Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Ligue Magnus : Amiens sauvé par Pazak

Comptes-rendus de Amiens - Dijon (II) et Épinal - Chamonix (II).

Amiens et Épinal, respectivement 5e et 6e de la saison régulière, sont passés très près d'une élimination cinglante ce soir. Les Vosgiens ont eu les pires difficultés du monde à se débarrasser de Chamonix, revenu quatre fois au score, jusqu'au 5-5 inscrit à cinq minutes de la fin par Kevorkian. Mais une pénalité de Vincent Kara a finalement permis à Ilpo Salmivirta de marquer - involontairement - du patin le but vainqueur (8-5 au final).

Ligue Magnus : équipe-type de février

Devenir meilleur marqueur de Ligue Magnus, en soi, c'est bien, mais ça ne dit pas tout. On peut y parvenir en empilant cinq secondes assistances quémandées aux arbitres contre un mal classé à la dernière journée. Devenir meilleur marqueur en égalisant puis en marquant le but vainqueur à la dernière journée contre le champion en titre, et en répliquant à son rival pour le classement des compteurs, c'est tout de suite autre chose. Cela pose son homme. Et c'est ainsi que Jean-François Dufour s'est rendu incontournable dans l'équipe-type.

Ligue Magnus : Guttig, Sage-Vallier, la jeunesse triomphante

Si Dijon ne gardera pas un grand souvenir du match réalisé en finale de Coupe de France, Bercy 2009 aura tout de même permis à toute la France du hockey de voir éclater le talent d'Anthony Guttig. Le Dijonnais ne compte pas s'arrêter en si bon chemin puisqu'il a mis deux buts ce soir contre Amiens. Mais ce match entre les deux équipes les plus pénalisées de Ligue Magnus a aussi vu les Ducs prendre trop de pénalités, Guttig compris. Il était en prison quand Loïc Sadoun a réduit le score à 5 contre 3. Le joueur le plus sanctionné du championnat, Martin Balcik, s'était fait exclure dès la première période. Le troisième tiers a été plus calme en coups de sifflet mais Pazak a égalisé à cinq minutes de la fin. Cela n'a pas entamé le moral des Bourguignons, finalement vainqueurs en prolongation par un but de Thomas Decock.

Ligue Magnus : play-offs J-1

Dijon 20% - Amiens 80% : difficile de se remettre d'une finale de Coupe de France et de se lancer tout de suite dans les play-offs, avec le risque de jouer demain leur dernier match devant leur public. C'est tout le danger pour les Dijonnais face à la deuxième attaque de Ligue Magnus, qui les a écrasés à l'aller et au retour. Il faudra que l'équipe de coupe se transforme en équipe de play-offs. Au meilleur des trois manches (mardi, vendredi, samedi), il suffit après tout de deux victoires...

Deux retours attendus au Mont-Blanc

Lors du barrage de maintien contre Neuilly, l'Entente Saint-Gervais/Megève enregistrera le retour important de Sébastien Subit, son meilleur buteur de l'an passé qui avait arrêté sa saison à l'automne en raison d'une hernie discale cervicale dont il a été opéré. Il faudra aussi attendre les barrages pour revoir Christian Pouget, car il était suspendu pour deux matches ferme (celui - automatique - de mardi et celui de demain) et un match avec sursis par décision de la Commission d'Infraction aux Règles du Jeu aujourd'hui.

Ligue Magnus : Chamonix en play-offs

Christian PougetComptes-rendus de Amiens - Saint-Gervais/Megève, Angers - Rouen et Grenoble - Neuilly-sur-Marne.

Chamonix est qualifié pour les play-offs, et donc maintenu en Ligue Magnus, grâce à sa victoire 5-4 en prolongation ce soir sur Morzine-Avoriaz avec trois buts de Thibaut Geffroy. On connaît déjà la place finale des Chamoniards, onzièmes. Ils rencontreront le sixième qui pourrait bien être Épinal, battu à Tours... en prolongation comme il est de coutume à la rue de l'Élysée où les spectateurs ont souvent droit à plus de 60 minutes pour le même prix.

