Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Grenoble - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 18e journée)

Grenoble remporte le 101e derby

2011-01-22-Grenoble-Villard5Grenoble-Villard, c'est l'éternel derby de l'Isère qui se dispute ce soir pour la 101e fois. Le 100e avait été remporté in extremis par les Brûleurs de Loups sur le plateau du Vercors au terme de la séance des tirs au but. Les Ours sont donc avides de revanche et espèrent enfin mettre un terme à la série de succès de leurs voisins dans ce derby. Au delà de l'enjeu purement local, les deux équipes ont un besoin urgent de points. Grenoble pour ne pas perdre le contact avec le haut du classement et décoller de la huitième place qui colle aux Brûleurs de Loups depuis quelques journées. Villard pour prendre ses distances avec Caen et le Mont-Blanc et ainsi assurer définitivement sa qualification et le maintien qui va avec. Les Ours ont fait leurs preuves récemment à l'extérieur avec des succès à Angers et Chamonix et espèrent continuer sur leur lancée dans ce court déplacement.

Les deux équipes restent cependant sur une contre-performance mardi : Grenoble, qui apprend à vivre sans son capitaine Baptiste Amar, s'est incliné à Amiens (1-4). Quant aux Villardiens, ils n'ont pas pu confirmer leurs récentes performances en déplacement en s'inclinant dans un match pourtant à leur portée contre Dijon, une équipe qui ne leur réussit pas cette saison (2-5). Outre la défaite, ces deux matchs ont apporté au deux équipes leur lot d'infortune : Maxime Moisand, touché à Amiens, souffre d'une entorse du genou et sera absent au moins quinze jours. Une mauvaise nouvelle de plus pour le secteur défensif grenoblois. Pierre-Antoine Simonneau a pour sa part été victime d'une luxation de l'épaule lors du match contre Dijon et manquera également à l'appel en attendant de connaître la gravité de sa blessure. Seule bonne nouvelle : le retour de Ludek Broz qui, malade, avait manqué le déplacement à Amiens.

19e journée Magnus : Rouen remporte la première manche

Florent_Neyens_civilÀ cinq jours de la finale de Coupe de France, Rouen a remporté la "première manche" en battant Angers en championnat (4-2). Mathieu Brunelle, la plus controversée des recrues pour l'exigent public rouennais, a signé une performance de référence avec deux buts et deux assistances dans ce match au sommet. Les Dragons ont maintenant quatre points d'avance sur les Ducs, qui peuvent leur faciliter un peu plus la tâche en recevant leur principal adversaire Amiens dès jeudi soir.

Des Gothiques qui se sont bien repris. Blanchis samedi soir, ils ont cette fois offert un blanchissage à leur gardien Billy Thompson. Dijon a été balayé 7-0, avec un but et une assistance du junior Florent Neyens, soit ses deux premiers points dans le championnat élite.

Le quatrième Gap a connu un coup d'arrêt dans le derby très attendu face à Briançon. Menant 2-0 avec un doublé de Sean Roche, les Rapaces ont été battus 3-6 avec cinq buts de la première ligne Perez-Raux-Bernier. Les Diables rouges reviennent ainsi à un point de leur rival départemental.

Angers - Mont-Blanc (Ligue Magnus, 18e journée)

À l'économie !

2011-01-22-Angers-MontBlanc3La dix-huitième journée de Ligue Magnus voyait s'affronter Angers et l'équipe du Mont-Blanc, lanterne rouge du classement. La patinoire du Haras n'affichait pas complet (900 spectateurs), la faute aux footballeurs d'Angers SCO qui recevaient ce même jour les Girondins de Bordeaux pour le compte des seizièmes de finale de coupe de France.

Le match démarre tambour battant, et suite à une perte de palet de Per Braxenholm, Josselin Besson se présente seul face à Peter Aubry, le portier angevin. Ce dernier aura raison de l'attaquant du Mont-Blanc en commettant une belle faute (1'). Le pénalty n'était pas loin mais l'arbitre décide d'infliger deux minutes au gardien angevin. Une pénalité que les visiteurs ne vont pas exploiter, et ils se font même surprendre par Thiery Poudrier. Le "lutin" angevin remonte le long de la balustrade avant d'ajuster Henri-Corentin Buysse (1-0, 01'21"). Les protégés du président Juret ont marqué lors de leur premier tir.

