Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Retour de Thomas Roussel à Amiens

Après une aventure américaine qui s'est terminée en eau de boudin en CHL, Thomas Roussel a reçu le feu vert de la FFHG pour rentrer à Amiens, club avec lequel il est déjà sous licence puisqu'il y a joué en début de saison. Les Gothiques reçoivent un renfort précieux en défense, à un moment où Grégory Béron, qui avait commencé la saison à l'arrière, se montre performant comme attaquant.

Équipe-type de Ligue Magnus de décembre 2009

besson_numa_091003_057Souvent, dans un championnat comme la Ligue Magnus, les différences de niveau sont encore plus sensibles en défense qu'en attaque. S'il peut arriver à une équipe en réussite de rivaliser offensivement avec les meilleures, maintenir une performance défensive constante est souvent l'apanage des candidats au titre. En plus d'un système au point, cela implique en effet des niveaux de concentration, de sécurité technique ou d'expérience qui ne sont pas donnés à tout un chacun dans une formation de milieu de tableau.

Pourtant, en ce mois de décembre, la meilleure défense est Strasbourg, qui a encaissé seulement 5 buts en 4 rencontres, dont une contre la deuxième attaque du championnat (Amiens). Il est maintenant clair que l'équipe de Daniel Bourdages ne dispose pas des mêmes armes offensives que l'an passé, après le départ de sa triplette canadienne. Mais les Alsaciens compensent de mieux en mieux par leur bonnes performances défensives. Cela ne serait pas possible sans un Vladimir Hiadlovsky au meilleur de sa forme, ce qui ne rendra l'expansif gardien slovaque que plus agaçant pour ses adversaires.

Chamonix démontre également une qualité défensive relativement inédite. Elle est due aux cadres suédois, mais aussi à Numa Besson qui perce de plus en plus. Déjà remarqué par ses trois buts en novembre, il a marqué celui de la victoire en prolongation à Épinal. Il ne commet pas beaucoup d'erreurs, à l'image d'une équipe chamoniarde fort bien organisée et très rigoureuse. Son association avec Daniel Ström pratique un jeu sans fioritures et très propre : cette paire n'a d'ailleurs pas concédé le moindre but lors des deux journées suivantes, permettant aux Chamoniards de récolter trois points inattendus contre Grenoble puis à Morzine.

Mont-Blanc - Dijon (Ligue Magnus, 15e journée)

Strasbourg, Villard-de-Lans et Neuilly-sur-Marne sont tombés face au HC Mont-Blanc qui vise la passe de quatre. Sauf que cette fois-ci, pour l'adversité, on change de calibre. Dijon joue dans une cour un peu plus grande que les récentes victimes de l'Avalanche.

Ligue Magnus : un derby pour ouvrir 2010

Villard-de-Lans (10) - Grenoble (6). Impressionnant à l'automne, le champion de France grenoblois a un peu de mal à digérer les fêtes de fin d'année. Battus à Chamonix juste avant Noël (3-1), les Brûleurs de Loups ont perdu la Coupe de la Ligue mardi contre Rouen (6-4). Pas franchement une préparation idéale pour le derby de l'Isère. Les joueurs de Mats Lusth sont à la relance avant d'accueillir Briançon samedi prochain à Pôle Sud. En face, les Ours risquent de manquer de rythme. Cette semaine, les Villardiens sont montés à Épinal. Ils ont vite repris le bus, l'état de la glace provisoire de Poissompré ne permettant pas la bonne tenue du match. Et hop, douze heures de trajet pour rien... En championnat, la dernière victoire des Ours face à l'imposant voisin remonte au 20 septembre 2005 (3-2). Depuis, les hommes de Stéphane Barin ont rarement fait le poids en déplacement (3-0 en 2006, 8-2 en 2007, 6-2 en 2008 et 4-0 à l'aller en octobre). Mais ils sont souvent passés tout près à André-Ravix (4-5 après prolongation en 2007, 3-3 et défaite aux tirs au but en 2008, 2-3 en janvier ).

