Division 3

 

Les résultats en direct (FFHG).

Résultats des années passées : 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002, 2001, 2000...

 

Catégorie : Division 3

Valenciennes - Châlons-en-Champagne (Division 3, groupe B)

Auréolés de deux victoires face aux réserves de Cergy et Dunkerque, les Diables Rouges de Valenciennes retrouvent leur antre de Valigloö, où ils avaient enchaîné les victoires l’an dernier, face aux Gaulois de Châlons-en-Champagne. Pour leur dernier match devant leur public avant le 18 janvier, et alors qu’ils n’ont pas encore évolué loin de leurs bases, la faute à une défaillance technique sur la patinoire havraise, ils espèrent conjurer le mauvais sort face à des Marnais vainqueurs des trois affrontements de la cuvée 2012-2013.

Forts de deux victoires après avoir subi une claque face à Luxembourg, Châlons-en-Champagne se présente avec ses armes offensives Briand, Delaunois et Hanes, auteur d’un quintuplé sur la glace du Havre. Le club s’est internationalisé depuis le printemps, enregistrant notamment les arrivées de Ryo Miyazaki et du portier tchèque Karel Henes.

Catégorie : Division 3

Division 3 (carré final) : les Renards remportent la Division 3

La patinoire des Casseaux située à Limoges accueillait ce week-end le carré final de cette saison 2012-2013. Un carré final qui à l’image des saisons précédentes, et par habitude à cet échelon, se retrouve constitué par quatre équipes à la situation bien hétérogène :

La première rencontre du vendredi voyait s’affronter les Griffes de l’Ours d’Orcières à la réserve des Remparts de Tours. Les joueurs de Laurent Cal accèdent au dernier carré pour la première saison de l’histoire de ce club nouvellement né. Les Hauts-Alpins ne se lancent toutefois pas dans une parfaite inconnue car on attribue à cette équipe d’Orcières une filiation avec la génération précédente des Gaulois de Briançon, à savoir dans les deux cas un groupe constitué essentiellement par des jeunes joueurs issus de la formation haute-alpine, et d’anciens Diables Rouges. Un savant mélange qui les a conduits jusqu’à cette étape finale, mais toujours avec un doute sur les ambitions de développement. La saison passée, les Gaulois obtenaient à l’issue de la saison une montée en Division 2, montée qu’ils ont refusée sans vraiment chercher à pousser le projet. Dès lors il est bien difficile de connaître les intentions d’Orcières, le club attendant aussi certainement la décision sportive pour se positionner le cas échéant.

Pour les Remparts tourangeaux, l’équation est franchement plus simple. L’équipe a lancé sa saison sereinement, et a obtenu la deuxième place du groupe A derrière Limoges. Le jour même où les joueurs attaquaient leurs play-offs, ils apprenaient l’élimination de l’équipe fanion en Division 2. Ce résultat avait pour incidence immédiate le fait que, quoi qu’il advienne, ils ne pourraient monter à la fin de la saison. C’est donc uniquement poussé par le challenge sportif que Tours 2 élimina la réserve des  Coqs de Courbevoie, puis les Jets de Viry-Châtillon. La preuve évidente que les Remparts cherchent la gagne, et que malgré l’impossibilité de monter, cette équipe se verrait bien s’octroyer le titre de champion de Division 3.

Catégorie : Division 3

Division 3 (play-offs - quarts de finale retour) : c'est Lacheny qui redémarre pour Orcières !

Ce week-end se jouait la décision sur trois patinoires de D3 pour savoir quelles seront les équipes qui accompagneront la réserve des Remparts de Tours au carré final de ce championnat. Et ce fut autant de rencontres aux scenarii différents.

Après s’être imposés de deux buts en Ile de France (2-4), les Taureaux de Feu de Limoges devaient gérer cette avance à domicile face à l’entente Deuil-Garges. Une équipe bien décidée à ne pas offrir cette qualification sur un plateau aux Limousins.

