Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Villard-de-Lans - Mont-Blanc (Ligue Magnus, 13e journée)

C'est la fin de la phase aller et le Mont-Blanc, après avoir battu Strasbourg, espère que son élan se poursuivra au-delà de la trêve internationale. Pendant la pause, Villard-de-Lans a joué - et perdu - chez cette même équipe strasbourgeoise. Heureusement que ce match programmé après le déplacement "pour rien" à Neuilly-sur-Marne. Reste que les Ours ont besoin de points.

Rouen - Angers (Ligue Magnus, 13e journée)

Angers vacille !illus_rhe-ags_091226_094

Le RHE76 a fait la bonne opération du jour, point. Non seulement les Dragons réduisent un peu l’écart face au premier, non seulement Grenoble a perdu à Chamonix, mais en plus, la défaite d’Amiens à Strasbourg vient finir de garnir le pied du sapin de Noël des Rouennais.

Néanmoins, le dernier match au sommet de l’année 2009 a accouché d’une souris.

Au-delà du "petit trafic entre amis" de la diffusion des places subventionnées par le Conseil Général de Seine-Maritime, vendues 3 euros le ticket après le subside du département (quel écœurement pour les passionnés, quelle arnaque et quelle corruption du message politique et social local… le slogan "tous nos copains du RHE au hockey" aurait été plus juste que le politiquement correct "tous au hockey"), le match entre Rouen et Angers n’aura tenu aucune de ses promesses.

On ne peut pas blâmer les joueurs auxquels on a imposé un tel match après une longue trêve internationale aux allures véritables de vacances, et de plus joué le lendemain des agapes de Noël.

On peut sans doute plus incriminer les tactiques très défensives employées. À moins que ce ne soient les seules qui soient efficaces à cette époque du calendrier, dans ce cas, c’est ce dernier qu’il faut dénoncer.

13e journée Magnus : Grenoble grimace, le Mont-Blanc respire

Ilpo SalmivirtaDeuxième défaite de la saison pour Angers. Déjà battus à Pôle sud, les Ducs ont perdu un nouveau choc en déplacement. Tant mieux pour Rouen qui s'est offert une victoire de prestige dans une patinoire pleine à craquer (2-1). Les Dragons ont ouvert le score en début de match par Ilpo Salmivirta. Sa première ligne muselée, le leader a égalisé par un défenseur, Lauri Lahesalu, dans le deuxième tiers. Las, Salmivirta y est allé de son doublé à 48 secondes de la sirène. Les Ducs n'ont plus que deux points d'avance sur leur dauphin, Briançon.

Les Diables Rouges ont eux assuré à domicile contre Neuilly-sur-Marne. Les Bisons ont mené pendant cinq minutes en première période, après une réalisation de leur capitaine Nicolas Pousset. Brice Chauvel a ramené la marque à 1-1 en supériorité numérique. Briançon s'est ensuite imposé au métier (5-2), avec un dernier but en cage vide.

La belle série grenobloise a pris fin à Chamonix. Certes, les champions de France, avec Alexandre Rouleau, ont été les premiers à marquer, via Martin Jansson en supériorité numérique après deux minutes de jeu. Ça, c'était avant le gros temps fort chamoniard. Les Chamois ont égalisé puis pris l'avantage, dans le deuxième tiers, en à peine 45 secondes grâce à Anders Torgersson et Laurent Gras. Numa Besson a fini le travail en fin de match à 5 contre 4 (score final 3-1). Chamonix compte dorénavant quatre points d'avance sur le 10e. Et Grenoble loupe l'occasion d'intégrer le top 4, puisqu'Amiens s'est incliné à Strasbourg.

Neuilly - Villard inversé

Le Bureau Directeur de la FFHG a décidé que la rencontre Neuilly-sur-Marne - Villard-de-Lans, qui n'a pu avoir lieu pour cause d'absence de médecin, se jouera dans le Vercors, le 26 février, veille du match retour.

Seuls les joueurs inscrits sur la feuille de match du 12 décembre pourront participer à la rencontre. Un joueur sous le coup d’une suspension en cours le jour du match ne serait pas autorisé à y participer. Dans la mesure où la recette de la rencontre ne couvrirait pas les frais d’arbitrage, le différentiel serait alors à la charge du club de Neuilly-sur-Marne.

Angers - Morzine-Avoriaz (Ligue Magnus, 12e journée)

photo Olivier MarchaisLes Ducs reprennent confiance  

Après la désillusion de mardi dernier en coupe de la ligue à Grenoble, les Ducs d'Angers retrouvent leur public afin de rencontrer Morzine pour le compte du championnat.

Les Angevins sont privés pour cette rencontre (et sans doute pour la fin de saison) de Matias Metsäranta, victime d'une crosse haute de Damien Fleury mardi dernier. Résultat : double fracture de la mâchoire et 5 dents en moins. Les Pingouins doivent se passer de Mathieu Jestin, blessé.

Le match démarre tranquillement et se sont plutôt les visiteurs qui imposent leur rythme. Mais Peter Aubry tient les Angevins dans le match. Pire pour Morzine et leur gardien Guillaume Richard, les Ducs vont marquer un superbe but. Sur une passe flippée de Hermani Vidman qui passe devant le but morzinois, Tomas Baluch pousse la rondelle dans un angle plus que fermé (1-0, 9'24").

