Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2016/17 : Amiens, Angers, Bordeaux, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Lyon, Nice, Rouen, Strasbourg.

Le bilan de la Ligue Magnus 2015/16.

Résultats des années passées : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Rouen - Strasbourg (Ligue Magnus, 17e journée)

Une coupe et ça repart !

Les Dragons démarrent l’année 2016 bien mieux qu’ils n’aient terminé 2015 et se remettent la tête à l’endroit en enchaînant deux bons résultats avant la finale de la coupe Continentale ce week-end.

Épinal - Angers (Ligue Magnus, 17e journée)

La "bête noire" s'habille d'orange

Parmi les équipes réussissant le moins aux Spinaliens ont longtemps figuré les Ducs d’Angers. Mais tout a changé depuis que les Dauphins sont devenus Gamyo. Comme si le "naming" avait apporté ce surcroît de compétitivité qui manquait aux Vosgiens pour se mêler aux tous meilleurs clubs français.

La 17e journée de Ligue Magnus en quelques chiffres

Cette journée de semaine fut pauvre en enseignements statistiques. Soulignons toutefois la longévité de Nicolas Favarin dans la ligue, premier joueur à atteindre la barre des 300 matchs en saison régulière de Ligue Magnus (depuis 2004).

Ligue Magnus (17e journée) : Épinal chasse Gap

Malgré la fatigue et l'enchaînement des matchs, Rouen et Grenoble se sont imposés, hier soir, en ouverture de la 17e journée de Ligue Magnus. Les Normands n'ont fait qu'une bouchée de Strasbourg, dominé 7-1 avec trois points de Damien Raux et trois assistances de Jason Krog. Comme prévu, Quentin Papillon était bien titulaire dans les cages rouennaises. Les Brûleurs de Loups, de leur côté, ont fait la différence dans le deuxième tiers sur la glace de Bordeaux (1-3). Rouen remonte du coup à la deuxième place du classement, à trois points du leader Gap. Grenoble se rassure et revient en 5e position, à deux longueurs du podium. Les cinq autres rencontres de la 17e journée de Ligue Magnus se joueront toutes ce soir.

L'équipe-type de Ligue Magnus de novembre-décembre 2015

Un joueur a fait l'unanimité au sein de cette seconde équipe-type de la saison de Ligue Magnus, consacrée aux mois de novembre (amputé par le report d'une journée de championnat après les attentats) et de décembre.

Grenoble - Lyon (Ligue Magnus, 16e journée)

Grenoble retrouve la victoire avant Bercy

Le temps presse pour les Brûleurs de Loups qui disputent ce dimanche à Bercy la finale de la coupe de France. Mais après une bonne période fin novembre - début décembre qui les a vus enchaîner quatre victoires consécutives, ils sont retombés dans une période de doute avec trois défaites d’affilée, série en cours. Une mauvaise série qui a des conséquences au classement : alors qu’ils étaient solidement installés dans le trio de tête de la Ligue Magnus, ils se retrouvent désormais huitièmes, soit la dernière place qualificative pour les play-offs avec seulement trois points d’avance. Une situation inconfortable qui est incompatible avec les moyens et les ambitions du club.

Ligue Magnus : Gap résiste à Épinal

Épinal n'a pas fait dans le détail hier soir. Face à Angers, le suspense n'a duré qu'une grosse dizaine de minutes (1-1, 12e). Le temps, sans doute, pour les Gamyo, de se mettre en jambes... Les Spinaliens ont creusé un premier écart à la fin du premier tiers (3-1). Puis ils ont déroulé dans le deuxième (6-2). Pour s'imposer, au final, 7-2 avec sept buteurs différents (Thibault Farina, Dominik Fujerik, Dorian Peca, Ken Ograjensek, Hugo Vinatier, Anze Kuralt et Pierre-Charles Hordelalay). Les deux buts d'Angers ont, eux, été inscrits par Maxime Lacroix, toujours meilleur pointeur de la ligue (33 points en 16 matchs).

Dijon - Rouen (Ligue Magnus, 16e journée)

Moyennant un miracle du nom de "Coupe de France le 3 janvier", les Ducs ont une toute petite chance de prendre trois points en ce 30 décembre. Problème : les play-down étant à peu près aussi acquis pour les Ducs que les play-off pour les Dragons, ces trois points pourraient ne servir à rien in fine. Si ce n'est à espérer que l'équipe se relance ?