Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2016/17 : Amiens, Angers, Bordeaux, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Lyon, Nice, Rouen, Strasbourg.

Le bilan de la Ligue Magnus 2015/16.

Résultats des années passées : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Briançon - Mulhouse (Ligue Magnus, 18e journée)

Qualifiés pour la finale de la Coupe de France à la suite de leur victoire contre Grenoble, les Diables rouges de Briançon retrouvent la Ligue Magnus et reçoivent Mulhouse dans le but de conforter leur deuxième place au classement. Le premier match d'une longue série avant la trêve internationale de février.

Grenoble - Épinal (Ligue Magnus,18e journée)

"Vaski", une victoire et... du jeu

2013-01-12-Grenoble-Epinal3

Les Brûleurs de Loups ont raté un nouvel objectif mardi en s'inclinant à Briançon (1-4) lors des demi-finales de la coupe de France. Pas de finale de coupe cette année, donc, pour des Brûleurs de Loups qui se traînent à une bien piètre dixième place en Ligue Magnus... à égalité de points avec leurs adversaires du jour, les Dauphins d'Épinal. Il ne reste pourtant plus que le championnat pour espérer sauver une saison bien mal engagée, et jusqu'à présent le niveau de jeu de l'équipe grenobloise ne laisse pas entrevoir l'espoir d'un redressement spectaculaire au classement. Seul espoir : le retour des blessés en attaque, avec Joris Bedin cette semaine et Mike Vaskivuo qui retrouve enfin la glace ce soir. Un renfort de taille pour l'attaque grenobloise. À l'inverse, l'infirmerie grenobloise, déjà occupée par Tardif et Antonoff, a vu arriver Jordan Perret, qui s'est fracturé la cheville lors d'une bagarre mardi à Briançon et sera absent pendant plusieurs semaines.

Du côté d'Épinal, c'est le changement de coach qui a beaucoup fait parler ces derniers jours. Santino Pellegrino resté au Canada, c'est Raphaël Marciano qui assurait l'intérim jusqu'à ce qu'un nouvel entraîneur soit recruté. C'est désormais chose faite avec Alex Stein qui vient de Suisse après avoir entraîné en Budesliga allemande. Le nouveau coach spinalien est pour la première fois derrière le banc de son équipe. Une découverte pour lui et ses joueurs, même s'il est sans doute un peu tôt pour s'attendre à un changement radical du jeu. À noter que les Dauphins restent sur deux victoires consécutives à Briançon (4-3) puis face à Strasbourg (6-4) alors qu'à l'inverse les Brûleurs de Loups se sont inclinés à Amiens (2-3) et donc à Briançon mardi.

Ligue Magnus : Angers s'est fait peur

Battu le week-end dernier à Gap, Angers est passé tout près, hier, d'une seconde défaite de suite. Menés 4-3 dans le dernier tiers par Dijon, les Ducs angevins ont égalisé sur la glace des Ducs bourguignons à moins de trois minutes de la sirène. Ils s'imposent en prolongation, sur un but de Julien Albert (4-5). Briançon, de son côté, a passé une soirée un peu plus tranquille. Contre Mulhouse, à domicile, les Diables Rouges ont vite tué tout suspense en comptant quatre buts d'avance dès la 11e minute de jeu, puis en dominant la partie 5-1 au terme de la première période. Score final à l'avantage des Haut-Alpins : 6-3.

Amiens - Grenoble (Ligue Magnus - 17e journée)

Plus de cœur, en Somme…

David BastienLes tribunes du Coliséum se sont bien garnies, et une vingtaine de minutes avant le coup d’envoi, on sentait dans l’air amiénois comme une ambiance de grand soir. Parmi les spectateurs présents, une demi-douzaine de courageux Grenoblois ont fait le déplacement.

Il faut dire que cette rencontre revêt un enjeu important pour les deux équipes. Outre le fait de la 4e place à prendre provisoirement pour le vainqueur, les joueurs d’Heikki Leime comme ceux de Jean-François Dufour ont à cœur de rester sur une lancée favorable durant ces derniers jours. Les Gothiques d’Amiens restent sur deux victoires de haut rang contre Morzine (7-3) et à Dijon (1-7), et souhaitent s’inscrire dans la durée puisque depuis le début de la saison, ils ne sont jamais parvenus à atteindre une série de trois victoires consécutives.

Le bilan est plus mitigé côté isérois, qui ne se sont imposés qu’une seule fois (3-6 à Dijon) sur leur quatre derniers déplacements en championnat, mais qui sort d’une victoire convaincante bien que sans éclat face à Mulhouse dans la semaine (4-0), et qui souhaitent se rassurer dans cette course au Top 4. Les Grenoblois doivent en revanche toujours se passer des services de Luc Tardif, Joris Bedin, Nicolas Antonoff qui s’est rajouté à cette liste, et surtout de Mike Vaskivuo, le meilleur pointeur de l’équipe, toujours en délicatesse avec sa cheville.

Ajoutons à cela une confrontation il y a deux semaines à Pôle Sud en coupe de France, qui s’est soldé cette fois ci par un large succès des Bruleurs de Loups (10-4), et tous les ingrédients sont réunis pour que cette rencontre soit des plus intéressantes.

