Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Ligue Magnus (8e journée) : Angers veut rejoindre Rouen et Strasbourg

Morzine (5) - Angers (3). Après la victoire de Rouen contre Dijon (3-1) hier soir, Angers a glissé en troisième place du classement. Les Ducs doivent ramener deux points de leur déplacement en Haute-Savoie pour ne pas laisser filer en tête leurs rivaux normands et Strasbourg. Mais une semaine après son douloureux succès contre Chamonix (1-0 en prolongation), la meilleure défense du championnat (11 buts encaissés en sept matches) aura fort à faire contre Morzine et sa puissance offensive (deuxième attaque de la ligue avec 31 réalisations). Les Pingouins, qui viennent de recruter le gardien finlandais Tuomas Lohtander, sont invaincus à domicile. Angers, où Martin Lacroix a été confirmé cette semaine sur le banc, évoluera sans Pavol Mihalik (cuisse), Brice Chauvel (adducteurs) et Nicolas Primout.

La cote : Morzine 40 % / Angers 60 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Rouen - Dijon (Ligue Magnus, 8e journée)

YLONEN_Sebastian_100911_351

Les deux renforts slovaques signés dans la semaine par Dijon (Branislav Kvetan et Peter Trokan) n'ont pas été qualifiés pour jouer ce dernier match de championnat avant la trêve, qui a été avancé d'un jour. D'ailleurs, les Dijonnais sont venus à même pas trois lignes. Si Guttig est absent, le buteur Miroslav Kristin fait cependant sa rentrée tant attendue après une longue absence pour problèmes de dos.

Francis Senecal (vice-président du conseil général de la Seine-Maritime) donne le coup d'envoi du match. Il récompensera aussi les meilleurs joueurs de chaque équipe en fin de soirée. Rouen joue sous ses couleurs habituelles et Dijon évolue donc en jaune et bleu ce soir. Le début de la partie, prévu à 20 heures, ne peut avoir lieu que cinq bonnes minutes plus tard. La faute à une mauvaise habitude : éteindre toutes les lumières pour l'arrivée des joueurs sur la glace...

Le premier arrêt est à mettre au compte de Mojmir Bozik après 58 secondes de jeu sur un tir au ras de son poteau gauche. La réponse dijonnaise intervient après 2'26 avec un premier tir cadré sur Sebastian Ylönen. C'est en effet l'international junior et non Fabrice Lhenry qui garde les cages rouennaises ce soir.

En ce début de partie, les Rouennais tentent des contrôles du palet avec les patins, comme le font les joueurs de l'ex-Tchécoslovaquie, pour déstabiliser la défense dijonnaise. Ylönen sauve une première fois la baraque sur un 2 contre 1 des Ducs de Bourgogne (5'33). Les Dijonnais s'enhardissent et ne se laissent pas du tout faire. Ils ne sont pas venus pour perdre les deux points. Sans doute le souvenir de leur dernier passage en septembre 2009 (2-3 après tirs aux buts).

Martin Lacroix confirmé entraîneur chef d'Angers

C'est par un communiqué ce soir que les Ducs d'Angers officialisent le rôle de Martin Lacroix pour reprendre les rênes de l'équipe. Le président Michaël Juret indique : "Depuis le départ de Kevin Constantine, David Deshaies le manager et moi-même, étions à la recherche de la meilleure solution pour encadrer l’équipe. Après avoir étudié l’ensemble des possibilités d'organisation se présentant à nous, Martin Lacroix est apparu comme l’homme de la situation. Il terminera donc la saison comme entraîneur chef. Bien entendu nous avons rappelé à Martin les objectifs cette saison, à savoir gagner un titre."

Équipe-type de Ligue Magnus d'octobre 2010

OLSSON_Jens_100911_270Le seul joueur qui garde sa place pour le second mois consécutif dans l'équipe-type, c'est Marc-André Thinel. Dans la grande saison rouennaise (2005/06), il avait même été présent trois fois de suite. Peut-il réitérer cette performance aujourd'hui ? Certainement. Quand il est au top de sa forme, Marc-André Thinel est un génie du hockey, et il l'a prouvé notamment contre Grenoble avec ses passes dans un timing parfait.

Mais si la ligne de Thinel et Guénette cartonne offensivement (le troisième homme, que ce soit Da Costa ou Salmivirta, est tout de suite plus en valeur dès qu'il joue sur ce trio), c'est en grande partie grâce à une paire défensive solide Bergström-Olsson qui appuie leurs attaques. Avec sa présence défensive et son placement, Jens Olsson est en effet le gage attendu de sécurité des lignes arrières.

