Publicité

Strasbourg - Chamonix/Morzine (Ligue Magnus, poule de maintien)

Depuis mardi, Strasbourg est assuré, sportivement parlant, de rester en Ligue Magnus, après sa victoire acquise au match aller au détriment de Chamonix/Morzine. Ces mêmes Alpins, eux, sont quasiment rélégués à cause du trop gros écart de points les séparant de leur concurrent direct dijonnais. Il leur reste, en effet, à gagner 8 points au cours des 3 journées encore à jouer à jouer, tout en espérant que Dijon n'en gagnera aucun.

MISSIAENjason201610211994La tâche des Pionners est donc très ardue, mais les Haut-Savoyards sont venus nombreux pour relever leur challenge, face à leurs hôtes alsaciens qui déplorent seulement l'absence quasi-définitive de Sébastien Trudeau (blessé à la cheville) et de Léo Guillemain.

Si la mission des Alpins était très compromise au coup d'envoi de la rencontre, elle sera quasiment désespérée à la fin du premier tiers en les voyant rentrer avec un retard de trois buts. Un tiers très agréable à regarder. Les deux protagonistes jouent le jeu et offrent d'incessants et rapides allers-retours de part et d'autre de la patinoire. Strasbourg, qui a pourtant connu cet hiver d'énormes problèmes de réalisme offensif, ne s'est pas privé d'exploiter la moindre hésitation chamoniarde. Un palet flottant à mi-hauteur de Loup Benoit devant Jason Missaien, et c'est Nathan Grabherr qui le plaque d'un revers culotté pour l'ouverture du score (1-0 à 2'04"). Puis Jordan Draper s'appuie sur Malcom Gould, lequel le ressert une fois que le premier a eu le temps de se démarquer pour le 2-0 (à 6'42"). Enfin, Maxence Leroux conclut un excellent travail en triangle avec Valérian Mathieu et Kevin Lorcher, le portier alpin n'ayant pas eu le temps de se repositionner (3-0 à 19'27").

C'est oublier qu'auparavant, Hubert Genest a trouvé le poteau (3'54"), juste après que Dominic Jalbert, bien servi, a buté sur Baptiste Goetz (3'14"). Chamorzine domine territorialement la partie, mais manque de percussion devant la cage strasbourgeoise, pas toujours bien gardée pourtant, comme en témoigne cette remontée à trois des visiteurs qui bute cependant sur Goetz, de près (18'03").

De désespérée à 20 minutes, la tâche le sera encore plus quand Draper, en servant en retrait devant Missaien, voit son centre ricocher sur la crosse d'un défenseur chamoniard (Gaelan Patterson ?), lequel ne peut que constater les dégâts (4-0 à 31'58"). Puis la mission va carrément devenir impossible quand M.Hauchart accorde un tir de pénalité à l'avantage de Carson Cooper, lumineusement lancé avant d'être carrément séché. L'Américain se fait justice lui-même en usant d'un petit dribble crosse-pied, avant de feinter à contre-pied Jimmy Darier qui vient de remplacer le titulaire Missiaen (5-0 à 36'04").

C'est pourtant oublier que Cham' est loin de subir la partie, comme sur ces essais successifs d'Edgar Homjakovs (31'07") puis Peter Hrehorcak (31'23"), ou sur cette supériorité où Baptiste Goetz, allongé, ne doit son salut qu'au fait que le palet s'est glissé sous son dos (33'08"). Cette action est le point culminant de la domination savoyarde au cours de ce tiers dont l'intensité a significativement diminué. La fin de période est nettement plus en faveur des locaux, tel sur ce poteau de Pavel Pisarik (36'42"), puis sur ce raid de Cooper pour Gould (38'43").

