Wasquehal - Rouen II (Division 2, poule A, 2e journée)

Une nouvelle ère a commencé dans la métropole lilloise. Frédéric Nilly parti encadrer les jeunes de Genève après une décennie marquée par la découverte de la Division 2 et la structuration du club, c'est Fabien Chardon qui succède à son mentor aux commandes de l'équipe première, sous la direction du nouveau président Damien Catry. Ce dernier remplace Guy Decock, à la tête des Lions pour leur retour au jeu et au troisième niveau national, et encore présent au micro pour cette première à domicile. La saison fut inaugurée par une victoire à l'extérieur, grâce notamment au renfort des Amiénois Corentin Cunsolo dans les cages et Loïc Coulaud, auteur du premier filet, tous deux décisifs face aux Castors d'Asnières, chez qui ils étaient prêtés l'an dernier...
 
Pour affronter Rouen, de retour dans le Nord près d'un an et demi après le carré final de Division 3, les Lions comptent une fois de plus sur les renforts de la capitale régionale, sorte de clin d’œil à la réforme des collectivités territoriales, les instances délibérantes de la nouvelle région Hauts-de-France se réunissant à Lille et Amiens selon leur configuration.
 
Parmi les nouveaux figure Thomas Suire, auteur de son premier filet en Magnus la veille au soir face à Nice. Multipliant les présences, le numéro 8 ne tarde pas à trouver ses marques sur la glace de Serge-Charles et se révélera être l'un des principaux animateurs d'une soirée démarrée par un ballet de va-et-vient entre les deux camps. Après environ quatre minutes sans arrêt de jeu, Mathieu Mony est le premier à lancer vers Corentin Cunsolo, qui gèle le disque. Les Lions ripostent par Clément Garrido, à l'affût au cœur de la défense, mais le pressing illicite de Zajac sur Benet est sanctionné.
 
Sur la supériorité, Msumbu alerte Antonin Marcelle, dont le contrôle du patin est suivi d'un essai du revers maîtrisé par le portier. En contre-attaque Thomas Suire se joue de Pierrick Gourre et pivote pour employer Julien Gaubert. Au retour de son banni, Wasquehal se montre dangereux par son capitaine N'Guyen, d'un tir frappé de la droite, puis Benjamin Louf, de retour de Dunkerque dans la semaine, cherche Martin Domian au centre, mais le Slovaque se heurte à son tour au gardien franco-belge avant de trouver la barre transversale.
 
La défense venue des bords de Seine commet quelques erreurs dans la relance ; Suire en profite et envoie Martin Lagrise vers une cage bien gardée. Masqué, Gaubert écarte le tir de Charley Marcos, mais, sur un nouveau palet perdu dans sa zone, il finit par s'incliner face à Simon Angielczyk, qui l'ajuste à ras glace (1-0 à 17’58"). Le tiers s'achève sur ce court avantage, malgré un dernier coup de semonce venu d'un lancer d'Aurélien Zajac depuis la neutre, sur lequel Gaubert se fait une frayeur, perdant le palet de vue.
 
Les Dragons reprennent le jeu avec de meilleures intentions et n'attendent que vingt secondes pour rétablir l'égalité. L'ancien capitaine local Roman Moreau récupère un lancer initial de la ligne bleue et se retourne rapidement pour tromper Cunsolo (1-1 à 20’20"). Sorti de sa cage, ce dernier revient ensuite à temps pour sauver les meubles, écartant par la suite un essai de Fritz-Dreyssé, au plus fort de la pression. Mencik expédié en geôle, le jeune gardien amiénois se couche sur une tentative de Julien Thomas et fait face à Marcelle, monté reprendre la passe de Cartron.
 
Si, au retour à cinq, les renforts amiénois tentent de relancer Wasquehal en harcelant la défense des Dragons, celle-ci se montre désormais plus sécurisante, mettant fin à un numéro du jeune local Martin Lagrise et se repliant sur Angielczyk. L'escouade mise en place par Ari Salo prend le contrôle du jeu et, après six minutes dans le tiers médian, a déjà lancé aussi souvent qu'au premier acte.
 
Après une intervention de la crosse de Corentin Cunsolo pour intercepter la passe de Beziau vers Durant, seul au centre, les deux formations se retrouvent tour à tour en supériorité. Sur son premier jeu de puissance, Wasquehal est dangereux sur un tir de Benjamin N'Guyen, convoité par Angielczyk et à l'origine d'un cafouillage aux abords de la cage. Unique frayeur pour les visiteurs, à leur tour en avantage quand Thomas Suire tente de riposter à Roman Moreau, auteur au préalable d'une charge qui aurait pu être dangereuse pour son adversaire, devant la porte du banc nordiste. Moreau profite de l'aubaine pour signer le doublé, d'un lancer précis vers la lucarne droite (1-2 à 32’19").
 
Certes, Martin Lagrise lance au ras du poteau gauche, Wasquehal est désormais pris de vitesse par les assauts successifs de Dragons nullement rassasiés. En témoigne l'accélération d'Axel Benet, en débordement sur la droite pour contourner la cage et employer Cunsolo, orphelin pour la fin de tiers de Marc-Antoine Herbet, défenseur très en vue chez les locaux et victime de l'intensité physique normande, que Thomas Suire sent passer à son tour.
 
