Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Ligue Magnus (play-offs) : les gros sont de retour

Les quarts de finale de la Ligue Magnus démarrent ce soir. Avec le retour sur la glace des quatre premiers de la saison régulière, exemptés du premier tour et au repos forcé depuis le 19 février. Et cela risque de ne pas être évident pour tout ce petit monde de passer en mode play-offs après quinze jours d'arrêt.

Ligue Magnus (play-offs) : Vous avez dit avantage de la glace ?

Quatre équipes étaient encore en lice ce soir pour accéder aux quarts de finale. La rencontre entre Amiens et Strasbourg a été riche en rebondissements. Les Alsaciens menaient de trois longueurs à la première pause avant de voir fondre leur avance comme neige au soleil dans le deuxième vingt. Les équipes étaient toujours dos à dos à l’issue du temps réglementaire et la série s’est donc décidée en prolongation. C’est le moment qu’a choisi Jan Cibula pour propulser l’Etoile Noire en quarts de finale (4-5).

Dijon non plus n’a pas profité de l’avantage de la glace. Bien qu’ayant dominé la partie au chapitre des tirs, les Ducs ont buté sur Gabriel Girard. Tout avait pourtant bien commencé avec l’ouverture du score de Nicolas Ritz. Contrat rempli pour Alex Stein qui hisse son équipe en quarts de finale (2-5).

La deuxième manche de la poule de maintien a tourné largement à l’avantage de Caen, à Mulhouse. Les Scorpions n’ont pas su concrétiser cinq minutes d’avantage numérique d’entrée, avant de perdre leur capitaine Marcus Kristoffersson, expulsé par la suite. Mulhouse est au bord du précipice et une troisième défaite les ferait chuter en Division 1 (1-6).

Dijon - Épinal (Ligue Magnus, play-offs, 1er tour, match 5)

Ils se sont fait la belle !

bouchard danick8Prendre le "quart" pour Chamonix... ou s'arrêter ici ! Puisqu'il ne doit en rester qu'un (et faute d'avoir pu se départager à Poissompré), Ducs et Dauphins se retrouvent une dernière fois à Trimolet... pour une "belle" aux allures de finale.

Dominés, mercredi, par un adversaire qu'ils avaient pourtant battu la veille, les Spinaliens ne désespèrent pas de pouvoir mieux contrer les velléités dijonnaises sur cette petite glace "chauffée" par un public survolté. Et de nouveau "griffée" par un Danick Bouchard ménagé depuis son infructueuse reprise vendredi dernier !

Oui, Alex Stein peut de nouveau compter sur son ailier canadien (qu'une déchirure à la cuisse mettait hors-jeu depuis quinze jours), pourtant annoncé forfait par un état-major spinalien ayant fait du silence radio son credo concernant Michal Petrák. Mais le Tchèque, sorti boitillant mercredi en toute fin de partie (et souffrant d'un bel hématome à la cuisse), n'est pas d'attaque pour ce "derby". Du coup, c'est l'ailier Steven Cacciotti qui s'improvise centre aux côtés de l'éternel Ján Plch...

Tout le monde est en revanche sur le pont côté dijonnais pour cette "mission qualification". Un match "à la vie,  à la mort" entre deux "maudits" des play-offs. Les Dauphins voyant les quarts se refuser à eux depuis quatre ans tandis que les Ducs n'ont plus remporté une série depuis cinq longues années (et cette victoire contre... Épinal en 2008 !).

Grenoble - Gap (Ligue Magnus, play-offs, 1er tour, match 3)

La passe de trois pour Grenoble

2013-02-26-Grenoble-Gap3Grenoble a sans doute fait le plus dur en s'imposant à deux reprises sur la glace de l'Alp'Arena de Gap. Même si les Rapaces avaient l'avantage de la glace dans cette série, ils n'ont pas su en profiter avec deux courtes défaites à domicile (1-2) et désormais ce sont les Brûleurs de Loups qui sont en position de force pour valider leur billet en quart-de-finale. Mais pour cela, il faut aller chercher cette troisième victoire face aux hommes d'Ari Salo qui joueront leur va-tout ce soir, sous peine de partir prématurément en vacances. À noter l'absence depuis le début de la série de Luc Tardif Jr dans les rangs grenoblois.

