Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Mont-Blanc - Strasbourg (Ligue Magnus, 5e journée)

Cinquième journée de ligue Magnus, le Mont-Blanc recevait rien d'autre que le leader ce samedi à Megève : l'Étoile noire de Strasbourg. Une équipe invaincue pour l'instant dans ce championnat.

Angers - Rouen (Ligue Magnus, 5e journée)

2010-10-16-Angers-RouenPour la première fois de la saison, le Haras a fait le plein pour la réception de Rouen (1100 spectateurs). Une ambiance assez chaude dans les tribunes, bien emmenée par la centaine de supporters rouennais. Les deux équipes ne sont pas au complet : David Holmqvist fait défaut dans les rangs des Dragons alors que l'infirmerie angevine est toujours bien garnie (Pierre-Luc Laprise, Brice Chauvel et Matthieu Frecon).

Le match démarre tambour battant et il ne faut que 40 secondes à Éric Fortier pour inquiéter Fabrice Lhenry d'un tir balayé. Les Rouennais ne s'en laissent pas compter et Carl Mallette file à toute vitesse pour décocher un tir sur le plastron de Peter Aubry. Pas de phase d'observation dans ce match et les Angevins sont plus incisifs. Néanmoins, ils ne surprennent pas vraiment l'arrière-garde rouennaise. Matthieu Brunelle, l'explosif attaquant des Dragons file sur le côté gauche en contre et place un tir qui rase le montant gauche de Peter Aubry (6'). Sueurs froides dans les tribunes...

Épinal - Chamonix (Ligue Magnus, 5e journée)

Deux points qui font du bien

TorgerssonAndersLes points perdus en route ne se rattrapant jamais, les Spinaliens se doivent maintenant d'engranger face aux adversaires supposés "à leur portée". Chamonix en fait partie, d'où la nécessité de s'imposer. Sans quoi le besoin deviendra vite urgent, surtout dans un championnat aussi serré...

Bien malin qui pouvait dire, avant ce match, quel visage montreraient les Dauphins, résolument constants dans l'inconstance, face à des Chamois qui ne leur réussissent pas tant que ça. Un CHC qui a défendu corps et bien samedi dernier pour ramener d'Amiens ses deux premiers points...

Stéphane Gros a plus d'un tour tactique dans son sac et annonce la couleur en opposant d'entrée sa troisième ligne à un trio Simko-Petrak-Plch enfin remis au goût du jour. Un Michal Petrak inaugurant par la même un très saillant "casque d'or" (enfin plutôt jaune "Viry") de top-scoreur...

L'opposition de style attendue a bien lieu. Du moins jusqu'à la première pénalité alpine, un retenir d'Emil Tobiasson-Harris (03'17") puni par une rapide installation du jeu de puissance et une reprise pleine lucarne de Guillaume Chassard, imparablement décalé par Michal Petrak. Un but sur lequel Florian Hardy ne semble pas exempt de tous reproches malgré son plongeon désespéré (1-0 à 04'49").

5e journée Magnus : Strasbourg reçu cinq sur cinq, Rouen ne répond plus

Strasbourg avait certes connu la défaite face à son dauphin en Coupe de la Ligue cette semaine, les hommes de Daniel Bourdages ont repris leur marche en avant sur la glace du Mont-Blanc, avec trois doublés signés Lehtisalo, Burgert et Bradley.

À un point derrière, Amiens a fini par l'emporter à Dijon. L'ancien Gothique Sadoun avait permis à sa nouvelle équipe de prendre les devants, mais son ex-compère (et ancien Duc) Miroslav Pazak lui a répondu par un but et deux passes, avant que Bergin n'enfonce le clou.

Encore en embuscade, les favoris angevins et rouennais se croisaient au Haras. Malgré l'ouverture de la marque de Mallette, les Dragons ont  subi un camouflet (5-1), la faute à Marc Bélanger, auteur du triplé pour placer les Ducs dans le trio de tête.

Grâce notamment à ses défenseurs, capables de marquer et de limiter les Pingouins à un but, Grenoble gagne pour la première fois à Pôle Sud en championnat (5-1). Seul bémol, le blanchissage file sous le nez d'Eddy Ferhi à la dernière minute...

Gap n'avait pas encore connu la victoire avant le temps supplémentaire. C'est chose faite ce soir, avec un succès chez le voisin briançonnais, désormais onzième avec un match en retard. En bas de tableau, Caen, vaincu de justesse par plus gros, empoche un premier succès important devant Villard (3-2) et laisse la dernière place à Chamonix, vaincu à Épinal.

