Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Grenoble - Épinal (Ligue Magnus, 2e journée)

Grenoble en manque d’efficacité

2013-09-20-Grenoble-Epinal3Après leur entame réussie du côté de Villard-de-Lans samedi dernier (5-3), les Brûleurs de Loups ont remporté mardi à Gap leur deuxième victoire consécutive en coupe de la ligue face aux Rapaces. Une victoire laborieuse car acquise en prolongation (6-5) mais importante en vue de la qualification pour les quarts-de-finale. Place désormais à la Ligue Magnus avec la réception des Dauphins d’Épinal, défaits lors de la première journée par Dijon (4-5) mais qui se sont repris mardi en coupe de la ligue face à Mulhouse (5-1).

Grenoble récupère pour ce premier match de championnat à domicile le capitaine Baptiste Amar, ménagé mardi à Gap, mais doit toujours déplorer l’absence de Francis Charland, touché à la cheville samedi dernier en fin de match à Villard-de-Lans et déjà absent à Gap. Du côté d’Épinal, Steven Cacciotti, ménagé mardi pour des douleurs aux cervicales, fait son retour ce soir. En revanche, Peter Slovák, blessé au coude, est absent ce qui conduit Yoann Chauvière à retrouver la défense spinalienne. À noter que Stéphane Gervais, passé à Grenoble, retrouve ses ex-coéquipiers pour la première fois cette saison.

Brest - Rouen (Ligue Magnus, 2e journée)

Pas de miracle malgré une belle résistance

2013-09-21-Brest-RouenLe Rïnkla stadium copieusement garni retrouve avec plaisir la Ligue Magnus. La place forte brestoise, imprenable en match officiel depuis avril 2012 (quasiment un an et demi, excusez du peu), s’attend néanmoins à vaciller face à l’ogre rouennais. Et pour cause, les Normands sont au complet et doivent presque se sentir comme chez eux étant donné qu’ils ont disputé plus de matchs dans la cité du Ponant ces deux dernières semaines qu’à L’Ile Lacroix. Idem pour leurs nombreux supporters qui connaissent la route pour la patinoire bretonne par cœur à force de faire le déplacement.

Pour Brest, le contexte est plus difficile. Le banc breton, déjà court, s’est encore amoindri avec la perte d’Arnaud Goetz et Vladimir Holik à Angers en Coupe de la Ligue. Aurélien Gréverend est toujours en convalescence mais Daniel Carlsson, ancien joueur emblématique des Dragons, est bel et bien de retour.

Ligue Magnus (2e journée) : Grenoble chassé

La deuxième journée de Ligue Magnus a débuté hier soir avec la victoire de Grenoble face à Épinal (3-2). Voilà, du coup, les Brûleurs de Loups leaders du championnat. En attendant les résultats de ce soir. Les joueurs de Jean-François Dufour pourraient être rejoints par Dijon ou Briançon, deux équipes encore invaincues en matchs officiels. Et qui s'affrontent sur la glace bourguignonne. Le déplacement n'a pas toujours réussi aux Haut-Alpins. Ils n'ont plus gagné à Trimolet depuis 2009 (7-3) et restent depuis sur trois défaites consécutives (3-2 en janvier 2011, 3-0 en février 2012 et 6-4 en janvier dernier).

Rouen - Amiens (Ligue Magnus, 1re journée)

Et à la fin, c’est…

2013-09-14-Rouen-AmiensDans une partie où le suspense est resté entier jusqu'à quatre centièmes de la sirène de la prolongation, Rouen (au complet) a finalement réussi sa rentrée dans ligue Magnus en disposant de son meilleur ennemi : Amiens. Les Rouennais se sont fait peur après un premier tiers où ils ont parfaitement su être opportunistes. Les joueurs de Rodolphe Garnier ont buté sur un super Sopko au deuxième, avant d’être moins dangereux dans la troisième période malgré une grande possession de la rondelle.

Paradoxaux ont été les Amiénois (sans Mathias Arnaud) qui ont réussi leur entame de match mais qui ont manqué le break à deux reprises. Par contre, les hommes de Heikki Leime ont été formidablement réalistes dans le vingt médian qu’ils ont remporté bien qu’ayant été archi-dominés. Dans le dernier morceau, ils ont tiré leur épingle du jeu mais ils ont manqué le coche, l’exploit de ramener la victoire à cause d’un Lhenry très solide.

Ligue Magnus 2013-2014 : le pronostic des personnalités

magnusOn y est ! Après de très (trop !) longs mois d'attente, la Ligue Magnus reprend ses droits ce week-end. L'occasion pour l'équipe d'Hockey Archives de sonder les personnalités qui portent un intérêt pour le hockey français pour leur poser une simple question : leur Top 4 pour cette nouvelle saison régulière.

Après la première édition la saison passée (la participation et les résultats), et la victoire du trio Damien Fleury, Julien Langlet et Sacha Treille, ce ne sont pas moins de 24 participants qui ont gentiment répondu à l'appel pour ce nouvel exercice.

À l'issue de la saison, un classement des personnalités sera établi. Alors l'un des membres du trio champion conservera t-il son titre ? L'un de leurs concurrents de l'an 1 prendra t-il sa revanche ? Ou est-ce un nouveau venu qui remportera la palme ? Verdict en février prochain...