Caen - Morzine (Ligue Magnus, 18e journée)

Petite défaite, grand désarroi...

Samuel_GibbonsMalgré les déceptions et la perspective des play-down, l'affluence ne baisse pas à Caen-la-mer. Affection pour les joueurs ou preuve que l'équipe n'est pas à son potentiel, les Caennais soutiennent les Drakkars par leur présence. Et ce match fait partie des rencontres clés. Celles que les "boys" du capitaine Tommy Lafontaine doivent emporter pour se sauver de la relégation et accéder aux play-offs. L'enjeu est équivalent pour Morzine qui, après un début de saison des plus prometteur est au point mort, au point de chuter 9 à 2 contre Chamonix, un concurrent direct.

Les Haut-Savoyards, mieux placés, prennent logiquement le dessus en début de partie. La formule est simple : des ailiers qui travaillent haut au pressing et au contre, et une armature défensive au repli discipliné pour former une cage solide autour de Tuomas Lohtander. Donc pas de surprise lorsqu'Arup vient titiller Clément Fouquerel dans les cages caennaises à la 2e minute. Les erreurs et la perméabilité défensive des locaux laissent le champ libre. Ainsi, sur un dégagement non maîtrisé, Koivunen dévie le palet vers la cage. Kadic le contrôle de la main et trompe Fouquerel par le côté fermé (0-1 à 03'16). Il faut tout de même reconnaîte le caractère opportuniste de ce but, car l'action était assez anodine.

18e journée Magnus : le Dragon reprend "sa" place

Fin de règne pour Amiens : le leader a été blanchi par le gardien Florian Hardy et battu à plate couture à Chamonix. L'ex-Amiénois Laurent Gras et Arnaud Hascoët ont creusé un écart de 2-0 dès la première période, et les Chamois ont tué une pénalité de match de Pulkki au deuxième tiers avant d'ajouter deux autres buts dès leur retour à cinq (4-0).

Le Dragon n'a pas manqué l'occasion de reprendre sa position favorite, la première. Le déplacement à Briançon s'annonçait périlleux, mais Rouen, malgré les absents (Thinel, Babka, Tardif), a renversé le score de 2-0 à 2-5 dans un dernier tiers-temps de folie. Rouen arrivera donc en leader mardi au premier choc au sommet face à Angers, désormais deuxième. Les Ducs n'ont pas failli face au Mont-Blanc (6-3).

Épinal - Strasbourg (Ligue Magnus, 18e journée)

Juste une mise au point

HiadlovskyVladimirSantino Pellegrino ne fait désormais plus aucun secret de son inimitié avec Strasbourg, une formation qu'il n'apprécie guère... et qu'il n'a surtout jamais battu ! L'ICE n'a d'ailleurs plus remporté ce derby depuis un an et demi. C'est donc peu dire qu'une huitième défaite d'affilée serait malvenue après la monumentale déculottée ramenée mardi de Normandie (4-17). Une raclée digne d'un candidat à la relégation et non d'un postulant au cinquième rang... qu'une nouvelle contre-performance éloignerait inexorablement !

Redorer son image

Un rebond n'est donc pas seulement espéré, mais fortement attendu. Et Loïc Lacasse est l'un des premiers concernés. Déjà pas tout blanc face à Gap, le Québécois est encore passé au travers à Rouen, abandonnant Ravel à son triste sort. Il a pourtant le potentiel d'un gardien dominant à ce niveau, mais pas la régularité. Cela s'est d'ailleurs souvent vérifié, avec des prestations entachées d'un (voir plusieurs) mauvais buts.

