Publicité

Grenoble - Gap (Ligue Magnus, 30e journée)

Gap met fin à la série de victoires de Grenoble

Victorieux deux fois à Lyon, d’abord au Winter Game il y a une semaine puis mardi en demi-finale de la coupe de France, les Brûleurs de Loups n’ont pas eu le temps de souffler pendant les fêtes. Ils se sont qualifiés pour la finale de coupe à Bercy où ils retrouveront les Dragons de Rouen contre lesquels ils s’étaient inclinés l’an dernier (2-4). Une belle revanche en perspective ! En attendant ils retrouvent le championnat ce soir avec un choc face aux Rapaces de Gap. Avec vingt victoires consécutives (seize en SaxoPrint Ligue Magnus et quatre en coupe de France), les Grenoblois ont déjà établi un record du club. En pleine confiance, ils visent une vingt-et-unième victoire afin de conserver leur troisième place actuelle, car la lutte fait rage entre les cinq premiers du classement dont Gap fait partie.

2017 01 06 Grenoble Gap2Les Rapaces ont connu une période de fêtes plus calme avec un match amical mardi contre une équipe universitaire américaine, Hobart College. Auparavant, ils avaient soufflé le froid avec une défaite à domicile face à Angers (3-4 après prol.) puis une grosse victoire contre Amiens (4-1). Renforcés par Branislav Rehuš et Kristaps Baževičs en décembre, les Gapençais sont revanchards puisqu’ils ont perdu leurs deux affrontements contre Grenoble cette saison (3-2 après prolongation à l’Alp’Arena et 3-1 à Pôle Sud). À noter les absences de Baazzi côté grenoblois (blessé à la main) et de Labrecque et Crinon côté gapençais.

Les Brûleurs de Loups prennent rapidement les choses en main. Une pénalité de Faure après seulement soixante-quinze secondes leur permet de s’installer durablement dans la zone offensive. Sur un lancer de Hardy, Fouquerel repousse mais la reprise de Rodman n’est pas cadrée. Puis c’est au tour de Goličič de se retrouver en excellente position, mais il échoue à bout portant sur le portier gapençais, déjà bien en jambes. La supériorité grenobloise se termine sans but alors que Texier accroche Isackson en zone offensive. C’est au tour de Gap d’évoluer deux minutes en supériorité numérique et d’installer le power-play. Mais les Rapaces ne se montrent guère dangereux et Chouinard peut même se procurer une excellente occasion sur une contre-attaque mais il glisse le palet à côté de la cage. De retour à cinq contre cinq, les Brûleurs de Loups repartent de plus belle à l’attaque. Rodman échoue sur Fouquerel à bout portant sur un palet récupéré initialement par Chouinard.

2017 01 06 Grenoble Gap4Grenoble est dans le rythme et met beaucoup d’intensité d’entrée. Gap se trouve réduit à jouer le contre et manque la cage sur une tentative de Didio Balsamo. Et sur un palet récupéré par Ringrose en zone d’attaque, Branislav Rehuš déborde Hardy et parvient à marquer dans un trou de souris entre Bonvalot et le poteau (0-1, 14'37"). Un but contre le cours du jeu qui douche l’enthousiasme grenoblois de ce début de match.

Grenoble continue d’attaquer malgré tout mais est arrêté par une faute de Tartari. Sur le power-play qui suit, Rech rate une reprise face à la cage. Dans les ultimes secondes, Max Ross entre rapidement en zone offensive sans la moindre opposition et déclenche immédiatement un tir puissant qui trouve la lucarne, au grand dam de Bonvalot qui a concédé 2 buts sur 4 tirs dans ce premier tiers (0-2, 19'59").

2017 01 06 Grenoble Gap5En position idéale au tableau d’affichage, les Gapençais débutent mieux la deuxième période. Bonvalot réalise deux/trois arrêts pour se rassurer avant que Grenoble ne parvienne enfin à retrouver la zone gapençaise. Rodman inquiète enfin Fouquerel sur un bon lancer. Sur l’engagement suivant, Goličič récupère le palet à la ligne bleue, lance en direction de la cage. Kuralt, sur la trajectoire, parvient à dévier le palet hors de portée de Fouquerel (1-2, 24'39").

