Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Briançon - Angers (Ligue Magnus, finale, match 7)

C'est la troisième année que la finale de la Ligue Magnus est organisée au meilleur des sept manches, et cela fait deux ans de suite qu'elle aboutit à un septième match décisif.

Ligue Magnus : Angers recolle

Ces deux-là n'arrivent pas à se départager. Vingt-quatre heures après le large succès de Briançon au Haras, Angers s'est repris en s'imposant face aux Diables Rouges (3-1). Les deux équipes sont du coup à nouveau à égalité dans la série (deux victoires partout).

L'équipe-type des play-offs de Ligue Magnus 2014

Les deux finalistes ont si bien dominé les play-offs qu'ils occupent toutes les places dans les deux équipes-types des play-offs.
Dans les cages, la hiérarchie est inversée. Florian Hardy a maintenu Angers jusqu'au match 7 de la finale et a compensé l'inconstance de son équipe. Ronan Quemener, lui, était mieux protégé, mais ce titre de champion marque une étape importante dans sa carrière. Deux gardiens français en finale : cela signifie que la relève est prête pour Cristobal Huet.


 
Chez les arrières, Sébastien Bisaillon s'est montré indispensable et leader indiscutable de la défense briançonnaise. Le joueur formé au club Florian Chakiachvili, révélation de la saison, a intégré l'équipe de France et - cerise sur le gâteau a marqué le but gagnant au septième match. Dans la défense angevine, le plus constant aura été Fredrik Börjesson. S'il a fait un gros travail en box-play et dans les poke-checks, Michael Busto a fini les play-offs un peu cramé, et a été coupable sur quelques buts en finale.

 
En attaque, la ligne Kearney-Labrecque-Bernier a tout simplement dominé les play-offs comme aucune autre ligne. Dans le camp angevin, le plus efficace en play-offs fut celui qu'on n'attendait pas forcément, Johan Skinnars, avec son compère Tim Crowder. Cependant, les Ducs n'avaient pas de ligne offensive aussi forte que les Diables Rouges. Ceux-ci ont aussi compté sur Damien Raux, qui - non content de marquer 15 points en play-offs - représente les joueurs de devoir de la troisième ligne, ceux qui ont aussi eu leur rôle en infériorité.
 
Première équipe-type : Florian Hardy (Angers) ; Fredrik Börjesson (Angers) - Sébastien Bisaillon (Briançon) ; Danny Kearney (Briançon) - Dave Labrecque (Briançon) - Marc-André Bernier (Briançon).
 
Deuxième équipe-type : Ronan Quemener (Briançon) ; Florian Chakiachvili (Briançon) - Michael Busto (Angers) ; Johan Skinnars (Angers) - Damien Raux (Briançon) - Tim Crowder (Angers).
 

Angers - Briançon (Ligue Magnus, finale, match 6)

Les Ducs s'offrent le match ultime

Le Haras est archi comble pour ce sixième match de la finale de Ligue Magnus. Angers doit impérativement l'emporter, sinon ils verront leurs adversaires du jour brandir la coupe de Champion de France sur leur glaçon.

Angers - Briançon (Ligue Magnus, finale, match 3)

Briançon reprend la main

Ducs et Diables Rouges se retrouvent pour ce troisième match de la finale de Ligue Magnus. Les deux équipes sont à égalité un partout avant le début cette rencontre.