Rouen - Épinal (Ligue Magnus, 9e journée)

Pour le Miller et pour le pire

Épinal, 4e, dépasserait au classement son hôte (2e) en cas de nouvelle victoire ce soir.

Pour cela, les Spinaliens pourront s’appuyer sur une excellente défense – la meilleure de la ligue Magnus – sur un gardien très solide, régulier et aguerri, Andrej Hočevar. Devant lui se dressera un duo impressionnant d’arrières, Gašper Sušanj et Vojtěch Kloz pour le protéger. En attaque, avec Klimicek en soutien à la ligne bleue, l’homme au but tous les deux matches, Danick Bouchard, et le joueur de centre méconnu mais précieux qui joue un rôle essentiel chez les oranges, Dominik Fujerik, seront les principales armes offensives d’Épinal qui a recouvré de l’efficacité. À noter que c’est le retour de Nicolas Arrossamena sur la glace de son ancienne équipe rouennaise.

es Rouennais, eux, devraient être revanchards après avoir été corrigé à Angers (6-2), en y jouant la fleur au fusil. Au mieux pas en place, au pire tactiquement dépassés, devant une équipe, certes moribonde, tout de même finaliste de la coupe Magnus, les Dragons, à l’image de leur capitaine récoltant une fiche de -4, même s’ils ont aiguillonné les Ducs au troisième tiers, doivent retrouver rigueur et sérieux. Adam Miller, qui n’a pas joué la dernière période au Haras, puni par le staff rouennais, a été reçu (nous a appris Paris-Normandie) par Fabrice Lhenry, qui espère que, par le travail, la recrue phare des Dragons fasse (beaucoup) mieux. Voyons si la leçon angevine, après la lyonnaise, a été retenue, face à un adversaire, très hype, ambitieux, et qui se perfectionne à chaque journée.

ILLUS201610070939

L’ICE restait sur 2 victoires de suite. On se disait que le choc face au RHE pour le compte de la 9e journée avait tout pour faire un magnifique cocktail fruité. On a eu droit à un petit jus amer. La faute à des Vosgiens enquiquinés par des pépins physiques – rentrées de Faure et Gutierrez et forfait de trois titulaires ce soir auxquels venait s’ajouter la blessure dans la première minute de leur capitaine Nicolas Arrossamena - totalement hors-sujet et qui n’ont offensivement quasiment rien réussi sur cette rencontre. Les Normands, sérieux, n’ont même pas eu à forcer leur talent pour décrocher un succès.

ILLUS201610070809

Les hommes de Fabrice Lhenry, aux trios remaniés, n’ont pas fait de quartier au premier tiers. Après six minutes de jaugeage et une occasion de Loïc Lampérier (0’16), les Seino-Marins, organisés, se sont simplifiés la tâche en réussissant presque tout ce qu’ils entreprenaient. Jordann Perret, auquel il manquait un zeste d’aplomb, provoquait un duel face à Hocevar. Mais le lancer de l’ailier longeait de gauche à droite la ligne de but (5’59). Sur l’action suivante, Florian Chakiachvili réalisait une longue passe vitaminée à destination de Miller à la ligne bleue. Le joueur de centre pelait Gašper Sušanj sur sa gauche puis défiait Hocevar. Dans le trafic, Jordann Perret avait la primeur du palet laissé libre pour le pousser dans l’orangerie (1-0 à 6’11).

ILLUS201610070878

Plus tard, après une passe en retrait de Joris Bedin, Hussey était frustré par un Hocevar très concentré (8’33). Ensuite, les Spinaliens, pas pressés, laissaient circuler Sacha Treille, qui balayait des poignets un long lancer à mi-hauteur, et surprenait côté mitaine le gardien bien voilé par Perret (2-0 à 11’50). Photo ci-dessous.

ILLUS201610070799

En fin de tiers, Rouen, a mis à profit un jeu de puissance grâce un lancer de François-Pierre Guénette en haut du cercle droit (3-0 à à 18'29). Photo ci-dessous. Non sans avoir eu des frayeurs dans cette attaque à cinq, lors d’une passe aveugle dans son camp d’Adam Miller qui permettait à Gutierrez de provoquer Sabourin. Une opposition dont sortait vainqueur le portier canadien (17’06).

ILLUS201610070970

Dans la deuxième période, Épinal manquait de jus pour secouer les Rouennais. Une avance pareille, c’était du nectar pour les locaux qui continuaient d’aller à la cage sans se découvrir. François-Pierre Guénette en duel du revers (25’25), Olivier Dame-Malka de près (29’26) et Loïc Lampérier en mini-break (39’59) ont tiré les meilleurs fruits du travail collectif de leurs coéquipiers.