Dans la foulée, Grenoble peut surfer sur le momentum puisque Kévin King rejoint le banc des pénalités. Les artilleurs grenoblois habituels, Chouinard et Hardy, lancent sur la cage gapençaise mais Fouquerel bloque tout. Jesse Craige accroche Arnaud et Grenoble peut évoluer pendant 1’32’’ en double supériorité numérique. Une occasion incroyable très mal gérée par Grenoble puisque Faure peut même partir en contre-attaque, rattrapé in extremis par Hardy. Le box play gapençais réalise un excellent travail à trois pour tuer les deux pénalités, et à peine le jeu revenu à cinq contre cinq, Bonvalot doit réaliser un excellent arrêt face à Thomas Carr qui s’avançait face à lui.

2017 01 06 Grenoble Gap6Les Rapaces s’installent dans la zone grenobloise et donne le tournis à la défense grenobloise qui n’arrive plus à sortir le palet. Finalement Carr trouve Bernier d’une passe laser. Le capitaine gapençais, libre de tout marquage, inscrit le troisième but dans la cage grande ouverte (1-3, 28'56").

À la mi-match, Gap retrouve son matelas de deux buts d’avance acquis à la fin de la première période. Grenoble passe même tout près de la catastrophe sur un tir de Jesse Craige qui vient s’écraser sur le poteau. Hardy essaie de sonner la révolte mais butte une nouvelle fois sur l’impeccable Fouquerel. L’élan grenoblois est freiné par une pénalité de Kuralt sur une charge qui semblait pourtant correcte. Bonvalot est mis sous pression sur l’infériorité numérique et repousse un bon lancer de Thillet.

Les Rapaces dominent en possession pendant la deuxième moitié du tiers alors que Grenoble semble accuser le coup. Thillet manque une nouvelle fois l’opportunité d’aggraver le score alors que le jeu grenoblois devient de plus en plus brouillon. Visiblement dans le dur, les locaux ne parviennent pas à réduire l’écart avant la pause.

2017 01 06 Grenoble Gap7Les Brûleurs de Loups vont lancer leurs dernières forces dans la bataille du troisième tiers. Chouinard met le palet de peu à côté alors que Gap profite des approximations de Grenoble : un raté incroyable de Rodman en très bonne position puis un jeu très attentiste de Chouinard qui tergiverse avec le palet devant le slot. Des mauvais choix des attaquants-phares de Grenoble qui coûtent cher puisque ces derniers continuent de courir après le score. Décidément en manque de réussite, Rodman lance sur le poteau alors que Gap croit marquer quelques instants plus tard sur un tir de Rech mais Bonvalot réalise miraculeusement l’arrêt. Auteurs d’arrêts parfois atypiques comme sur ce palet relâché face à Faure, Bonvalot réalise une deuxième partie de match bien meilleure que la première avec encore un arrêt important face à Carr.

Les minutes défilent en faveur des visiteurs qui semblent avoir le match bien en main. Les Brûleurs de Loups se précipitent et laissent parfois des opportunités à Gap sur des mauvaises passes. Et lorsqu'ils parviennent à réussir leurs combinaisons, ils tombent sur un Fouquerel en état de grâce. Le portier gapençais s’oppose successivement à Baylacq sur une contre-attaque puis devant Gauthier face à la cage. Les Grenoblois poussent pourtant en fin de match mais ni Hardy qui ne cadre pas son tir, ni Chouinard, mis en échec une nouvelle fois par Fouquerel ne parviennent à trouver la solution. La dernière occasion locale vient sur une superbe action individuelle de Texier qui enrhume deux défenseurs mais là encore Fouquerel ne se laisse pas surprendre. Terglav n’a d’autre choix que de sortir Bonvalot pour créer le surnombre. Après une première cage vide ratée par King, Di Dio Balsamo parvient à marquer, parachevant ainsi la victoire gapençaise (1-4, 59'30").

2017 01 06 Grenoble Gap8Les Brûleurs de Loups s’inclinent donc pour la première fois en 21 rencontres. Malgré un début de match canon, ils n’ont pas réussi à concrétiser au tableau d’affichage. À force de dominer sans marquer, ils ont laissé Gap prendre les devants au score, d’abord sur une petite erreur de Bonvalot puis sur une grosse erreur défensive juste avant la sirène. À 0-2 après vingt minutes, les choses devenaient plus compliquées, d’autant plus que les Brûleurs de Loups semblaient avoir laissé beaucoup d’énergie mardi à Lyon. Moins efficaces que d’habitude (à l’image d’une double supériorité numérique très mal négociée), les Grenoblois ont sans doute subi le contrecoup d’une semaine émotionnellement très forte entre le Winter Game et la qualification pour la finale de la coupe. Désormais cinquièmes, il leur faudra se remobiliser rapidement en vue du délicat déplacement à Angers dimanche sous peine de laisse le quatuor de tête s’envoler.