Dijon aurait bien aimé faire pareil que Chamonix et assurer sa place. Mais les Ducs se sont heurtés à leur ancien gardien Vladimir Hiadlovsky, qui joue aujourd'hui pour Strasbourg (2-3). Ce n'est pas trop grave tant que le Mont-Blanc perd, ce qui a encore été le cas à Amiens (5-2) : l'Entente Saint-Gervais/Megève avait pourtant marqué deux fois en trois minutes, mais un autre ex-Dijonnais, Miroslav Pazak, a aidé ses partenaires à distance en inscrivant trois buts et deux assistances. Le Mont-Blanc va être maintenant obligé de gagner contre Grenoble, et sans Christian Pouget qui a pris une pénalité de match.

Ligue Magnus : MVP de la presse

L'élection des MVP français et étranger de Ligue Magnus par la presse (télé, radio, presse écrite et internet) a été organisée par L'Équipe. Chaque votant classait une liste de cinq joueurs, et les résultats sont les suivants :

MVP étrangers : 1 Marc-André Thinel (Rouen) 45, 2 Éric Doucet (Rouen) 36, 3 Tommi Satosaari (Briançon) 34, 4 Alexandre Rouleau (Grenoble) 25, 5 Jan Plch (Épinal) 21.

MVP français : 1 Julien Desrosiers (Rouen) 82, 2 Baptiste Amar (Grenoble) 77, 3 Eddy Ferhi (Grenoble) 51, 4 Loïc Sadoun (Amiens) 16, 5 François Rozenthal (Morzine) 16.

Ligue Magnus : le couronnement de Dufour

Jean-François DufourComptes-rendus de Briançon - Rouen, Amiens - Strasbourg et Tours - Neuilly-sur-Marne.

À l'évidence, les participants aux barrages de maintien avaient une énorme envie de gagner l'avantage de la glace pour ces rencontres capitales. Ils étaient sans doute plus motivés que des équipes de milieu de tableau qui ne connaissaient pas l'influence de leur résultat puisqu'il dépendait aussi de ceux des autres. C'est ainsi que Neuilly-sur-Marne s'est imposé 8-4 à Tours... mais que l'Entente Saint-Gervais/Megève l'a également emporté 7-4 à Villard-de-Lans avec sept buteurs différents, ce qui est toujours bon pour la confiance. Le Mont-Blanc recevra ainsi son adversaire vendredi et samedi pour commencer la série en cinq manches... mais les Bisons ont prouvé qu'ils pouvaient gagner également à l'extérieur.

Ligue Magnus : Dijon malgré tout qualifié

Comptes-rendus d'Épinal - Angers et Strasbourg - Briançon.Eric Doucet

L'avant-dernière journée a permis de décanter le tableau des play-offs de Ligue Magnus. Bien que battu 0-3 par Rouen sur trois buts d'Éric Doucet, Dijon est ainsi qualifié, puisque le Mont-Blanc, malgré une bonne résistance comme souvent ces derniers temps, a dû concéder une nouvelle défaite face à Grenoble (1-4). Après leur finale de coupe dimanche, les Dijonnais rencontreront au premier tour des play-offs Amiens, vainqueur en prolongation à Villard-de-Lans après un but d'une vieille connaissance des Bourguignons, Miroslav Pazak. Le vainqueur de ce duel affrontera Angers, vainqueur 5-4 à Épinal grâce à Tomas Baluch qui a répondu par un hat-trick au hat-trick d'Ilpo Salmivirta.

Dijon ne décolle pas

De gros scores ce soir dans les matches décalés de Ligue Magnus. Dans une rencontre qui avait été reportée à cause de la neige, Briançon a enseveli le Mont-Blanc 10-2.

Les deux autres rencontres concernaient les finalistes de la Coupe de France, au match avancé de dix jours pour leur libérer la route de Bercy. Les Grenoblois sont bien entrés en matière avec trois buts de Mitja Sivic et un 9-3 à Chamonix, score un peu trompeur puisque quatre buts ont été marqués dans les sept dernières minutes (dont deux à Tom Charton rentré tardivement à froid). Au contraire, Dijon n'arrive toujours pas à redécoller en championnat, et ce n'est pas la rentrée de Radovan Hurajt qui y a changé quelque chose. Le gardien slovaque a encaissé quatre buts en treize minutes et a été remplacé, avant de revenir à la pause parce qu'il faut bien le préparer pour Bercy (même si c'est sa doublure Roullier qui a gagné la demi-finale). Le score final est de 3-7 pour Épinal, et Dijon n'a toujours pas assuré son maintien pour se libérer la tête vers la finale de coupe.