Après un premier tiers équilibré, les Taureaux de Feu ouvre la marque à mi-match par l'intermédiaire de la ligne slovaque: Lukas Janos sur des assistances de Smolka et Matej. C'est toujours en supériorité numérique que ce même Marek Matej double la mise. Les pénalités des visiteurs les desservent énormément, et Matej en profite en début de troisième tiers pour le 3 à 0. Addition un peu plus lourde encore en fin de match. Jeannin trouve le moyen de sauver l'honneur pour Deuil, mais entre deux buts des locaux, par Romain Cambray et Tomas Smolka. Limoges n'a pas tremblé et remporte sa place dans le final four. (5-1).

Catégorie : Division 3

Division 3 (play-offs - quarts de finale aller) : de solides Remparts

Les quarts de finale des play-offs de Division 3 démarraient ce week-end avec une rencontre avancée. 2 équipes du groupe A se retrouvaient : après avoir crée la surprise en sortant Orléans de la seconde phase, les Jets de Viry Chatillon (4e du groupe A) accueillaient à nouveau la réserve des Remparts de Tours (2e du même groupe), qui n'a pas eu trop de mal à prendre le dessus sur la réserve de Courbevoie au tour suivant.

En championnat déjà l'avantage tournait en faveur de l'équipe... en déplacement. Viry s'était imposé 2-7 à Tours, tandis que les Remparts gagnaient en Ile de France sur le score de 2-6.

Et la "tradition" fut encore respectée dans ce match. La décision s'est faite essentiellement dans le premier tiers-temps. Après l'ouverture du score des Jets par l'intermédiaire du #7 Jérémy Pigeot, les Tourangeaux prirent les devants grâce à un doublé de Judicaël Xavier, puis des buts de Gaël Cler et de Bastien Quinsac. Ces 4 buts des Remparts en 8 minutes vont peser lourd dans la trajectoire du match.

Dans le second tiers, Viry profitait de l'indiscipline des adversaires pour recoller en partie. Robin Chretien et Jérémy Pigeot marquent tous deux en supériorité numérique. Mais quelques instants plus tard, Quinsac redonna aux siens un avantage de 2 buts.

Les dernières 20 minutes laissèrent l'écart inchangé tout en offrant aux deux buteurs de la soirée une nouvelle occasion de s'exprimer : Bastien Quinsac pour Tours et Jérémy Pigeot pour Viry terminent le match avec un triplé chacun. Quant à Gaël Cler, auteur d'un but et de deux passes, il prend provisoirement (en attendant les autres rencontres) la tête du classement des pointeurs de ces play-offs D3 (10 points). 

Victoire donc des Remparts de Tours à l'extérieur (4-6), et un avantage intéressant avant de recevoir les Jets la semaine prochaine. Mais attention à ce que l'histoire ne se répète pas...

Les rencontres :

Viry - Tours 2 : 4-6


Le calendrier (quarts de finale aller) :

samedi 23 mars :
Colmar - Orcières (17h55)
Deuil - Limoges (20h15)
Roanne - Marseille (20h30)

+ Tours 2 - Viry (quarts de finale retour) (20h00)

Catégorie : Division 3

8e de finale retour - play-offs D3 : Limoges l'a fait !

6 buts d’écart : c’était la différence qu’il fallait remonter pour les Limougeauds  à l’issue d’un premier tiers cauchemardesque (7-0) et d’un match aller raté du côté de Rennes (9-3). On pensait la mission pratiquement impossible, mais il semblerait qu’impossible ne soit pas limousin ! Et quel scénario pour ce match retour !

Dès l’entame, les Cormorans de Rennes venaient compliquer un peu plus encore le problème grâce à un but de Thomas Charret. Mais progressivement les Taureaux de Feu ont grapillé pour s’accrocher à cette volonté. Rennes de son côté n’a pas forcément était surclassé, et a même marqué à des moments du match qui auraient pu désespérer les locaux (à 5-1, 7-2 puis en fin de match à 8-3), mais Limoges s’est véritablement donné les moyens d’y parvenir.

