Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2016/17 : Amiens, Angers, Bordeaux, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Lyon, Nice, Rouen, Strasbourg.

Le bilan de la Ligue Magnus 2015/16.

Résultats des années passées : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Ligue Magnus (23e journée) : Angers en outsider

Épinal ne défendra pas sa première place ce soir. Les Gamyo devaient affronter Briançon. Mais ils n'ont pas pu atteindre les Hautes-Alpes. La faute à une panne de bus. Gap a du coup le champ libre pour reprendre les commandes de l'élite. Mais les Rapaces vont devoir dominer un Rouen requinqué par sa victoire, mardi, contre Amiens (5-0), tout en contenant le retour d'Angers, en déplacement à Grenoble.

Rouen - Épinal (Ligue Magnus, match en retard)

Orange mécanique

En convalescence, après la gifle grenobloise et d’autres, Rouen ne pouvait pas déjà recouvrer son meilleur visage en 48 heures seulement. Le mal était trop profond. La victoire lui a pourtant tendu les bras, qui lui a été refusé pour ne pas avoir su tuer le match, avant une fin de rencontre délicate face à de vaillants Spinaliens, à la solide mécanique, d’abord organisés et regroupés devant Hocevar, qui avaient prévu de résister, mais qui repartent glorieux, mathématiquement, dans le fauteuil de leader.

Grenoble - Morzine-Avoriaz-Les Gets (Ligue Magnus, 8e journée, match en retard)

Grenoble sans encombre

Les Brûleurs de Loups restaient sur une belle série de cinq victoires consécutives (dont une spectaculaire face à Gap 9-4 !) avant de chuter de manière inattendue mardi dernier face à Chamonix (7-4). En fil rouge, la blessure du gardien n°2 (Victor Goy) qui fait suite à celle d’Ervīns Muštukovs. C’est donc avec leur troisième gardien (Corentin Noré) que les Grenoblois sont allés à Rouen. Ils sont revenus avec une victoire (5-2) aussi inattendue que marquante compte tenu des circonstances. Une belle revanche après la défaite en finale de la coupe de France à Bercy au début du mois (2-4). Une victoire qui souligne également un peu plus l’inconstance des Isérois, capables du meilleur (Gap, Rouen) comme du pire (Chamonix) en l’espace d’une semaine...

Ligue Magnus : Rouen en play-offs

C'est désormais mathématiquement acquis. Rouen disputera les play-offs en fin de saison. Il manquait un point aux Dragons pour assurer leur qualification. Ils en ont marqué trois, hier soir, en dominant le derby de la plaine contre Amiens. Battus coup sur coup à domicile par Grenoble vendredi et Épinal dimanche, les Normands se sont offert un blanchissage, le premier de Dany Sabourin en Ligue Magnus. Score final : 5-0 avec cinq buteurs différents (Marc-André Thinel, Jason Krog, Nicolas Arrossamena, François-Pierre Guénette, Loïc Lampérier).

Rouen - Grenoble (Ligue Magnus, 22e journée)

Dans le dur, vraiment 

Battu, lourdement humilié dans la manière, sur l’île Lacroix par Grenoble privé de deux titulaires et de ses deux premiers gardiens (!), Rouen semble au fond du trou, extérieurement sans fondation sur lesquelles rebâtir.

La 22e journée de Ligue Magnus en quelques chiffres

À l'approche de l'issue de cette saison régulière, certaines formations semblent adopter des postures bien plus stratégiques sur le long terme... L'heure serait-elle à la récupération pour certaines équipes qui ont démarré très fort, ou d'autres qui ont quasiment assuré leur maintien via une place presque acquise en play-offs ?

Amiens - Rouen (Ligue Magnus, 18e journée)

Par tous les états 

Ce derby entre Amiens et Rouen sent la poudre. En effet les Gothiques avaient la possibilité, en remportant leurs trois matches de la semaine, de passer en tête de la Ligue Magnus. Seul problème, les Albatros et l’Etoile Noire sont venus contrarier les plans amiénois, qui vont affronter le voisin rouennais pour éviter une semaine blanche à domicile, mais également intégrer le top 4. Face aux Gothiques, les Dragons donc. Des Dragons qui ont des résultats en dents de scie depuis quelques matches et ne veulent pas lâcher le top 4, dont ils seraient chassés en cas de défaite.

Ligue Magnus : le HCMAG en tenue de combat

Les six équipes de l'élite qui n'ont disputé que vingt-et-une journées de championnat depuis la reprise, contre vingt-deux pour les huit autres, montent sur la glace, ce soir, histoire de rattraper leur retard. Deux de ces rencontres (Grenoble - Morzine/Avoriaz/Les Gêts et Angers - Briançon) étaient initialement prévus le 14 novembre (8e journée). Mais elles avaient été reportées suite aux attentats perpétrés la veille en région parisienne. Le derby Rouen - Amiens, programmé au départ en janvier, avait été repoussé pour permettre aux Dragons de disputer la finale de la Coupe Continentale. Un quatrième duel, entre Bordeaux et Dijon, se dispute ce soir. Il s'agit là d'un match... avancé de la 23e journée, dont la suite se déroulera vendredi.

Brest – Bordeaux (Ligue Magnus, 22e journée)

Relâchement coupable 

Ils l’ont fait ! À l’issue d’une performance défensive de haute volée, les Albatros ont créé un nouvel exploit en allant s’imposer à Poissompré face à un Gamyo d’Épinal invincible à domicile jusqu’alors. Ce véritable coup de tonnerre brestois leur assure par la même occasion leur participation aux play-off et donc le maintien en Ligue Magnus à cinq journées du terme du championnat ! Une véritable sensation, sachant que Brest est le plus petit budget de la division.

22e journée Magnus : les deux leaders battus

Hécatombe de leaders ce soir avec les défaites des deux premiers au classement. Gap n'avait jamais gagné à Angers en Ligue Magnus et y a mené... avant que Josh Lunden ne retourne le score en faveur des Ducs (6-4) par un doublé, le deuxième consécutif après sa longue absence sur blessure. Et si les Angevins, avec Lunden requinqué, étaient à suivre de très près en cette fin de saison après s'être fait oublier ?