Amiens - Épinal (Ligue Magnus, 2e Journée)

Amiens prend ses premiers points

Amiens et Épinal ont connu des fortunes diverses pour la première journée de Ligue Magnus. Battus par Angers, les Gothiques doivent déjà réagir face à un GamYo large vainqueur de Chamonix-Morzine malgré de nombreuses absences.

Les deux équipes ont leur lot d’absents pour la rencontre. Brisebois, pour suspension, et Berzins, sur blessure, manquent à l’appel côté amiénois, tandis que Kazarine est de retour. La liste est légèrement plus importante pour les Spinaliens, puisque Kloucek, Scalzo et Susanj sont absents. Privé de trois défenseurs, Stéphane Barin doit remanier son effectif, et ce sont Arrossamena et Martin qui basculent en défense.

Powerplay parfait

Le match est à peine démarré que les Gothiques se montrent dangereux. Seulement quinze secondes de jeu et Kloz charge violemment Legault dans le dos et contre la bande. La pénalité est logiquement sifflée, la supériorité amiénoise s’installe, et Amiens frappe. Riendeau côté gauche tente sa chance, Hocevar repousse, mais Legault est au rebond et se fait « justice » pour l’ouverture du score (1-0, 01’23).

Amiens Epinal 17 09 2016 1Épinal profite d’une supériorité pour prendre le contrôle du jeu mais se montre inefficace. Le GamYo garde la possession du palet stérilement, les Gothiques ne sont pas réellement inquiétés. Une pénalité sifflée contre Riendeau, pour une perte de casque ramassé avant de rentrer au banc, donne le même résultat. Amiens est solide défensivement et ne concède aucune réelle occasion. Il faut attendre un shoot de Mulle qui prenait la direction de la lucarne pour que O’Keefe se montre.

Une dernière pénalité dans la période, litigieuse, va faire bouger le compteur une seconde fois. Amiens fait tourner le palet en zone offensive, Champagne transmet à Crowder sur le côté droit du but, le Canadien trouve Riendeau au deuxième poteau qui ne rate pas la mise (2-0, 19’00). Le powerplay amiénois est parfait sur ce tiers avec deux buts en deux occasions.

Amiens en contrôle

Amiens Epinal 17 09 2016 2D’entrée de deuxième tiers, Épinal trouve le poteau. Avertissement sans frais pour les Amiénois, qui repartent de l’avant. Sur un tir anodin de Kazarine, Hocevar pense avoir contrôlé le rebond mais finit par relâcher le palet, Champagne en profite pour donner trois buts d’avance à ses partenaires (3-0, 25’11).

Épinal est bien plus dangereux sur cette deuxième période et la belle reprise de Hordelalay est stoppée par un très bel arrêt de O’Keefe. C’est ensuite au tour de Soudek de se signaler, seul, en contre, mais son slap manque le cadre. Soudek se distingue ensuite d’une différente manière. Un accrochage entre Nechala et lui se finit en bagarre, et les deux joueurs sont expulsés.

Quelques instants plus tard, Amiens obtient une supériorité et parvient à s’installer et à se montrer dangereux. Crowder sert Béron, étrangement seul dans l’axe, mais Hocevar repousse le lancer. La dernière tentative du tiers est pour Bouchard avec un tir du poignet sans réelle conviction, bien stoppée par O’Keefe.

Défense héroïque

Épinal tente de revenir rapidement dans le match. Cacciotti seul côté gauche tire mais le palet atterrit directement sur O’Keefe. Le gardien amiénois se montre d’ailleurs impérial sur le peu de travail dangereux.

Amiens recule un peu plus et commet des fautes. Kazarine part en prison pour une charge relativement dangereuse sur Le Blond qui peine à se relever. La supériorité spinalienne est à nouveau stérile, mais le GamYo parvient enfin à marquer, une minute après le retour à 5 contre 5. Gutierrez part côté gauche et centre pour Bouchard, l’ancien Amiénois pousse le palet au fond (3-1, 48’39). Les Amiénois réagissent plutôt mal au but et M.Fabre sévit. Une pénalité de banc mineure est attribuée à Amiens ainsi qu’une méconduite destinée à Maxime Legault. Une minute plus tard, c’est au tour de Yanick Riendeau de le rejoindre. Rémi Thomas complète la prison, puisque le banc amiénois écope à nouveau de deux minutes.Amiens Epinal 17 09 2016 3

Situation de rêve qui se présente pour le GamYo : 2 minutes de double supériorité numérique pour recoller aux Gothiques. Les Amiénois vont toutefois se montrer héroïque sur cette phase de jeu. Une défense de fer couplée à un manque de créativité spinalienne, et Amiens se sort de quatre minutes d’infériorité sans prendre de but, dans un Coliséum debout pour encourager les siens durant cette très longue phase.

Épinal se procure une dernière opportunité grâce à Cacciotti, seul dans l’axe, mais l’attaquant canadien se heurte une nouvelle fois à O’Keefe. Stéphane Barin fait sortir Hocevar durant les deux dernières minutes et les Amiénois en profitent, Crowder récupère le palet en zone défensive, tente sa chance et marque, Amiens tue le match et prend ses trois premiers points (4-1, 58’45).

Élus meilleurs joueurs du match : Danick Bouchard pour Épinal, Joël Champagne pour Amiens.

 

Amiens – Épinal 4-1 (2-0, 1-0, 1-1)
Vendredi 16 septembre 2016 à 20h à la patinoire du Coliséum, 1734 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Charlotte Girard et Sébastien Levasseur.
Pénalités : Amiens 53' (4', 2'+5'+20',12'+10'), Épinal 35' (4', 2'+5'+20', 4')
Tirs cadrés : Amiens 20 (6, 7, 7), Épinal 26 (5, 12, 9)

Évolution du score :
1-0 à 01'23 : Legault assisté de Champagne et Riendeau (sup. num.)
2-0 à 19'00 : Riendeau assisté de T. Crowder et Champagne (sup. num.)
3-0 à 25'11 : Champagne assisté de Kazarine et Bault
3-1 à 48'39 : Bouchard assisté de Gutierrez et Klimicek
4-1 à 58'45 : T. Crowder (cage vide)

 

Amiens

Attaquants :
Tim Crowder (+1) – Joël Champagne (C, +2) – Fabien Kazarine (+1, 4')
Yannick Riendeau (4') – Joey West (-1, 2') – Maxime Legault (A, -1, 10')
Rudy Matima – Yannick Offret – Rémi Thomas (4')
Thomas Suire – Quentin Fauchon – Loïc Coulaud

Défenseurs :
Romain Bault (+2) – Fabien Bourgeois (+1)
Nicolas Leclerc – Jonathan Narbonne (-1)
Tomas Nechala (5'+20') – Grégory Béron (A, +1)
Axel Prissant (-1)

Gardien :
Mitch O’Keefe

Remplaçant : Corentin Cunsolo (G).

Épinal

Attaquants :
Florian Sabatier – Steven Cacciotti (A) – Romain Chapuis (-1)
Danick Bouchard (4') – Alexandre Mulle (-1) – Anthony Rapenne
Dominik Fujerik (2') – Romain Gutierrez (2') – Mathieu Le Blond (A)
Hugo Vinatier – Pierre-Charles Hordelalay – Robin Soudek (5'+20')

Défenseurs :
Vojtech Kloz (2')– Jiri Klimicek
Arnaud Faure (-1) – Nicolas Arrossamena (C, -2)
Martin Charpentier – Maxime Martin

Gardien :
Andrej Hocevar

Remplaçant : Lucas Savoye (G).