À 5 minutes du terme, ils comptaient encore 2 buts de retard pour accrocher une prolongation. Jonathan Jorand offrait à ses coéquipiers une possibilité d’aller la chercher. Et c’est suite à une nouvelle pénalité rennaise et à un temps mort du coach Badin que le slovaque Marek Matej libérait les siens à 33 secondes du terme !

Ce retard rattrapé et cette prolongation arrachée à domicile a fait basculer la rencontre psychologiquement. Dès lors on ne voyait plus vraiment ce qui pouvait arrêter les Taureaux de Feu dans leur course aux quarts de finale, et c’est finalement Tomas Smolka en solitaire qui marquait le but décisif et envoyait Limoges au tour suivant, dans ce match qui restera certainement dans les mémoires des spectateurs des Casseaux (11-4).

Catégorie : Division 3

8e de finale aller - play-offs D3 : Valenciennes-Orcières et Viry-Orléans en ouverture

glevanakmilanDeux rencontres avancés à ce week-end pour lancer les huitièmes de finale de la Division 3.

Entre Escaut et Rhônelle, du côté de Valigloo, les Diables Rouges de Valenciennes recevaient les Griffes de l'Ours d'Orcières pour leur premier match longue distance. Une rencontre qui a pris du temps à s'ouvrir jusqu'au but de David Selin dans le tiers médian qui donnait l'avantage aux valenciennois. Un avantage qu'ils crurent bien conserver jusqu'à la fin de la rencontre, mais c'était sans compter sur les Hauts-Alpins qui égalisèrent à 5 minutes du terme par l'intermédiaire de Jérémy Vincent. Les équipes se sont donc quittées sur un score de parité (1-1) et se sont données rendez-vous dans deux semaines à l'Alp'Arena pour se départager.

L'autre rencontre de la soirée se jouait à Viry où les Jets accueillaient l'équipe qui a remporté le groupe B : les Renards d'Orléans. On aurait pu croire les visiteurs favoris pour ce match, mais la victoire fut finalement acquise par les Franciliens. Après un premier tiers nul et vierge, le deuxième tournait largement en faveur des Jets qui prirent un avantage de 3 buts. Au dernier tiers, les Renards réagissent fort et parviennent même à recoller au score à 8 minutes du terme. Mais loin d'être découragé, Viry alla malgré tout chercher sa victoire à domicile grâce à Robin Chrétien et Jérémy Pigeot (5-3). La confrontation reste malgré tout ouverte et rien n'est fait pour le match retour.

Catégorie : Division 3

Division 3 (play-offs - quarts de finale aller) : le hockey slovaque et russe en représentation

Ce week-end de quarts de finale allers voyait se jouer… une rencontre retour ! Remparts tourangeaux et Jets castelvirois s’étaient déjà opposés le week-end précédent pour un match aller avancée. Et ce sont les tourangeaux qui s’étaient imposés en Essonne, conservant leur invincibilité à l’extérieur cette saison.

Il y avait donc un retard de 2 buts à remonter pour les Jets, retard surement trop lourd eu égard au match où ils n’ont jamais réussi à prendre l’avantage sur leurs adversaires. Valentin Morais ouvre la marque pour Tours, mais Julien Boulet égalise à double supériorité. Malgré une rencontre où les locaux n’ont pas laissé au banc de prison le temps de se refroidir (77 minutes de pénalité), ils prirent l’ascendant au cours du 2e tiers, pour compter une avance de 4 buts sur ce seul match, 6 sur les rencontres cumulées. Viry passait bien à côté de son sujet, notamment sur le 5e but des Remparts, où Alexis Gautron est fort maladroit et perd le palet face à son propre but, laissant à Puren tout le loisir de tromper Vancayseele.