L'attaquant à la licence bleue provoque une nouvelle faute rouennaise au début de la troisième période, un cinglage d'Axel Benet. Les hommes de Fabien Chardon mettent le feu à la cage gardée par Julien Gaubert, à la tâche pour écarter le palet face à Domian. Charley Marcos en hérite sur la droite pour subir le même sort que son buteur slovaque, mais Benjamin Louf rôde sur le rebond (2-2 à 44’09"). Cette égalité recouvrée peut être mise à mal dans les secondes suivantes, une contre-attaque menée par Enzo Cantagallo se terminant par une intervention salutaire, de la botte, de Corentin Cunsolo.
 
Une charge trop appuyée envoyant Charley Marcos pour un long séjour sur le banc, Rouen a l'occasion de reprendre les devants. Ses « vétérans » de 30 et 29 ans se démènent pour organiser le jeu de puissance. Julien Thomas isole Roman Moreau, idéalement placé devant la cage, d'où il redirige le caoutchouc trop à droite. Les jaunes et noirs peinent ensuite à trouver la solution, leur portier concédant un dégagement interdit, au grand désarroi d'un Ari Salo courroucé… le temps pour Ludovic Duchesne de glaner une deuxième mention d'assistance, l'ouverture le long de la balustrade étant contrôlée par Kevin Beziau. Le lancer à travers l'écran de Benjamin Louf prend Cunsolo à revers et donne le sourire à l'attaquant de retour au jeu cette saison (2-3 à 50’57").
 
Duchesne est ensuite moins inspiré, contraint de retenir un adversaire avec six minutes à faire. Sur cette ultime supériorité, les Lions multiplient les lancers par leur assistant capitaine Herbet, l'un d'eux donnant lieu à un bel arrêt de Gaubert, vigilant face à un Martin Domian peu en réussite et sécurisant sur deux salves de Verschaeve et Louf, écartées malgré le trafic. Fabien Chardon demande son temps mort à 134 secondes du dernier coup de sirène. Corentin Cunsolo déserte la cage et son compère Thomas Suire se démène à l'entrée de la zone pour contourner le bloc. Il est toutefois déséquilibré et perd le contrôle du palet, dont Arthur Nadaux s'empare pour trouver le fond des filets, pour la troisième fois en deux matchs. Les récriminations du banc wasquehalien n'y changeront rien (2-4 à 57’58"), la rencontre démarrée sur un rythme intéressant se terminant dans la tension.
 
Malmenés au premier tiers-temps, les hommes d'Ari Salo ont su redresser la barre et prendre progressivement le contrôle des débats pour empocher une deuxième victoire en autant de sorties, après une saison à quatre gains.
 
 
Wasquehal – Rouen II 2-4 (1-0, 0-2, 1-2)
Samedi 24 septembre 2016 à 18h30 à la patinoire Serge-Charles. 435 spectateurs.
Arbitrage de Julien Peyre assisté de Maxime Laboulais et Antoine Debucquet.
Pénalités : Wasquehal 20' (2’, 6', 2'+10'), Rouen II 8' (0’, 4’, 4’).
Tirs : Wasquehal 35 (13, 5, 17), Rouen II 26 (6, 8, 12).
 
Évolution du score :
1-0 à 17’58" : Angielczyk assisté de Marcos
1-1 à 20’20" : Moreau assisté de Sucré et Thomas
1-2 à 32’19" : Moreau assisté de Duchesne et Sucré (sup. num.)
2-2 à 44’09" : Louf assisté de Herbet et N'Guyen (sup. num.)
2-3 à 50’57" : Beziau assisté de Duchesne et Cantagallo
2-4 à 57’58" : Nadaux assisté de Quignard, cage vide
 
 
Wasquehal
 
Attaquants :
Martin Domian - Clément Garrido - Benjamin N’Guyen (C)
Charley Marcos - Thomas Suire - Lucas Herrera-Mione
Martin Lagrise - François Piquet -  Simon Angielczyk
Aurélien Zajac - [Suire] - Matisse Bienaimé
 
Défenseurs :
Marc-Antoine Herbet (A) – Theo Kalisa
Benjamin Louf - Yannick Brodatzki
Thibault Verschaeve - Jakub Mencik
 
Gardien :
Corentin Cunsolo (sorti de 57’46" à 57’58")
 
Rempaçants : Jean-Christophe Rohart (G), Maxime Pattou, Baptiste Vernieuwe. Absent : Robin Morvan (blessé).
 
Rouen II
 
Attaquants :
Alexandre Sucré (C) - Roman Moreau - Julien Thomas
Julien Msumbu - Joran Reynaud - Antonin Cartron
David Fritz-Dreyssé - Arthur Nadaux - Hugo Quignard
Hugo Dumont – Kévin Beziau - Axel Benet
 
Défenseurs :
Ludovic Duchesne - Robin Merlin
Pierrick Gourre - Mathieu Mony
Antonin Marcelle - Enzo Cantagallo
 
Gardien :
Julien Gaubert
 
Remplaçant : Erwan Jaouen (G).