

Matt Duchene (attaquant du Canada) : "Nous sommes venues humblement dans ce tournoi, nous savons que nous pouvons gagner mais nous respectons tous nos adversaires. Price a fait de bons arrêts et nous a aidés à prendre confiance. Sidney Crosby a montré pourquoi, à mon avis et à celui de beaucoup de gens, il est le meilleur joueur du monde. Il est évidemment exceptionnel offensivement, mais son backcheck sur Vladimir Sobotka en fin de première période était son action la plus impressionnante, par sa vitesse de repli et sa lecture du jeu. Une fraction de secondes plus tard, et Sobotka a un breakaway qui aurait pu changer le match. Nous savons ce qui sera en jeu pour les Américains, nous savons qu'ils seront désespérés. Ce sera un grand test pour nous."

Josef Jandac (entraîneur de la République Tchèque) : "Fondamentalement, nous n'avons rien pu faire. Quand nous étions en train de perdre, j'ai même ressenti de la frustration en essayant de lutter pour trouver des solutions. Pas beaucoup de positif, à part peut-être les dix premières minutes. Nous étions en retard dans tous les domaines. En rejoignant le vestiaire à 3-0, ce fut du vent dans les voiles pour nos adversaires et un clou dans notre cercueil. Nous n'avions pas assez de vitesse, nous étions comme du papier dans les combats. En termes de cohérence et de compétence, notre adversaire nous a clairement dominés. C'est aussi vrai sur le jeu de puissance. Nous avons réfléchi à épargner Michal [Neuvirth], mais il a dit qu'il se sentait bien. Ces buts ne vont pas à son débit. Nous savions que nous affrontions la meilleure équipe du monde. Sa force sur le papier est énorme. Mais sur la glace, parfois cela ne se traduit pas. Nous voulions que les joueurs soient confiants. Malheureusement, nous avons échoué. Il n'y avait qu'une seule équipe sur la glace."

Michal Neuvirth (gardien de la République Tchèque) : "C'était difficile mentalement, mais j'ai essayé de me battre et je voulais attraper tous les tirs. Malheureusement, j'ai pris six buts, ce qui fait beaucoup. Pour moi, c'est une bonne expérience qui m'aidera plus tard dans ma carrière. Ce fut un match très difficile, surtout devant la cage. Ils m'ont aveuglé, je pense que ce fut l'une des plus grandes différences. Leur gardien a vu presque tous les palets, je n'en ai aperçu que la moitié."

Michal Kempny (défenseur de la République Tchèque) : "Après le match, j'ai eu du mal à m'endormir. Nous avons pris une leçon. De mon côté ce match n'a pas été parfait, cela ne sert à rien de faire des excuses. J'ai mal géré ce match et je dois l'accepter. Chacun de nous voulait bien jouer. Ce qui était une erreur. Contre l'Europe, il nous faudra jouer simple. Leur premier match a montré que la qualité de l'équipe européenne est énorme. Il faudra rebondir. C'est un jour nouveau, chaque match repart à zéro."

 

Tchéquie - Canada 0-6 (0-3, 0-2, 0-1)
Samedi 16 septembre 2016 à 20h00 au Air Canada Centre de Toronto. 18978 spectateurs.
Arbitrage d'Eric Furlatt et Chris Lee (CAN) assistés de Steve Miller et Michel Cormier (CAN).
Pénalités : Tchéquie 6' (2', 2', 2'), Canada 12' (4', 4', 4').
Tirs : Tchéquie 27 (12, 7, 8), Canada 50 (14, 21, 15).

Évolution du score :
0-1 à 08'26" : Crosby assisté de Marchand et Stamkos
0-2 à 17'08" : Marchand assisté de Burns et Crosby
0-3 à 19'59" : Bergeron assisté de Marchand
0-4 à 27'22" : Thornton assisté de Crosby et Duchene
0-5 à 34'45" : Toews assisté de Getzlaf et Tavares (sup. num.)
0-6 à 52'41" : Pietrangelo assisté de Doughty et Tavares (sup. num.)
 

Tchéquie

Attaquants :
Milan Michálek (-1) - Tomáš Plekanec (C, -1) - Jakub Voráček (-1)
Ondřej Palát (-1) - Martin Hanzal (-2) - David Pastrňák (-1)
Aleš Hemský (-1) - Radek Faksa (-1) [sorti à 20'] - Michael Frolík (-1)
Dmitrij Jaškin (-1) - Vladimir Sobotka - Roman Červenka (-1)

Défenseurs :
Jakub Nakládal (-1, 2') - Andrej Šustr (-2, 2')
Michal Kempný (-1) - Roman Polák (-2)
Michal Jordán (-1) - Zbynek Michálek (-1, 2')

Gardien :
Michal Neuvirth

Remplaçant : Petr Mrázek (G). En réserve : Ondrej Pavelec (G), Tomáš Kundrátek, Michal Birner .

Canada

Attaquants :
Logan Couture - Jonathan Toews - Corey Perry
Brad Marchand (+3, 2') - Sidney Crosby (+4) - Patrice Bergeron (+2)
John Tavares - Ryan Getzlaf (2') - Steven Stamkos (+1, 2')
Matt Duchene (+1, 2') - Ryan O'Reilly - Joe Thornton (+1)

Défenseurs :
Marc-Edouard Vlasic - Shea Weber
Jay Bouwmeester (+2, 2') - Drew Doughty (+2)
Alex Pietrangelo (+2) - Brent Burns (+2, 2')

Gardien :
Carey Price

Remplaçant : Corey Crawford (G). Réservistes : Braden Holtby (G), Jake Muzzin (D), Claude Giroux (A).