Ligue Magnus : Pellegrino ne reviendra pas à Epinal

Santino Pellegrino n'est plus l'entraîneur d'Épinal. C'est ce qu'a annoncé, hier soir, Anthony Maurice, le manager spinalien, à l'occasion de la rencontre entre son équipe et Strasbourg, comptant pour la 17e journée de Ligue Magnus. "J'ai une pensée pour mon ami, resté au Canada. Il ne reviendra pas à Épinal pour des raisons personnelles", a expliqué Anthony Maurice au micro de Vosges Télévision. Le staff vosgien lui aurait déjà trouvé un successeur. "Un entraîneur était dans les tribunes ce soir (hier), il a pris du plaisir et il devrait normalement être là pour l'entraînement de lundi. Il reste deux ou trois détails à régler, je ne préfère pas donner son nom", a ajouté Anthony Maurice. Ce technicien serait canadien, détenteur d'un passeport allemand et aurait entraîné en Suisse.

Ligue Magnus : six matchs au programme

Rouen pris tout le week-end par la Coupe Continentale et la défense de son titre européen, Angers et Briançon ont le champ libre, ce soir. Ducs et Diables Rouges tâcheront, chacun de leur côté, d'augmenter leur avance au classement sur les Dragons. Des deux, ce sont les Angevins qui risquent d'avoir le plus de soucis avec un déplacement pas forcément évident à Dijon. Certes, le leader et futur finaliste de la Coupe de France est en pleine confiance, dix jours après sa victoire de prestige à l'île Lacroix (2-5). Mais il a trébuché, samedi dernier, à Gap (3-2 tab). Et cela a bien dû donner quelques idées au groupe bourguignon. Qui reste cependant sur trois défaites à domicile. Son dernier succès à Trimolet remonte au 24 novembre (6-0 contre Strasbourg).

Ligue Magnus : Alex Stein confirmé à Epinal

La rumeur l'annonçait dans les Vosges depuis samedi soir. C'est désormais officiel. Alex Stein est le nouvel entraîneur des Dauphins d'Épinal. La nouvelle a été confirmée par Anthony Maurice. "Nous avons rencontré Alex samedi après-midi, a expliqué le manager du club spinalien sur le site Internet de l'ICE. Puis nous avons suivi ensemble le match face à Strasbourg. Ce fut très intéressant. Il a été rassurant et se montre très motivé. Alex a une vision moderne du jeu et du management des joueurs. Il a aussi bien intégré notre situation sportive." Ancien coach de Thurgau et Olten en Ligue B suisse, passé aussi par la 3e division allemande (EV Weiden et Klostersee), Stein, 41 ans, Canadien au passeport allemand, dirigera sa première séance à Poissompré dès ce soir.

Ligue Magnus : Angers et Briançon battus

Mauvaise soirée, samedi, pour les deux premiers de Ligue Magnus. Angers, le leader, s'est incliné à Gap (3-2). Mais les Ducs ne quittent pas les Hautes-Alpes bredouilles. Menés 2-1 à une minute de la sirène, ils ont réussi à arracher une prolongation après une égalisation signée Éric Fortier. Les Rapaces s'imposent finalement aux tirs au but. Briançon, de son côté, est tombé à Villard-de-Lans (4-2). Au classement, les Diables Rouges comptent désormais cinq longueurs de retard sur Angers. Et plus que deux petits points d'avance sur Rouen. Les Dragons ont blanchi Chamonix au pied du Mont-Blanc (0-4) avec trois points de Marc-André Thinel.

Épinal - Strasbourg (Ligue Magnus,17e journée)

gauthier sebCoup de bleu sur l'Étoile noire

On promettait l'enfer aux Dauphins. Mais ceux-ci, que l'on croyait moribonds, ont fait sensation en revenant victorieux de Briançon. Toujours sans Pellegrino, en proie à de graves problèmes familiaux (et dont on sait maintenant qu'il ne reviendra pas).

Reste qu'ils étaient au fond du trou, les coéquipiers de Stéphane Gervais. Mais comme l'an passé (lorsqu'ils étaient allés s'imposer 6-4 chez la "bande à Basile"), ces diables de Spinaliens ont trouvé les ressources physiques et morales pour arracher une égalisation inespérée (tout s'est ensuite joué à la loterie des penalties). Comme quoi, quand ils veulent, ces Dauphins-là sont capables de battre n'importe qui. Et d'aller gagner n'importe où !

Mais cet exploit relève déjà du passé, car le temps est venu de renouer avec le succès à Poissompré... où ils restent sur sept revers d'affilée (soit deux mois et demi d'insuccès) ! On n'avait plus vu ça depuis ce sinistre hiver 96-97, lorsque les Marciano, Bozon et autres Solaux enchaînaient les "déculottées" dans une Nationale 1A surdimensionnée. Mais si les "Renards" d'Épinal étaient des proies faciles pour les ogres du championnat, leurs successeurs, qui disposent d'un potentiel bien supérieur, n'auraient jamais dû en arriver là.