Cette équipe rouennaise qui prend forme n'a donc connu qu'un faux-pas en octobre, un sévère 5-1 à Angers avec trois buts de Marc Bélanger. Le dernier arrivé chez les Ducs est une des plus belles recrues du championnat, avec un apport physique important. Mais la force angevine, c'est aussi de concéder peu de buts et peu de tirs dangereux grâce à une défense appliquée. Lauri Lahesalu en est le véritable métronome de la défense angevine, encore très utilisé cette saison par Kevin Constantine puis Martin Lacroix.

Grenoble - Caen (Ligue Magnus, 7e journée)

Grenoble se fait des frayeurs

2010-10-30-grenoble-caen5Après la claque reçue il y a une semaine à Rouen, les Brûleurs de Loups ont eu le temps de revoir leurs gammes pendant la semaine, ne disputant pas de match mardi vu qu'ils sont exclus de la coupe de France pour la deuxième saison consécutive. Une semaine de travail qui a aussi permis de retrouver un certain nombre de joueurs dans l'effectif : Maxime Moisand, Julien Baylacq et Raphaël Papa font tous les trois leur retour de blessure ce soir ce qui devrait permettre à Jean-François Dufour de bénéficier d'un peu plus de profondeur de banc. En revanche Elie Raibon a rejoint pour sa part Vincent Llorca et Jason Crossman à l'infirmerie. Quant à Joris Bedin, il a été laissé à la disposition des U18 Elite qui avaient un match important à disputer face à Angers.

Du côté caennais, la première victoire de la saison contre Villard-de-Lans est déjà un lointain souvenir. Les Drakkars restent sur trois contre performances dans des matchs pourtant à leur portée : une défaite 1-4 à Chamonix la semaine dernière face à un concurrent direct pour le maintien et surtout deux défaites en coupe de la Ligue et en coupe de France face aux deux leaders de la division 1 (Neuilly et Brest). Une élimination de la coupe de France à domicile mardi qui fait désordre et qui appelle une réaction ce soir à Grenoble. Pour l'occasion, les Drakkars seront toujours privés de leur attaquant américain Jeremiah Cunningham, blessé à l'entraînement en début de semaine et déjà absent contre Brest mardi.

Mont-Blanc - Rouen (Ligue Magnus, 7e journée)

DACOSTA_Teddy_100911_061Le Mont Blanc commence très mal le match, Teddy Da Costa récupère un palet en zone neutre, feinte le lancer, dribble le défenseur local Brinckö et déjoue Buysse (0-1, 03'02").

L'Entente encaisse trois buts supplémentaires dans ce premier tiers-temps : Ilpo Salmivirta deux fois, bien placé dans le slot après des montées sur l'aile droite de Marc-André Thinel, puis Thinel lui-même. L'arbitre de la soirée pénalise Babka pour "accrocher". Les hommes de Christopher Lepers en profitent, Johan Chang d'un magnifique revers envoie le palet au fond des filets de Lhenry pour réduire la marque (1-4, 17'08").

Deuxième période et même scénario, les Rouennais creusent l'écart par trois fois supplémentaires en cinq minutes : Mathieu Brunelle de volée à mi-distance sur un centre de Tardif, Julien Desrosiers qui dribble le gardien puis marque en angle fermé, et de nouveau Teddy Da Costa, d'un slap côté gauche après une passe transversale de Desrosiers. De nouveau en fin de période, Jeffrey Clarke réduit la marque en supériorité sur une passe dans le dos de John Sullivan (2-7).

Salmivirta fait de nouveau faire parler la poudre en ce début de troisième tiers temps. Il augmente l'avantage des Dragons de deux buts supplémentaires, l'un où le gardien est masqué par son défenseur et l'autre en déviant entre les cercles un beau service de Calle Bergström sur une supériorité numérique. Le Finlandais porte ainsi sa fiche personnelle à 4 buts dans le match pour devenir meilleur marqueur du championnat. Quelques minutes plus tard, Dusan Brincko lance de la ligne bleue, Étienne Croz est présent devant la cage et inscrit ce qui sera le dernier but local pour la soirée. (3-9, 54'30"). Les visiteurs enfoncent un peu plus le clou en supériorité par Guénette en toute fin de match sur une passe levée de Thinel (3-10, 57'05").

Une défaite supplémentaire pour le Mont-Blanc qui peut paraître logique au regard des effectifs de chacune des équipes. Le match suivant à Villard-de-Lans sera primordial dans la course au maintien.

