Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Chamonix - Gap (Ligue Magnus, 10e journée)

Chamonix dans la tourmente !

Victimes d'un manque de régularité et surtout d'efficacité, les Chamois ont parfois dominé, beaucoup tenté... mais souvent été pris de vitesse par des Gapençais efficaces. Une quatrième défaite consécutive en championnat, qui cloue les Haut-Savoyards dans le bas du classement (douzièmes).

Ligue Magnus : Épinal pêche aux gros

Après Rouen, Angers. Début octobre, Épinal avait battu les Dragons à Poissompré, en prolongation, après avoir égalisé à 50 secondes de la sirène. Hier soir, les Dauphins ont remis ça. Et cette fois-ci, c'est Angers qui est tombé dans les Vosges. Le leader avait pourtant bien attaqué sa partie en menant 2-0 à la 18', puis 5-2 peu après la mi-match. Un doublé de Michal Petrak et un but de Jan Plch plus tard, tout le monde s'est retrouvé pour une petite prolongation. Petite, puisque Stéphane Gervais a offert la victoire aux Spinaliens après à peine une minute de rab (6-5). Au classement, Angers conserve la tête et Épinal reste 8e. Mais les Dauphins sont à égalité de points avec Briançon.

Grenoble - Dijon (Ligue Magnus, 10e journée)

Grenoble sombre corps et âme

2010-11-27-Grenoble-Dijon2Après leur cuisant échec la semaine dernière face à Épinal et la montée au créneau de l'entraîneur Jean-François Dufour et du capitaine Baptiste Amar, les Brûleurs de Loups avaient repris le chemin de l'entraînement avec pour objectif de se remettre au travail et de rectifier le tir suite à une reprise laborieuse depuis la trêve internationale.

De son côté, Dijon s'est rassuré depuis la reprise après une fin octobre plutôt difficile. Les Ducs se sont imposés face à Chamonix (5-3) samedi dernier en Ligue Magnus avant de s'assurer d'une qualification pour les quarts de finale de la coupe de France en écartant une formation de Division 2, Wasquehal (10-3). C'est donc en pleine confiance qu'ils viennent défier une équipe grenobloise en plein doute. Les deux équipes se suivent au classement (Grenoble 9e, Dijon 10e).

Les Brûleurs de Loups doivent se passer des services d'Elie Raibon pour trois semaines suite à une blessure au genou contractée lors du match Espoirs à Reims dimanche. Joris Bedin est mis pour sa part au repos suite à une petite commotion tandis que Vincent Llorca manque aussi à l'appel. Matthieu Le Blond, diagnostiqué avec une pubalgie cette semaine, tient sa place malgré des douleurs récurrentes. C'est avec un alignement au complet et bien huilé que les Dijonnais se présentent ce soir. L'intégration des deux dernières recrues Branislav Kvetan et Peter Trokan s'est faite avec succès grâce notamment à deux matchs organisés pendant la trêve contre Mulhouse.

Morzine-Avoriaz - Mont-Blanc (Ligue Magnus, 10e journée)

Une victoire à l'arrachée !

Après la qualification mardi en Coupe de France aux dépens d'Épinal, les Pingouins retournaient ce soir à l'ordinaire du championnat. Mais pas contre n'importe qui ! Contre les voisins de Mont-Blanc, surnommés "l'Avalanche".

2010-11-27-Morzine-MontBlanc

Un premier tir sur la transversale du but de Mont-Blanc, et voilà déjà l'Avalanche, sous pression, qui concède un dégagement interdit. Deux minutes plus tard, Mont-Blanc porte le danger sur le but des Pingouins, avec un bon travail derrière la cage, mais bien bloqué contre le poteau par Tuomas Lohtander. L'Avalanche répond du tac au tac et ne subit pas le jeu, au contraire, sur un puck perdu par la défense morzinoise, Jeff Clarke, ex-pensionnaire de Jaca en superliga espagnole, effectue un bon lancer que Lohtander parvient à capter sans difficulté.

En ce début de rencontre, on constate que Mont-Blanc envoie souvent le puck "au fond". La récupération est donc généralement morzinoise, mais les lancements de jeu manquent de tranchant. La défense perd à nouveau le palet sur une mauvaise relance, et ce sont les visiteurs qui inquiètent le gardien finlandais, contraint à un arrêt de la jambière (5'40). Les Pingouins n'arrivent pas à organiser leur jeu de façon satisfaisante, il faudrait notamment hausser le rythme, car celui-ci semble parfaitement convenir à Mont-Blanc.

Amiens : Interview de Thomas Henno avant le match Amiens-Villard

Après les deux éliminations successives des Amiénois dans les deux coupes, le président des Gothiques Thomas Henno est venu ce matin dans les locaux de TV Amiens pour éclaircir la situation sportive de l'équipe. Une interview en profondeur pour faire le point sur les objectifs du club après le premier tiers du championnat.

Thomas Henno aborde également le match de championnat ce soir face à Villard-de-Lans.

Thomas Henno Président des Gothiques d'Amiens
envoyé par tv-amiens.

Gap - Rouen (Ligue Magnus, 9e journée)

BRUNELLE_Mathieu_100911_103Les Rapaces de Gap, sixièmes avec 10 points, reçoivent les Dragons de Rouen, troisièmes avec 13 points. Malgré la proximité au classement, le match est a priori déséquilibré face à un champion de France en titre en pleine confiance, qui s'est facilement imposé mercredi 6-0 face à Amiens dans le cadre des quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Mais, de leur côté, les Haut-Alpins font une très belle saison. Gap reste sur une prestigieuse victoire à l'extérieur face à Strasbourg (1-2), leader avant la trêve.