Neuilly - Villard (12e journée Magnus) : SOS Médecin

2009-12-12-Neuilly-VillardMatch important à la patinoire de Neuilly-sur-Marne entre deux équipes à égalité de points au classement. Les joueurs font leur entrée normalement, d'abord les Villardiens, puis les Bisons à travers la haie d'honneur des gamins du club, et on se prépare à jouer... ou pas.

Conciliabule entre les arbitres, les entraîneurs et le staff local. L'annonce au micro lève le lièvre : "Un médecin est demandé à la table de marque, s'il vous plaît !" Deuxième tentative un peu plus tard. Un membre du club passe ensuite dans les tribunes pour demander à toutes les personnes présentes s'il n'y a pas un médecin parmi elles. Puis, troisième annonce...

On l'aura compris, M. Bourreau refuse de laisser la partie commencer tant qu'il n'y a pas la signature d'un médecin sur la feuille de match. C'est la simple application du règlement et d'un impératif de santé élémentaire.

Ligue Magnus : un choc pour finir 2010

Rouen (3) - Angers (1).  On termine l'année en beauté sur l'Ile-Lacroix. Et au complet. Le choc de la treizième journée de Ligue Magnus se jouera à guichets fermés. Rouen, deux semaines après sa défaite à Grenoble, reçoit le leader angevin. Les Dragons détiennent le troisième attaque de la ligue (67) et la deuxième défense (30). En face, Angers marque beaucoup plus (76). Et est à peine plus friable derrière (33). Les Ducs, favoris mais en grand danger, sont toujours privés de Simon Lacroix et Matias Metsärantä. Place au spectacle.

La cote : Rouen 45 % / Angers 55 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 heures.

Grenoble - Rouen (Ligue Magnus, 12e journée)

Grenoble avec le cœur

Encore sur leur nuage après leur qualification miracle mardi en coupe de la ligue face aux Ducs d'Angers, les Brûleurs de Loups n'ont pas le temps de souffler et doivent enchaîner avec la réception d'un autre gros du championnat, les Dragons de Rouen, cette fois pour le compte de la Ligue Magnus. Ironie du calendrier, cette rencontre, prévue de longue date, s'avère être la répétition générale de la finale de la coupe de la ligue puisque Rouen s'est également qualifié en gagnant à Briançon. Les Dragons viennent en Isère défendre leur deuxième place acquise la semaine dernière au bénéfice de la défaite de Briançon à Villard, alors que Grenoble tentera de préserver son invincibilité à Pôle Sud cette saison.

Mais déjà passablement affaiblis par les absences des internationaux juniors qui viennent s'ajouter à celle de Ludek Broz, les Brûleurs de Loups doivent déplorer les blessures conjuguées de Jakob Milovanovic et Alexandre Rouleau, tous les deux touchés au genou contre Angers. Le premier sera indisponible six semaines minimum, quant au second, il devrait être écarté des patinoires pendant trois semaines. Gros coup dur tant Rouleau pesait en ce moment sur les défenses adverses avec une certaine réussite. Du coup, Mats Lusth a dû se creuser les méninges pour aligner une équipe qui tienne la route ce soir. Jean-François Dufour débute la rencontre en défense tandis que les juniors Loup Benoît et Elie Raibon, peu vus cette saison, évoluent en troisième ligne. Pour le frère jumeau du gardien grenoblois, il s'agit même d'une première cette saison ! Pas évident face à l'armada rouennaise au complet.

Mont-Blanc - Strasbourg (Ligue Magnus, 12e journée)

Un seul mot d'ordre pour ce dernier match avant la trêve : "la victoire". Toute l'équipe s'est mobilisée pour inverser cette spirale négative qui dure depuis trop longtemps aux dires du capitaine Thierry Nicoud. Il est vrai qu'un succès à domicile demain soir pourrait être un déclencheur moral important. Plus que jamais les joueurs comptent sur une présence massive de leurs supporters pour les aider à vaincre le signe indien et aller chercher cette première victoire en championnat.

12e journée Magnus : t'es Gap de gagner au Coliseum ?

L'essentiel a été assuré pour Amiens : Anthony Mortas a ouvert le score en infériorité numérique dès la cinquième minute, et la récolte de peluches que devait permettre ce premier but local a donc eu lieu au profit des enfants malades. Ce qui était moins prévu, c'est que ce serait le seul but local. Julien Correia égalisait rapidement pour Gap après la troisième infériorité amiénoise en dix minutes (Marcos), et Jean-Philippe se faisait même expulser pour un coup de tête. Mais ce ne sont pas les pénalités qui ont perdu les Gothiques, puisque c'est pendant qu'ils étaient en supériorité qu'ils ont vu Jiri Rambousek s'échapper et marquer le but vainqueur. Deux contre-attaques en fin de match ont définitivement enfoncé Amiens (1-4).

Gap rejoint donc Villard et Neuilly, en attente de la décision administrative quant à leur match annulé, repasse donc au-dessus de la barre, aux dépens d'Épinal, battu à domicile par Chamonix sur un but en prolongation de Numa Besson (2-3). La place de barragiste est d'autant plus inconfortable que le Mont-Blanc s'est enfin mis à gagner son match de la dernière chance, en battant Strasbourg 3-1.