Finlande - Lettonie (Championnats du monde U20 - Relégation)

Le fiasco du premier tour contraint le champion du monde junior en titre à disputer un duel contre la Lettonie pour éviter de descendre au deuxième échelon. Un camouflet pour un pays qui a remporté deux des trois dernières médailles d'or ! Les trois défaites initiales ont coûté leur poste à l'entraîneur Jukka Rautakorpi et à ses adjoints. Jussi Ahokas, appelé en renfort, a réussi à remobiliser les joueurs, auteurs d'une victoire contre la Suisse 2-0 au dernier match, victoire qui sert surtout à bien préparer l'affrontement face aux Baltes.

 

C'est donc le pire tirage possible pour la Lettonie, qui s'est faite massacrer par tous ses adversaires : 6-1, 9-1, 10-2 et 4-2. Les coéquipiers de Dzierkals espéraient sans doute affronter le Danemark, a priori plus accessible...

La nervosité finlandaise les fait tout d'abord reculer. La Lettonie trouve un premier tir de la bleue, puis un deuxième : le palet ne quitte pas la zone des blancs dans la première minute. Petit à petit, le jeu change de camp sans que la Finlande ne trouve de réelle ligne de tir. Tolvanen se crée la première vraie occasion en débordant à droite. Les lancers restent à l'avantage des Lettons, qui exploitent la moindre perte de palet.

La Finlande reprend le contrôle du jeu à la faveur d'une série de revirements. Borgström puis Björkqvist se heurtent à Mitens, qui est même sauvé par son poteau gauche sur un tir du premier cité. Les Baltes font jeu égal et se créent à leur tour une occasion franche par Tralmaks. La présence offensive se termine malheureusement pour eux par deux minutes de pénalité. Björkqvist obtient la première chance sur un rebond de près, suivi de Heiskanen de la bleue. Le gardien craque finalement devant Saarijärvi. Le défenseur expédie un tir précis en lucarne, plus rapide que la mitaine de Mitens (1-0).

La Finlande laisse alors venir son adversaire pour mieux le contrer, ce que Borgström, intenable, manque de faire, peu après une occasion de Luoto sauvée de la jambière par Mitens. Les grenats jouent plutôt bien, même s'ils abusent un peu trop d'exploits individuels pour aller vers l'avant. Kuokkanen manque le 2-0 en échappée, avant qu'il ne soit victime d'une charge appuyée d'Eduards Jansons, qui lui vaut de rentrer péniblement au banc. Le jeu de puissance qui suit ne donne rien, faute de cadrer les tirs. Le temps fort finlandais se poursuit avec un débordement de Luoto, qui échappe à une mise en échec, repique dans l'axe et trouve le gardien sur sa route. Son action replace par ailleurs son camp en avantage numérique, Blugers l'ayant accroché. La Lettonie n'a qu'un but de retard dans un tiers assez offensif des deux formations (21-11 aux tirs en faveur de la Finlande).


Il reste 42 secondes à la pénalité, que la Lettonie efface sans grand danger. Les minutes qui suivent sont du même calibre, avec une formation finlandaise empruntée et peu offensive. Ce qui devait arriver arriva : Ponomarenko reçoit le palet à la bleue et son tir surprend Vehviläinen (1-1). Le but a le mérite de réveiller les favoris qui assiègent la zone de Mitens. La piteuse prestation du champion en titre continue avec un quatre-contre-quatre passé à défendre, qui débouche sur deux minutes contre Jesper Mattila. Les Baltes n'arrivent pas à s'installer et le jeu revient à cinq contre quatre. ce n'est qu'à la dernière seconde que survient le premier tir, signé Zule avec rebond de Krastenbergs. À la mi-match, la Finlande reste en grand danger et Vaakanainen laisse son camp à un de moins... Malgré une bonne installation et deux tirs, le score ne change pas.

La séquence a eu le mérite de redonner confiance aux hommes de Jussi Ahokas, qui finissent fort. Mitens sort deux bons tirs et Blugers concède deux minutes. Tolvanen et Saarijärvi mènent le jeu, et Vesalainen finit le travail de près... Mitens s'impose et le puni revient en jeu. Rien de bon ne survient côté finlandais pour finir le tiers et le score de 1-1 peut inquiéter les supporters nordiques...