Après avoir fait chuter les " poids lourds " du championnat (Briançon, Strasbourg, et Grenoble en Coupe de la Ligue), Gap s'attaque à un autre calibre : Rouen, et son armada offensive, meilleure attaque du championnat avec 42 réalisations. Aucune absence à signaler, hormis celle de Teddy Da Costa, l'ex-Gapençais pour les Dragons. Malgré une température avoisinant les 0°C, le public est venu en nombre pour supporter son équipe favorite. Le gardien Ronan Quemener est chargé de faire face aux attaques de Rouen, club où il a fini sa formation.

Le premier tiers démarre sur les chapeaux de roues. Les Rouennais pratiquent un pressing très haut, qui asphyxie les Haut-Alpins. La possession du puck est largement en faveur des Dragons, qui petit à petit installent leur jeu en territoire adverse. Les actions se multiplient, mais la défense gapençaise est rigoureuse et arrive à contrer les Normands.

Épinal - Angers (Ligue Magnus, 10e journée)

Trois hommes et LAHESALU_Lauri_100911_206un coup fin

Trois mois que le public spinalien attendait de revoir Stéphane Gervais patins aux pieds et crosse en main. Un come-back devenu effectif à Caen après de longues, très longues semaines de rééducation. Et pour son grand retour à domicile, le Franco-Canadien a marqué deux buts cruciaux, dont un scellant une victoire inespérée contre Angers. La bête-noire avérée, mais exorcisée avec la complicité de Michal Petrák et Ján Plch, auteurs de quatre points chacun. Oui, le meilleur duo du moment en Ligue Magnus a encore frappé...

Pour ceux qui en doutaient encore, l'ICE, à défaut d'être une "équipe de coupes", est effectivement une équipe de "coups". Il a fallu un incroyable retournement de situation facilité, il est vrai, par l’incapacité des Ducs à "tuer" le match en se faisant remonter trois buts en dix minutes.

Tout simplement indigne de la meilleure défense du championnat. Une arrière-garde pourtant musclée par l'arrivée d'Antonin Manavian, employé comme attaquant par Martin Lacroix pour pallier les actuelles indisponibilités de Brian Henderson et Tomáš Balúch.

Ligue Magnus (10e journée) : Grenoble veut changer de ton

Grenoble (9) – Dijon (10). Baptiste Amar s'est fâché, la semaine dernière, après la défaite des Brûleurs de Loups à domicile contre Épinal (2-4). Dans les colonnes du Dauphiné Libéré, le capitaine grenoblois a bousculé ses partenaires, parlant d'une équipe de "petits garçons". Comme le défenseur international, le public de Pôle Sud attend ce soir une réaction iséroise. Même en cas de nouveau coup dur, les joueurs de Jean-François Dufour sont assurés de se maintenir dans le top 10. Ils possèdent trois points d'avance sur Villard-de-Lans et leur adversaire du jour, Dijon. Côté bourguignon, justement, on débarque à Grenoble plein d'espoir. En dominant Chamonix samedi dernier (5-3), les Ducs ont mis fin à une série de cinq défaites d'affilée. Le retour de Miroslav Kristin, longtemps blessé, et l'apport de la dernière recrue Peter Trokan font grand bien à l'offensive dijonnaise. Reste que l'équipe de Daniel Maric, qui évoluera au complet, n'a plus battu Grenoble depuis le 27 janvier 2007 (4-3 en prolongation avec un triplé de Kristin). Côté grenoblois, Élie Raibon et Joris Bedin sont incertains. 

La cote : Grenoble 60 % / Dijon 40 %. Coup d'envoi à 20 heures.

Grenoble - Épinal (Ligue Magnus, 9e journée)

Grenoble se réveille trop tard

2010-11-20-grenoble-epinal1Après leur difficile qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue face à Chamonix mercredi, les Brûleurs de Loups retrouvent la Ligue Magnus et les Dauphins d'Épinal avec l'ambition de rester au contact des premiers au classement, malgré une septième place peu flatteuse.

Pour les Dauphins, il s'agit d'une reprise après la trêve internationale qui a permis de panser les plaies puisque Santino Pellegrino enregistre ce soir les retours de Jan Simko et Benoît Quessandier. Il peut aligner pour la première fois un effectif au complet puisque Guillaume Chassard et Peter Slovak, incertains avant le match, tiennent finalement leur place. C'est le cas également pour Grenoble qui voit son dernier blessé, Élie Raibon, rejoindre l'alignement. Raphaël Papa et Christophe Tartari, sortis sur blessure mercredi face à Chamonix, tiennent tous les deux leur place ce soir, même si le premier nommé doit porter une visière pour protéger sa blessure à la lèvre.

Avec une victoire en Isère, les Dauphins pourraient revenir à hauteur au classement de leurs adversaires du jour  et prendraient leur distance avec la zone rouge. Mais le défi paraît immense pour les Spinaliens qui n'ont jamais bien réussi contre Grenoble en championnat, s'inclinant à chaque fois face aux Brûleurs de Loups depuis leur remontée en Magnus. Ce match est donc l'occasion de briser définitivement le signe indien...