Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Grenoble - Amiens (Ligue Magnus, 3e journée)

Grenoble s'enfonce

2010-10-02-grenoble-amiens2Après deux victoires acquises la semaine dernière en déplacement à Briançon puis Mont-Blanc, les Brûleurs de Loups se sont quelque peu rassurés après leur entame très délicate. N'ayant pas de match au programme en coupe de la ligue cette semaine, ils ont pu peaufiner les automatismes à l'entraînement afin de défier un sérieux prétendant aux quatre premières places, les Gothiques d'Amiens et obtenir une première victoire à Pôle Sud en match officiel. Seule ombre au tableau, mais elle est de taille : la suspension d'Alexandre Rouleau, expulsé face à Mont-Blanc et qui ne jouera donc pas ce soir. Comme Llorca n'est toujours pas rétabli, la défense grenobloise est donc particulièrement limitée en nombre ce soir.

Les Gothiques, pour leur part, se déplacent au complet avec la ferme intention de se racheter de leur surprenant faux pas mardi face à Épinal sur leur glace du Coliséum. Les Amiénois, seulement troisièmes de leur poule en coupe de la ligue, sont en revanche invaincus en Ligue Magnus avec deux victoires contre Caen et Morzine. Une victoire ce soir leur permettrait donc de garder la tête du championnat.

Chamonix - Morzine-Avoriaz (Ligue Magnus, 3e journée)

En recevant Morzine ce samedi soir, le Chamonix Hockey Club s'attendait à disputer une rencontre âpre et difficile face à un effectif de qualité, composé d'une dizaine d'étrangers. Les coéquipiers de Laurent Gras ont résisté voire fait jeu égal sur 90 % de la partie avant de perdre pied, fidèles à leurs mauvaises habitudes de ce début de saison. Comme contre Rouen et Villard, une totale démobilisation de quelques minutes leur a été fatale. Il aura fallu une minute et cinquante secondes de jeu en fin de deuxième tiers, pour que la partie bascule de 1-2 à 1-5 !

Angers - Gap (Ligue Magnus, 3e journée)

Peut mieux faire...

Après deux revers en championnat, les Ducs avaient l'occasion de se racheter et de lancer – enfin – leur saison contre la modeste équipe des Rapaces de Gap. Les Angevins comptaient dans leur rang de nombreux blessés : Per Braxenholm, Juho Jokinen, Pierre-Luc Laprise et Brice Chauvel. Côté gapençais, l'effectif attend toujours la qualification de Ryan Jorde et pâtit des blessures de Palotie et André.

Briançon - Mont-Blanc (Ligue Magnus, 3e journée)

Le match entre Briançon et le Mont-Blanc pour le compte de la troisième journée a bel et bien lieu en dépit des problèmes que connaît la patinoire René-Froger ces derniers temps.

Présentations des clubs de Ligue Magnus 2010/11 (V) : Briançon

Briançon est maintenant pleinement entré dans sa saison, comme le prouve sa victoire 6-1 hier soir à Gap en Coupe de la ligue. Mais que de péripéties pour en arriver là au cours d'un été qui a failli être fatal...

Cinquième volet de la présentation complète des équipes de la Ligue Magnus 2010/2011 : Briançon, ce qui ne tue pas rend plus fort.

Villard-de-Lans - Chamonix (Ligue Magnus, 2e journée)

Après la douche froide de mardi dernier en Coupe de la Ligue (défaite 6-4), on attendait une réaction légitime du CHC pour son second déplacement de la semaine sur le glaçon villardien. Affichant un effectif au complet, les hommes de Stéphane Gros se sont une nouvelle fois inclinés, victimes de leurs... velléités offensives !

3e journée Magnus : chasse à l'Ours et au Dragon

Quelle gifle ! Jusqu'ici co-leaders de la Ligue Magnus, les Ours de Villard-de-Lans, sans leur "papy" Daniel Sedlak suspendu pour incorrection envers l'arbitre, ont été corrigés 11-0 à Dijon, avec trois buts d'Anthony Guttig dans la fiesta bourguignonne.

L'autre sensation conjointe est la première défaite de la saison pour le favori Rouen. Menés 3-0 dans les Vosges à la mi-match avant un doublé de Julien Desrosiers, les Dragons ont bien cru renverser la situation dans les huit dernières minutes avec l'égalisation de Teddy Da Costa puis le but présumé vainqueur de l'ex-Spinalien Ilpo Salmivirta (3-4). C'est alors qu'Épinal a pris un temps mort et égalisé par Guillaume Chassard. L'éternelle idole de Poissompré a récidivé en prolongation (5-4) et fait tomber les Rouennais de leur piédestal. Ceux-ci s'en mordront encore plus la langue en découvrant l'identité du nouveau leader...