Gap a réalisé un match très solide à l’image d’un Fouquerel impeccable devant son filet. Grand bonhomme du match, le portier gapençais semblait quasi invulnérable ce soir. Bien protégés par leur gardien, les Gapençais ont fait preuve de réalisme par Rehuš et Ross pour mener à l’issue d’une première période pourtant délicate. Par la suite, les Rapaces ont également été remarquables défensivement en contrôlant l’offensive adverse et en contrariant notamment le power-play grenoblois. Les Rapaces repartent de Pôle Sud avec trois points et des certitudes avant de négocier le dernier quart d’une saison régulière décidément passionnante.

2017 01 06 Grenoble Gap9Désignés meilleurs joueurs du match : Mathias Arnaud (Grenoble) et Clément Fouquerel (Gap)

(Photos Philippe Crouzet)

Commentaires d’après-match :

Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : « C’est dommage, c’était un super beau match des deux côtés. Défensivement les deux équipes étaient bien en place. Ce sont les deux équipes qui produisent le plus de tirs dans le championnat, là les deux étaient à 25, ce qui veut dire que les joueurs bloquaient beaucoup de shots. C’est dommage pour la première période, on avait les jambes, on a dominé, on a eu beaucoup d’occasions, on n’arrivait pas à marquer et derrière ils marquent un premier et un deuxième but à une seconde de la fin. C’est là où j’avais des regrets de ne pas être sortis en avance mais c’était un beau match. Le Winter Game et le match de coupe de France à Lyon, c’était deux matchs avec beaucoup d’émotion. En jouant Gap derrière, on savait que ça allait être la même chose. Cette année, il y a beaucoup de matchs qui s’enchaînent, je sentais qu’il manquait un peu d’énergie aujourd’hui mais ce n’est pas une raison de la défaite, c’est juste que les choses n’allaient pas dans notre sens. Il faut vite mettre ce match de côté, ne pas trop se poser de questions et se préparer pour un gros déplacement dimanche à Angers. À nous de bien réagir. »

2017 01 06 Grenoble Gap10Luciano Basile (entraîneur de Gap) : « C’est un gros match des deux équipes. Le match finit à 4-1 pour nous, si ce soir c’est 4-1 pour Grenoble, c’est pareil. Les deux équipes ont eu des temps forts. Contrairement à notre dernière visite à Pôle Sud où on n’avait pas réussi à marquer sur nos temps forts, ce soir on a réussi à marquer sur nos temps faibles. On a vraiment énormément de difficulté à rentrer dans le match, on était très fébrile avec le puck. Sur les dix premières minutes, les sensations n’étaient pas bonnes, mais le premier but vient dans un temps faible et nous met dans le match, ça motive les gars. Notre deuxième temps faible est le but du 3-1 alors qu'on sent que Grenoble peut revenir plus fort. On a su marquer des buts à des moments clés. On a vu que l’intensité était très forte, quand Grenoble pressait fort c’était difficile pour nous de s’organiser avec le palet, quand nous on a eu nos temps forts, c’était pareil. Je suis content pour les gars, on n’a pas maîtrisé le match mais ils se sont accrochés et ils ont travaillé fort. C’est intéressant jusqu’à dimanche, si on perd à domicile contre Épinal, on va s’en balancer de faire tomber Grenoble.
Chez nous, on a beaucoup de respect pour Grenoble. Moi, personnellement, de cette équipe-là, j’ai 8 gars que j’ai entraînés en commençant par le manager Dufour et l’entraîneur Terglav. Dufour, Terglav, Trabichet ont été capitaines. Des joueurs importants, j’ai beaucoup de respect pour eux. Les gars qui sont partis cette année, ça a fait mal au niveau humain, on a perdu des mecs extraordinaires. Donc il y a beaucoup de respect des deux côtés. Les deux équipes se ressemblent énormément, elles jouent pratiquement de la même façon en zone défensive. Pressing agressif, beaucoup d’énergie, on essaie de mettre les palets à la cage, si on pouvait éviter l’effort et faire pile ou face avant le match, ça serait pareil. Ce sont deux équipes qui essaient de jouer toutes les deux vers l’avant avec beaucoup d’intensité. »