ILLUS201610070952

Dans le dernier vingt, les Noirs-et-Jaunes se sont amusés dans l’orangerai des héritiers d’Atari. Les joueurs de Stéphane Barin, confits en défense, subissaient les attaques acides des Dragons qui voulaient encore cueillir leurs adversaires. Néanmoins le « bodypulpé » des visiteurs, Andrej Hocevar, tenait bon de la mitaine devant le revers d’Adam Miller (40’52), de la botte sur un tir de Bedin (48’22), de front contre Perret (57’52), en face à face avec Thinel (59’20) et de l’épaule s’opposant à un envoi de Sacha Treille (59’48). Entre deux, Loïc Lampérier avait manqué une cage ouverte après une combinaison de sa ligne (46’11) et Perret avait touché l’écorce du but en déviant un tir-passe de Sacha Treille (50’44).

ILLUS201610071284

La pasteurisation d’Épinal s’arrêtera là. Derrière un Adam Miller plus en vue, le rouleau compresseur rouennais s’est révélé être un bon presse-agrume. Mais on n’a pas aimé quand M.Garbay n’a pas remarqué les crosses hautes sur Hussey puis sur Susanj. En inscrivant le troisième but rouennais, François-Pierre Guénette a marqué son 100e but en ligue Magnus. Avec cette victoire Rouen s’accroche à la deuxième place avant d’aller chez le leader, dimanche, à Bordeaux pour y jouer un match au sommet.

Écrit avec la complicité involontaire d’Aldo, JYF et Nico.

ILLUS201610071025

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Patrick Koudys (défenseur de Rouen) : « On a fait un très bon match. On a joué soixante minutes pleines. Quand on fait ça, on sait que c’est dur pour les autres équipes. Dès le premier shift, on s’est créé une grosse occasion de marquer et on a continué sur cette lancée. On est resté dans le match. On n’a pas pris beaucoup de pénalités. On est resté agressif. Il faut continuer comme ça. »

Loïc Lampérier (attaquant de Rouen) : « C’est bien d’avoir réagi tout de suite après notre défaite à Angers. Je pense que ça va nous faire du bien d’avoir réussi un match aussi abouti. C’est bien pour fonder la suite de la saison. Angers nous a peut-être montré les efforts à faire pour gagner. Finalement, cela était peut-être salvateur. »

ILLUS201610070835

Étoiles du match : Dany Sabourin *** (Rouen), Andrej Hocevar ** (Epinal) et Jordann Perret * (Rouen).

ILLUS201610070872

Rouen – Épinal 3-0 (3-0, 0-0, 0-0)
Vendredi 7 octobre 2015 à 20h00 au centre sportif Guy-Boissière. 2455 spectateurs.
Arbitres : M. Laurent Garbay assisté de MM. Jérémie Douchy et Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Rouen 10' (2', 4', 4') ; Épinal 12' (4', 4', 4')
Tirs : Rouen 32 (14, 12, 11) ; Épinal 20 (9, 7, 4)
Chances : Rouen 13 (3, 3, 7) ; Épinal 4 (2, 1, 1)

Évolution du score :
1-0 à 06'11" : Perret assisté de Miller et Chakiachvili
2-0 à 11'50" : S.Treille assisté de Miller et Perret
3-0 à 18'29" : Guénette assisté de Thinel et Langlais (sup.num.)
 

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel
Sacha Treille – Adam Miller – Jordann Perret
Joris Bedin – Mat Hussey – Yorick Treille (A)
Dan Koudys – Damien Raux – Fabien Colotti

Arrières:
Olivier Dame-Malka – Patrick Coulombe (C)
Chad Langlais – Mark Matheson
Florian Chakiachvili – Patrick Koudys

Gardien :
Dany Sabourin (20 arrêts)

Remplaçants : Quentin Papillon (G), Aurélien Dorey, Julien Msumbu. Absent : Brieuc Houeix (blessé).

Épinal

Attaquants :
Romain Gutierrez – Dominik Fujerik – Nicolas Arrossamena (C) [puis Bouchard à 0’22]
Steven Cacciotti (A) – Florian Sabatier – Robin Soudek
Romain Chapuis – Alexandre Mulle – Danick Bouchard
Anthony Rapenne – Matthieu Le Blond (A) – Hugo Vinatier

Défenseurs :
Jiří Klimíček – Vojtěch Kloz
Gašper Sušanj – Arnaud Faure
Martin Charpentier – Maxime Martin

Gardien :
Andrej Hočevar (34 arrêts)

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Absents : Pierre-Charles Hordelalay (genou), Tomáš Klouček (commotion cérébrale) et Mario Scalzo (clavicule).

ILLUS201610071041