Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2015/16 : Amiens, Angers, Bordeaux, Brest, Briançon, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Lyon, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg.

Le bilan de la Ligue Magnus 2014/15.

Résultats des années passées : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Pierrick Pivron signe à Gap

À quelques jours de la fin de la période des transferts, les Rapaces voient arriver un nouvel attaquant dans leur effectif en la personne de Pierrick Pivron. On pourrait même plutôt parler d'un retour, puisque Pierrick est né et a commencé à jouer à Gap avant de suivre ses parents à Besançon puis en Suisse où il a effectué la majeure partie de son hockey mineur.

Chronologie de la crise à Gap

13 septembre : L'assemblée générale se tient normalement et Georges Obninsky prévient qu'il mûrit l'idée d'un départ et avertit sur la situation du club.

23 octobre : Quelques minutes avant le début de la rencontre opposant Gap à Grenoble pour le compte de la Coupe de France, Georges Obninsky réunit les journalistes pour une conférence de presse exceptionnelle à l'Alp'aréna. Il annonce sa démission qui est due selon lui "à des problèmes financiers et de gestion qui l'obligent à gérer des broutilles dont il se passerait bien".
Communiqué officiel : http://lesrapacesdegap.free.fr/news.php?id=563
Intégralité de la conférence de presse par Le Rapace Live : http://lesrapacesdegap.free.fr/video.php

Angers - Amiens (Ligue Magnus, 8e journée)

Braden Walls libère le Haras

Les Ducs d'Angers ont toujours une infirmerie bien remplie puisque pas moins de cinq joueurs manquent à la feuille de match : Jeff May, Florian Hardy, Tomas Baluch, Juho Jokinen et Étienne Chiappino. Éric Fortier et Pavol Mihalik étaient incertains avant le début de la rencontre mais ont pu finalement rejoindre l'alignement des Ducs. Les Gothiques se présentent quand à eux au complet, bien suppléés par une vingtaine de joyeux supporters.

Le match débute avec quelques minutes de retard dans un Haras archi-comble pour l'occasion (1200 spectateurs). Les Gothiques mettent la pression d'entrée et dominent les premiers instants de cette partie. Les Ducs sont pris à froid et le jeu rapide proposé par les hommes d'Heikki Leime gêne quelque peu l'armada angevine. Néanmoins, pas d'action dangereuse malgré un contrôle du palet des visiteurs. Angers, il faut bien le reconnaître, est pressé et commet des fautes rapidement. Le "sanguin" Jonathan Harty se retrouve vite sur le banc des pénalités et laisse ses partenaires en infériorité.

Une situation que les Angevins vont paradoxalement bien négocier, voire dominer. Éric Fortier inquiète Juho Santanen sur un tir de la bleue (4') et Brian Henderson – sur une montée rageuse – est à deux doigts de tromper le portier vistieur (5').

Ligue Magnus (8e journée) : Angers à la poursuite de Briançon

Vainqueur sans trop forcer de Chamonix hier soir (5-2 après avoir mené 4-0 dans le deuxième tiers), Briançon s'est emparé de la tête de la Ligue Magnus. Mais ce fauteuil de leader, les Diables Rouges pourraient le perdre dès aujourd'hui, à la faveur d'un succès d'Angers contre Amiens. Invaincus dans le temps réglementaire, battus seulement par Morzine/Avoriaz fin septembre en prolongation (1-2), les Ducs de Jay Varady sont en pleine confiance. Et le challenge semble à leur portée. Mais la meilleure défense du championnat (12 buts encaissés) reste tout de même méfiante. Déjà parce qu'elle va devoir évoluer sans six de ses titulaires (Florian Hardy, Tomas Baluch, Pavol Mihalik, Juho Jokinen, Jeff May, Étienne Chiappino), tous blessés. Et parce qu'elle se souvient qu'elle a souvent peiné, ces dernières saisons, à vaincre les Gothiques. Les Picards étaient d'ailleurs venus s'imposer au Haras l'an passé (1-3).

Épinal - Gap (Ligue Magnus, 8e journée)

Pas d'attaque, bouchard danick4les Dauphins...

Battus d'un rien à Amiens (3-4 t.a.b.) samedi, les Spinaliens ont tant bien que mal résisté aux Ducs d'Angers mardi, en quarts de finale aller de la Coupe de la Ligue. Et s'ils ont limité les dégâts au Haras (2-4), il leur faut ce soir s'imposer à Poissompré face au mal-classé gapençais. Un "match piège" contre un adversaire en perte de vitesse. Du moins, le croit-on...

Confrontés à la récente démission de leur emblématique président (Georges Obninsky), les Rapaces restent en effet sur six revers de rang... et n'ont encore rentabilisé aucun de leurs déplacements ! Et s'ils se rapprochent de leur configuration optimale avec les retours bienvenus de Kai Syväsalmi et Jouni Virpiö, les Gapençais sont toujours privés des services de Mickaël Perez, élément moteur d'une attaque sans buteurs... et sans véritable leaders ! Même Rambousek est au point mort avec un seul petit but marqué en sept journées...

Ari Salo peine peut-être à optimiser le potentiel de ses troupes, mais l'entraîneur finlandais peut compter sur un gardien de premier plan (Mike Zacharias) et sur deux "gaillards"  particulièrement désireux de briller pour leur retour à Poissompré. Martin Charpentier, le régional de l'étape, et Niko Mäntylä, parti cet été dans la "Capitale douce" après trois saisons de bons et loyaux services chez les Dauphins.

