Suède - Slovaquie (Championnats du monde U20, quarts de finale)

La Suède est impériale. Les juniors scandinaves ont enchaîné pas moins de quarante matchs sans défaite en tour préliminaire, et ont encore une fois réalisé le tournoi parfait jusque là. Mais les quarts de finale, c'est autre chose, et le piège n'est jamais très loin. Cette formation slovaque peut-elle réaliser un exploit ? Sur le papier, ce quart de finale semble bien déséquilibré, même si les Slovaques n'ont pas mal résisté aux Russes à la dernière journée (2-0).

Démonstration suédoise

La Suède ne lambine pas. Après soixante-huit secondes de jeu, Joel Eriksson Ek se crée de l'espace au cercle droit et ajuste tranquillement le gardien (1-0). Un début idéal, qui met les hommes de Tomas Monten en confiance. Ils prennent le contrôle du palet et font le jeu, sans obtenir d'occasion. La Slovaquie s'est mieux posée dans le match et, petit à petit, fait jeu égal.

À mi-période, le capitaine suédois Eriksson Ek se recentre et, sans opposition lance à la cage. Le palet frappe les deux poteaux et ressort... Un tir venu du point d'appui fait lui aussi résonner le métal. Huska, chanceux, se montre également solide en repoussant un tir de la botte, puis un autre de l'épaule, alors que la pression monte sur sa cage. Finalement, c'est une contre-attaque qui fait la différence. Söderlund déboule seul, attaque la cage et double la mise (2-0). La Suède s'est emparée du match avec aisance et appuie là où ça fait mal. Une mise au jeu gagnée, un duel gagné dans la bande et Grundström est seul au cercle. Son tir du poignet violent va vite, trop vite pour Huska (3-0). Les occasions pleuvent sur le but slovaque et le tiers se termine sous un déluge de tirs : 20-5 pour la Suède !

La Slovaquie se rebelle en fin de tiers

La Slovaquie tente de revenir en début de période médiane, avec une occasion de Struska de près. Malheureusement, une charge dans le dos de Rasmus Asplund expédie ce même Struska en prison, avec une méconduite en prime. La Suède déroule son jeu de puissance avec un jeu de passe très technique et de bons décalages. Pas de buts marqués, mais les joueurs de Monten dominent leur sujet avec une impression d'aisance, débordant grâce à leur qualité de patinage. Le quatrième but ne surprend donc personne. Asplund travaille le long de la bande et s'avance vers le fond, trouve Dahlen à l'opposée, lequel remet le palet devant le but pour Alexander Nylander. Le tir du meilleur pointeur suédois glisse doucement au fond, freiné par le gardien (4-0).

Loin de s'arrêter là, les Scandinaves continuent d'appuyer et obtiennent un nouvel avantage numérique, qu'ils ne parviennent pas à convertir. Malgré tout, la forte domination suédoise paie peu après. Ahl percute en entrée de zone et parvient à tirer en déséquilibre, alors qu'il est mis en échec. Fredrik Karlström traîne devant la cage et bloque le palet, avant de lancer du revers devant un gardien pris à contre-pied (5-0).

La Slovaquie paraît incapable de réagir et même un avantage numérique ne change pas grand chose. Repoussés le long des bandes, les attaquants ne parviennent pas à construire et manquent de se faire piéger en contre. Pourtant, une rare occasion réduit le score à cinq minutes de la pause. Un duel gagné dans le coin ramène le palet vers Bodak, qui lance du point d'appui. Deux attaquants campent devant le gardien et Lestan dévie peut-être le disque (5-1). La Suède la jouerait-elle trop facile ? Trois minutes plus tard, Cernak profite de l'écran de Struska pour envoyer un tir mi-hauteur, dévié par l'attaquant (5-2).

La Slovaquie finit en trombe et s'installe dans la zone adverse, obtenant une nouvelle grosse occasion de Struska, puis une série de tirs-rebonds qui font frissonner le public, notamment un rebond de Ruzicka bloqué par Sandström sur la ligne. À la dernière seconde, la Suède manque de tuer le match et Huska sauve son camp. Après de longues minutes assez molles, la fin de tiers excitante rappelle aux spectateurs que la partie n'est pas finie.

La Suède en patron

Et deux minutes dans le troisième tiers, Ruzicka réduit encore l'écart. S'il manque la passe de son coéquipier, il continue à harasser le défenseur dans le coin, vole le palet et attaque la cage, trompant Sandström à bout portant (5-3). La Suède éteint rapidement le feu. Après une première occasion, Söderlund récupère, efface son défenseur et ajuste Huska en hauteur d'un tir précis (6-3). Le jeu de puissance retourne au travail quelques instants plus tard. La circulation du palet ultra-rapide libère Jacob Larsson de la bleue. Son tir est hors cadre, Andersson travaille fort derrière la cage et Grundström gratte le palet dans l'enclave (7-3). Andersson est finalement crédité du but.

