Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

4e journée Magnus : Grenoble Raux-ssé

Les Brûleurs de Loups n'avaient pas perdu un match officiel depuis la première manche de la dernière finale de Ligue Magnus. C'était à Briançon, et c'est encore là-haut qu'ils se sont de nouveau inclinés ce soir. L'équipe de France junior avait laissé deux joueurs (Arrossamena et Crossman) à disposition des Grenoblois pour qu'ils puissent aligner trois lignes complètes, mais cela n'a pas suffi. Ils ont été nettement battus 4-0 avec deux buts et une assistance de Damien Raux.

Si Grenoble a décroché du wagon de tête, les autres voyageurs se cramponnent tous fermement. Angers, vainqueur 7-3 à Villard-de-Lans, est prêt à défier Briançon samedi prochain. Et que dire de Dijon, qui a maintenant la meilleure défense du chamionnat après la défaite grenobloise. La troupe de Daniel Maric, solide contre Chamonix (4-1), est redevenue une référence défensive et a gommé la saison dernière de ses souvenirs. Morzine-Avoriaz impressionne aussi derrière, et le blanchissage du jeune gardien Guillaume Richard à Strasbourg (2-0) en est un nouveau signe.

Présentation de la 4e journée de Magnus

Briançon - Grenoble. C'est le grand jour. Celui du premier choc de la Ligue Magnus. L'affiche Briançon-Grenoble, remake de la dernière finale, a déjà eu lieu au match des champions et a donné le ton avec une confrontation serrée. Les Diables rouges sont toujours diminués : en défense, Szélig et Sjösten sont en rééducation et Gervais est amaigri par sa gastro-entérite, et surtout, leur buteur Lindlöf sera absent jusque fin novembre. Ils n'avaient pas réussi à percer la cuirasse iséroise à Mulhouse, mais ils comptent cette fois sur le soutien de leur public. De plus, la date tombe très mal pour les Grenoblois, qui jouent cette saison en effectif plus réduit : six juniors évoluent en effet avec l'équipe de France des moins de 20 ans à Courchevel, dont deux occupent habituellement des places de titulaire en club, Nicolas Arrossamena (qui a marqué 3 buts hier et 1 ce soir pour les Bleuets, dans leurs 7-0 et 7-1 contre la Pologne) et le défenseur Maxime Moisand. Cette fois, ce sont donc les deux adversaires qui sont amoindris...

La cote : Briançon 55 % / Grenoble 45%. Coup d'envoi ce samedi à 20h30.

Grenoble - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 3e journée)

Grenoble à l'usure

Place au traditionnel derby de l'Isère entre Grenoble et Villard, le premier cette saison puisque les deux équipes ne se sont rencontrées ni en amical, ni en coupe de la Ligue jusqu'à présent. Les Ours restent sur une victoire en Ligue Magnus face à Epinal (5-3) et une défaite honorable mardi en coupe de la ligue à Briançon (4-6). Du côté grenoblois, c'est le carton plein depuis le début de saison, toutes compétitions confondues avec une dernière victoire euphorique face à Mont-Blanc mardi en coupe de la ligue (15-1). L'objectif des Brûleurs de Loups est bien entendu de poursuivre la série tandis que les Ours essaieront de faire bonne figure malgré l'absence de pas moins de quatre défenseurs (Millerioux et Saksinen s'ajoutant aux blessés de longue durée Antonoff et Guillot-Diat).

Stéphane Barin aligne donc une équipe expérimentale avec Alexandre Lefebvre en défense tandis que Lusth a choisi de conserver les lignes si efficaces mardi face à Mont-Blanc avec Nicolas Arrossamena de retour dans l'alignement au détriment cette fois de Julien Baylacq lequel évoluait seulement en infériorité.

Amiens - Neuilly-sur-Marne (Ligue Magnus, 3e journée)

Nouvelle soirée prolifique au Coliseum

Quatre jours après sa victoire renversante en Coupe de la Ligue, Amiens retrouve sa glace face à des Bisons pour le moins en difficulté loin de leurs bases. Et l'entame à cent à l'heure des Gothiques ne risque pas d'inverser la tendance...

Morzine-Avoriaz - Gap (Ligue Magnus, 3e journée)

L'entame de match était à l'avantage des Rapaces qui profitaient de la première supériorité numérique du match par Moussier qui prenait un palet traînant du revers dès la deuxième minute de jeu. Les visiteurs prenaient la rencontre à leur compte, se retrouvant même à 5 contre 3, mais sans parvenir à tirer avantage de ce surnombre.