Présentation des clubs de Ligue Magnus 2010/11 (X) : Villard-de-Lans

Dixième volet de la présentation complète des équipes de la Ligue Magnus 2010/2011 : Villard-de-Lans. Un changement vient d'intervenir dans l'équipe villardienne : Pavel Zdrahal, parti dans la semaine, a été remplacé par Antti Pusa, un Finlandais qui vient d'inscrire 7 points pendant un essai de 3 matchs à Montpellier en D1.

Zdrahal lâche les Ours, Trokan et Kvetan à Dijon

Pavel Zdrahal n'appartient plus à l'effectif des Ours de Villard-de-Lans. "Le joueur a fait part de sa volonté de quitter le club pour raisons personnelles", a expliqué, sur le site Internet de l'équipe iséroise, le vice-président villardien Didier Beuque. Le Tchèque, 39 ans, a disputé, toutes compétitions confondues, 14 rencontres avec le groupe coaché par Stéphane Barin, marquant 13 points (2 buts et 2 assistances en 7 matches de Ligue Magnus, 5 buts et 4 assistances en 6 matches de Coupe de la Ligue, plus 1 match en Coupe de France).

Dans le même temps, Dijon a complété son groupe en engageant deux renforts slovaques. C'est ce qu'a annoncé, hier, le Bien Public. Prêté par le MHC Martin, Peter Trokan (29 ans, 1m74, 85 Kg) se joint aux lignes offensives. Le défenseur Branislav Kvetan évoluait la saison passée en Suède, au Nybro IF (Division 1).

Angers - Chamonix (Ligue Magnus, 7e journée)

Les Ducs jouent à se faire peur

2010-10-30-Angers-Chamonix3Pour cette septième journée de ligue Magnus, les Ducs d'Angers reçoivent l'équipe de Chamonix devant une patinoire comble (1100 spectateurs). Brice Chauvel et Nicolas Primout sont toujours à l'infirmerie côté angevin. En revanche, les Chamois débarquent en Anjou au grand complet.

Les Chamoniards démarrent le match tambour battant. Carl Lauzon file à vitesse grand V vers le but et touche le montant droit de Peter Aubry. On ne joue alors que depuis 12 secondes. Sept secondes plus tard, Éric Fortier se retrouve en prison pour avoir accroché Vincent Kara. Les Ducs sont débordés en ce début de match et les joueurs de Stéphane Gros montrent qu'ils ne sont pas venus en victime désignée. Les visiteurs installent un jeu de puissance séduisant, mais ni la frappe de la bleue de Simo Pulkki, ni la déviation de Carl Lauzon ne font mouche. Incroyable scénario au Haras... Les joueurs de Martin Lacroix ne sont pas rentrés dans leur match et il faut toute la vigilance d'Aubry pour que les Chamois ne mènent au score.

Quelques tentatives de la première ligne angevine sur des frappes sans conviction de Marc Bélanger (5') ou d'Éric Fortier (7') n'inquiètent pas outre mesure un solide Florian Hardy. Au fur et à mesure, les débats s'équilibrent et les Angevins commencent à élever leur niveau de jeu. Julien Albert est ainsi à deux doigts de trouver la lucarne droite (10').

Rouen - Grenoble (Ligue Magnus, 6e journée)

Rouen enclenche la vitesse supérieure

2010-10-23-Rouen-Grenoble2Après la défaite sans grande combativité à Angers de samedi dernier, Rouen devait réagir face à Grenoble privé ce soir de deux défenseurs (Crossman et Moisand) et d’un attaquant (Papa). De leur côté, les Dragons étaient dépouillés de Luc Tardif, toujours suspendu après la blessure que l’ailier a occasionnée au Haras sur Per Braxenholm.

Le RHE 76 a tout de suite été opportuniste et dominateur devant un GMH 38 d’abord un peu naïf puis un peu tendre. Et cela même si les Normands n’étaient pas parvenus à rapidement ouvrir le score après un tour de cage de Matthieu Brunelle trompant un Eddy Ferhi encore dans le car (1-0 à 01’06). Julien Desrosiers touche un poteau (2’40). Teddy Da Costa perd son duel face au portier adverse (4’31). Et Marc-André Thinel voit son tir stoppé par Eddy Ferhi définitivement réveillé (5’16).

La bonne entame de match des locaux sera perturbée par deux pénalités successives. Juha Alen a fait trébucher Christophe Tartari (6’15). Puis, c’est Jens Olsson qui a fait tituber Matthieu Leblond (8’32). Sur le premier jeu de puissance des Isérois, il est préjudiciable qu’Alexandre Gaudreau Rouleau n’est pas cadré un lancer (7’18). Sur le second, il faut le retour de Matthieu Brunelle sur le porteur du palet pour sauver une situation chaude bouillante (8’50).