États-Unis - Suisse (Championnats du monde U20, quarts de finale)

Les Américains sont sortis en tête de leur poule et font figure de favoris dans cette rencontre, face à un adversaire qui leur réussit très bien. Ils n'ont jamais perdu contre la Suisse (21 victoires, 2 nuls) dans toute l'histoire et ils l'avaient remporté l'an dernier sur le score de 10-1. Joren van Pottelberghe, bombardé l'an passé, est prévenu...

Le début de match semble présager du même scénario. Les coéquipiers de Clayton Keller mitraillent le portier suisse. Un surnombre donne le premier jeu de puissance, rapidement converti. Les Américains travaillent sur un côté et servent Troy Terry ligne de fond. Patient, l'attaquant trouve Jeremy Bracco lancé dans le dos de la défense à l'opposée (1-0).
Moins de deux minutes plus tard, Bracco récupère derrière la cage et ressort. Il trouve Greenway et Kunin dans l'enclave et les deux attaquants s'échangent la politesse : le capitaine finit le travail (2-0). Cela s'annonce long pour la Suisse... mais en fait, pas du tout ! Van Pottelberghe ferme la porte par la suite, avec un superve arrêt sur Colin White à bout portant. Et Parsons doit s'employer sur un essai de Prassl, que le gardien américain sauve couché sur la glace, la mitaine sur la ligne. Une chaude alerte, et le score reste à 2-0 à la pause.

Curieusement, les États-Unis se montrent incapables d'enfoncer le clou. Même une charge dans le dos signée Thürkauf (avec méconduite) sur Fitzgerald ne leur profite pas. Parsons sauve devant Riat, peu après, puis, quand ce même Fitzgerald commet une charge avec la crosse, le jeu de puissance suisse, lui ne rate pas l'occasion. Hischier récupère au cercle un tir contré, s'avance en effaçant un défenseur avec une belle vista technique et expédie le disque en hauteur, mi-hauteur opposée (2-1). Un chef d'oeuvre du jeune prodige... Tendus, les Américains sont limités à deux tirs et ne tiennent leur avance que d'un fil.

La Suisse ne domine pas la partie, très fermée. Après avoir gaspillé une pénalité de Keller, ils reçoivent un autre jeu de puissance pour un accrochage de Thompson en zone offensive. La Suisse entre bien en zone avec Riat décalé à droite, qui place le palet vers la cage. Hischier, Siegenthaler s'y précipitent. Parsons a devant lui quatre défenseurs et trois attaquants, qui chassent tous le palet. Hischier le trouve, tente d'un côté, passe derrière et marque en tour de cage dans la confusion la plus complète (2-2). Les officiels, eux, n'ont jamais perdu le palet de vue. Sonnés, les Américains ? Une faute d'Eggenberg dès l'engagement ne le montre pas. Le jeu de puissance égalise ainsi dix-huit secondes après le but suisse. Keller récupère la mise au jeu, remise vers McAvoy à la bleue. Le tir du défenseur est bloqué par Greenway planté devant le gardien et l'ailier pivote pour pousser le palet au fond des filets (3-2). La Suisse pousse, pousse... Hischier échoue au triplé à bout portant, avec une mitaine spectaculaire de Parsons. Le gardien reste le grand artisan de la qualification américaine pour les demi-finales. Mais ils se sont fait sacrément peur.

Désignés joueurs du match : Jeremy Bracco (États-Unis) et Nico Hischier (Suisse)

Résumé vidéo de l'IIHF 

États-Unis - Suisse 3-2 (2-0, 0-1, 1-1)
Lundi 2 janvier 2017, 17h30. Air Canada Centre de Toronto, Canada. 8176 spectateurs.
Arbitrage de Tobias Björk (SUE) et Robin Sir (CZE) assisté de Yakov Paley (RUS) et Nathan Vanoosten (CAN)
Tirs : États-Unis 17 (7, 2, 8), Suisse 21 (6, 7, 8)
Pénalités : États-Unis 10' (0', 4', 6'), Suisse 18' (4', 12', 2')

Récapitulatif du score
1-0 à 08'32" : J. Bracco assisté de T. Thompson et T. Terry (sup. num.)
2-0 à 10'12" : L. Kunin assisté de J. Greenway et J. Bracco
2-1 à 30'47" : N. Hischier assisté de J. Siegenthaler et D. Riat (sup. num.)
2-2 à 46'00" : N. Hischier assisté de C. Thürkauf (sup. num.)
3-2 à 46'18" : J. Greenway assisté de C. McAvoy et C. Keller (sup. num.)

États-Unis

Attaquants
Clayton Keller (2') - Colin White (A) - Joey Anderson
Kieffer Bellows - Jack Roslovic - Tage Thompson (2')
Jordan Greenway (+1) - Luke Kunin (C, +1) - Jeremy Bracco (+1)
Erik Foley (2') - Tanner Laczynski - Troy Terry
Patrick Harper

Défenseurs
Jack Ahcan - Charlie McAvoy (A, 2')
Caleb Jones - Casey Fitzgerald (2')
Ryan Lindgren (+1) - Adam Fox
Joe Cecconi (+1)

Gardien : Tyler Parsons
Remplaçant : Joseph Woll


Suisse
Attaquants
Dominik Diem - Yannick Zehnder - Calvin Thürkauf (C, 12')
Loïc In Albon (-1) - Nico Hischier (-1) - Damien Riat (A)
Marco Miranda - Raphael Prassl (2') - Nando Eggenberger (2')
Fabian Haberstich - Nathan Marchon - Timo Haussener

Défenseurs
Roger Karrer - Jonas Siegenthaler (A)
Yanik Burren (-1) - Serge Weber (-1)
Nico Gross - Colin Gerber
Livio Stadler

Gardien : Joren van Pottelberghe (sorti de sa cage à 59'16")
Remplaçant : Matteo Ritz (G), Jerome Portmann (A).