Division 3

 

Les résultats en direct (FFHG).

Résultats des années passées : 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002, 2001, 2000...

 

Catégorie : Division 3

8e de finale aller - play-offs D3 : Yven Sadoun et consorts glacent les Taureaux de Feu

evrardjacquesLe bal des play-offs D3 fut ouvert la semaine dernière par les valses de Viry-Orléans et de Valenciennes-Orcières, et ce week-end a vu se jouer la suite et fin des 8e de finale aller.

Avec l’avantage de la glace au match retour, les équipes les mieux classées (les 2 premières de chaque groupe) étaient donc en déplacement. Et la plupart d’entre elles ont pris dès ce voyage une option sur la qualification en quart de finale.

On peut d’ores et déjà penser que c’est fait pour les joueurs de l’entente Deuil-Garges. Pour ce déplacement courte distance (une petite trentaine de kilomètres) opposant 2 équipes du carré final de la saison passée, les joueurs de l’entente ont largement dominé l’ACBB avec notamment des doublés de Damien Ilczyszyn, Gauthier Petroni et Gaëtan Jeannin (1-8). Deuil a un patin et demi au tour suivant.

C’est en bonne voie également pour Colmar. Les alsaciens vainqueurs de la poule C se déplaçaient au Palais de la Glace d’Avignon, et grâce à un excellent premier tiers qu’ils remportèrent 0-4, et un lourd temps de prison pour les joueurs de la cité des Papes, les Titans ont su gérer la rencontre pour finalement s’imposer de 3 buts (5-8). Un avantage qu’ils semblent en mesure de conserver pour le match retour.

Catégorie : Division 3

8e de finale aller - play-offs D3 : Valenciennes-Orcières et Viry-Orléans en ouverture

glevanakmilanDeux rencontres avancés à ce week-end pour lancer les huitièmes de finale de la Division 3.

Entre Escaut et Rhônelle, du côté de Valigloo, les Diables Rouges de Valenciennes recevaient les Griffes de l'Ours d'Orcières pour leur premier match longue distance. Une rencontre qui a pris du temps à s'ouvrir jusqu'au but de David Selin dans le tiers médian qui donnait l'avantage aux valenciennois. Un avantage qu'ils crurent bien conserver jusqu'à la fin de la rencontre, mais c'était sans compter sur les Hauts-Alpins qui égalisèrent à 5 minutes du terme par l'intermédiaire de Jérémy Vincent. Les équipes se sont donc quittées sur un score de parité (1-1) et se sont données rendez-vous dans deux semaines à l'Alp'Arena pour se départager.

L'autre rencontre de la soirée se jouait à Viry où les Jets accueillaient l'équipe qui a remporté le groupe B : les Renards d'Orléans. On aurait pu croire les visiteurs favoris pour ce match, mais la victoire fut finalement acquise par les Franciliens. Après un premier tiers nul et vierge, le deuxième tournait largement en faveur des Jets qui prirent un avantage de 3 buts. Au dernier tiers, les Renards réagissent fort et parviennent même à recoller au score à 8 minutes du terme. Mais loin d'être découragé, Viry alla malgré tout chercher sa victoire à domicile grâce à Robin Chrétien et Jérémy Pigeot (5-3). La confrontation reste malgré tout ouverte et rien n'est fait pour le match retour.

Catégorie : Division 3

Valenciennes - Colmar (Division 3, groupe C)

Victoire de prestige avant les choses sérieuses

2013-02-16-valenciennes-colmarDéjà qualifiées et uniquement en attente de l’identité de leur adversaire au premier tour des play-offs, Valenciennes et Colmar s’affrontent pour ce qui relève plutôt d’une mise en jambes. Les Diables Rouges tentent de bousculer le leader par plusieurs lancers rendus lointains par un placement alsacien plutôt dissuasif que le seul Wagret parvient à percer. Colmar lance certes moins en début de rencontre, ses occasions sont plus franches, à commencer par un bon travail de Kouznetsov derrière un but dont le chemin est fermé par Glevanak, et la passe en retrait Mathieu reprise de volée par Adam.