Angers - Strasbourg (Ligue Magnus, 3e journée)

2009-10-03-Angers-StrasbourgLes Ducs gagnent sans s'affoler

Après un début de match catastrophique, les Angevins ont su prendre le match à leur compte pour s'imposer assez facilement.

Devant une affluence somme toute moyenne pour un samedi soir (environ 800 spectateurs), les Angevins démarrent diminués. En effet, Peter Aubry le portier numéro 1 des Ducs souffrent d'une entaille dans le mollet survenue lors du match de coupe de la ligue mardi dernier face à Rouen. De plus, Julien Albert ne se remet toujours pas d'une douleur persistante à l'épaule. Du côté alsacien, la troupe de Daniel Bourdages est presque au complet. Seul le joker Mickey Gilchrist manque à l'appel.

L'Étoile noire brille d'entrée de match et mène 2-0 après avoir tiré... 2 fois au but ! Une première fois suite à une belle remontée de palet d'Édouard Dufournet ; il décale dans l'axe Juho Lehtisalo qui tire entre les jambières de Lucas Normandon (0'51''). Une deuxième fois par l'intermédiaire de Heikki Laine qui tire de la bleue et qui profite de la fébrilité du jeune gardien angevin sur ce coup-là (2'39'').

Équipe-type de Ligue Magnus (septembre 2009)

HardyFlorian1L'an passé, Martin Jansson avait été élu dans la première équipe-type de la Ligue Magnus alors même qu'il venait de se blesser sérieusement au genou. Il avait manqué ensuite toute la saison. Ce n'est évidemment pas pour porter la poisse à Joni Lindlöf qu'il reçoit aujourd'hui une distinction similaire : on est persuadé qu'on le reverra dans ce championnat, au pire en décembre si sa déchirure du ligament antérieur du genou est totale. Simplement, le Finlandais a confirmé qu'il est bien le buteur attendu en inscrivant trois buts à son premier match en France, et en ajoutant un contre Amiens, match où il s'est malheureusement blessé.

Au centre, Jonathan Bellemare, promu capitaine des Ducs d'Angers cette saison, prend ses responsabilités. Le passeur emmène une première ligne qui affole les compteurs et fait le spectacle. Il n'est pas le seul leader dans cette équipe qui a recruté avec Marko Kiprusoff un authentique enrichissement pour la ligue, dégageant beaucoup de sérénité défensivement et déjà pointeur. Angers, leader du classement, est au niveau attendu.

Dijon - Mont-Blanc (Ligue Magnus, 3e journée)

Suite à la déconvenue en Coupe de la Ligue mardi dernier à Grenoble (11-0), le HC Mont-Blanc avait à cœur de se racheter lors de ce déplacement en terre bourguignonne. L'entraîneur a pu recomposer ses lignes et pourra compter sur le retour du capitaine Thierry Nicoud et de Sébastien Subit laissés au repos mardi. Gaborit sera absent pendant une durée de six semaines minimum et Payraud, blessé à Neuilly, souffre d'un claquage aux adducteurs et sera éloigné de la glace durant un mois. Jordan Revel, souffrant du coude, a rejoint l'infirmerie. Matt Amado quant à lui figure bien sur la feuille de match.

Ligue Magnus : la chasse est ouverte

Rouen a retrouvé le chemin de la victoire, non sans mal. Lorsque Laurent Gras a marqué deux fois au deuxième tiers pour donner l'avantage à Chamonix sur la glace normande (2-3), les Dragons n'en menaient pas la large. Mais la ligne Desrosiers-Mallette-Salmivirta a craché le feu à la sortie des vestiaires avec quatre buts en moins de dix minutes, dont deux pour Carl Mallette lui-même. Un premier pas vers un ciel plus dégagé (7-3).

Les Dragons doivent maintenant partir en chasse car ils ont toujours trois points de retard sur un groupe de tête qui continue d'enchaîner les victoires. À commencer par le leader Angers. Le gardien Peter Aubry, finalement pas rétabli, avait cédé sa place au jeune Lucas Normandon, cueilli à froid par deux buts de Strasbourg en trois minutes. Les hommes de Heikki Leime ont trouvé les ressources morales pour n'en rien laisser paraître et s'imposer facilement malgré tout (7-2).