Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Ligue Magnus : débuts gagnants de Treille, suspense à Rouen

C'était l'évènement de la soirée : Yorick Treille, ultime joker recruté dans la semaine par les Brûleurs de Loups, jouait le premier match de sa carrière en championnat de France, lui qui était parti adolescent. Il a immédiatement mis un but, en supériorité numérique, pour donner l'avantage 2-1 à Grenoble lors du grand derby traditionnel à Villard-de-Lans, dont son père lui a sûrement raconté des épisodes mémorables. La troisième période a ensuite donné lieu à un chassé-croisé : les Ours ont pris l'avantage avec deux buts d'Abramov et Couture à onze secondes d'intervalle, puis les Brûleurs de Loups ont finalement ramené la victoire (3-5).

Certains supporters rouennais avaient décidé de s'illustrer en déployant une banderole "Aucun titre en dix ans : bravo les comiques" pour saluer leurs ennemis picards. S'ils voulaient piquer les Amiénois dans leur orgueil, c'est réussi. Les "Comiques", selon le surnom péjoratif détourné donné aux Gothiques, n'étaient pas venus pour rigoler. Dominés, certes, mais jamais vaincus, ils ont ouvert le score par Romain Carpentier, se sont vus menés 3-1, mais sont sans cesse revenus, Fabien Kazarine (18 ans) marquant au passage un but dès son premier match en Ligue Magnus. Dès lors que Martin Gascon a égalisé à 4-4 en contre-attaque, la banderole a soudain disparu.

Ligue Magnus 2013-2014 : le pronostic des personnalités

magnusOn y est ! Après de très (trop !) longs mois d'attente, la Ligue Magnus reprend ses droits ce week-end. L'occasion pour l'équipe d'Hockey Archives de sonder les personnalités qui portent un intérêt pour le hockey français pour leur poser une simple question : leur Top 4 pour cette nouvelle saison régulière.

Après la première édition la saison passée (la participation et les résultats), et la victoire du trio Damien Fleury, Julien Langlet et Sacha Treille, ce ne sont pas moins de 24 participants qui ont gentiment répondu à l'appel pour ce nouvel exercice.

À l'issue de la saison, un classement des personnalités sera établi. Alors l'un des membres du trio champion conservera t-il son titre ? L'un de leurs concurrents de l'an 1 prendra t-il sa revanche ? Ou est-ce un nouveau venu qui remportera la palme ? Verdict en février prochain...

Épinal - Dijon (Ligue Magnus, 1re journée)

De la revanche dans l'air...

perna1Il y a sept mois de cela, les Dauphins d'Épinal sauvaient leur saison en sortant les Ducs de Dijon, jouant les fossoyeurs des espoirs bourguignons en piégeant les coéquipiers de Benoît Quessandier sur leur petite glace de Trimolet.

Mais à présent, ces souvenirs appartiennent au passé. Tant du côté spinalien que dijonnais, où Jarmo Tolvanen entendait repartir sur de nouvelles bases offensives et défensives après ces play-offs écourtés. Quitte à devoir entièrement renouveler son "stock" d'étrangers pour remplacer les Tim Crowder, János Vas et autres Kyle Hardy.

Trois ailiers suédois (Eriksson, Andersson et Åhsberg) ont notamment débarqué pour épauler Nicolas Ritz sur le front d'une attaque désormais emmenée par le discret mais très précieux Sébastien Gauthier, fraîchement passé à "l'ennemi" après l'avoir si farouchement combattu l'an passé... et délivré plus d'un "caviar" à Danick Bouchard ! Lequel s'est fait l'auteur mardi (en Coupe de la Ligue) d'un but libérateur pour ses nouvelles couleurs. Mais ô combien assassin pour les Dauphins, défaits d'un rien, au Coliséum, par les Gothiques d'Amiens (5-4)...