Catégorie : Division 3

Colmar - Dijon II (Division 3, groupe C)

Au regard du parcours actuel de ces deux clubs, ce match représente l'affiche de la Poule C. En effet, son résultat placera de façon presque définitive le premier et le deuxième de cette poule, en vue des play-offs qui s'ensuivront. Colmar, invaincu, en est actuellement le leader, suivi de la réserve dijonnaise. Le match aller n'avait pas permis aux deux formations de se départager. La revanche allait peut-être livrer un vainqueur. Malgré une alerte météo à la neige et au verglas, les Ducs s'étaient quand même déplacés, ainsi qu'une assistance somme toute très correcte pour ce niveau de compétition.

Catégorie : Division 3

Valenciennes - Châlons-en-Champagne (Division 3, groupe C)

Valigloö n’est plus imprenable

zavodnyrichardLes chances de qualification se font de plus en plus rares pour les Gaulois de Châlons-en-Champagne. Pourtant vainqueurs à l’aller, les hommes de Christophe Renard ont depuis connu plusieurs désillusions, six défaites de suite les faisant glisser vers le fond du classement. Une victoire est impérative à Valigloö, où les Diables Rouges enthousiasment leur public depuis le début de saison.

L’arrière-garde marnaise, qui a concédé une vingtaine de buts sur les deux dernières rencontres, souffre d’entrée et perd l’un de ses quatre éléments, Johan Vieillard, touché par un palet expédié par le capitaine Romain Sauvage. Dans la confusion, Wagret hérite du caoutchouc mais rate le cadre. Sur sa deuxième présence, un travail dans les bandes de l’ancien Toulousain ouvre la brèche à Thomas Fauchart, impeccable face à Meurice, battu côté plaque (1-0 à 02'36").

Cette ouverture du score n’accable pas les Gaulois, auparavant dangereux par Sokolov, à qui Glevanak oppose un arrêt de la mitaine. Une longue passe vers l’avant parvient à Hanes, dont le service est parfait pour Briand, seul face à la cage (1-1 à 03'42"). Légèrement bousculé, Valenciennes concède la première pénalité par Fronty. Sans conséquences fâcheuses car la paire Fauchart-Wagret est encore à l’œuvre, repoussant à la toute fin des deux minutes le seul essai des visiteurs, venu de Hanes en angle fermé. La deuxième faute de Sébastien Fronty (08'41") n’est pas mieux exploitée.

Les Diables Rouges parviennent difficilement à générer de l’activité en zone offensive, Sébastien Meurice étant peu mis à contribution. Situation inverse pour son homologue, employé par Paroissien et Sokolov, en force. Sur le troisième jeu de puissance, provoqué par le remuant Briand, Glevanak est encore bien placé sur un essai lointain de Maire. Zavodny se fait quant à lui peur face à Sauvage, qui s’ouvre le chemin du but mais, comme son équipier Stachowiak peu avant, pousse trop le palet au moment décisif.

Catégorie : Division 3

Valenciennes - Epinal II (Division 3, 4e journée)

frontysebastienMilan Glevanak assure le spectacle

Avec deux défaites en deux déplacements pour une large victoire à domicile, le début de saison des Diables Rouges penche légèrement dans le négatif. Pour espérer la qualification, le plein de points est attendu à Valigloö, où les Dauphins d’Epinal, deuxième équipe « réserve » rencontrée en huit jours pas les Nordistes, se présentent forts de trois points en deux sorties.

L’effectif valenciennois a connu plusieurs ajustements à l’intersaison. Le camp d’entraînement élargi a permis de trouver plusieurs éléments capables d’encadrer les jeunes, clé de voûte du club. La mise hors-jeu des Lions de Wasquehal a également permis d’intégrer quelques attaquants qui n’ont pas tardé à faire parler la poudre, comme Thomas Fauchart et Romain Sauvage, accompagnés de l’ancien asniérois Alexandre Capet, venu de la région parisienne.

