Gap - Chamonix Morzine (Ligue Magnus, 7e journée)

La Haute Savoie accouche d'une nouvelle fusion, cette fois originale, qui poursuit la longue tradition du hockey haut-savoyard de séparer et de rassembler les clubs alpins. Après la longue « histoire » du Mont Blanc entre St Gervais et Megève, c'est Chamonix qui lie son avenir avec Morzine et permet au Hockey 74 de maintenir un groupe dans l'élite.

Cette équipe a la prétention d'aligner de très beaux joueurs venus d'horizons différents mais avec une bonne expérience dans le hockey européen. Le duo de gardiens comprend Jimmy Darier, formé à Villard-de-Lans mais sorti des catégories U18 et U20 des Juniors de Lausanne. Le numéro 1 sera le canadien Jason Missiaen qui arrive de Sanok en Pologne avec 91% d'arrêts et 43 parties jouées en AHL (American Hockey League : l'antichambre de la NHL).

Le rideau défensif sera porté par le joueur du cru Numa Besson qui a bourlingué dans tous les clubs de la Haute Savoie, soit 271 matchs en Ligue Magnus. Le Letton Aleksandrs Galkins arrive de Mulhouse avec de belles stats offensives (28 parties - 21 points) ; mais le danger n°1 en matière d'apport offensif peut provenir du Canado-Irlandais Carl Hudson. Hudson est un défenseur offensif droitier et pourvu d'une vitesse incroyable. Il possède une bonne maniabilité du palet. Par contre il peut parfois aller trop profondément dans la zone et se laisser hors de position. Il jouait à Cardiff (67 matchs – 42 points). Enfin le groupe s'appuiera sur le canadien Dominic Jalbert (36 matchs - 18 points)

L'attaque peut se féliciter de l'arrivée du Finlandais Ville Ahlgren qui arrive d'Ässät Pori avec 143 parties en SM Liiga (élite finlandaise). Le joueur local Josselin Besson connaît bien le club. Pierre-Antoine Devin a été champion de France avec Briançon. Il a acquis une solide expérience avec 333 matchs en Ligue Magnus et inscrit 144 points. Au rayon français, on souligne, aussi, le très bon Arnaud Hascoët e le capitaine Clément Masson. Mais de bons jeunes qui ont animé le championnat sont présents avec Johan St André, Paul Schmitt, Lou Bogdanoff. Le Finlandais Ivo Hokkanen arrive d'Anglet. Il se targue d'une bonne expérience : 127 parties en SM Liiga ainsi qu'en Mestis (2e niveau de Finlande 424 matchs et 267 points). Peter Holecko (slovaque) continue avec Morzine (38 matchs – 32 points). Enfin l'Américano-cCanadien Luke Moffatt est un grand voyageur, il est passé par Frölunda Göteborg, Storhamar (Norvège), Newcastle avant de s'arrêter à Gherdëina dans les Alpes italiennes (47 matchs - 58 points).


Gap CMHC1Au coup d’envoi, on peut noter l’absence de Hokkanen et Numa Besson alors que Fouquerel fait son retour dans les buts de Gap. Ce sont les Pionniers qui attaquent la partie à tombeau ouvert. Paul Schmitt, face à son ancienne équipe, place le premier tir cadré. Dans les débuts, Josselin Besson prend un bouchon et se retrouve au sol pendant plusieurs secondes. Le duo haut-savoyard Ahlgren – Hudson s’entend bien pour pénétrer la zone offensive. Les blancs et rouges surfent sur la vague et gagnent des duels. Devin récupère même le puck dans la palette de Bullock en pleine zone offensive devant la cage de Gap. Le nettoyage est fait pour clarifier la défense bleue (3’55).

Les Rapaces sont gênés et commettent trois hors-jeu successifs, mais ils réagissent comme ils savent le faire pour faire basculer une partie. Da Costa remonte le puck, et sert Essery qui marque. Sur le mouvement Jason Missaien désocle la cage mais le but est validé (5’24 : 1-0). Thillet reçoit un bon palet sur une mise au jeu gagnée et se retourne sur lui-même pour loger le palet sur le portier blanc (6’20). Le pressing avant de Gap monte en puissance et réduit le jeu des Chamoniards dans leur zone défensive. Mais Schmitt reçoit une extra passe et part seul à la bleue, Ross met à fin à cette échappée.

Le duo Isackson-Faure se trouve merveilleusement pour que le Français loge le palet juste à côté de la cage (12’35). Le premier bloc offensif s’exprime avec l’association Labrecque – Bernier qui permet un bon tir sur le gardien morzinois (13’10). Ross à mi-distance trouve un bon lancé capté de la mitaine (13’20). Morzine réussit à se procurer encore quelques rares occasions comme Haines qui dévie un bon de tir de la bleue (14’40). Chamonix/Morzine se retrouve énormément gêné et ne peut que lancer de loin.