Ligue Magnus (8e journée) : Briançon et Chamonix en avance

La huitième journée de Ligue Magnus démarre dès ce soir, avec la visite de Chamonix à Briançon. En cas de victoire, les Diables Rouges, invaincus depuis six rencontres en Ligue Magnus, deviendront les leaders de l'élite, en attendant le match Angers - Amiens prévu demain. Face à la lanterne rouge, Luciano Basile a prévu d'innover. "Je vais essayer des choses car je dois modifier mes lignes, a expliqué l'entraîneur haut-alpin sur le site de son club. Linkomaa va passer à l'avant et Lampérier sera au centre du deuxième bloc avec les deux Finlandais. Golicic sera avec Rohat et Bourgaut, et le quatrième bloc sera inchangé." L'international hongrois Viktor Szelig sera de retour en défense. En attaque, Toby Lafrance va manquer pendant un petit moment. Le centre canadien a écopé de neuf matchs de suspension, dont quatre avec sursis, après sa charge sur le Morzinois Konrad Reeder en Coupe de la Ligue.

Chamonix, de son côté, tâchera de confimer son redressement. Après un début de saison catastrophique, les Chamois restent sur une victoire contre Strasbourg et une défaite en prolongation à Morzine. Un coup dans les Hautes-Alpes, et le CHC pourrait enfin sortir de la zone rouge.

Briançon (2e, 12 pts, 6v, 1d) - Chamonix (14e, 3 pts, 1v, 1dap, 5d), ce soir à 20 h 30. La cote : Briançon 70 % / Chamonix 30 %.

La suite de la présentation de la 8e journée de Ligue Magnus sera bientôt mise en ligne.

Ligue Magnus : Angers garde la cap

Mis sous pression par Briançon, vainqueur vendredi soir de Chamonix (5-2), Angers a repris les commandes de la Ligue Magnus. Les Ducs ont dominé, sur leur glace du Haras, Amiens (3-0). Après une ouverture du score signée Cody Campbell dans le premier tiers, les Angevins ont creusé l'écart en fin de match grâce à un doublé de Braden Walls. Le jeune gardien Alexis Neau signe au passage son premier blanchissage en élite.

Briançon - Chamonix (Ligue Magnus, 8e journée)

Vainqueurs trois jours plus tôt de la rencontre aller du quart de finale chez les Pingouins de Morzine-Avoriaz (2-3), les Diables rouges de Briançon accueillent Chamonix. Luciano Basile doit faire sans son centre numéro 1, Toby Lafrance, suspendu après sa charge à la tête sur l'attaquant morzinois Konrad Reeder. La sanction à l'encontre du Québécois est de cinq matchs fermes plus quatre avec sursis. Il fera son retour lors de la onzième journée pour le match de championnat disputé à... Morzine-Avoriaz.

Dave Labrecque prend donc la place de Lafrance en première ligne en début de match. Il alterne au cours de la partie avec Loïc Lampérier. Les changements de lignes sont fréquents car très rapidement l'entraîneur canadien doit s'adapter pour pallier la blessure du défenseur Florian Chakiachvili, touché suite à un choc avec un arbitre. Le Finlandais Teemu Linkomaa, qui a entamé la rencontre sur la deuxième ligne d'attaque, passera donc en défense après vingt minutes de jeu.

Avants-derniers, les Chamois, qui ont glané leur trois points au classement lors des deux dernières journées, comptent bien poursuivre sur leur lancée face aux Diables rouges, deuxièmes derrière Angers.

L'équipe-type de Ligue Magnus d'octobre 2012

BERNIERmarcandre111129131L'équipe-type d'octobre présente une paire d'arrières complémentaire. Brett Wysopal est la première rampe de lancement de l'offensive briançonnaise. Ce petit gabarit très mobile et bon passeur s'engouffre dans le moindre espace laissé par les défenses adverses. Il offre ainsi de nombreuses solutions de jeu à ces partenaires. L'Angevin Pavol Mihalik est inversement un défenseur dur sur l'homme, très dificile à passer. Depuis qu'il s'est fait opérer de son épaule en fin de saison dernière, on sent qu'il s'engage plus. Constant depuis le début de la saison, il apporte son expérience et pallie au mieux la blessure de Jeff May (qui figurait dans l'équipe-type de septembre).

En attaque, la concurrence aura rarement été aussi forte à l'aile droite, avec des hommes en forme comme Crowder ou Bouchard. Mais l'attaquant majeur du moment est une valeur sûre depuis longtemps. Marc-André Bernier a connu l'an passé des statistiques bien inférieures à ses deux premières saisons régulières sous le maillot rouge. Après sept journées de cette nouvelle campagne, il compte déjà la moitié de points de la saison dernière, soit 14. Le capitaine des Diables rouges a retrouvé sa réussite face au but et mène un groupe en pleine confiance.

Les Rapaces au bord de l'implosion

Gap imploseLanterne rouge après sept journées, le club haut-alpin est au fond du trou. Englué dans des conflits avec la Mairie le club est aujourd'hui en danger. Faisons le point sur la situation.

Où va Gap ?
 
Quatorzièmes, c'est la place qu'occupent les Rapaces après sept journées de Ligue Magnus. Scandaleux pour certains, normal pour d'autres, il n'empêche qu'aujourd'hui le club de la "capitale douce" traverse une grave crise. Et paradoxalement, ce ne sont pas les résultats sportifs qui inquiètent le plus, mais bien la structure administrative du club. Après avoir essuyé la démission brutale du président, Georges Obninsky, c'est maintenant au tour du responsable du hockey mineur et de cinq autres membres du comité directeur de lui emboîter le pas. Président du club depuis 12 ans, M. Obninsky souhaite tourner la page.

"Je suis président du club et au dernier match j'ai rempli les sacs poubelles [...] Je passe du temps à chercher des compagnies de nettoyage, des heures de glace lorsque la nôtre n’est pas disponible, je ne pourrais pas servir à autre chose ?"