Sans trop de surprise, à l’issue d’une entame équilibré et timide, les deux premières actions chaudes viennent de Guillaume Chassard, dont l’accélération est suivie d’un lancer au-dessus de la cage, source d’un rebond dangereux pour le portier local, qui oppose sa botte sur le lancer suivant, un missile de la droite. Le capitaine vosgien, omniprésent, est toutefois la victime d’une crosse haute de Rémi Lageard, envoyé en prison. Moins en verve, l’autre ancien pensionnaire de la Ligue Magnus Guillaume Papelier ne peut contrôler un palet en zone neutre, voyant Thomas Fauchart s’en emparer et ajuster Ravel côté mitaine (1-0 à 09'15").

Chassard tente bien de répliquer dans la minute suivante et trouve son compère Papelier bien placé, ce dernier ratant toutefois son lancer, moins puissant qu’escompté, et gagne même la geôle pour dix minutes. Une fois le chassé-croisé vers la prison terminé, Kevin Pernot essaie à son tour de contourner la défense valenciennoise, avec succès, pour buter sur Glevanak, vigilant lorsque Ganz contourne sa cage et surtout face à Martin, servi devant l’enclave. Le gardien arrivé de Limoges préserve ainsi ce court avantage, qui aurait pu être doublé avant le premier coup de sirène, sur un nouveau numéro de Fauchart à gauche, le tir de Fronty dans la continuité frôlant le poteau gauche.

Catégorie : Division 3

Brest 2 - Courbevoie 2 (Division 3, groupe A)

Stop ou encore ?

Mise en jeuMatch décisif ce soir pour les équipes réserves de Brest et Courbevoie en vue des qualifications aux play-off. Au coup d’envoi de cette ultime rencontre de la saison régulière, l’équipe parisienne occupe la 4e et dernière place qualificative du groupe B avec un point d’avance sur les Albatros. L’équation est donc simple pour les Bretons : en cas de victoire l’aventure continue, sinon la saison se termine ce soir.

Pour en arriver là, les jeunes Albatros ont fait une courageuse saison. Poursuivant un processus déjà entamé la saison dernière mais grandement accentué cette année, la direction du club a donné les clés de cette réserve à de jeunes pousses du club. Fini, les joueurs expérimentés comme  Sami Wikström pour débloquer les situations périlleuses. Une injection de sang-neuf a été faîte : Marlo Chapron (17 ans), Yoann Poddubny (17 ans), Amine Habib (18 ans) et Yann Tephany ont tous connu leurs premiers matchs à ce niveau cette saison.

Catégorie : Division 3

Valenciennes - Luxembourg (Division 3, groupe C)

Les Diables Rouges glissent vers les play-offs

anthony wagretLa défaite face à Châlons a quelque peu refroidi l’enthousiasme entourant les Diables Rouges. Pour reprendre la marche vers les play-offs, une victoire est donc impérative dans ce second match de suite à Valigloö. L’adversaire, Luxembourg, est assez difficile à appréhender, car capable de s’accrocher aux basques des leaders comme de perdre de six buts à Épinal. Vainqueurs à seulement deux reprises, les tricolores conservent un mince espoir de qualification, à condition de bien négocier ce déplacement dans le Nord. Et bien sûr l’entame…

Une percée de Thomas Fauchart (1-0 à 02'50") donne rapidement le ton pour des visiteurs en grande difficulté. Leur portier, l’ancien Montpelliérain Gilles Mangen, a l’occasion de se réchauffer face à Lageard et Capet, à leur tour libres de tout marquage aux abords de la cage. Il lui faut même geler un palet que son défenseur Philippe Bechtold ne parvient pas à transmettre à ses partenaires malgré une absence de pressing. La première faute, de Cannon, arrive dans la foulée, suivie d’une obstruction du vindicatif François Schons.