La Finlande joue donc mal, très mal. Sans vitesse, sans créativité, imprécise à la relance... Le champion se heurte au bon placement adverse, perd des duels dans les bandes et ne témoigne aucune supériorité face à des Lettons réputés inférieurs. De plus, Mitens sort un grand match. Le troisième tiers débute à quatre-contre-quatre, ce qui ne donne rien. La défense grenat s'accroche, continue à couper les lignes de passe. Il faut de la patience, beaucoup de patience. Vesalainen, servi à la bleue, envoie le palet à la cage et le disque touche le défenseur Deniss Smirnovs. La trajectoire déviée empêche l'arrêt de Mitens (2-1). Trois minutes plus tard, les officiels repèrent justement le palet sauvé sur la ligne par le portier letton.

Rien n'est joué à cinq minutes du terme et la Lettonie fait le jeu... Le favori se contente de défendre, envoyer au fond et gagner le plus de temps possible. Mitens sort à 1'12" de la fin du match et ses coéquipiers profitent d'un temps mort pour préparer la séquence. 21 percute et son tir est repoussé par Vehviläinen. Le portier letton doit revenir sur la glace lors d'une mise en jeu défensive, puis Rasanen commet une vilaine charge dans le dos à douze secondes de la fin. Il y a le feu dans la défense avec deux tirs de loin, mais la Finlande s'en sort à l'arrachée.


Le tenant du titre remporte donc le match 1, sans convaincre du tout. Lents et maladroits, les Finlandais ont manqué de beaucoup de choses dans ce match mais assurent l'essentiel. La Lettonie a réussi le meilleur match de son tournoi, mais cela n'a pas suffi.

Désignés joueurs du match : Kristian Vesälainen (Finlande) et Mareks Mitens (Lettonie)


Finlande - Lettonie 2-1 (1-0, 0-1, 1-0)
Lundi 2 janvier 2017 à 11h00 au Centre Bell de Montréal, Canada. 3016 spectateurs.
Arbitrage de Brett Sheva (USA) et Maxim Sidorenko (BLR) assistés de Dmitry Golyak (BLR) et Henrik Haurum (DAN).
Pénalités : Finlande 10' (0', 8', 2'), Lettonie 12' (6', 6', 0')
Tirs : Finlande 45 (21, 16, 8), Lettonie 24 (11, 8, 5).

Évolution du score :
1-0 à 07'43" : V. Saarijärvi assisté de A. Rasanen (sup. num.)
1-1 à 24'37" : Ponomarenko assisté de R. Krastenbergs et E. Tralmaks
2-1 à 49'00" : K. Vesälainen assisté de M. Heiskanen et E. Tolvanen


Lettonie

Attaquants
Rihards Puide - Valters Apfelbaums - Roberts Baranovskis
Eduards Tralmaks (2', +1) - Erlends Klavins (+1) - Renars Krastenbergs (+1)
Rudolfs Balcers - Filips Buncis (A) - Martins Dzierkals
Roberts Blugers (6', -1) - Deniss Smirnovs (-1) - Ricards Bernhards (-1)

Défenseurs
Maksims Ponomarenko (+1) - Kristaps Zile (C, +1)
Gvido Jansons - Eduards Jansons (2')
Kristians Rubins (-1) - Karlis Cukste (A, 2', -1)
Tomass Zeile - Rimants Zeilis

Gardien : Mareks Mitens
Remplaçant : Gustavs Grigals

Finlande

Attaquants :
Arttu Ruotsalainen - Julius Nättinen (2') - Eeli Tolvanen
Janne Kuokkanen - Henrik Borgström - Kristian Vesalainen
Petrus Palmu - Aapeli Räsänen (2') - Otto Koivula
Kasper Björkqvist (A) - Julius Mattila - Joona Luoto
Teemu Väyrynen

Défenseurs :
Juuso Välimäki - Vili Saarijärvi (A, 2')
Miro Heiskanen (+1) - Olli Juolevi (C, +1)
Urho Vaakanainen (2', -1) - Jesper Mattila (2', -1)
Juho Rautanen

Gardiens : Veini Vehviläinen
Remplaçant : Karolus Kaarlehto

En tribune : Markus Ruusu (G).