Ligue Magnus (2e journée) : hockey champagne

53 buts marqués en sept matchs, on a connu journée plus ennuyeuse en Ligue Magnus. La rencontre la plus offensive s'est jouée à Amiens. Où les Gothiques se sont de nouveau inclinés. Déjà battus par Strasbourg en Coupe mardi, les Picards ont cette fois-ci cédé face à Chamonix. Pourtant, les joueurs de Heikki Leime menaient 4-1 après 22 minutes de jeu. Avant de se faire reprendre (4-4 à la 37', 5-5 à la 45'). Score final : 6-8 à l'avantage des Chamois. Avec un dernier but en cage vide de Julien Tremblay et quatre points pour le défenseur Brent Patry et le passeur Clément Masson. À Dijon aussi, on a vu du spectacle. Briançon ne s'y était plus imposé depuis 2009. Les Diables Rouges n'ont cette année pas fait le voyage pour rien. Ils repartent avec les deux points d'une victoire remportée sur le score de 7-4.

Villard-de-Lans - Grenoble (Ligue Magnus, 1re journée)

Grenoble a du répondant

2013-09-14-Villard-Grenoble1On ne pouvait rêver meilleure affiche pour lancer la saison 2013/14 de la ligue Magnus avec un chaud derby isérois. De quoi rentrer tout de suite dans le vif du sujet entre deux équipes qui voudront marquer leur territoire et affirmer leurs ambitions qu'on dit revues à la hausse. La semaine dernière, les deux voisins se sont offert une petite répétition générale sur le plateau : chaque équipe a eu sa période de domination jusqu'à un score de parité (3-3) à dix minutes de la fin. Une panne dans le système de refroidissement de la patinoire a mis fin prématurément aux débats. Grenoble l'a emporté symboliquement au cours de la séance de tirs au but improvisée pour clore la rencontre. La réparation a eu lieu dans la semaine et cette fois la rencontre devrait pouvoir aller jusqu'à son terme.

Les deux équipes ont connu des fortunes diverses en coupe de la ligue : Grenoble s'est imposé mardi face à Gap (3-1) tandis que Villard s'inclinait mercredi à Briançon (4-2). Pas de quoi entamer la confiance des Ours qui retrouvent leur coach derrière le banc. Rich Metro a en effet purgé mercredi sa suspension d'un match consécutive à son emportement lors du dernier match des play-offs face à Morzine. À cette occasion, Villard avait écopé d'un match à huis clos avec sursis et d'une amende de 1500 euros. La mauvaise nouvelle de la semaine en revanche, c'est l'absence de Daniel Näslund, touché à Briançon et qui souffre d'une contusion à l'épaule et d'une déchirure au pectoral.

Du côté de Grenoble, on a le sourire après l'annonce de la signature de l'international Yorick Treille qui vient remplacer avantageusement Miguel Pereira, parti au mois d'août. L'aîné des frères Treille dispute ce soir son premier match senior officiel sous les couleurs de son club formateur. Luc Tardif Jr manque toujours à l'appel.

Ligue Magnus : débuts gagnants de Treille, suspense à Rouen

C'était l'évènement de la soirée : Yorick Treille, ultime joker recruté dans la semaine par les Brûleurs de Loups, jouait le premier match de sa carrière en championnat de France, lui qui était parti adolescent. Il a immédiatement mis un but, en supériorité numérique, pour donner l'avantage 2-1 à Grenoble lors du grand derby traditionnel à Villard-de-Lans, dont son père lui a sûrement raconté des épisodes mémorables. La troisième période a ensuite donné lieu à un chassé-croisé : les Ours ont pris l'avantage avec deux buts d'Abramov et Couture à onze secondes d'intervalle, puis les Brûleurs de Loups ont finalement ramené la victoire (3-5).

Certains supporters rouennais avaient décidé de s'illustrer en déployant une banderole "Aucun titre en dix ans : bravo les comiques" pour saluer leurs ennemis picards. S'ils voulaient piquer les Amiénois dans leur orgueil, c'est réussi. Les "Comiques", selon le surnom péjoratif détourné donné aux Gothiques, n'étaient pas venus pour rigoler. Dominés, certes, mais jamais vaincus, ils ont ouvert le score par Romain Carpentier, se sont vus menés 3-1, mais sont sans cesse revenus, Fabien Kazarine (18 ans) marquant au passage un but dès son premier match en Ligue Magnus. Dès lors que Martin Gascon a égalisé à 4-4 en contre-attaque, la banderole a soudain disparu.

Épinal - Dijon (Ligue Magnus, 1re journée)

De la revanche dans l'air...

perna1Il y a sept mois de cela, les Dauphins d'Épinal sauvaient leur saison en sortant les Ducs de Dijon, jouant les fossoyeurs des espoirs bourguignons en piégeant les coéquipiers de Benoît Quessandier sur leur petite glace de Trimolet.

Mais à présent, ces souvenirs appartiennent au passé. Tant du côté spinalien que dijonnais, où Jarmo Tolvanen entendait repartir sur de nouvelles bases offensives et défensives après ces play-offs écourtés. Quitte à devoir entièrement renouveler son "stock" d'étrangers pour remplacer les Tim Crowder, János Vas et autres Kyle Hardy.

Trois ailiers suédois (Eriksson, Andersson et Åhsberg) ont notamment débarqué pour épauler Nicolas Ritz sur le front d'une attaque désormais emmenée par le discret mais très précieux Sébastien Gauthier, fraîchement passé à "l'ennemi" après l'avoir si farouchement combattu l'an passé... et délivré plus d'un "caviar" à Danick Bouchard ! Lequel s'est fait l'auteur mardi (en Coupe de la Ligue) d'un but libérateur pour ses nouvelles couleurs. Mais ô combien assassin pour les Dauphins, défaits d'un rien, au Coliséum, par les Gothiques d'Amiens (5-4)...