La cote : Villard-de-Lans 20 % / Grenoble 80 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Match aller : à Grenoble, Grenoble bat Villard-de-Lans 4-0.

Amiens - Briançon (Ligue Magnus, 14e journée)

Sévèrement secoués par les Rapaces, les Amiénois ont l'occasion de terminer l'année sur une bonne note, face à d'autres Haut-Alpins, encore plus coriaces. Un mois après une victoire de prestige face aux Dragons rouennais, ils retrouvent un autre cador de la Ligue, contre qui ils ont aussi connu mauvaise fortune ces dernières années.

Les Picards ont les moyens d'entrer de plein pied dans la rencontre, à la faveur de la première charge sanctionnée sur Ville Koivula. Toutefois, les tâtonnements du jeu de puissance rappellent les difficultés offensives des deniers temps. Stéphane Gervais vient même employer le gardien finlandais, le temps pour son homologue Bachet d'en faire enfin de même. Sans grand succès pour l'instant, à l'image des incursions de Pazak.

Neuilly-sur-Marne - Amiens (Ligue Magnus, 15e journée)

DermignySebastien2Amiens est l'énigme du moment en Ligue Magnus, capable de battre des favoris comme Briançon et Rouen, mais aussi de perdre contre tout le monde. Pourquoi pas par exemple à Neuilly-sur-Marne, qui a besoin de points après avoir perdu au Mont-Blanc contre un adversaire direct.

Au retour de ce voyage alpin, les Bisons ont décidé de déroger au principe édicté en début de saison. Les trois Nord-Américains sont placés pour la première fois sur la même ligne. Comme ils ont fait preuve d'un meilleur état d'esprit que leurs prédécesseurs, leur entraîneur ne craint plus qu'ils forment un groupe à part et se coupent du reste du vestiaire.

Les Gothiques n'ont plus ni blessés ni suspendus, mais ils ne forment pas pour autant encore une équipe uniforme dans sa forme. Antoine Richer laissera Loïc Sadoun sur le banc durant tout le match. Et après avoir pris une méconduite à la sixième minute, Jean-Philippe Glaude sera remplacé par Romain Bault. Le défenseur canadien, fautif sur le but encaissé, ne reverra plus la glace même après la fin de sa pénalité. Les joueurs confirmés n'échappent donc pas à la concurrence.

C'est Grégory Béron qui remplace actuellement Sadoun sur la première ligne offensivement, avec succès puisqu'il a marqué trois points mardi lors de la belle victoire en prolongation sur Briançon. Dès la première entrée de zone, il déclenche un beau jeu en triangle avec remise de Pazak en retrait pour Mortas en troisième homme. Celui-ci marque à mi-hauteur, côté mitaine (0-1, 00'21").

15e journée Magnus : et un derby dans la légende

Le changement d'année n'a pas arrêté la belle série du Mont-Blanc. Après onze défaites consécutives, l'Entente Saint-Gervais/Megève a enchaîné avec une quatrième victoire de suite, en battant Dijon avec trois points de Sébastien Subit et, pour finir le travail, deux buts de Garip Saliji dont un en cage vide (5-2).

Les équipes de bas de classement commencent donc à sentir le vent du boulet. Gap a réagi en réussissant un grand match et en écrasant Morzine-Avoriaz 6-0 avec un blanchissage pour le jeune gardien Ronan Quemener, qui est en train de percer. Mauvaise soirée en revanche pour Greg Blais dans la cage morzinoise : l'Américain avait l'opportunité d'être titularisé ce soir, mais il a dû céder sa place au numéro un Guillaume Richard après quatre buts encaissés.

Angers - Gap (Ligue Magnus, 14e journée)

Devant l'indéfectible public angevin (1200 spectateurs), les Ducs d'Angers ont disposé aisément des Rapaces de Gap.