2017 01 06 Grenoble Gap1Sébastien Rohat (attaquant de Grenoble) : « C’était une belle série, quand c’est comme ça, on n’a jamais envie que ça s’arrête. Gros match de la part des deux équipes, on a fait une belle entame, on a dominé Gap au niveau des shots, ils ont été plus réalistes. Ils font 5 ou 6 shoots, ils marquent deux buts. C’est sûr qu’ils font un très gros deuxième tiers. On a eu beaucoup de pression, on a eu du mal à imposer notre jeu, à sortir de la zone. Au troisième tiers, on a manqué de réussite et de lucidité devant la cage. Des matchs, on en perdra d’autres, mais la saison n’est pas terminée. C’est la fin d’une belle série, il faut mettre le match derrière et se reconcentrer sur chaque match. On a un gros déplacement dimanche à Angers, c’est trois nouveaux points à aller chercher. On recommence notre routine, ce n’est pas la fin du monde, on ne va pas se prendre la tête.
C’est vrai qu’on a donné beaucoup d’énergie sur les dernières semaines, on voulait absolument remonter au classement, on a eu des grosses échéances avec le Winter Game et la demi-finale de coupe de France contre Lyon, on a dépensé beaucoup d’énergie, c’était des matchs très physiques, il y a eu des blessés de chaque côté... Après la qualification, on a réussi deux gros objectifs avec le Winter Game, sans chercher d’excuses, il y a peut-être eu un petit relâchement mais on a quand même fourni un match sérieux ce soir. On a manqué un peu d’énergie pour les mettre un peu plus en difficulté, un peu de lucidité devant la cage, ça n'a pas tourné dans notre sens mais il y a pleins de matchs où on n’a pas fait forcément des bons matchs et ça avait tourné dans notre sens. C’est le hockey, c’est comme ça, le match est terminé, on passe à autre chose, on est en route pour les play-offs pour essayer d’avoir l’avantage de la glace, à nous de continuer à travailler et d’aller chercher les points à venir, et on a une belle fin de saison qui nous attend. »

 

Grenoble – Gap 1-4 (0-2, 1-1, 0-1)

Vendredi 6 janvier 2017 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3 500 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté de Gabriel Pointel et Guillaume Gielly
Pénalités : Grenoble 6' (4’, 2’, 0’), Gap 16’ (2’, 4’+10’, 0’)
Tirs : Grenoble 28 (11, 8, 9), Gap 26 (4, 11, 11)

Évolution du score :
0-1 à 14'37" : Rehuš assisté de Ringrose et Bernier
0-2 à 19'59" : Ross assisté de Thillet et Isackson (sup. num.)
1-2 à 24'39" : Kuralt assisté de Goličič
1-3 à 28'56" : Bernier assisté de Carr et Ringrose
1-4 à 59'30" : Didio Balsamo assisté de King et Rech (cage vide)
 

Grenoble

Attaquants :
Eric Chouinard (C) – Sébastien Gauthier – David Rodman
Camilo Miettinen – Boštjan Goličič – Anže Kuralt (2’)
Alexandre Texier (2’) – Christophe Tartari (A) (2’) – Norbert Abramov
Julien Baylacq – Sébastien Rohat – Mathias Arnaud

Défenseurs :
Kyle Hardy – Quentin Scolari
Teddy Trabichet (A) – Nicolas Favarin
Sébastien Bisaillon – Stéphane Gervais

Gardien :
Antoine Bonvalot [sorti de à 58'20" à 59'30"]

Remplaçants : Lukáš Horák (G), Antoine Torres, Alexandre Pascal. Absents : Aziz Baazzi (blessé à la main), Rhett Bly (ligaments du genou)

Gap

Attaquants :
Branislav Rehuš – Sean Ringrose – Marc-André Bernier (C)
Dimitri Thillet – Maurin Bouvet – Anthony Rech
Marius Serer – Kevin King (A) (2’) – Cédric Di Dio Balsamo
Kévin Da Costa (A) – Kyle Essery (10’) – Christian Isackson

Défenseurs :
Max Ross – Jesse Craige (2’)
Raphaël Faure (2’) – Thomas Carr
Kristaps Baževičs – Patrick McEachen

Gardien :
Clément Fouquerel

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Benoît Valier, Quentin Coureaud. Absents: Pierre Crinon, Dave Labrecque, Ryan Bullock, Loïc Chapelier.