Angers - Lyon (Ligue Magnus, 10e journée)

Les Ducs s'enlisent 

Dans un Haras toujours peu garni, les Ducs d'Angers (au complet pour la deuxième fois de la saison) reçoivent les Lions de Lyon pour cette dixième journée de Ligue Magnus. Une occasion pour les Angevins de se reprendre après le revers concédé à Strasbourg quarante-huit heures plus tôt (2-3).

BerteinLeoLyon prend le match par le bon bout et arrive à contenir des Angevins plutôt en jambes. Pas d'actions franches, excepté ce tir de Mathieu Gagnon dévié du casque par Matija Pintaric (3'). C'est sur un fait de jeu plutôt surprenant que les visiteurs ouvrent le score. Sur une sortie complètement ratée de Léo Bertein derrière sa cage, Miks Lipsbergs récupère le palet et sert Valentin Michel qui marque dans le but vide (0-1, 09'07"). Incroyable bévue du portier angevin, peu en vue et peu en confiance en ce début de saison.

Cette ouverture du score, quelque peu ubuesque, n'est pas forcément volée pour des Lions appliqués et bien organisés. Il faut bien l'avouer, cet avantage pour les visiteurs est loin d'être un scandale.

Au retour sur la glace, les Angevins montrent autre chose. Nul doute que le discours de Jean-François Jodoin dans le vestiaire fut musclé. Les Ducs pressent haut des Lyonnais qui n'arrivent plus à ressortir de leur zone.

C'est donc tout naturellement qu'Angers égalise lorsque Dominik Kramar, étouffé par la paire Braden Walls / Cody Campbell, perd la rondelle dans sa zone. Le dernier nommé sert Walls plein axe qui ajuste Matija Pintaric côté mitaine. Le portier des Gones passe ses nerfs sur son coéquipier Kramar qui le gêne sur cette action (1-1, 23'53").

Ce but ne libère nullement les Angevins puisque les Lyonnais vont peu à peu reprendre les choses en main. Les Ducs s'en remettent à leur portier qui annihile toutes les tentatives adverses, notamment en effectuant une mitaine propre sur un tir de Matic Podlipnik (28').

KRAMARdominik201609209031Les Angevins, qui semblent étonnament émoussés à mi-match, peinent à franchir leur moitié de terrain. Quand ils le font, les actions sont peu dangereuses pour Matija Pintaric. Au contraire de visiteurs affûtés qui manquent cruellement de réalisme pour reprendre les devants au tableau d'affichage.

Angers marque toutefois un second but sur une de ses rares incursions dans le camp adverse. Le revenant Yannick Riendeau s'avance côté gauche avant de passer en retrait à Mathieu Gagnon qui le suit de près. Le défenseur angevin – libre de tout marquage – a le temps d'ajuster Matija Pintaric d'un tir puissant au dessus de la botte, côté mitaine (2-1, 38'12").

C'est ainsi que les Ducs, contre le cours du jeu, rentrent au vestiaire avec cet avantage d'un but. Après la sirène, un échange houleux entre les deux Roussel voit l'arbitre infliger une méconduite pour le match pour le Lyonnais Thomas contre une simple pénalité mineur contre l'Angevin Charles-Olivier.

Le troisième tiers démarre donc à quatre contre quatre puis par une situation de supériorité de trois minutes pour les Angevins. Ces derniers arrivent aisément à s'installer dans la zone adverse mais tardent trop à tirer vers la cage. Ce qui fait que Matija Pintaric et ses coéquipiers s'en sortent à bon compte.

CORREIAjulien201609209386À la fin de cette supériorité, les Lyonnais continuent de travailler pour égaliser. Léo Bertein retarde l'échéance avec talent et, parfois, avec un peu de chance quand sa défense dégage in-extremis un palet qui traîne devant sa cage (46').

Il faut un deuxième power-play pour que Lyon parvienne à égaliser. Andrej Tavzelj, coupable d'un "faire trébucher", permet aux protégés de Mijta Sivic de recoller au score. Les Lyonnais installent leur jeu de puissance et concluent de près par l'intermédiaire de Matic Podlipnik (2-2, 48'20").

Malgré une dernière frayeur pour le maigre public angevin (pénalité de Michael Busto à un peu plus de deux minutes de la fin du temps réglementaire), les deux équipes se dirigent vers la prolongation. Celle-ci ne dure pas longtemps. Julien Correia déborde la défensive côté gauche et est accroché illégalement. Il tire tout de même sur Léo Bertein qui laisse un très mauvais rebond vers... Julien Correia qui conclut alors qu'il est allongé sur la glace ! (2-3, 61'37")

Très mauvaise opération pour des Angevins dans le doute et qui restent englués à une peu reluisante dixième place. Le prochain match contre le dernier (Chamonix-Morzine) est déjà un tournant important dans la saison des Ducs.

De son côté Lyon repart du Haras avec une victoire amplement méritée. Un jeu alerte – avec des joueurs affûtés techniquement et physiquement – permet aux Lions de s'emparer d'une belle troisième place au classement.

Étoiles du match : *** Julien Correia (Lyon), ** Matic Podlipnik (Lyon), * Mathieu Gagnon (Angers).

 

Angers - Lyon 2-3 a.p. (0-1, 2-0, 0-1, 0-1)
Dimanche 9 octobre 2016 à 19h00 à la patinoire du Haras. 800 spectateurs.
Arbitrage de Lauent Garbay assisté de Charlotte Girard et Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Angers 8' (0', 2', 6') ; Lyon 27' (2', 25', 0', 0')
Tirs : Angers 23 (4, 10, 6, 1) ; Lyon 26 (8, 11, 6, 1).

Évolution du score :
0-1 à 09'07" : Michel assisté de Lipsbergs et Delemps
1-1 à 23'53" : Walls assisté de Campbell et Briand
2-1 à 38'12" : Gagnon assisté de Riendeau
2-2 à 48'20" : Podlipnik assisté de Correia et Kaspitz (sup. num.)
2-3 à 61'37" : Correia