Europe et Monde

La Ligue des Champions n'existe plus depuis 2009, par manque de financement.

La Coupe Victoria devait opposer chaque année le champion d'Europe à une équipe de NHL.

Compétitions européennes : les palmarès de la Coupe d'Europe, de l'EHL et de la Coupe Continentale.

Tous les matches amicaux internationaux 2011/12.

Catégorie : Europe et Monde

Metallurg Zhlobin - Bolzano (Coupe Continentale, Superfinale, jour 3)

2013-01-13-Zhlobin-Bolzano

Le Metallurg Zhlobin reste en position pour remporter la Coupe Continentale en cas d'égalité à trois, si Rouen bat Donetsk d'un ou deux buts. Mais pour cela, il faut d'abord que les Biélorusses viennent à bout de Bolzano, ce dont ils ne paraissent pas douter une seule seconde. Hier, en conférence de presse, leur entraîneur Vassili Spiridonov avait même déclaré : "Avec tout le respect dû aux Italiens, pour différentes raisons, ils en ont pour seulement un tiers-temps."

Une prédiction un peu trop bravache ? Bolzano, qui se sait inférieur en profondeur de banc, s'est effectivement donné comme objectif de tenir le plus longtemps possible. S'ils ne sont jamais dangereux, les Italiens parviennent à tenir le rythme. La première brèche est cependant apparue dès la septième minute. Nikita Remezov trouve une superbe ouverture dans l'axe en zone neutre vers Aleksei Eremin, qui s'infiltre dans la défense en dépassant Ambrosi, mais vient buter, au sens propre, sur Tomas Duba. En fin de tiers, et profitant de la seule pénalité de ces vingt premières minutes, ce même Eremin passe comme dans du beurre entre Egger et Flynn en entrant en zone et s'offre un second duel avec le gardien tchèque... qui repousse encore de la botte droite !

Catégorie : Europe et Monde

Donbass Donetsk - Rouen (Coupe Continentale, Superfinale, jour 3)

Comme on se retrouve...

2013-01-13-Donetsk-Rouen3Les Dragons de Rouen et le Donbass Donetsk se retrouvent dans le match décisif de la Coupe Continentale, exactement comme l'an dernier. Cette fois-ci, il s'agit d'un duel direct, sans troisième larron caché. Contrairement au Yunost Minsk l'an passé, le Metallurg Zhlobin a en effet raté le coche en ne gagnant qu'aux tirs au but contre Bolzano. Par conséquent, les Rouennais n'ont plus besoin de gagner par trois buts d'écart, comme ils l'avaient fait l'an passé.

Cela signifie-t-il que leur tâche sera plus facile ? Sûrement pas ! Entre-temps, le Donbass Donetsk a accédé à la KHL, et n'a plus rien à voir avec l'adversaire battu un an plus tôt. Il ne lui reste que le second gardien et quatre attaquants (Varlamov, Kochetkov, Materukhin et Donika). Le club ukrainien est devenu une multinationale aux dix nationalités, avec de nombreux internationaux. Battre cette équipe dans le temps réglementaire - ce que doit faire Rouen pour conserver son titre - serait donc un exploit bien plus grand que celui accompli en janvier dernier. C'est la première fois qu'un club français affronte une équipe de KHL depuis la création de cette ligue.

Catégorie : Europe et Monde

Bolzano - Donbass Donetsk (Coupe Continentale, Superfinale, jour 2)

2013-01-12-Donetsk-Bolzano3Si Bolzano a pris 6-1 contre Rouen, combien les Italiens vont-ils encaisser de buts face une équipe de KHL, le Donbass Donetsk ? Courent-ils au casse-pipe ? Le gardien Tomas Duba, de retour après sa sortie à la mi-match face aux Dragons, vivra-t-il un nouveau calvaire ?

Ceux qui craignent la vue d'un massacre seront vite rassurés : cela ne ressemble vraiment pas à la démolition annoncée. On en vient même à se demander si Bolzano ne serait pas plus crédible que Milan en KHL. Le jeu n'est pas si déséquilibré, car le Donbass se la joue facile et n'élève pas le rythme. Il laisse même parfois les Italiens s'approcher de son but. Ceux-ci mériterait de rejoindre les vestiaires avec un score vierge, mais ils ont un moment d'inattention fatal à trois minutes de la pause. Serhyi Varlamov est encadré par trois joueurs en entrée de zone et bousculé au sol, mais le palet file pendant ce temps vers Evgeni Kochetkov qui feinte le lancer puissant et trouve en fait Tomas Kaspar tout seul à droite de la cage vide, pour un des buts les plus faciles de sa vie (1-0, photo ci-dessus).

Catégorie : Europe et Monde

Rouen - Metallurg Zhlobin (Coupe Continentale, Superfinale, jour 2)

2013-01-12-Rouen-ZhlobinRouen poursuit son calendrier qui lui rappelle exactement sa victoire de 2012. Après avoir battu les champions d'Italie, ils étaient tombés l'an passé sur un os avec le champion du Bélarus. Arriveront-ils à avaler Zhlobin cette fois ?

Le Metallurg se méfie de la première ligne rouennaise, éclatante hier. Thinel est le premier à créer du danger, d'abord par un centre pour Guénette puis par un tir dans l'enclave. Si Rouen avait bénéficié de l'indiscipline italienne au premier match, le premier prisonnier est cette fois Raphaël Faure : le jeune défenseur a accroché Khlebnikov qui l'a mis dans le vent en entrée de zone. Ce sont pourtant Desrosiers et Castonguay qui s'échappent à 2 contre 1 : le centre canadien est retenu par Kaznadei et la pénalité se renverse, sans grand effet. Comme hier, Zhlobin est plus convaincant en infériorité qu'en supériorité.