Mais Lacasse ne saurait endosser l'entière responsabilité de ces vingt-huit buts encaissés en trois matchs, qui font de l'ICE l'antépénultième défense de Ligue Magnus (seulement devancée par Caen et le Mont-Blanc, deux probables barragistes). Pellegrino comptait donc sur la venue du grand rival alsacien pour remettre certaines valeurs au goût du jour. Et accessoirement lui faire payer les pots cassés, histoire de joindre l'utile à l'agréable.

Morzine-Avoriaz - Grenoble (Ligue Magnus, 19e journée)

Morzine méritait mieux

Hcma-Bdl_1

La réception d'une équipe aussi prestigieuse que Grenoble est toujours un évènement en Chablais et le public morzinois ne s'y est pas trompé, plus de 1200 spectateurs sont présents au moment du coup d'envoi et l'on espère que les Pingouins vont enfin parvenir à faire tomber un "gros" de ce championnat, même si les Brûleurs de Loups de Grenoble ont quelque peu perdu de leur lustre, puisqu'ils apparaissent seulement en milieu de classement.

Dégraissage financier oblige, les Grenoblois font preuve de raison et attendent probablement des jours meilleurs. Leurs performances cette saison sont irrégulières, les victoires à domicile sont laborieuses et les défaites parfois lourdes, à l'extérieur, contre des clubs de haut de tableau. On se souvient notamment de ce 7-0 sans appel encaissé à Angers le 3 décembre dernier.

Mais ce soir, il s'agit pour Grenoble de ne pas se laisser complètement décrocher par les leaders, et pour Morzine, convalescent, après sa victoire en prolongation à Caen, de confirmer ce petit mieux entrevu dans la belle cité normande.

Chamonix - Amiens (Ligue Magnus, 18e journée)

"C'est chose faite"

Ce sont les mots du coach haut-savoyard Stéphane Gros, suite à la victoire de Chamonix. En effet, on attendait des Chamois une victoire référence à domicile pour confirmer leurs bons résultats à l'extérieur.

Samedi soir, ils l'ont fait en s'imposant face au leader du championnat Amiens (4-0). Généreuses dans l'effort, les deux formations ont assuré un spectacle de haute volée au public chamoniard... qui l'a longuement salué après le coup de sifflet final.

Briançon - Rouen (Ligue Magnus, 18e journée)

Cinquième, Briançon s'est relancé au Mont-Blanc après son faux-pas à Dijon. Les joueurs de la ville haute reçoivent les Dragons de Rouen. Le coup d'envoi est donné par Hassan N'Dam et Zakaria Azzouzi ; nul doute que les Diables Rouges auront besoin d'autant de punch que ces deux boxeurs pour terrasser les jaunes et noirs. Auteurs d'une démonstration contre Épinal, les Normands sont privés de trois joueurs : Daniel Babka, Luc Tardif et Marc-André Thinel.

Ligue Magnus (18e journée) : Briançon veut venger Epinal

Briançon (5) - Rouen (2). Quatre jours après son orgie offensive face à Epinal (victoire 17-4), Rouen doit négocier un déplacement délicat à Briançon. Il n'est jamais évident de gagner à René-Froger. Certes, Gap et Grenoble y sont parvenus cette saison. Mais en championnat, les Diables Rouges n'ont jusqu'ici encaissé que douze buts à domicile. En Coupe de la Ligue, les Dragons s'y étaient même effondrés, battus 6-1. Privés de Marc-André Thinel, Luc Tardif et Daniel Babka, les Normands doivent en plus penser gestion de l'effectif. Déjà au charbon quatre fois depuis le 14 janvier, ils débutent dans les Hautes-Alpes une série de quatre rencontres en une semaine. Avec, en point d'orgue, Bercy et la finale de la Coupe de France dimanche prochain. Reste la confiance du groupe coaché par Rodolphe Garnier, à peine ébranlée par l'échec européen du week-end dernier. Côté briançonnais, Edo Terglav ne sera pas là. La saison de l'internation slovène, victime d'une rupture des ligaments croisés, est terminée.

La cote : Briançon 40 % / Rouen 60 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Rouen, Rouen bat Briançon 4-2.