L'équipe-type de Ligue Magnus de septembre 2016

La première équipe-type du mois dans la nouvelle saison de Ligue Magnus est marquée par un cas exceptionnel.

Un jeune de 17 ans qui se retrouve sur le podium des pointeurs de la Ligue Magnus dès son premier mois à ce niveau, c'est (malheureusement) inédit en France. Malheureusement, car le Danemark par exemple - pays et championnat de niveau comparable - sait faire éclore des talents très précoces (ne parlons même pas de la Finlande qui crée des joueurs de niveau mondial à cet âge-là).

BERNIERmarcandre201609148595Ce qui est le plus surprenant avec Alexandre Texier, puisque c'est évidemment de lui qu'il s'agit, c'est qu'on n'a pas l'impression que c'est un petit jeune qui débarque. Il n'est pas intimidé et sa ligne a porté l'attaque grenobloise en ce début de saison vu que celle de Gauthier et Chouinard est aux abonnés absents. Il n'a pas eu besoin d'adaptation, il n'a pas peur physiquement, et il est déjà le meilleur Grenoblois techniquement avec Miettinen. Il a un bon tir et voit bien le jeu même si certains mauvais choix restent à corriger avec l'expérience. Sa sélection n'a toutefois pas été une évidence au poste de centre car la recrue lyonnaise Scott Fleming, dans un style différent de passeur, l'aurait tout autant méritée.

Sur les ailes, deux gabarits imposants. Marc-André Bernier est une valeur sûre de la Ligue Magnus, mais il n'avait plus eu droit aux honneurs de l'équipe-type depuis... les play-offs 2014 où il avait conduit Briançon au titre. On sait ce qu'il est advenu des Diables Rouges après son départ. La régularité de son capitaine explique pourquoi Gap figure aussi constamment en haut du classement. Jérémie Romand est pour ainsi dire le joueur français de premier plan de Nice, et il a parfaitement assumé cette responsabilité. Il a fait preuve d'une forte activité offensive et a marqué 30% des buts de son équipe, qui a ainsi réussi des débuts remarqués au plus haut niveau.

L'autre révélation du début de saison, déjà sensible en préparation, est l'équipe de Lyon. Après 7 matches, elle s'est retrouvée quatrième en ayant joué trois fois chez les trois premiers, et elle n'a perdu aucun match dans le temps réglementaire. Matic Podlipnik, un des Slovènes recrutés par Mitja Sivic, est la bonne surprise car il a un apport à la fois offensif et défensif en première ligne. Le joker de dernière minute Jean-Philippe Côté était pour sa part bien plus attendu pour son impact physique, et il n'a pas déçu. Il est discret statistiquement, mais ce n'est pas ce qu'on lui demande : il a un très gros temps de glace et est un élément important dans le système de Bordeaux, qui a une des meilleures défenses de la ligue.

Enfin, dans une équipe rouennaise en proie à des relâchements coupables, Dany Sabourin a été le plus régulier. Il a partagé le filet avec Papillon (y compris parce qu'il était malade) et la différence a été flagrante. Le gardien a sauvé les meubles quand c'était nécessaire et a gagné trois matchs presque à lui seul.

L'équipe-type de Ligue Magnus de septembre 2016 : Dany Sabourin (Rouen) ; Jean-Philippe Côté (Bordeaux) - Matic Podlipnik (Lyon) ; Jérémie Romand (Nice) - Alexandre Texier (Grenoble) - Marc-André Bernier (Gap).