La sanction, immédiate, vient d’un lancer précis de Wagret, qui a tout le temps de s’ouvrir le chemin du but depuis la droite (2-0 à 06'14"), et d’une reprise de Capet, auparavant très actif derrière une cage qu’il contourne à propos (3-0 à 07'02"). Au retour à cinq, Rémi Lageard travaille à son tour dans le coin gauche et sort la rondelle pour Antoine Janot, plein de sang-froid au moment de feinter le dernier rempart luxembourgeois (4-0 à 08'03"). Très remonté sur le coup, François Schons écope de la première pénalité de méconduite de la soirée, qui en appelle d’autres…

Catégorie : Division 3

Valenciennes - Dijon II (Division 3, 7e journée)

picardhugoValenciennes fait tomber le leader

Leader invaincu et sorti gagnant de chacun de ses déplacements, Dijon rend visite à Valenciennes, privé de son entraîneur Jonathan Paredes, qui encadre l’équipe de France U16 à Pralognan et laisse sa place à Michel Célestin.

Les Diables Rouges auront fort à faire pour préserver leur invincibilité à domicile et ne tardent pas à exploiter la première faille, un cinglage de Yann Sordel. Il ne faut en effet que cinq secondes à Romain Sauvage pour remporter la mise au jeu et tromper Guillaume Berger de près (1-0 à 00'58"). S’ils se montrent moins efficaces à cet exercice suite à une erreur d’appréciation de Camurat, les Ducs rétablissent vite la parité sur un tir puissant de Marciano, repoussé par Glevanak. Le danger demeure car la défense nordiste tarde à se saisir de la rondelle, récupérée par Thomas Chabert, dont le revers passe au-dessus de l’épaule du gardien (1-1 à 03'55").

Dès la mise au jeu, Charles Bordès tente d’exploiter une mauvaise relance d’une défense poussée à la faute sur une montée de Maroncelli. Sur cette deuxième supériorité, Dijon ne tergiverse pas, ses cadres prenant les affaires en mains. Le capitaine Dauphin décale ainsi Jan Babic, dont la reprise instantanée de la droite fait mouche (1-2 à 08'20"). On retrouve l’ancien Niçois, très à l’aise, sur un décalage initié par Yann Sordel.

Les Diables Rouges subissent le jeu bourguignon et œuvrent par contre-attaques, ce qui aurait pu sourire à Capet, servi devant la cage par Harmegnies, mais l’ancien Castor, repris, ne peut armer sa reprise. Autre ex-Asniérois, le capitaine Romain Sauvage presse Bordès à la ligne bleue et s’offre un face à face avec Berger, qui ne peut que freiner la course du palet (2-2 à 14'25").

Dijon termine la première période avec plus d’entrain, ne pouvant cependant reprendre les devants car les efforts de David Dauphin, en débordement devant Camurat ou sur un missile de la bleue, se heurtent à un Glevanak vigilant.

La reprise offre un scénario diamétralement opposé à celui entrevu au premier acte. Pourtant en supériorité du fait d’une sortie fautive du portier slovaque, la troupe de Michel Célestin voit les Diables Rouges se procurer une belle occasion sur un centre de Selin dévié par Fauchart. Et même reprendre les devants au retour à cinq, Anthony Wagret résistant à plusieurs adversaires pour laisser Thomas Fauchart conclure sa percée devant la cage (3-2 à 22'43").

Catégorie : Division 3

Les réserves de Strasbourg et Briançon montent en D2

L'équipe 2 de Strasbourg, qui fait la part belle aux jeunes pousses alsaciennes (Pierre Bougé, Julien Burgert) encadrés par les anciens de l'équipe senior (Stéphane Hohnadel, Yannick Maillot), est devenue championne de division 3 après avoir été dans les leaders de ce championnat depuis plusieurs années. Les organisateurs du carré final ont remporté leurs trois rencontres.

Chez les "Gaulois" de Briançon, il y a peu de jeunes mais beaucoup d'anciens, qui ont porté les couleurs briançonnaises mais aussi gapençaises à haut niveau (les frères Cal et Ravoire notamment). Même si les Haut-Alpins ont perdu aux tirs au but contre Deuil-la-Barre, ils sont restés classés devant l'ACBB, qu'ils avaient battu en ouverture. Les résultats de division 3.