Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Grenoble - Strasbourg (Ligue Magnus, 6e journée)

Grenoble doucement mais sûrement

2013-10-19-Grenoble-Strasbourg3Les Brûleurs de Loups cherchent la passe de six avec la réception de l'Étoile noire de Strasbourg. Avec cinq victoires au compteur en cinq matchs (dont la dernière samedi dernier à Gap 4-2), Grenoble partage en effet la tête de la ligue Magnus avec les Dragons de Rouen. Un début de saison parfait assorti d'une belle première place de poule à l'issue de la première phase en coupe de la ligue. Les Grenoblois sont en effet sortis vainqueurs de leurs deux duels avec Briançon (8-1 et 7-3) et ont fait le plein de confiance pour la suite. Seules ombres au tableau dans cette semaine haut-alpine : la blessure de Julien Baylacq et la rechute de Kévin Martenon.

Strasbourg de son côté a réalisé une belle performance mardi en écartant Amiens (5-4) en phase de poules de la coupe de la ligue et en accédant aux quarts de finale contre Angers. Une victoire qui vient à point nommé pour des Alsaciens en perte de vitesse en Ligue Magnus après avoir concédé deux défaites à domicile face à Morzine (2-4) puis Dijon (3-4). La seule (petite) surprise au coup d'envoi est la titularisation de Bonvalot devant la cage grenobloise. Après avoir fait jouer Raibon mardi à Briançon, Jean-François Dufour joue à fond la carte de la concurrence entre ses deux gardiens.

Rouen - Épinal (Ligue Magnus, 6e journée)

Éprouvé sans être vaincu (rend plus fort ?)

2013-10-19-Rouen-EpinalRouen (sans Léo Guillemain, Raphaël Faure puis Desrosiers au troisième tiers) a eu le mérite de ne pas craquer dans les dernières minutes notamment sur un face à face très dangereux de Dominic Perna, d’ailleurs très peu inspiré ce soir, qui verra Girard avoir une mitaine très solide devant l’ailier (52’58). Le gardien normand maintiendra là l’avance d’un but avant que ses coéquipiers prennent le large grâce à un Juraj Stefanka très opportuniste.

Oui, Épinal (sans son joker Mario Larocque) peut nourrir des regrets car l’équipe de Raphael Marciano a été aussi solide que le co-leader du championnat pendant cinquante-quatre minutes et elle ne pourra pas ramener de point de l’île Lacroix, ce que ses hommes auraient peut-être mérité. De leur côté, les Dragons n’ont pas déçu non plus. Ils ont été productifs en supériorité. Ils ont surtout été persévérants, besogneux et peu chanceux sur l’égalisation de Gašper Sušanj à quatre partout, car il nous semble que c’était Lahesalu qui a dévié la rondelle bien involontairement dans ses propres filets sur le lancer frappé de la bleue du Slovène.

Brest - Briançon (Ligue Magnus, 6e journée)

Les Albatros sévèrement sanctionnés.

2013-10-19-Brest-BriançonRetour sur une glace lointaine mais qui leur avait souri le 7 septembre dernier pour les Diables Rouges briançonnais. Cette équipe avait laissé une très forte impression aux spectateurs présents en venant à bout du champion de Ligue Magnus. C’est dire l’ampleur de la tâche qui attend les Albatros qui n’évoluent pas dans la même catégorie. Le président du club, Jean-Louis de Bougrenet de la Tocnaye, lance même un appel aux dons avant le coup d’envoi pour aider le club à se maintenir impérativement à ce niveau.

Et pourtant, Luciano Basile doit se frotter les yeux (ou les lunettes) en constatant que le tableau d’affichage arbore un improbable 2-0 en faveur de Brest à deux minutes du terme de la première période. Aïna Rambelo a en effet inscrit son premier but officiel sous le maillot brestois sur la première grosse occasion bretonne (1-0 à 1’40’’) après un très bel arrêt initial de Ronan Quemener. Le duo Pard-Croteau est à la baguette aux assistances et on les retrouve une nouvelle fois pour le 2-0 avec l’ancien attaquant mulhousien qui nettoie proprement la lucarne briançonnaise (17’36’’). Les anciennes terreurs de D1 s’affirment de plus en plus en Ligue Magnus, y compris contre les ténors de la division.

Ligue Magnus (6e journée) : les leaders veulent faire le plein

Samedi a priori tranquille pour les leaders de la Ligue Magnus. Les quatre premiers du championnat ont à leur programme du week-end des matchs abordables. Mais attention : qui dit match abordable, dit aussi match piège.

Ligue Magnus, 5e journée.