Ligue Magnus (5e journée) : un sommet et un derby

Angers (3) - Rouen (6). Quand les deux favoris désignés de la Ligue Magnus s'affrontent, c'est toujours un sommet. Même si les dits favoris ont, pour le moment, abandonné le leadership du championnat à d'autres. Angers et Rouen se sont déjà rencontrés à deux reprises, cette saison. Au Trophée des champions, d'abord. Et en Coupe de la Ligue, ensuite. Les deux fois, les Dragons de Rodolphe Garnier se sont imposés en fusillade (3-2 au Trophée, 5-4 en Coupe). Aura-t-on encore droit à un peu de rab au Haras ? Forcément, Angers va vouloir empêcher une passe de trois normande. Mais des deux, c'est Rouen qui reste sur le meilleur début de saison. Le champion en titre devrait récupérer Jonathan Zwikel. Mais pas David Holmqvist, toujours en délicatesse avec ses adducteurs. Côté angevin, Kevin Constantine espère aligner Per Braxenholm. Brice Chauvel, Pierre-Luc Laprise et Matthieu Frécon suivront la rencontre depuis les tribunes. Ducs et Dragons se retrouveront mardi en Coupe de la Ligue.

La cote : Angers 40 % / Rouen 60 %. Coup d'envoi ce samedi à 18 h 30.

Strasbourg - Épinal (Ligue Magnus, 4e journée)

Strasbourg fait son "grand huit"

Après avoir brisé l'invincibilité de Rouen, l'ICE espérait secrètement casser celle de l'Étoile noire. Mais voilà, Strasbourg, en pleine bourre, n'est pas leader par hasard et la dynamique alsacienne ne sera pas stoppée ce soir, par son voisin vosgien.

Et pourtant, tout avait bien commencé pour les visiteurs, qui ouvrent vite le score dès la première mise au jeu. Michal Petrak s'amène en zone offensive, s'ouvre une fenêtre de tir et lance à mi-distance. Un slap à ras de glace qui surprend Hiadlovsky (0-1 à 00'11").

Strasbourg se reprend vite grâce à Devin, qui s'extrait d'un marquage "élastique" aux abords de la cage (1-1 à 02'05"), et double la mise sur un travail en or de Bradley. Le Canadien, parti ligne de l'arrondi, repique au centre, fixant la défense pour mieux servir Cibula au second poteau (2-1 à 03'12").

Rouen - Briançon (Ligue Magnus, 4e journée)

Rouen se sort du piège

2010-10-09-Rouen-BrianconAprès un médiocre début de championnat (deux victoires sans convaincre et une défaite en mort subite à Epinal), la réception de Briançon, au bout d’un mois de compétitions officielles, s’avère être le premier test des Rouennais. Les visiteurs de la ville aux cent clochers, au mépris de leurs soucis économiques de l’intersaison et de leur effectif 2010-2011 moins talentueux, ont démontré leur générosité et leur solidarité en arrachant une victoire en prolongation chez le vice-champion de France et, malgré l’absence de l’ancien défenseur des Dragons, Kaj Öhberg, ils ont à cœur de réaliser la passe de trois après leur victoire contre l’Entente du Mont-Blanc (Briançon-Dijon, le match de la troisième journée, a été reporté à une date ultérieure).

Dès le début du match, les joueurs se sont livrés sans retenue. Très vite, ils trouvent des positions de tirs. Les joueurs du RHE 76 ne cadrent pas leurs tentatives (Thinel à 0’54 et Desrosiers à 1’37). C’est finalement, Fabrice Lhenry qui doit être le premier des deux gardiens à s’employer (devant Damien Raux à 1’26), alors que plus tard, Peter Bourgaut n’ajuste pas la cage (2’11). Le ton est donné.

Briançon - Gap (Ligue Magnus, 5e journée)

Troisième derby des Hautes-Alpes cette saison entre Briançon et Gap. Öhberg, Alberti pour Briançon et Palotie sont absents sur blessure.

Villard-de-Lans - Grenoble (Ligue Magnus, 4e journée)

Grenoble arrache le derby

2010-10-09-villard-grenoble4-resizedOurs et Brûleurs de Loups se retrouvent ce soir pour la centième fois en match officiel. Sur le plan comptable, Grenoble mène assez largement au chapitre des victoires avec soixante contre seulement trente-deux pour les joueurs du Vercors, les autres rencontres s'étant soldées par des matchs nuls. Mais ce soir, les deux équipes ont besoin de la victoire pour lancer une nouvelle dynamique. Villard sort en effet de deux défaites cuisantes à Dijon (0-11) et face à Morzine mardi en coupe de la ligue (2-7) après un début de saison pourtant assez réussi et compte bien sur le derby pour retrouver la hargne et l'envie qui ont fait défaut lors de ces deux matchs.

Quant aux Brûleurs de Loups, ils se sont rassurés offensivement et défensivement face à l'équipe de France des moins de 20 ans en inscrivant treize buts sans en encaisser un seul. Invaincus à l'extérieur depuis le début de la saison mais distancés au classement à cause de deux défaites à domicile, ils ont besoin de passer un test plus probant tout en décrochant deux points indispensables compte tenu de leur inhabituelle dixième place.

Les deux équipes sont privées d'éléments importants sur blessure (Baylacq et Moisand côté grenoblois, Sage-Vallier et Sedlak côté villardien) ce qui n'empêche pas les deux équipes d'être prêtes à en découdre pour ce derby qui sent la poudre.