Le troisième tiers est anecdotique, Johann Marouillat marque bien trop tard pour les Jets. La réserve des Remparts s’impose 5-2 et se qualifie pour le carré final de Marseille. Il est à noter qu’il s’agira de la seule équipe réserve à atteindre ce stade cette saison, et que l’équipe fanion évoluera toujours la saison prochaine en D2, éliminée des play-offs par Asnières. Une indication qui aura son importance au moment des décomptes…

Catégorie : Division 3

Colmar - Avignon (Division 3, huitième de finale retour)

Après une saison régulière plutôt réussie, les Titans de Colmar avaient l'occasion de tourner une nouvelle page de leur histoire en accédant à un tour supplémentaire de play-offs. C'était ainsi l'occasion d'oublier les désillusions des saisons précédentes contre le voisin strasbourgeois (il y a 2 ans), puis les méridionaux de Marseille (la saison dernière).

Après un match aller en terre avignonaise que les Alsaciens avaient remporté 8-5, le public (jamais venu aussi nombreux) avait tout le droit de penser qu'il suffisait maintenant de gérer le match retour. Qui plus est face à un club vauclusien en reconstruction, essentiellement composé d'anciens joueurs locaux (privé d'ailleurs de ses deux meilleurs marqueurs Olivier Oriol et Cyril Gastaud), et dont l'objectif premier (atteindre les play-offs) était accompli. D'ailleurs, dans les tribunes, on affichait son optimisme sur la suite des évènements face à des visiteurs plus très jeunes (il n'y a que des "vieux" de plus de 30 ans, entendait-on). C'était oublier l'esprit des play-offs...

Catégorie : Division 3

8e de finale aller - play-offs D3 : Yven Sadoun et consorts glacent les Taureaux de Feu

evrardjacquesLe bal des play-offs D3 fut ouvert la semaine dernière par les valses de Viry-Orléans et de Valenciennes-Orcières, et ce week-end a vu se jouer la suite et fin des 8e de finale aller.

Avec l’avantage de la glace au match retour, les équipes les mieux classées (les 2 premières de chaque groupe) étaient donc en déplacement. Et la plupart d’entre elles ont pris dès ce voyage une option sur la qualification en quart de finale.

On peut d’ores et déjà penser que c’est fait pour les joueurs de l’entente Deuil-Garges. Pour ce déplacement courte distance (une petite trentaine de kilomètres) opposant 2 équipes du carré final de la saison passée, les joueurs de l’entente ont largement dominé l’ACBB avec notamment des doublés de Damien Ilczyszyn, Gauthier Petroni et Gaëtan Jeannin (1-8). Deuil a un patin et demi au tour suivant.

C’est en bonne voie également pour Colmar. Les alsaciens vainqueurs de la poule C se déplaçaient au Palais de la Glace d’Avignon, et grâce à un excellent premier tiers qu’ils remportèrent 0-4, et un lourd temps de prison pour les joueurs de la cité des Papes, les Titans ont su gérer la rencontre pour finalement s’imposer de 3 buts (5-8). Un avantage qu’ils semblent en mesure de conserver pour le match retour.

Catégorie : Division 3

Valenciennes - Colmar (Division 3, groupe C)

Victoire de prestige avant les choses sérieuses

2013-02-16-valenciennes-colmarDéjà qualifiées et uniquement en attente de l’identité de leur adversaire au premier tour des play-offs, Valenciennes et Colmar s’affrontent pour ce qui relève plutôt d’une mise en jambes. Les Diables Rouges tentent de bousculer le leader par plusieurs lancers rendus lointains par un placement alsacien plutôt dissuasif que le seul Wagret parvient à percer. Colmar lance certes moins en début de rencontre, ses occasions sont plus franches, à commencer par un bon travail de Kouznetsov derrière un but dont le chemin est fermé par Glevanak, et la passe en retrait Mathieu reprise de volée par Adam.