Publicité

La Finlande rassure (un peu)

Après une victoire et une défaite, la Suède terminait ce dimanche ses "Swedish Hockey Games" face à la Finlande. Une Finlande, future adversaire des Bleus aux Mondiaux, pleine de doute, atomisée la veille par la Tchéquie (1-7).

 

KIVISTO Tommi 160519 639À deux mois et demi des Championnats du monde, la sélection suomi de Lauri Marjamäki, qui a pour le moment un bilan de 11 défaites en 14 matchs, inquiète.

Manque de finition, jeu de passes défaillant, lenteur d'éxécution, la prestation des Finlandais samedi face à la Tchéquie a été jugée particulièrement faible. Et déjà, inéluctablement, Marjamäki fait l'objet de critiques, certains pensant qu'il n'est pas capable d'obtenir le meilleur de ses joueurs.

Il faut préciser aussi que Marjamäki a eu du succès en championnat en construisant un long plan à Kärpät. Mais diriger la sélection nationale exige un succès immédiat. Empêtrés dans une mauvaise spirale, les Lions affrontaient le rival suédois pour calmer les esprits.

Et Marjamäki va pouvoir respirer car ses Leijonat ont réagi vingt-quatre heures après la décullotée tchèque, avec davantage d'abnégation et une plus grande aisance au patinage. Certes Johan Ryno a ouvert le score pour la Suède en supériorité numérique. Mais la Finlande a renversé la tendance en seconde période, d'abord par Veli-Matti Savinainen, puis dix minutes plus tard par Jarno Kärki. De nouveau buteur, Savinainen creusera l'écart avant que Philip Holm ne permette aux Suédois d'inscrire un deuxième but.

La Finlande, bien protégée par Mikko Koskinen (34 arrêts), s'impose 3-2 sur la glace suédoise. De quoi réconcilier (un peu) les plus sceptiques et d'apporter une touche d'optimisme alors que le grand voyage à Paris arrive à grands pas.


Suède - Finlande 2-3 (1-0, 0-2, 1-1).
Dimanche 12 février 2017 à 15h30 au Scandinavium de Göteborg. 9123 spectateurs.
Arbitrage de Sergey Morozov et Pavel Ovchinnikov (RUS) assistés de Andreas Malmqvist et Henrik Pihlblad (SUE). 
Pénalités : Suède 16' (4', 4', 8'), Finlande 18' (8', 2', 8').
Tirs : Suède 36 (6, 13, 17), Finlande 20 (6, 6, 8).

Évolution du score :
1-0 à 08'04" : Ryno assisté de Tömmernes et Eriksson Ek (sup. num.)
1-1 à 24'33" : Savinainen assisté de Koivisto et Nättinen
1-2 à 33'49" : Kärki assisté de Nättinen
1-3 à 49'24" : Savinainen assisté de Manninen
2-3 à 50'53" : Holm assisté de Gynge et Händemark


Suède 

Attaquants :
Joel Eriksson Ek - Johan Ryno - Andreas Thuresson
Dennis Everberg - Fredrik Händemark - Carl Klingberg
Alexander Bergström (-1, 2') - Patrik Zackrisson (A', -2, 2') - Richard Gynge (-1, 2')
Patrik Lundh (-1) - Joel Lundqvist (C, -1) - Daniel Brodin 
Alexander Johansson 

Défenseurs : 
Oscar Fantenberg (-1) - Henrik Tömmernes (-1)
Emil Johansson - Magnus Nygren (A, 2')
Calle Rosén (-1) - Philip Holm (-1)
Andreas Borgman

Gardien :
Viktor Fasth [sorti de 58'12" à 58'35"]

Remplaçant : Anders Lindbäck (G).

Finlande

Attaquants :
Olli Palola (2') - Tomi Sallinen (C) - Henrik Haapala
Jukka Peltola - Sakari Manninen - Veli-Matti Savinainen (+1, 2')
Joonas Nättinen (+2) - Antti Suomela (+1) - Jarno Kärki (+1)
Niko Ojamäki - Roope Hintz (2') - Antti Erkinjuntti (A, +1)

Défenseurs :
Mika Koivisto (+1) - Miko Lehtonen (+1)
Niko Mikkola - Tommi Kivistö 
Mikko Kousa (2') - Joonas Järvinen (+1, 2') 
Kristian Näkyvä (+1) - Ilari Melart 

Gardien :
Mikko Koskinen

Remplaçant : Juha Metsola (G).