Gap continue son assaut répétitif et Da Costa, tout en vitesse, reprend un palet à nouveau distribué par Essery et relâché par le portier. Carr transmet alors à Ringrose qui lance et pousse Missaien à effectuer un bon déplacement sur sa ligne (19’36 : 2-0). Les Hauts-Savoyards ont pris de vitesse les Gapençais en début de match mais Gap a su remonter le niveau de patinage et d’intensité. Cette équipe démontre que dans l’adversité elle sait hausser son niveau de jeu pour reprendre les devants.


Gap CMHC2La deuxième période débute et King reprend une passe d'Isakson au second poteau (21’25). Les Français sont à l’honneur avec Balsamo qui envoi un tir dont la rondelle frôle le coin de la cage (21’53). Bouvet était dans le timing pour reprendre le puck lors d’un éventuel rebond.

Les Gapençais ont toutes les facilités pour entrer en zone offensive grâce à une dextérité et une vitesse impressionnante. Mais les Pionniers se montrent dangereux en contre. Devin part avec Hrehorcak mais Crinon se couche et bloque la passe du 2 contre 1 (22’57). Missaien est mis à contribution de nombreuses fois et laisse tout de même de gros rebonds dégagés dans l’urgence par sa défense.

Les Rapaces développent du rythme et imposent leur jeu. Chamonix/Morzine est pénalisé et subit une infériorité. Mais les Hauts-Savoyards harcèlent le power-play en remportant des duels et empêchent toute installation du jeu de puissance. Mais King porte tout de même la marque à 3-0 en recevant le palet de derrière la cage de Ringrose. (27’46). Pas le temps de souffler que Devin réduit déjà la marque (28’09 : 3-1). À noter le duel physique américain dans la bande Isackson-Moffatt gagné par le Gapençais.

Après un début de deuxième période totalement dominé par les bleus, les Pionniers relèvent la tête et portent quelques occasions dangereuses. Clément Masson dirige le palet vers l’avant et transmet dans le slot et provoque un tir dans les bottes de Fouquerel. C’est un gros trafic qui se crée devant la cage gapençaise et une pression qui est bien gérée par les bleus (31’54).

Gap CMHC3La partie change de physionomie et le jeu va d’une cage à l’autre. C’est un beau match plaisant à regarder pour le public. Les Rapaces adeptes d’un jeu en déviation tentent de marquer avec Ringrose, servi par Craige (33’25). On peut souligner la belle maniabilité du palet de Masson qui « joue » dans un petit périmètre pour se sortir de la pression dans les bandes. Sur une pénalité de Saint-André, pris de vitesse, Ringrose est idéalement placé au second montant. Servi par King, il peut shooter sur le gardien qui a fait le bon déplacement (36’43).

Jason Missaien se révèle est un très bon cerbère qui malgré sa grande taille (203 cm) est très rapide sur ses appuis. À 38’13 Moffatt lance un missile dévié par Fouquerel et sur l’action c’est Marsh qui récupère et part seul. Il contourne le portier mais ne peut que rabattre le palet sur les bottes de Missaien. Pour conclure cette période, Jalbert gagne son duel sur Isackson et se présente seul. Mais là aussi le portier à le dernier mot (39’35). Gap a encore une fois sérieusement dominé ce tiers mais Cham’/Morzine a lancé quelques tentatives dangereuses dans la deuxième partie de tiers. Les Rapaces ne sont pas pour autant en danger et contrôle parfaitement la partie. Les stats de tirs sont claires (26 à 8).



Gap CMHC4Troisième vingt et les « évènements » arbitraux lézardent les bonnes dispositions vues en deuxième période. Jalbert accroche Balsamo qui s’effondre. Mais à la surprise générale « la victime » est aussi pénalisée pour simulation. Le public et le banc gapençais sont interloqués. C’est un 4 contre 4 qui se présente Craige lance et provoque un rebond que Bernier pousse mais c’est la mitaine du gardien qui stoppe l’action (41’55). Sur la première action des Pionniers, Hrehorcak, tout en vitesse traverse la zone offensive, contourne la cage et sert royalement Devin qui fonce dans l’enclave et marque (42’44 : 3-2).

Sur l’action suivante, Masson remonte le puck et sert Hudson qui dévie le palet sous la barre (43’07 : 3-3). Les pionniers ont été incroyables d’efficacité : 2 actions = 2 buts ! Mais il faut souligner que sur le 4 contre 4 on a senti les Chamoniards galvanisés.

Pas le temps de se remettre de ce retournement qu’un joueur de Cham’/Morzine subit une charge contre la bande et s’écroule. Une pénalité est sifflée contre Gap et il va se passer de longues minutes pour l’arbitre pour faire toute la lumière sur ce choc. Vu de loin la charge ne semblait pas appuyée, mais pour l’arbitre c’est 5’+20’ pour charge à la tête contre Labrecque... avant de se raviser et de discuter avec les juges de ligne et d’envoyer Thillet purger les 5’. Discussions avec Luciano Basile qui rentre dans une vive colère. Le match est totalement arrêté. À la suite les pénalités s’enchaînent contre Moffat puis Vallier. Mais il est clair que l’on sent les pionniers « électrisés ». Ils donnent des charges contre la bande que l’on n’avait pas vu depuis le début de la partie à l’image de Josselin Besson.