Les Brûleurs mettent un bon pressing dès le coup d'envoi en tentant d'occuper la zone gapençaise mais sur une première grosse présence gapençaise en zone d'attaque, la défense grenobloise n'arrive pas à se saisir du palet : Mantylä se présente seul face à la cage, passe en retrait à Virpio dont le tir est dévié au passage par Moore. Raibon fait l'arrêt mais il repousse le palet dans la crosse de Colin Circelli qui conclut dans la cage vide (0-1, 02'43").

Épinal - Dijon (Ligue Magnus, play-offs, 1er tour, match 4)

À samedi...

hardy 2Le couperet d'une fin de saison prématurée plane sur le casque des hockeyeurs dijonnais, battus la veille ici-même, à Poissompré (5-6 a.p.). C'est dire la pression pesant sur les épaules des "jaune et bleu", qui jouent leur survie dans cette série très serrée !

Au bord du précipice, les Ducs sont donc dans l'obligation de l'emporter face à ces Spinaliens n'ayant maintenant plus besoin que d'un succès pour se qualifier. Rien d'irréalisable, à condition de ne rien lâcher et de fournir un effort constant pendant soixante minutes. Ce que les Bourguignons n'ont jusqu'alors pas su faire durant ce tour préliminaire, en courant trop souvent après le score...

Hier encore, les hommes de Jarmo Tolvanen ont dû tirer de l'arrière... après avoir pourtant bien débuté, en démarrant pied au plancher.

C'est dire si l'entrée prend un petit air de déjà-vu, avec un DHC rapidement menaçant devant la cage de Girard sous l'impulsion d'un premier trio emmené par un Vas taille patron. L'international hongrois, véritable "colosse aux mains agiles", se montrant omniprésent, tant derrière que devant.

Ligue Magnus (play-offs) : ça passe pour Morzine/Avoriaz

Comme Grenoble hier, Morzine/Avoriaz s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue Magnus. Menés 3-1 dans le Vercors par Villard-de-Lans à l'entame de la dernière période, les Pingouins de Tommie Hartogs sont revenus à 3-3. Avant de s'imposer en prolongation sur un but de Konrad Reeder (3-4). Les Haut-Savoyards affronteront Rouen au prochain tour.

Ligue Magnus (play-downs) : Caen prend l'avantage

Caen a remporté hier soir à Mulhouse la première manche des barrages de maintien en s'imposant aux tirs au but face aux Scorpions. Les deux équipes étaient à égalité 2-2 au terme du temps réglementaire. Thiery Poudrier a inscrit le pénalty vainqueur pour le compte des Normands. La série se poursuit ce soir, toujours sur la glace alsacienne.

Ligue Magnus (play-offs) : Grenoble qualifié

Grenoble s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue Magnus. Les Brûleurs de Loups ont bouclé leur tour préliminaire en trois manches en dominant, hier soir sur leur glace de Pôle Sud, Gap (4-1, dernier but en cage vide). Les joueurs de Jean-François Dufour affronteront Angers au prochain tour.

Épinal - Dijon (Ligue Magnus, play-offs, 1er tour, match 3)

Sacrée soirée !

ouimet maxime2Entre des Ducs confiants en leurs possibilités et des Dauphins loin d'aborder ces play-offs à reculons, le week-end dijonnais s'annonçait passionnant... et passionné. Une intuition confirmée par deux dénouements indécis... et autant de scores très serrés.

L'enjeu sportif se mêlant à l'intérêt financier, l'ICE se devait d'au moins ramener un succès de Trimolet, histoire de faire durer la série à Poissompré. Une mission accomplie, samedi, à l'issue d'un mémorable "derby" enlevé (4-3) par des Spinaliens combatifs à souhait.

Les hommes d'Alex Stein ayant parfaitement répondu aux attentes du technicien germano-canadien en terme d'intensité, de rigueur... et d'efficacité. Celle d'un duo Plch-Petrák ressuscité (et impliqué dans tous les buts lorrains marqués ces jours derniers).

Mais surtout, les Vosgiens ont pu compter sur un Gabriel Girard solide au poste, qui semble confirmer sa propension à répondre présent dans les moments importants.