Amiens - Chamonix-Morzine (Ligue Magnus, 8e journée)

Amiens remporte un match bien terne

Amiens et Chamonix-Morzine connaissent un destin similaire sur ce début de saison. À la peine dans le jeu, ils le sont également dans les résultats, mais viennent de réaliser un dernier match plutôt positif. En prenant un point en prolongation à Lyon, Amiens a décroché son premier point de la saison à l’extérieur, tandis que les Pionniers ont tout simplement remporté leur premier match en renversant la vapeur à Gap. Les deux équipes sont déjà en mal de points et doivent réaliser une série de résultats dès maintenant.

Début timide

Amiens est la première équipe à se mettre en action, Narbonne tente sa chance mais voit son tir arrêté. Chamonix-Morzine répond rapidement. Sur un contre, Tassery parvient à mettre devant la cage, O'Keefe touche légèrement, Devin est au rebond et parvient à pousser au fond (0-1, 05’43).

Amiens est cueilli à froid et tente de réagir. Bourgeois teste Missiaen à mi-distance, le gardien fait l’arrêt. Sur un contre c’est ensuite Offret qui prend un tir, sans réel danger. Les Pionniers ne viennent que rarement en zone offensive mais sont souvent dangereux. Koudri est tout proche du deuxième but, mais O’Keefe fait un superbe arrêt. Amiens peine à se montrer dangereux, Béron tente malgré tout un beau slap que Missiaen repousse avec difficulté. C’est ensuite Champagne qui met à contribution le gardien canadien, le tir est mal repoussé, Matima se jette pour prendre le rebond, sans succès.

C’est finalement dans la dernière minute qu’Amiens parvient à égaliser. Brisebois tente sa chance à la bleue, le palet est repoussé, Riendeau est au rebond et reprend le palet pour marquer (1-1, 19’24).

Manque de rythme

Le deuxième tiers se montre très très peu rythmé. Si bien qu’à l’approche de la mi-match, rien de particulièrement dangereux n’est à signaler. Certes, les Amiénois ont le palet et tentent quelques tirs par Suire, Béron ou Thomas, mais sans importance. Chamonix-Morzine parvient à se signaler, Moffat dévie une passe de Masson, O’Keefe fait l’arrêt.

Sur la première tentative dangereuse Amiens fait pourtant mouche. West derrière la cage parvient à trouver Bault seul au second poteau, le défenseur ne rate pas la cible et donne l’avantage aux Gothiques (2-1, 31’55). Brisebois se montre à son tour dangereux en power play sur un bon slap à mi-distance, Missiaen repousse des jambières.

Bien que peu en vue sur la période, les Pionniers réussissent pourtant à égaliser. Koudri transmet à Moffat sur sa gauche qui reprend de volée et trompe O’Keefe (2-2, 36’25). Sans grande intensité dans le match les deux équipes ont réussi à scorer, avant un troisième qui doit être de meilleure qualité pour espérer l’emporter.

Amiens assure l’essentiel

Les Gothiques parviennent à provoquer une pénalité rapidement dans la dernière période. Et cette supériorité est concluante. Champagne réalise une superbe passe en retrait pour Riendeau qui reprend instantanément et loge le palet au ras du poteau pour redonner une avance à Amiens (3-2, 44’58).

Le troisième tiers est cependant triste et très pauvre en occasions de buts. Suite à une supériorité numérique, Chamonix-Morzine va avoir le contrôle du palet, sans jamais inquiéter Mitch O’Keefe. Le temps file en faveur des Gothiques, Stéphane Gros finit par prendre son temps mort et sort son gardien. Les Pionniers se montrent en zone offensive mais finissent par perdre le palet, Berzins récupère et lance de sa zone pour marquer un but qui clot le score (4-2, 59’43). Amiens s’impose dans un match terne mais prend des points importants.

Élus meilleurs joueurs du match : Carl Hudson pour Chamonix-Morzine, Romain Bault pour Amiens

 

PHOTOS DE LA RENCONTRE A VENIR

 

Amiens – Chamonix-Morzine 4-2 (1-1, 1-1, 2-0)
Mardi 4 octobre 2016 à 20h à la patinoire du Coliséum, 1945 spectateurs.
Arbitrage de M. Laurent Garbay assisté de Mlle. Anne-Sophie Boniface et M. Thomas Caillot
Pénalités : Amiens 2' (0', 0', 2'), Chamonix-Morzine 4' (0', 2’, 2')
Tirs cadrés : Amiens 40 (14, 15, 11), Chamonix-Morzine 28 (11, 5, 12)

Évolution du score :
0-1 à 05'43 : Pierre-Antoine Devin assisté de Kevin Tassery et Peter Hrehorcak
1-1 à 19'24 : Yanick Riendeau assisté de Mathieu Brisebois et Maxime Legault
2-1 à 31'55 : Romain Bault assisté de Joey West et Tomas Nechala
2-2 à 36'25 : Luke Moffat assisté de Adel Koudri
3-2 à 44'58 : Yanick Riendeau assisté de Joël Champagne et Tim Crowder (supériorité numérique).
4-2 à 59’43 : Armands Berzins (cage vide)
 

Amiens

Attaquants :
Grégory Béron (A, -1) – Joël Champagne (C, -1, 2’) – Tim Crowder (-1)
Rudy Matima (+1) – Joey West (+3) – Maxime Legault (+2)
Thomas Suire – Armands Berzins (+1) – Yanick Riendeau (+1)
Rémi Thomas (-1) – Yannick Offret – Loïc Coulaud (-1)
Quentin Fauchon (-1)

Défenseurs :
Nicolas Leclerc (-1) – Jonathan Narbonne
Mathieu Brisebois (+2) – Fabien Bourgeois
Tomas Nechala (+1) – Romain Bault (+1)

Gardien :
Mitch O’Keefe

Remplaçant : Corentin Cunsolo (G), Axel Prissaint. Absent : Fabien Kazarine (choix du coach).

Chamonix-Morzine

Attaquants :
Luke Moffat – Clément Masson (C, -1) – Adel Koudri (+1, 2’)
Paul Schmitt – Josselin Besson (-1) – Edgars Homjakovs (+1)
Peter Hrehorcak – Kevin Tassery – Pierre-Antoine Devin (A)
Peter Holecko (-1) – Lou Bogdanoff (-1) – Johan Saint-André (-1)

Défenseurs :
Dominic Jalbert (A, -1) – Carl Hudson
Aleksanders Galkins (-2) – Vladimir Lucacik (-1)
Clément Colombin – Théo Lanvers (+1, 2’)

Gardien :
Jason Missiaen

Remplaçant : Jimmy Darier (G), Clément Mermoux. Absents : Ville Ahlgren, Numa Besson, Arnaud Hascoët (blessés).