Angers - Bordeaux (Ligue Magnus, 6e journée)

Défaite encourageante pour les Ducs 

Après trois revers consécutifs, Angers reçoit Bordeaux et son armada canadienne pour cette sixième journée de Ligue Magnus. Le Haras – déserté depuis le début de saison – n'a pas fait le plein mais est quand même généreusement garni (environ 800 spectateurs).

Les Ducs voient peu à peu leur infirmerie désemplir puisque Charles-Olivier Roussel est aligné sur la feuille de match. Seul Yannick Riendeau n'est pas sur la glace. Bordeaux, de son côté, doit se passer de deux attaquants : Matthais Terrier et David Gilbert.



DUCSvsBOX sept2016 001WebLes Boxers – encouragés par une dizaine de supporters venus faire le déplacement – prennent le match par le bon bout. Malgré une domination stérile, ce sont les protégés de Philippe Bozon qui mettent du rythme dans cette rencontre. Mais, force est de constater qu'il n'y a pas de véritables occasions à se mettre sous la dent en ce début de rencontre.

Seul un tir de Robin Gaborit côté droit vient quelque peu bousculé la sérénité des Boxers. Le tir du numéro 11 angevin est dévié de l'épaule gauche par Sébastien Ylönen, le gardien girondin (3'51'').

Les débats s'équilibrent peu à peu et Angers vient plus qu'à son tour envahir la zone adverse. Alors que les Ducs sont en position offensive, Jean-Philippe Côté récupère le palet et sert Vincent Kara lancé côté droit. Cette magnifique passe permet à Kara de se retrouver en deux contre un avec François Bouchard. Ce dernier, servi à gauche, ne se fait pas prier pour transpercer la mitaine de Léo Bertein, bien mal positionné sur cette action (0-1, 12'53'').

La fin de ce tiers est dominée par les Boxers, galvanisés par cette ouverture du score. Après une pénalité pour crosse haute de l'attaquant angevin Jonathan Lessard, les Bordelais campent littéralement dans la zone adverse, mais les Angevins ne craquent pas et résistent tant bien que mal aux assauts répétés de leurs hôtes..



DUCSvsBOX sept2016 018WebAu retour des vestiaires, Angers se retrouve une nouvelle fois en infériorité numérique, suite à une obstruction (sévère) infligée à Braden Walls. Une nouvelle fois, les Ducs plient mais ne rompent pas. Ils vont même, au sortir de cette pénalité, prendre la mesure de ce match.

La défensive bordelaise va se faire transpercer dans l'axe par trois fois, à l'entrée de sa zone ! Braden Walls, Jonathan Lessard et Maxime Lacroix se présentent tour à tour en breakaway contre Sébastien Ylonen. Le portier visiteur stoppe les deux premières tentatives en déviant de l'épaule droite le tir de Walls (30'13'') et en effectuant une superbe mitaine sur le lancer de Lessard (31'12''). Néanmoins, il ne pourra rien sur le troisième face-à-face lorsque Lacroix – après une feinte sur sa gauche – pousse du bout de la palette la rondelle entre les bottes de Ylönen (1-1, 33'30'').

À noter le premier but (et premier point) de Maxime Lacroix, meilleur pointeur de la Ligue Magnus en 2015-2016, lors de cette saison.

Une égalisation méritée pour des Angevins bien concernés durant ce tiers. Ils continuent d'insister – en vain – jusqu'à la fin de cette période et mettent à la faute les Bordelais à quelques secondes de la sirène.

DUCSvsBOX sept2016 021Web

Les Ducs reviennent donc sur la glace avec cet avantage numérique, mais ils ne parviennent pas à transpercer la muraille Ylönen. La persévérance des Angevins finit tout de même par payer quelques instants plus tard. Dans une forêt de jambes – et après plusieurs tentatives – Braden Walls met la rondelle au fond des filets (2-1, 43'23'').

Une juste récompense pour les Angvins qui font le jeu depuis la mi-match. Bordeaux se doit de réagir et finit par égaliser par Félix Petit qui, dans un trafic monstre, arrive à tromper Léo Bertein, qui ne pouvait pas grand-chose sur ce coup-là (2-2, 49'23'').

Tout est à refaire pour les Angevins et une supériorité leur permet d'espérer marquer ce troisième but. Les tentatives de la bleue de Michael Busto – par deux fois – et de Maxime Lacroix sont mises en échec par Sébastian Ylönen.

Alors que la pénalité se termine, Bordeaux pousse Angers dans sa zone. Le pressing est tellement important que les cinq Angevins présents lors de la fin de supériorité n'arrivent pas à rentrer sur le banc. Au contraire des Bordelais qui arrivent à changer de blocs !

Les Angevins (présents depuis plus de deux minutes sur la glace !) sont asphyxiés et finissent par craquer quand Jonathan Janil tire au-dessus de la jambière de Léo Bertein, côté mitaine. Encore une fois, le portier des Ducs ne semble pas irréprochable sur cette action (2-3, 55'54'').

Les Ducs prennent un gros coup sur la tête et font tout pour revenir au score dans les derniers instants. L'arbitre donne même un coup de pouce aux Angevins en infligeant un retard de jeu à Sébastien Ylönen pour avoir lancé le palet directement... sur le banc de ses coéquipiers ! Décision sévère car le palet semble être sorti à hauteur réglementaire.

Angers tente le tout pour le tout en jouant à six contre quatre pendant plus d'une minute. Peine perdue.

Bordeaux repart donc avec les trois points de la cité des Ducs. Défaite sévère pour Angers qui, au contraire de ses trois derniers matchs, a présenté un visage séduisant.

(photos : Franck Potvin)

Étoiles du match : *** Sébastien Ylonen (Bordeaux), ** Jean-Philippe Côté (Bordeaux), * Maxime Lacroix (Angers)


Angers – Bordeaux 2-3 (0-1, 1-0, 1-2)
Mardi 27 septembre 2016 à la patinoire du Haras. 800 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Clément Goncalves et Jérémy Douchy.
Pénalités : Angers 4’ (2’, 2’, 0') ; Bordeaux 6’ (0', 2’, 4’)
Tirs : Angers 23 (6, 4, 13) ; Bordeaux 19 (10, 4, 5)

Évolution du score :
0-1 à 12'53" : Bouchard assisté de Kara et Côté
1-1 à 33'30" : Lacroix assisté de Henderson et Gaborit
2-1 à 43'23" : Walls assisté de Campbell et Lessard
2-2 à 49'23" : Petit assisté de Charland et Salmivirta
2-3 à 55'54" : Janil assisté de Petit et Charland