Rouen - Nice (Ligue Magnus, 30e journée)

Les bonnes résolutions !

Nice, 9e, ne fait pas figure d’ogre mais pourtant, au cours des six journées de décembre, les Aigles ont glané plus de points que Rouen (11 contre 9). Nice possède la meilleure attaque des équipes de play-down. C’est donc une partie serrée qui s’apprête à être disputée dans une patinoire pas bondée.

ILLUS201701067607

Seulement, Rouen, avec Olivier Dame-Malka remis d’un choc au match précédent, reste sur une performance en coupe de France en ayant, sur des détails, éliminé en demi-finale le leader Bordeaux de belle manière ! Pour les Azuréens ce fut dur d’exister dans le premier tiers. Néanmoins, ils résistèrent à trois infériorités. Pour les deux dernières d’entre elles, les joueurs de Stanislav Sutor ont été bien aidés par des Rouennais indisciplinés.

Malgré de très bonnes intentions, et un rythme supérieur, le réalisme a d’abord fui les Normands. Si Loïc Lampérier (1’00), Chakiachvili de la pointe (1’44), D.Koudys à bout portant (3’19), Y.Treille de près (5’28), Thinel (14’06) et S.Treille au rebond (18’34) ne pouvaient pas ouvrir la marque, c’est la faute au gardien adverse, Sergei Khoroshun, qui faisait très bien son boulot, et plus.

ILLUS201701067506

Le deuxième tiers a repris sur les même bonnes dispositions rouennaises et le RHE a très vite fait preuve de ressource pour finir de passer au-dessus de ses difficultés à marquer. Sur sa première véritable position de tir, Sacha Treille, lancé, n’a pas flanché entre les oreilles, lorsqu’il a été trouvé par Thinel. L’ailier gauche a ouvert le score à mi-hauteur côté mitaine (1-0 à 21’43). C’est le seizième but de l’international français.

ILLUS201701067802

Les joueurs de Fabrice Lhenry n’ont pas payé leur première erreur du match quand Jérémie Romand s’échappait. Dany Sabourin a été solide des jambières devant le buteur niçois (23’42). Comme un bonheur n’arrive jamais seul, François-Pierre Guénette doublait la marque pour les locaux. Après une très bonne transition en zone neutre et un relais de Dan Koudys, précis, le joueur de centre, trouvait le haut des filets de loin (2-0 à 24’28).

En contre-attaque, Patxi Biscard réduit joliment la marque après un superbe jeu de Carpentier. Mais le but du Niçois est refusé car la cage rouennaise a auparavant été déplacée (25’26). Ce but a un peu été volé aux Niçois car on peut se poser la question si le filet n’aurait pas tout de même été trouvé par Biscard dans une cage en place. Photo ci-dessous.

ILLUS201701067754

En supériorité à la mi-match, les Seino-Marins vont ensuite buter sur un Khoroshun euphorique et spectaculaire. Olivier Dame-Malka (28’14) et Dan Koudys (29’59) ont tous deux été frustrés par le remarquable gardien d’en face.

Matej Misura ne convertit pas une occasion dont il a hérité face à Sabourin (arrêt de la mitaine), suite à une grossière erreur rouennaise de relance dans la zone des locaux (30’22). Carpentier et Kubus, au rebond, butent ensuite sur Sabourin très costaud qui, mine de rien, vient d’exécuter trois arrêts salvateurs en moins de cinq minutes !

ILLUS201701067666

Le RHE néanmoins enchaîne et Olivier Dame-Malka frappe de loin, à ras la glace. L’arrière trouve le vasistas à droite du gardien (3-0 à 31’37). Avec ce septième but, ODM rejoint le Lyonnais Podlipnik sur la troisième marche des meilleurs buteurs défenseurs.

ILLUS201701067235

Nice accuse le coup. Du cercle gauche, François-Pierre Guénette touche un montant (32’18). Servi par Thinel dans le bureau de Gretzky, Sacha Treille touche le petit filet (32’44). En contre-attaque, Nice redevient dangereux. Un deux-contre-un avec Bajaruns et Marion est enrayé à la fois par Sabourin et par un « faire trébucher » (35’23). Mais sur la pénalité rouennaise qui en découle, les Aigles sont un peu à côté de leurs patins lorsqu’ils perdent le palet. Ils offrent un deux-contre-zéro au duo Bedin-Perret. Les deux attaquants jouent bien mais Khoroshun a bien lu le tic-tac-toe et jette sa jambière gauche sur le lancer de Perret pour le détourner (36’00). En fin de power-play niçois, Dany Sabourin, sans trafic devant lui, bloque un lancer de Ricards Birzins (37’17).

ILLUS201701067327

Marc-André Thinel jette un revers dans les jambières de Khoroshun (38’03). Pendant que Sacha Treille bloque un tir de Hoehe en bonne position (38’39). Rouen ne se relâche pas même en fin de tiers et cela paie lorsque Matheson frappe le puck qui, sorti du trafic, traîne du côté de l’oreille gauche (4-0 à 39’46).

