Publicité

La Suède s'est trouvée un trio magique

Suédois et Tchèques ont rendez-vous à Göteborg pour la suite de l'Euro Hockey Tour 2016-2017, les Swedish Hockey Games.

KOVAR Jan 140509 596Le Scandinavium accueille les deux sélections, c'est pour cette raison d'ailleurs que la grande patinoire de la ville ne pouvait héberger la finale de la Champions Hockey League en début de semaine. Si le Scandinavium peut contenir 12000 spectateurs, il n'est rempli qu'à moitié aujourd'hui pour voir la Tre Kronor affronter la Tchéquie. Les cadres de la fédération suédoise demeurent malgré tout optimistes, estimant que les affluences du week-end face à la Finlande et la Russie seront bien plus élevées.

La sélection suédoise en piste de ce jeudi est essentiellement composée de joueurs issus du championnat suédois. Pour autant, les esquisses la composition pour les prochains Championnats du monde en mai ont déjà commencé. D'ailleurs, l’entraîneur Rikard Grönborg et ses assistants Johan Garpenlöv et Peter Popovic se sont déjà déplacés en Amérique du Nord pour s'assurer les services de certains joueurs. En attendant la venue des cadors de la NHL, il faut déjà renforcer les certitudes autour des "locaux". 

Côté tchèque, le sélectionneur Josef Jandac a titularisé devant le but Jakub Kovar, souvent appelé en équipe de Tchéquie mais rarement lancé dans le bain des Championnats du monde. Le gardien du Severstal Tcherepovets serait donc bien avisé de rester dans les petits papiers pour grignoter une place dans l'effectif... mais ça commence très mal. Kovar va encaisser trois buts dès le premier quart d'heure, par Dennis Everberg, Joel Eriksson Ek et Carl Klingberg.

La Suède mène déjà 3-0... et c'en est déjà fini pour Kovar, remplacé dès le deuxième tiers-temps par Pavel Francouz. Jakub Kovar est sur le banc, et son frère Jan choisit ce moment pour réduire le score. Jan Kovar inscrira d'ailleurs un doublé durant cette rencontre. Insuffisant puisque, avec Carl Klingberg et Robert Rosén, la Suède consolidera son succès, 5-2.

Pas de problème pour la Tre Kronor, catapultée par une deuxième ligne sensationnelle. Le joyau revenu du Minnesota Eriksson Ek entouré des deux puissants ailiers Dennis Everberg et Carl Klingberg ont fait fureur. Et ils ont peut-être pris une option pour être à Cologne en mai prochain.


Tchéquie - Suède 2-5 (0-3, 1-0, 1-2).
Jeudi 9 février 2016 à 19h15 au Scandinavium de Göteborg. 6152 spectateurs.
Arbitrage de Anssi Salonen et Lassi Heikkinen (FIN) assistés de Henrik Pihlblad et Alexander Waldejer (SUE).
Pénalités : Tchéquie 8' (6', 2', 0'), Suède 8' (4', 2', 2').
Tirs : Tchéquie 19 (6, 6, 7), Suède 22 (10, 5, 7).

Évolution du score :
0-1 à 04'54" : Everberg assisté d'Eriksson Ek et Klingberg
0-2 à 09'17" : Eriksson Ek assisté de Klingberg
0-3 à 14'21" : Klingberg assisté de Zackrisson et Johansson (sup. num.)
1-3 à 25'04" : Kovar
1-4 à 52'09" : Klingberg 
2-4 à 57'40" : Kovar assisté de Radil et Kundrátek (sup. num.)
2-5 à 59'59" : Rosén assisté de Klingberg


Tchéquie (4' pour surnombre)

Attaquants :
Michal Vondrka (-3) - Jan Kovař (C, -1) - Lukáš Radil (-1)
Tomáš Zohorna (A, +1) - David Kämpf - Lukáš Kášpar
Michal Birner (-1) - Vladimír Růžička (-1) - Petr Holík (-1)
Radan Lenc - Petr Jelínek (-2, 2') - Tomáš Hyka (-1)

Défenseurs :
Adam Polášek (-2) - Tomáš Kundrátek (-3)
Jan Kolář (A) - Radim Šimek
Jan Rutta (-1) - Tomáš Dvořák (-1)
Ondřej Vitásek (+1) - Lukáš Klok (2')

Gardien :
Jakub Kovář puis Pavel Francouz à 20'00" [sorti à 59'10"].

En réserve : Michal Řepík.

Suède (2' pour surnombre)

Attaquants :
Alexander Johansson (2') - Johan Ryno - Andreas Thuresson (2')
Dennis Everberg (+4) - Joel Eriksson Ek (+3) - Carl Klingberg (+4)
Alexander Bergström - Patrik Zackrisson (A, -1) - Richard Gynge (-1)
Patrik Lundh - Fredrik Händemark - Daniel Brodin

Défenseurs : 
Andreas Borgman (+2) - Magnus Nygren (C, +1)
Calle Rosén (+1) - Philip Holm (+1, 2')
Sebastian Aho - Emil Johansson
Oscar Fantenberg (+1)

Gardien :
Viktor Fasth

Remplaçant : Anders Lindbäck (G).