KAARVINENeetu201610212510Il reste alors vingt minutes aux Alpins pour, au moins, sauver l'honneur, ce à quoi ils vont s'employer, même si les organismes sont visiblement plus émoussés, comme sur ce rush de Hrehorcak en fin de course (43'00"), ou sur cet essai de Gabin Ville où le jeune Chamoniard rate sa reprise du revers (49'17") alors que Goetz est allongé sur la glace. Les joueurs de Christophe Ville y parviendront toutefois, de fort jolie façon, quand Eetu Karvinen prolonge de près un lancer de Peter Hrehorcak (5-1 à 55'03"). Ils frôlent même une nouvelle réalisation sur un missile de la bleue de Carl Hudson. La palet est, cependant, suffisamment freiné en passant sous les jambes de Goetz pour se figer ensuite sur la ligne de but, sans qu'aucune crosse visiteuse n'ait hélas le temps de le pousser au fond du but (56'50").

La partie peut alors se terminer sur un score sévère pour les Alpins, mais elle témoigne d'une force de percussion bas-rhinoise nettement plus concentrée et plus réaliste que la leur.

On aura bien compris que la partie fut loin d'être inintéressante. Les deux adversaires ont accepté de rester pros jusqu'au bout, quand bien même leur saison sportive était déjà quasiment bouclée. Elle l'est d'ailleurs au sifflet final puisque Chamonix/Morzine ne peut plus rejoindre Dijon (qui a d'ailleurs vaincu, en même temps, Nice).

Il reste cependant deux parties à jouer pour l'Étoile Noire, comme pour les Pionniers. Le club alsacien voudra sans aucun doute rester en tête de la poule, en profitant de l'esprit de groupe actuel qui règne et qui permet aux Marcos, Cooper, Draper, Lorcher et autres Beattie de montrer d'excellentes phases de jeu offensives.

Pour les Chamoniards, il s'agira sans doute de rester la tête haute jusqu'au bout. Adieu donc, à l'Iceberg, à ce hockey haut-savoyard tout en mouvement et en vivacité, où le défaut principal était sans doute de manquer de percussion, et de leader offensif... Enfin, adieu... peut-être !

 

Strasbourg – Chamonix/Morzine 5-1 (3-0, 2-0, 0-1)
Vendredi 10 mars 2017 à 20h00 à la patinoire de l'Illberg. 656 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Hauchart et Jérémy Rauline assistés de Gwilherm Margry et David Courgeon.
Pénalités : Strasbourg 30' (2', 4', 4'+10'+10') ; Chamorzine 26' (0', 4'+10', 2'+10').
Tirs : Strasbourg 26 (8, 13, 5) ; Chamorzine 34 (9, 13, 12).

Évolution du score :
1-0 à 02'04" : Grabherr assisté de Benoît et Burgert
2-0 à 06'42" : Draper assisté de Gould
3-0 à 19'27" : Leroux assisté de Lorcher et V.Mathieu
4-0 à 31'58" : Draper
5-0 à 36'04" : Cooper (tir de pénalité)
5-1 à 55'03" : Kaarvinen assisté de Hrehorcak et Lukacik (sup. num.)


Strasbourg

Attaquants :
Jordan Draper – Carson Cooper – Malcolm Gould
Pavel Pisarik – Élie Marcos (C) – Thomas Mathieu
Nathan Grabherr – Loup Benoit – Julien Burgert (A)
Maxime Leroux – Kevin Lorcher – Valérian Mathieu

Défenseurs :
Mitch Witek – Alexandre Miner-Barron
Matthew Beattie – David Striz
Hubert Genest (A) – Colin Morillon

Gardien :
Baptiste Goetz

Remplaçants : Vladimir Hiadlovsky (G), Maxime Deplanque. Absents : Léo Guillemain et Sébastien Trudeau (blessés).

Chamonix/Morzine

Attaquants :
Arnaud Hascoët – Clément Masson (C) – Pierre Antoine Devin
Carl Hudson – Josselin Besson – Peter Hrehorcak Jr
Eetu Karvinen – Gabin Ville – Adel Koudri
Paul Schmitt – Edgars Homjakovs – Lou Bogdanoff
Kevin Tassery

Défenseurs :
Dominic Jalbert – Vladimir Lukacic
Gaelan Patterson – Théo Lanvers
Numa Besson – Clément Colombin

Gardien :
Jason Missaien puis Jimmy Darier à 32'30"