Publicité

Brest – Tours (Division 1, Quarts de finale, match 1)

Les Albatros mettent la pression 

Terminant la saison régulière sur deux défaites face aux deux meilleures équipes du championnat (Briançon et Mulhouse), les Albatros sont rentrés dans le rang et ont fini par perdre l’avantage de la glace au profit de Tours. Les Remparts n’étaient pourtant pas au mieux avec une série de sept défaites pour finalement décrocher leur première victoire de 2017 lors de l’ultime journée face à Cholet.

Mais cet « avantage » de la glace est plutôt trompeur. Certes les « Blue Boys » sont certains d’accueillir le match décisif mais ils peuvent se retrouver déjà dos au mur en cas de défaite ce soir. Et c’est exactement ce à quoi Brest s’emploie dans le premier tiers avec une domination peu chère payée. Jure Verlic est deux fois plus sollicité que son homologue Dubé-Rochon sur la première période. Le Slovène sort notamment un arrêt spectaculaire de la crosse sur Erwan Pain (16’19’’) mais il repousse plus qu’il n’arrête. C’est finalement un exploit personnel de Benjamin Lagarde qui vient le crucifier du revers (1-0 à 14’56’’).

Une entame franchement gentillette pour une rencontre de play-off devant une affluence désastreuse (337 spectateurs…) Les Albatros ne se mettent pourtant pas suffisamment à l’abri et restent vulnérables en écopant de deux prisons successives en fin de tiers (18’41’’ et 19’). Réduits à trois pour commencer le tiers médian, les Bretons souffrent. Robbins pense même avoir égalisé mais l’ancien arbitre international Pierre Dehaen refuse le but pour un joueur tourangeau présent dans la zone du gardien (20’33’’).

Le scénario du premier tiers s’inverse et c’est au tour de Brest de faire le dos rond. Ils y parviennent plutôt bien. Jessyko Bernard joue même l’opportuniste en étant idéalement lancé en contre-attaque par Lagarde pour s’en aller déjouer Verlic côté gauche dans un angle peu évident (2-0 à 29’36’’). Une bouffée d’air pour les locaux car la dynamique était clairement en faveur des visiteurs. Les hommes de Bob Millette finissent par être récompensés sur un beau tir du poignet de Vepsäläinen dans le haut du but (2-1 à 37’20’’).

De quoi se remettre à espérer. Hélas pour eux, les anciens pensionnaires de Ligue Magnus remettent la marche avant dans la dernière période et gèrent bien le score. Le gardien Jure Verlic n’a pas toujours affiché une grande sérénité jusqu’à présent. Par exemple en ne voyant pas les palets se trouvant à ses patins ou en laissant régulièrement des rebonds dangereux. Il finit par le payer sur un lancer de Gyesbregh : le retour laissé par le Slovène profite à Kolodziejczyk (3-1 à 47’56’’).

Le reste de la rencontre n’est que gestion du chrono pour Brest qui empoche logiquement cette première manche et met dos au mur Tours forcé de réagir à domicile. Le match aura basculé au deuxième tiers avec le but refusé aux Remparts et le deuxième but brestois inscrit contre le cours du jeu dans le deuxième tiers. À voir ce que cela donnera sur une petite glace samedi soir.



Brest – Tours 3-1 (1-0, 1-1, 1-0)
Mercredi 8 mars 2017 à 20h00 au Rïnkla Stadium. 337 spectateurs.
Arbitrage de Pierre Dehaen assisté de Vincent Villard et François-Xavier Armand.
Pénalités : Brest 10' (4', 2', 4'), Tours 6' (2', 0', 4').
Tirs : Brest 34 (18, 3, 13), Tours 25 (9, 8, 8).

Évolution du score :
1-0 à 14'56" : Lagarde  
2-0 à 29'36" : Bernard assisté de Lagarde
2-1 à 37'20" : Vepsäläinen assisté de Lanceleve et Rundgren
3-1 à 47'56" : Kolodziejczyk assisté de Gyesbreghs et Pain


Brest

Attaquants :
Benjamin Lagarde - Benjamin Power - Jessyko Bernard
Jonathan Avenel (C) - Karel Richter - Graham Avenel
Bryan Kolodziejczyk - Erwan Pain (A) - Bastien Lardière
Jérémy Cormier (à 28’)
 
Défenseurs (rotation à cinq) :
Aleksi Laine - Vadim Gyesbreghs
Gaëtan Cannizzo - Aurélien Gréverend (A)
Alan Dana

Gardien :
Sébastien Dubé-Rochon
 
Remplaçants : Guillaume Duquenne (G), Jakub Schwarz, Isabelle Mer, Alex Dulude, Thibaut Chatellard. Absent : Charlie Doyle.

Tours

Attaquants
Kevin Altidor - Bradley Robbins - Colin Downey
Colby Lanceleve - Paulus Rundgren - Ville Vepsäläinen
Judicaël Xavier - Timothée Franck (A) - Alexis Crosnier
Maxime Dordet [une présence à 32’]

Défenseurs
Eric David (C) - Thomas Giorgi
Toni Kluuskeri - Jussi Laine (A)

Gardien :
Jure Verlic (sorti à 58’40’’)

Remplaçants : Renan Sarrazin (G), Valentin Morais, Mickaël Lamothe, Lucas Brohan, Yoann Coubret, Martin Plat, Romain Bournand. Absent : Christopher Lijdsman.