La réaction suédoise assome complètement la Slovaquie, annulant sa tentative de retour. Les minutes qui suivent voient le favori agir en favori, dominant la possession du palet avec autorité. Une nouvelle supériorité numérique à cinq minutes du terme confirme le scénario du match, le duo Andersson-Grundström continuant à tourner autour de la cage. A trois minutes de la fin, un tir de la bleue est bloqué, revient sur Kylington, qui donne au cercle à Asplund. Eriksson Ek traîne dans l'enclave et se montre le plus rapide sur le rebond malgré un cinglage adverse (8-3). Un score sans appel, avec 50 tirs au but...

La Suède s'impose donc nettement, avec une violente réaction en fin de match. Alors que la Slovaquie tentait un retour avec trois buts consécutifs, le favori a répondu présent en enchaînant trois buts sans réplique. Une prestation offensive remarquable de la Suède, plus que jamais candidate au titre, qui a démontré sa capacité de réaction après un moment de flottement dans son jeu. Solide dans tous les compartiments du jeu, témoignant des qualités de patinage impressionnante, cette Suède U20 n'affiche que bien peu de faiblesses.

Désignés joueurs du match : Tim Söderlund (Suède) et Adam Huska (Slovaquie).


Suède - Slovaquie 8-3 (3-0, 2-2, 3-1)
Lundi 2 janvier 2017, 15h30. Centre Bell de Montréal, Canada. 6331 spectateurs.
Arbitrage de Darcy Burchell (CAN) et Jan Hribik (TCH) assisté de Jake Davis (USA) et Libor Suchanek (TCH).
Tirs : Suède 50 (20, 14, 16), Slovaquie 18 (5, 10, 3)
Pénalités : Suède 2' (2', 0', 0') Slovaquie 20' (2', 4'+10', 4')

Récapitulatif du score
1-0 à 01'08" : J. Eriksson Ek assisté de R. Asplund et O. Kylington (sup. num.)
2-0 à 16'28" : T. Söderlund assisté de A. Wingerli et K. Gunnarsson
3-0 à 17'01" : C. Grundström assisté de A. Nylander et L. Carlsson
4-0 à 26'17" : A. Nylander assisté de J. Dahlen et R. Asplund
5-0 à 33'07" : F. Karlström assisté de F. Ahl et R. Asplund
5-1 à 35'48" : M. Bodak assisté de M. Sloboda (sup. num.)
5-2 à 36'54" : M. Struska
5-3 à 41'53" : A. Ruzicka
6-3 à 42'36" : T. Söderlund assisté de G. Carlsson
7-3 à 44'27" : L. Andersson assisté de J. Larsson et J. Lööke (sup. num.)
8-3 à 57'04" : J. Eriksson Ek assisté de R. Asplund et O. Kylington (sup. num.)
 

Suède

Attaquants :
Carl Grundström (A) - Joel Eriksson Ek (C, 2', +1) - Alexander Nylander (+2)
Elias Pettersson (-1) - Rasmus Asplund (A, +2) - Jonathan Dahlén
Jens Lööke (-1) - Lias Andersson (-1) - Filip Ahl (+1)
Sebastian Ohlsson (+2) - Andreas Wingerli (+2) - Tim Söderlund (+2)
Fredrik Karlström

Défenseurs :
Oliver Kylington (+2) - Gabriel Carlsson (+2)
Jacob Larsson (+1) - Kristoffer Gunnarsson (+1)
David Bernhardt (-1) - Lucas Carlsson
Rasmus Dahlin (+1)

Gardien :
Felix Sandström

Remplaçant : Filip Gustavsson (G). En tribune : Adam Werner (G).

Slovaquie

Attaquants :
Marek Hecl (-1) - Boris Sadecky (-1) - Marian Studenic (-1)
Martin Andrisik - Patrik Osko - Miroslav Struska (14')
Oliver Pataky (-3) - Filip Lestan (-3) - Marek Sloboda (-3)
Radovan Bondra (A, +1) - Adam Ruzicka (+1)

Défenseurs :
Martin Fehervary (4', -1) - Erik Cernak (C, -1)
Michal Roman (-1) - Andrej Hatala (A, -1)
Martin Bodak (2', -1) - Oliver Kosecky (-1)
Mario Grman (+1) - Samuel Hain

Gardien :
Adam Huska

Remplaçant : Matej Tomek (G). En tribunes : Roman Durny (G), Milos Roman (A).