Publicité

La Suède fait connaissance avec la perle Kaprizov

Jeudi, la Suède s'est montrée impressionnante face à la Tchéquie. La Tre Kronor affronte ce samedi, toujours à Göteborg, la Russie.

KaprizovSi les Suédois l'ont emporté sur un score relativement large face aux Tchèques, c'est avant tout grâce à l'alchimie du trio Everberg - Eriksson Ek - Klingberg. Mais il semble que le sélectionneur Rikard Grönborg aime les expérimentations puisqu’il a décidé de démanteler cette ligne pour jouer les Russes. 

Des Russes qui caracolent en tête de cet Euro Hockey Tour 2016-2017. La sélection d'Oleg Znarok n'a subi qu'une défaite, face... à la Suède à Moscou. Autant dire que la Russie a à cœur de corriger les Suédois chez eux à Göteborg.

Surtout que la Suède plonge rapidement en plein cauchemar. Fredrik Händemark écope d'une pénalité de match après... 48 secondes de jeu. Un surnombre suédois sera sifflé à la 4e minute. Comme début de match, il y a mieux...

Pour autant, la Tre Kronor résiste... jusqu'à un faire-trébucher de Brodin. C'est alors que Kirill Kaprizov, le récent recordman de points pour un U20 en KHL, entre en piste. Anatoli Golyshev travaille fort le long de la bande et Kaprizov reprend de volée devant le slot. Deux minutes plus tard, Oscar Fantenberg égalisera pour la Suède mais Maksim Karpov permettra à la Sbornaïa de mener avant la première pause.

Alexander Bergström permettra une seconde égalisation suédoise, mais l'homme du match sera définitivement le nouveau petit ténor du hockey russe. Kirill Kaprizov signera deux nouvelles réalisations, son premier triplé en équipe nationale senior. Meilleur buteur des derniers Mondiaux juniors, la perle de 19 ans repêchée par Minnesota en 2015 pourrait bien être l'une des attractions des prochains Championnats du monde.


Suède - Russie 2-4 (1-2, 1-1, 0-1).
Samedi 11 février 2017 à 15h30 au Scandinavium de Göteborg. 10 347 spectateurs
Arbitrage d'Anssi Salonen et Lassi Heikkinen (FIN) assistés de Daniel Persson et Alexander Waldejer (SUE).
Pénalités : Suède 29' (4'+5'+20', 2', 4'), Russie 16 (6, 6, 4).
Tirs : Suède 45 (14, 19, 12), Russie 22 (7, 7, 8).

Évolution du score :
0-1 à 14'18" : Kaprizov assisté de Golyshev (sup. num.)
1-1 à 16'20" : Fantenberg assisté de Bergström et Gynge (sup. num.)
1-2 à 16'27" : Karpov assisté de Musin et Rykov
2-2 à 39'00" : Bergström assisté de Fantenberg et Klingberg (sup. num.)
2-3 à 39'38" : Kaprizov assisté de Golyshev 
2-4 à 47'56" : Kaprizov assisté de Tkachev et Bereglazov (sup. num.)


Suède (2' pour surnombre)

Attaquants :
Joel Eriksson Ek (-1, 2') - Johan Ryno (-1) - Andreas Thuresson (-1)
Dennis Everberg (-1, 2') - Joel Lundqvist (C) - Carl Klingberg (-1)
Alexander Bergström - Patrik Zackrisson (A, 2') - Richard Gynge
Patrik Lundh - Fredrik Händemark (5'+20') - Daniel Brodin (2')
Alexander Johansson (-1)

Défenseurs : 
Oscar Fantenberg - Henrik Tömmernes
Andreas Borgman (-2) - Magnus Nygren (A, -1)
Calle Rosén - Philip Holm
Sebastian Aho (-1) 

Gardien :
Anders Lindbäck

Remplaçant : Viktor Fasth (G).

Russie

Attaquants :
Anatoli Golyshev (+1) - Vladimir Tkachyov (A, +1, 2') - Kirill Kaprizov (+1)
Sergei Shumakov - Maksim Shalunov - Stepan Sannikov (C)
Aleksandr Kruchinin - Andrei Svetlakov - Maksim Mamin 
Artyom Fyodorov (+1, 2') - Nikolaï Prokhorkin (A, +1) - Maksim Karpov (+1)
Konstantin Okulov

Défenseurs :
Aleksei Bereglazov (2') - Ilya Lyubushkin
Albert Yarullin (+1) - Zakhar Arzamastsev (+1, 2') 
Yegor Rykov (+1, 2') - Maksim Osipov (4')
Damir Musin (+1)

Gardien :
Ilya Sorokin

Remplaçant : Ilya Samsonov (G). En réserve : Ilya Shestyorkin (G), Viktor Antipin (malade). Rentré chez lui : Vladislav Gavrikov (blessé).