Publicité

TQO : les Bleues terminent par une victoire

La défaite contre le Japon a exclu les Bleues de leur rêve olympique. Pour autant, le TQO n'était pas terminé puisqu'il restait une rencontre face à l'Autriche.

2000px PyeongChang 2018 Winter Olympics.svgSi les Autrichiennes ne sont pas passées par un tour intermédiaire comme la France, c'est qu'elles bénéficient d'un classement international favorable. Néanmoins, la tendance tend à s'inverser, l'écart entre les deux nations a fondu puisque seulement un brin d'herbe (10 points) distance l'Autriche de la France au dernier recensement IIHF. Si les Bleues s'étaient inclinées de peu au Mondial D1A de Rouen en 2015, elles avaient obtenu leur revanche l'année suivante.

Sans surprise, la rencontre a été très accrochée. Après un permier tiers-temps vierge malgré un double jeu de puissance manqué par la France, la capitaine des Bleues Marion Allemoz a débloqué le tableau d'affichage à la 37e minute en signant sa troisième réalisation en trois matchs. Trois minutes plus tard, Eva Maria Beiter-Schwarzler a égalisé pour l'Autriche, replongeant la rencontre dans une longue indécision.

Mais l'indiscipline chronique des Autrichiennes, dont n'a pu profiter la France jusqu'à maintenant, va finir par avoir une lourde incidence. Tout se jouera finalement dans les dix dernières minutes. La défenseure Gwendoline Gendarme inscrira le but gagnant d'un tir de la ligne bleue en supériorité numérique, Estelle Duvin marquant en cage vide à la dernière seconde pour consolider le succès des Bleues 3-1. Caroline Baldin, qui a disputé son troisième match de suite, termine le tournoi avec un pourcentage remarquable de 93,6%, 117 arrêts en 3 rencontres !

Lors de la finale du TQO, ce sont les Japonaises, à domicile, qui ont acquis leur billet pour PyeongChang 2018. Les filles du Soleil-Levant se sont imposées 3-1 contre l'Allemagne et se qualifient pour leur troisième olympiade, la deuxième de suite.

La France termine donc à la troisième place grâce à une victoire qui conservait un certain intérêt. Le succès contre l'Autriche permettra sans aucun doute à la France de progresser encore davantage dans le classement international féminin. 16e en 2012, la France était 12e au dernier recensement en 2016. Les 3 points acquis dans ce TQO, comme la dernière médaille d'argent D1A l'année dernière, rapprochent davantage la France de la 10e place mondiale, c'est-à-dire aux portes de l'élite des huit meilleures nations.

Justement, à partir du 15 avril, une autre aventure se profile pour les Françaises puisqu'elles s'envoleront à Graz en Autriche pour y disputer les Championnats du monde D1A. Et continuer leur belle progression. 

Commentaires d'après-match

Marion Allemoz (attaquante de l'équipe de France) : "Nous avons eu beaucoup d'opportunités en supériorité numérique. Nous n'arrivions pas à les capitaliser mais finalement, c'est venu de l'une de nos plus jeunes coéquipières. Et cela nous a donné un énorme boost."

Gregory Tarlé (entraîneur de la France) : "C'était d'important de finir par une victoire. Cela rendra notre retour chez nous bien plus facile. Nous avons joué deux matchs relevés contre l'Allemagne et le Japon, mais j'ai le sentiment que nous ne sommes plus très loin du niveau de l'élite mondiale."


France - Autriche 3-1 (0-0, 1-1, 2-0).
Dimanche 12 février 2017 à 14h30 à la Hakucho Oji Ice Arena de Tomakomai. 1167 spectateurs.
Arbitrage de Anna Eskola et Drahomira Fialova (SUI) assistées de Michaela Frattarelli (USA) et Stéphanie Gagnon (CAN).
Pénalités : France 6' (0', 4', 2'), Autriche 14' (6', 6', 2').
Tirs : France 28 (8, 10, 10), Autriche 34 (11, 12, 11).

Évolution du score :
1-0 à 36'27" : Allemoz assistée de Parment
1-1 à 39'45" : Beiter-Schwarzler (sup. num.)
2-1 à 51'40" : Gendarme assistée de Duvin (sup. num.)
3-1 à 59'59" : Duvin


France

Attaquantes :
Chloé Aurard (+1) - Marion Allemoz (C, +2) - Jade Vix (+1)
Estelle Duvin - Lore Baudrit (A, +1) - Soline Fohrer (+1)
Lara Escudero - Morgane Rihet - Emmanuelle Passard
Clara Rozier (2') - Amandine Cuasnet

Défenseures :
Anouck Bouché (A, +2) - Léa Parment (+2)
Athena Locatelli - Gwendoline Gendarme (2')
Sophie Leclerc - Léa Villiot 
Audrey Lager Lacombe

Gardienne :
Caroline Baldin

Remplaçante : Jeanne Morin (G).

Autriche (2' pour surnombre)

Attaquantes :
Teresa Schafzahl (-1) - Esther Kantor (C, -1) - Anna Meixner (-1, 2')
Denise Altmann (A, -2, 2') - Janine Weber (-2) - Eva Maria Beiter-Schwarzler (A, -1)
Anna Hanser - Victoria Hummel - Sophia Volgger 
Monika Vlcek - Charlotte Wittich

Défenseures :
Antonia Matzka (-1) - Laura Kros
Nadja Granitz (-1) - Annika Fazokas (-1, 2')
Julia Kainberger (4') - Alessandra Lopez
Tamara Grascher

Gardienne :
Nicole Arnberger [sortie à 59'30"]

Remplaçante : Theresa Hornich (G).