ILLUS201701067698

Ce mauvais but scelle le sort du match. Stanislav Sutor préserve son gardien titulaire pour d’autres joutes. Tom Charton remplace Khoroshun devant la cage des Maralpins à la reprise. Les Rouennais jouent avec moins d’intensité et un peu moins de rigueur mais contrôlent encore le jeu jusqu’à un contre surnuméraire où Zbynek Hampl est stoppé par Sabourin et un « cinglage » (47’16). Sur le jeu de puissance, le portier Rouennais reste constant surtout lors d’un lancer de Kubus de près (48’57).

ILLUS201701067610

Jérémie Romand tire trop à gauche sur un tir décroisé (51’53) alors que Guénette manque aussi le cadre sur une déviation d’un centre de Lampérier (52’16). Si Rouen n’ajoute pas de but sur des chances de Thinel (53’14) et Raux en breakaway (54’04) c’est parce que Charton s’impose les deux fois. Finalement, Nice parviendra à sauver l’honneur en avantage d’un homme grâce à un beau jeu en zig et en zag conclu, dans une cage ouverte, par Hamrak (4-1 à 55’51). C’est le onzième but du Slovaque.

ILLUS201701067537

Rouen, impliqué et intense au premier tiers, s’est facilité la tâche en étant réaliste en deuxième période. Les Dragons se sont ainsi accordé un dernier acte commode en en gardant sous les patins avant d’aller, un dimanche, chez un autre mal classé, Dijon, toujours capable d’accrocher un gros poisson (Bordeaux, Lyon et Grenoble y ont déjà laissé leur peau ou des plumes). La réaction des Niçois, parfois désunis, et étiolés par la performance rouennaise, a été trop intermittente, et même s’ils n’ont pas été aidés par le but refusé à Biscard, ils ont manqué le peu de moments clés qu’ils se sont procurés pour espérer plus.

ILLUS201701067851

Étoiles du match : Dany Sabourin *** (Rouen), François Pierre Guénette ** (Rouen) et Florian Chakiachvili * (Rouen).

ILLUS201701067463

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Fabrice Lhenry (entraîneur du RHE) : « On est vraiment bien rentré dans ce match. Défensivement on a été très sérieux. Un tout petit peu moins dans le troisième tiers mais la différence avait été faite. En tout cas, dans le premier tiers, on ne leur donne que deux shoots, c’est une performance assez rare, et, dans le même temps, on s’est créé pas mal d’occasions. Le seul petit point négatif de la soirée, c’est de ne pas avoir marqué sur power-play. L’attitude et les efforts ont été bons. C’est dans la continuité du match face à Bordeaux. Avec le groupe, on s’est fixé un objectif sur les trois matches qui viennent, c’est prendre neuf points car, dans le même temps, il y a pas mal de confrontations entre équipes du top 4. L’idée, c’est de gratter des places journée après journée. Ce soir, on en a pris une. »

ILLUS201701067685

Rouen – Nice 4-1 (0-0, 4-0, 0-1)
Vendredi 6 janvier 2017 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2530 spectateurs.
Arbitres : MM. Jimmy Bergamelli assisté de MM. Clément Goncalves et Jérémie Douchy.
Pénalités : Rouen 12' (4', 2’, 6’) ; Nice 8' (6', 2', 0’)
Tirs : Rouen 32 (12, 13, 7) ; Nice 21 (2, 9, 10)
Chances : Rouen 12 (3, 6, 3) ; Nice 8 (0, 4, 4)
Supériorités : Rouen 0/4, Nice 1/6

Évolution du score :
1-0 à 21'43" : S.Treille assisté de Miller et Thinel
2-0 à 24'28" : Guénette assisté de Koudys et Chakiachvili
3-0 à 31’37" : Dame-Malka assisté de Y.Treille et Colotti
4-0 à 39’46" : Matheson assisté de Guénette et Chakiachvili
4-1 à 55’51" : Hamrak assisté de Bajaruns et Birzins (sup.num.)
 

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Dan Koudys
Sacha Treille – Adam Miller – Marc-André Thinel
Joris Bedin – Matt Hussey– Jordann Perret
Fabien Colotti – Damien Raux – Yorick Treille (A)

Défenseurs :
Chad Langlais – Olivier Dame-Malka
Mark Matheson – Florian Chakiachvili
Patrick Coulombe (C) – Patrick Koudys
Aurélien Dorey (à 53’53)

Gardien:
Dany Sabourin (20 arrêts)

Remplaçants : Julien Gaubert (G) et Vincent Nesa. Absent : Quentin Papillon (pouce)

Nice

Attaquants :
Zbynek Hampl – Roman Vondracek – Jérémie Romand
Lauris Bajaruns – Matej Misura – Matej Hamrak
Yoanne Lacheny – Vladimir Kubus – Romain Carpentier
Patxi Biscard – [Bajaruns] – Kevin Marion

Défenseurs :
Alexis Birolini – Lukas Spelda
Ricards Birzins – Stanislas Aubert (A)
Bohdan Visnak – Mario Kurali
Pierrick Hoehe – [Aubert]

Gardien :
Sergei Khoroshun (21 arrêts) puis Tom Charton à 40’00 (7 arrêts)

Remplaçant : Aurélien Macon (C). Absents : Milan Varga, Arthur Montenoise, Michael Quinn, et Martin Slovak (?), Vojtech Sedlacek (départ), Martin Hujsa et Tomas Brnak (non conservés).

ILLUS201701067358