Catégorie : Europe et Monde

Donbass Donetsk - Metallurg Zhlobin (Coupe Continentale, Superfinale, jour 1)

2013-01-11-Donetsk-ZhlobinPour la première fois, la Coupe Continentale est organisée par une équipe de KHL. Le bruit selon lequel le Donbass aurait envisagé d'aligner son équipe-réserve a été qualifiée de rumeur absurde par le staff. Il est clair que, si le club ukrainien a tellement voulu organiser cette finale, c'est pour la gagner. Et le désir de revanche, après sa déconvenue l'an passé à Rouen, n'est pas la moindre de ses motivations.

Certes, les trois Ukrainiens de NHL sont repartis en raison de la fin du lock-out : les deux "vrais", Ponikarovsky et Fedotenko, et le "faux", Anton Babchuk, qui avait quitté sa patrie d'origine pour prendre la nationalité russe, et qui y est revenu pendant quelques mois. Il ne reste donc plus que quatre Ukrainiens (Materukhin, Donika, Varlamov et Kvitchenko), mais l'effectif n'en est pas moins impressionnant puisque l'entraîneur slovaque Julius Supler peut compter sur des joueurs venus de toute l'Europe. Et même d'au-delà, à l'instar de Randy Robitaille, le dernier arrivé, dont le cas fera jaser... Il a en effet joué un match avec son club précédent, le Neftekhimik Nijnekamsk, le 30 décembre, douze jours avant le début du tournoi, et n'a donc pas les deux semaines d'antériorité pour être qualifié.

Le Metallurg Zhlobin, qui déclenche le scandale au sujet du Canadien juste avant le coup d'envoi, a tout fait dans les règles... mais pas dans l'esprit : Aleksei Efimenko a certes été correctement qualifié en jouant pour le Metallurg avant la date-couperet pour l'éligibilité, mais il est prêté juste pour ce tournoi et retournera ensuite dans son ancien club. Les Biélorusses sont coutumiers de ces petits arrangements pour les compétitions européennes...

Catégorie : Europe et Monde

Rouen - Bolzano (Coupe Continentale, Superfinale, jour 1)

Rouen - Bolzano

Rouen sera-t-il à la hauteur de son grand rendez-vous européen pour la défense de sa Coupe Continentale ? Dans cette nouvelle année 2013, les deux défaites à domicile contre Angers (en championnat et en coupe) ont un peu mis les Dragons dans le doute. Et pour ne rien arranger, Johan Åkerman est blessé au genou. Il a fait le déplacement en Ukraine, mais ne jouera pas du week-end. Le vétéran suédois est la clé de voûte du jeu de puissance, et c'est Jonathan Janil qui devra le remplacer sur la première unité spéciale. Deux arrières de 20 et 19 ans, Léo Guillemain et Raphaël Faure, se retrouvent quant à eux titulaires au très haut niveau international. C'est dire que la défense normande est beaucoup moins expérimentée que l'an dernier.

Bolzano est un peu dans le même cas. Les champions d'Italie sont encore plus orphelins de leur défenseur suédois, un certain Niklas Hjalmarsson. Le vainqueur de la Coupe Stanley 2010 avait remporté 20 victoires pour 1 défaite depuis son arrivée au HCB, mais il avait décidé de finir sa saison en NHL ou en KHL si le lock-out durait. Bolzano a rêvé d'une autre star suédoise, Michael Nylander, mais le quarantenaire fut un feu de paille : il a joué un seul match avant Noël avant de repartir, faute d'accord sur les conditions contractuelles. La situation financière de Bolzano ne permet pas de folies.

Catégorie : Europe et Monde

Les Dragons de Rouen peuvent s'amuser de la fin du lock-out

La finale de Coupe Continentale commence vendredi, mais histoire d'annoncer la couleur (blanche), une tempête de neige empêche les avions d'atterrir à Donetsk aujourd'hui. Seul un quart des vols est maintenu. Si le tenant du titre Rouen devra affronter des conditions climatiques très différentes de celles qui prévalent actuellement en France, il peut quand même sourire en constatant combien ses adversaires sont embêtés par la fin du lock-out. Comme quoi le règlement français peu propice aux pigistes et aux renforts à très court terme peut avoir du bon...

Catégorie : Europe et Monde

Stavanger Oilers - Metallurg Zhlobin (Coupe Continentale, demi-finale, groupe E)

Sept ans. Pendant sept ans, les clubs norvégiens ont boudé la Coupe Continentale. Leur retour cette saison est donc une date marquante pour la seule compétition européenne de clubs. Ceux qui ont franchi le pas, ce sont les Oilers de Stavanger, le nouveau club dominant de Norvège grâce à la manne pétrolière qui enrichit ce port. Ils sont d'autant plus désireux de se mesurer à la scène européenne qu'ils ont inauguré le 7 octobre leur nouvelle patinoire, la DNB Arena.

StavangerCette belle enceinte de 4500 places - malheureusement peu remplies au cours de ce week-end - a été dotée d'une glace aux dimensions "NHL", de seulement 26 mètres de large. C'est a priori un atout pour les Oilers face à des adversaires venus d'Europe de l'est.

Mais il y a au moins un joueur qui n'est pas perturbé par cette taille de glace réduite : c'est Wojtek Wolski, l'attaquant canado-polonais de NHL attaché à son pays natal, la Pologne, quittée à trois ans. Il ne peut pas la représenter car il n'a jamais joué au hockey dans son pays. Il y revient cette année, mais juste pour la durée du lock-out. Ses trois buts ce week-end n'ont pas emmpêché l'équipe de Sanok de terminer bonne dernière du tournoi.