Les Rapaces réagissent et portent le jeu avec un gros échec-avant. Devin est pénalisé pour une obstruction juste devant Fouquerel. Mais la supériorité n’est pas concrétisée. Pire, Masson reprend un palet servi par Schmitt, qui inscrit un point contre son ancien club (55’24 : 3-4). Gap finit le tiers mais semble avoir laissé la réussite de côté dans les duels et devant la cage comme si la tournure du match avait pris le dessus. Craige s’arrache et propulse un gros lancé dans le mouvement (57’16). Fouquerel sort de ses buts pour organiser le surnombre à 59’09. Deux shoots sont tirés dont l’un traverse devant le but le trafic mais rien n'y fera.

Gap cède sur un match qui semblait totalement contrôlé, et dans le troisième tiers qui a basculé. Il est clair que les décisions arbitrales et la réussite quasi à 100% des Chamoniards ont joué dans la concentration et le mental pendant ce match. Intrinsèquement, Gap était supérieur dans beaucoup de domaines. Le film de la partie a dérégler le schéma bien huilé des Rapaces. Ces péripéties ne remettent pas en cause le niveau de ce groupe qui va rapidement reprendre la route vers Mériadeck pour affronter Bordeaux. Les Pionniers engrangent leur première victoire et iront affronter Amiens au Coliséum.

Réactions d'après-match :

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix-Morzine) : "Je suis fier de mes gars, mais j’ai été excédé car on fait des erreurs. Mais les gars ont trouvé les ressources pour revenir. Il y avait une âme dans cette équipe. Le match était plié à la fin du deuxième tiers mais on est revenu avec du cœur. Mais un retour comme celui-là, on ne le refera pas de suite. Je souligne qu’on a inscrit les 4 buts à égalité numérique. Bravo à mes joueurs qui sont allés la chercher et ont tenu."

Luciano Basile (entraîneur de Gap) : "On n’a pas fait notre meilleur match mais on fait suffisamment pour le gagner. On domine aux tirs, On a dominé et même doublé le nombre d’occases (...) Et Morzine marque sur les 3 seules occasions dans le troisième tiers, ils ont marqué trois fois. La différence s’est faite dans les buts et l’arbitrage s’est mêlé au troisième tiers. (...) Je n’ai pas grand-chose a reprocher à mes gars."



Gap - Chamonix/Morzine 3-4 (2-0, 1-1, 0-3)
Vendredi 30 septembre 2016 à 20h30 – Alp'arena. 1692 spectateurs
Arbitres : M. Barcelo assisté de M. Gielly et M. Peurière
Pénalités : Gap 29' (0', 0', 4'+5'+20') ; Chamonix-Morzine 10' (0', 4', 6')
Mises au jeu : Gap 31 (8, 9, 14) ; Chamonix-Morzine 19 (7 ; 6 ; 6)
Tirs : Gap 40 (15, 17, 8) ; Chamonix-Morzine 24 (8, 7, 9)
Arrêts : Fouquerel (83,3%) - Missaien (92,5%)

Score :
1-0 à 05'24" : Essery assisté de Da Costa et Ross
2-0 à 19'36" : Da Costa assisté de Essery et Di Dio Balsamo
3-0 à 27'46" : King assisté de Ringrose et Labrecque (supériorité)
3-1 à 28'09" : Devin assisté de Hrehorcak et Bogdanoff
3-2 à 42'44" : Devin assisté de Hrehorcak
3-3 à 43'07" : Hudson assisté de Masson et Haines
3-4 à 55'24" : Masson assisté de Schmitt et Moffatt

Gap

Attaquants :
Marc André Bernier – Dave Labrecque – Dimitri Thillet
Christian Isackson – Sean Ringrose – Kevin King
Cédric Di Dio Balsamo – Marius Serer – Maurin Bouvet
Patrick Marsh – Kevin Da Costa – Kyle Essery
Benoit Valier

Défenseurs :
Pierre Crinon – Ryan Bullock
Max Ross – Jesse Craige
Thomas Carr – Raphael Faure
Loïc Chapelier

Gardien :
Clément Fouquerel [sorti à 59'09"]

Remplaçant : Auyrélien Bertrand (G). Absents : Brett Ferguson (blessé), Thibaut Farina.

Chamonix/Morzine

Attaquants :
Paul Schmitt – Clément Masson – Luke Moffatt
Ville Ahlgren – Josselin Besson – Johan Saint André
Peter Hrehorcak – Lou Bogdanoff – Pierre Antoine Devin
Edgars Homjakovs – Kevin Tassery

Défenseurs :
Kyle Haines – Vladimir Lukacik
Clément Colombin – Carl Hudson
Théo Lanvers – Aleksandrs Galkins
Clément Mermoux – Dominic Jalbert

Gardien :
Jason Missaien

Remplaçant : Jimmy Darier (G). Absents : Iivo Hokkanen, Numa Besson, Arnaud Hascoët, Peter Holecko.