Rouen à fond, Gap au fond

Epinal, pourtant mené face à Brest à Poissompré par trois buts de Croteau, a remporté la rencontre (5-3) grâce à un but en cage vide et au joueur du match, Anze Kuralt, qui a inscrit un doublé et deux passes. Dupont a dû céder sa place à Goetz devant la cage des Albatros avec moins de dix minutes à jouer alors que le score était de parité.

Ligue Magnus (5e journée) : Rouen et Grenoble sur leur lancée ?

Jusqu'ici, tout va bien. Pour Rouen et Grenoble, en tout cas. Les deux équipes, quatre victoires au compteur, réalisent un début de championnat parfait. Elles tenteront, demain, de conserver leur invincibilité. Et a priori, le pari est jouable. Car les leaders affrontent deux des mal classés de la Ligue.

6e journée Magnus : Rouen et Grenoble gardent la tête

Et de six pour Rouen et Grenoble. Les deux leaders de la Ligue Magnus ont remporté ce samedi leur sixième victoire de rang en championnat.

Rouen, pourtant, n'a pas eu une partie facile face à Épinal. Ce sont les joueurs de Raphaël Marciano qui ont ouvert la marque sur la glace de l'île Lacroix. Certes, ils n'ont conservé cet avantage qu'une vingtaine de secondes. Mais ils ont tenu en échec les Dragons jusqu'à dix minutes de la sirène (4-4 à 51'). La formation normande a finalement fait la différence grâce à un but de Yannick Riendeau et à un doublé de Juraj Stefanka. Score final : 7-4. Grenoble, de son côté, a aussi dû patienter jusqu'au troisième tiers pour venir à bout de Strasbourg. Stéphane Gervais, Félix Petit et Matthieu Le Blond ont marqué pour les Brûleurs de Loups dans l'ultime période, permettant aux Isérois de s'imposer 4-2.

Rouen - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 5e journée)

À plein régime

2013-10-12-Rouen-VillardRouen réalise une superbe performance et décroche sa cinquième victoire de rang en ligue Magnus, grâce notamment à cinq buts de Julien Desrosiers qui a su faire fructifier les jeux, parfois exceptionnels, de Yannick Riendeau. Solide derrière et opportuniste en attaque, le RHE76 conserve (en compagnie de Grenoble) sa place de leader au championnat. Villard-de-Lans a, pour sa part, rendu une copie bien pâle et s’est montré bien trop fébrile en défense, malgré un Jeff Lerg qui a fait bien son travail, pour inquiéter des Rouennais euphoriques. À tel point que les Ours repartent fanny des terres Normandes. Après la claque reçue à Brest, ce n’est pas vraiment de bon augure avant le déplacement à Chamonix le week-end prochain.

Les Rouennais ont entamé la partie tambour battant. Rythme qu’ils garderont jusqu’au coup de sifflet final. En effet, pleine d’envie mais également réaliste, tout a réussi à une équipe haut-Normande des grands jours. Par contre, sans cesse sous pression, Villard-de-Lans a pris l’eau.

Épinal - Brest (Ligue Magnus, 5e journée)

Mieux vaut tard que jamais !

DupontTreize ans qu'Albatros et Dauphins ne s'étaient plus volé dans les plumes. Treize ans, déjà, que le "petit prince" Tomáš Myšička gratifiait Poissompré de ses exploits et prenait une part active dans les deux victoires acquises aux dépends du futur champion brestois (5-4 et 5-3)...

Tout ceci ne nous rajeunit pas. Mais ces faits d'armes, s'ils commencent à dater, nous rappellent que le dernier succès breton dans la Cité des Images remonte à la grande époque des Roger Dubé, Benoît Groulx et autres Tom Hartogs, qui firent les beaux jours du club cher à Briec Bounoure... et le malheur des jeunes coéquipiers de "Féfé" Marciano, surclassés (10-0) un soir de novembre 1996.  Les rapports de force étaient alors disproportionnés entre un promu spinalien désargenté et cette grosse cylindrée généreusement financée qui trôna, durant deux ans (de 96 à 97), au sommet du hockey français. Avant de se saborder...

Nouvel accident à Gap

La fatalité s'acharne sur les Rapaces de Gap. Après Lucas Savoye, toujours hospitalisé à Marseille après son grave accident de la route de jeudi dernier, c'est au tour de son gardien remplaçant, Matthias Aman (21 ans), d'avoir été victime d'une collision sur la route du col de Manse cet après-midi. Blessé au visage, aux jambes et aux poignets, il a été désincarcéré après deux heures d'efforts des pompiers. Son pronostic vital n'est cependant pas engagé.

Nous re-transmettons nos voeux de rétablissement aux joueurs accidentés et notre soutien à leurs proches.