Épinal - Rouen (Ligue Magnus, 3e journée)

Celle-là, ils ne l'ont pas volée !

LHENRY_Fabrice_100911_241Avant d'apprendre à "gagner des matchs contre Rouen, Amiens ou Angers", comme le voulait Santino Pellegrino, Épinal devait apprendre à gagner tout court. Eh bien les Dauphins ont fait d'une pierre deux coups, passant de la théorie à la pratique en terrassant Amiens, mardi, au Coliséum (4-3 a.p.). Mieux qu'un déclic, un véritable "match référence" pour Loïc Lacasse, de nouveau promis au plein emploi face à Rouen.

Un "ogre" restant sur plusieurs sorties en demi-teinte, ce qui suffit à le rendre moins "monstrueux". Mais voilà, si les hommes de Rodolphe Garnier ne sont pas encore à la hauteur de leur potentiel, ils n'en restaient pas moins invaincus cette saison. "On n'est pas dans une bonne phase, pestait Jonathan Zwikel dans une interview accordée au site officiel du RHE 76. Ça fait trois matchs qu'on ne joue pas au niveau qui devrait être le nôtre. Et le fait de gagner n'est pas une excuse. Il ne faut pas se voiler la face. On ne joue pas bien. C'est mon avis, mais je pense qu'il est partagé par mes coéquipiers." Que pourra dire l'ex-international après cette défaite en terres vosgiennes ?

Si les Dragons ont vu trois buts refusés ce soir, ils sont surtout tombés sur meilleurs qu'eux. C'est qu'ils étaient attendus de pied ferme par des Dauphins croyant dur comme fer à l'exploit. Des Lorrains animés d'un "esprit-commando" et forts d'une générosité qui a longtemps prévalu sur l'intermittence, voire l'attentisme des visiteurs.

Rouen - Caen (Ligue Magnus, 2e journée)

Un rodage qui tarde (trop ?)

2010-09-25-Rouen-Caen2Rodolphe Garnier, le coach rouennais, n’en démord pas : en ce début de saison, son équipe encaisse trop de buts (12 en trois rencontres, deux matches de coupe de la ligue et un seul de championnat). Ce soir, il veut plus de concentration et aucun cadeau à offrir à l’adversaire. Presque défendre avant de lancer, comme si le derby contre le promu était déjà plié…

En face, Bertrand Pousse, le nouvel entraîneur caennais, appréciera le " compliment " envers les quatre buts inscrits par ses joueurs sur l’Île Lacroix la semaine dernière en coupe de la ligue (11-4). Néanmoins, il est vrai qu’avec ses recrues offensives nouvellement qualifiées, Jeremiah Cunningham et Antti Urpo, les Drakkars, en coupe de la ligue, ont eu toutes les peines du monde à vaincre, mercredi dernier, les Bisons de Neuilly-sur-Marne, une équipe de D1, toutefois la dernière reléguée de Magnus (6-5 après prolongation).

Un peu moins de quatre minutes. C’est ce qu’il a manqué finalement au promu, sans deux de ses recrues étrangères, Jonathan Duchesneau et Vladimir Urban, pour ramener quelque chose de chez son illustre voisin normand. Marc-André Thinel a enlevé une belle épine du pied au club rouennais. Clément Fouquerel, irrésistible dans les deux derniers tiers, avait déjà contré à deux reprises, de la jambière gauche, le palet, mais il dut s’incliner sur la reprise de son propre rebond de l’ailier québécois (4-3 à 56’11). Les Dragons pouvaient souffler !

Mont-Blanc - Grenoble (Ligue Magnus, 2e journée)

Avant les plus grands, ce sont les enfants de Saint-Gervais et Megève qui se rencontraient en levée de rideau, avant d'entrer sur la glace au côté des joueurs du Mont Blanc. Une minute de silence eut lieu pour Michelle Beaurepaire (bénévole pendant plus de 20 ans au club de Saint-Gervais puis du Mont-Blanc) ainsi qu'en la mémoire d'Alain Vogin (ancien joueur de hockey puis entraîneur mort au mois d'août).