Publicité

Gardiens concurrents en club, adversaires en sélection

Deux gardiens qui sont coéquipiers en club et qui se retrouvent face-à-face en équipe nationale, c'est relativement peu commun. Que leur confrontation ait lieu dans la ville même où ils jouent en club, cela devient exceptionnel.

Ce cas unique se produit à Saint-Pétersbourg lors de ce match Russie-Finlande de l'Euro Hockey Tour, une confrontation entre voisins avant que les deux équipes ne partent pour Göteborg en Suède. Dans les cages finlandaises, Mikko Koskinen, meilleur gardien du dernier championnat du monde. Dans les buts russes, le jeune Igor Shestyorkin, qui a supplanté Koskinen comme numéro 1 au SKA Saint-Pétersbourg et qui vient maintenant le défier en match international.

KOSKINEN Mikko 160519 161Les spectateurs locaux se réjouissent de ce duel et applaudissent les deux gardiens pendant l'annonce de la composition des équipes, avec une évidente préférence pour Shestyorkin. Les deux portiers gardent leurs cages inviolées en première période, mais la raison en est aussi le jeu assez ennuyeux et prévisible que pratiquent les deux équipes. Le meilleur arrêt est pour Koskinen, un réflexe sur un tir de Yarullin à un mètre de distance. En fin de premier tiers-temps, le duo du Sibir s'échappe en infériorité numérique, mais Shalunov ne fait pas la passe à son coéquipier Sannikov et hésite trop pour prendre son tir.

La Russie s'est présentée ce soir avec 7 débutants. Le plus âgé d'entre eux est Aleksandr Kruchinin (25 ans) : l'attaquant du Traktor Chelyabinsk est considéré comme un produit local par le public de Saint-Pétersbourg car il est arrivé ici à 14 ans à l'école du Spartak Saint-Pétersbourg (il vient de Carélie tout près de la frontière finlandaise). Son lancer de la bleue ouvre le score en deuxième période.

Parmi les nouveaux visages, les Russes ont introduit deux joueurs vus au Mondial junior, le défenseur du SKA Yegor Rykov (auteur d'une assistance sur ce premier but) et surtout la jeune star Kirill Kaprizov, qui a battu le record de points pour un junior en KHL (que détenait Kuznetsov). Aligné sur le premier trio, Kaprizov fait preuvee d'une belle confiance et se montre actif. Il n'arrive cependant pas à concrétiser. Au début du troisième tiers-temps, il rate un breakaway face à Koskinen... et la Finlande égalise sur la contre-attaque, Olli Palola échappant au duo défensif dde Kazan composé de Yarullin et de l'autre débutant Musin.

La Finlande est proche de prendre l'avantage sur une nouvelle contre-attaque menée par Antti Erkinjuntti. Dans l'ensemble, les Finlandais passent un peu plus de temps en zone offensive. Mais c'est finalement la Russie qui s'impose à l'avant-dernière minute lorsque ses cinq joueurs maintiennent la pression. Anatoli Golyshev marque le but de la victoire en lucarne. Un autre débutant, Arzamatsev, récolte un point au passage.

La Russie s'échappe un peu plus au classement de l'Euro Hockey Tour avec 6 victoires en 7 matches. Et elle le fait - sauf dans son tournoi à domicile - en poursuivant sa politique de rajeunissement commencée la saison dernière. Le seul homme d'expérience, le défenseur Evgeni Medvedev, qui devait faire son grand retour en sélection à 34 ans, a déclaré forfait (remplacé par Maksim Osipov). Du coup, le doyen de l'équipe Stepan Sannikov - nommé capitaine - a seulement 26 ans.

 

Russie - Finlande 2-1 (0-0, 1-0, 1-1)
Jeudi 9 février 2016 à 19h30 au Yubileyniy de Saint-Pétersbourg. 6778 spectateurs.
Arbitrage de Pavel Hodek et René Hradil (TCH) assistés de Yuri Ivanov et Aleksandr Nesterov (RUS).
Pénalités : Russie 8' (2', 2', 4'), Finlande 12' (2', 4', 6').
Tirs : Russie 21 (4, 9, 8), Finlande 24 (7, 6, 11).

Évolution du score :
1-0 à 35'08" : Kruchinin assisté de Svetlakov et Rykov
1-1 à 40'37" : Palola assisté de Sallinen et Koivisto
2-1 à 58'34" : Golyshev assisté de Tkachev et Arzamatsev


Russie

Attaquants :
Anatoli Golyshev - Vladimir Tkachyov (A) - Kirill Kaprizov
Sergei Shumakov - Maksim Shalunov - Stepan Sannikov (C)
Aleksandr Kruchinin (+1) - Andrei Svetlakov (+1, 4') - Maksim Mamin (+1)
Artyom Fyodorov - Nikolaï Prokhorkin (A) - Konstantin Okulov

Défenseurs :
Aleksei Bereglazov (2') - Ilya Lyubushkin
Damir Musin (-1) - Albert Yarullin (-1, 2')
Vladislav Gavrikov (+1) - Zakhar Arzamastsev (+2)
Yegor Rykov (+1) - Maksim Osipov

Gardien :
Igor Shestyorkin

Remplaçants : Ilya Sorokin (G), Maksim Karpov. En réserve : Viktor Antipin (malade).

Finlande

Attaquants :
Olli Palola (+1) - Tomi Sallinen (C, +1) - Henrik Haapala
Jukka Peltola (-2) - Sakari Manninen (-1) - Veli-Matti Savinainen (-1)
Joonas Nättinen - Antti Suomela - Antti Erkinjuntti (A)
Niko Ojamäki - Roope Hintz (-1) - Jarno Kärki

Défenseurs :
Mika Koivisto - Niko Mikkola
Mikko Kousa (+1) - Miko Lehtonen (+1)
Joonas Järvinen (-2) - Ilari Melart (-2)
Tommi Kivistö (A)

Gardien :
Mikko Koskinen

Remplaçant : Juha Metsola (G).