Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2015/16 : Amiens, Angers, Bordeaux, Brest, Briançon, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Lyon, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg.

Le bilan de la Ligue Magnus 2014/15.

Résultats des années passées : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Statshot - 22e journée de Ligue Magnus

Stats individuelles :

LA PERF : Dans le duel du bas de tableau, les Ours de Villard de Lans n’ont pas raté l’occasion de rester au contact de Gap ou de Caen, et ainsi de faire pointer un peu plus sur les Bisons de Neuilly sur Marne, leurs adversaires du soir, le spectre du barrage de relégation.

Cette probante victoire à Ravix sur le score de 7 à 2 est en grande partie liée au très gros match de son attaquant slovaque Peter Szabo. Le numéro 22 isérois est en effet présent sur 5 des 7 buts inscrits par son équipe !

22e journée Magnus : Neuilly-sur-Marne coule

Dans le duel des mal-classés, Neuilly-sur-Marne a sombré sur la grande glace de Villard-de-Lans, vainqueur 7-2 avec des doublés de ses renforts canadiens Canzanello, Couture et Bouchard. Les Ours gardent ainsi espoir d'éviter le barrage de relégation en revenant à deux points de Gap, blanchi 0-2 par Angers.

Un résultat qui permet aux Ducs de monter sur le podium, à la faveur de la défaite de Briançon à Chamonix dans le duel pour la deuxième place. Dans une patinoire Richard-Bozon qui répond de mieux en mieux aux performances des Chamois (1352 spectateur), le jeune Mathias Terrier a contribué par deux buts à une belle victoire 6-2. Chamonix reste ainsi collé au leader Rouen, qui a remporté le derby contre Caen 8-2 en faisant jouer quatre lignes, qui ont toutes marqué.

Il n'y a donc pas eu de contrecoup de la Coupe de France. Pas même pour Dijon, qui a battu Épinal 5-4 pour le retour triomphal des vainqueurs à Trimolet. Le Coliseum a aussi vu une victoire des siens, et c'est plus rare : c'est la deuxième victoire dans le temps réglementaire seulement pour Amiens à domicile dans ce championnat (4-2 contre Strasbourg). Les Gothiques peuvent ainsi espérer une remontée au classement, telle que le fait Grenoble, passé septième après sa victoire 2-1 aux tirs au but à Morzine-Avoriaz (qui garde sa sixième place aux confrontations particulières puisque les Pingouins ont gagné en soixante minutes à l'aller).

Ligue Magnus (22e journée) : un derby pour repartir

Deux défaites en trois matchs de championnat, une finale de Coupe de France perdue en prolongation... Rouen sent le doute pointer le bout de son nez. Une situation plutôt inhabituelle sur les bords de Seine. Pour se remettre en jambes, rien de tel qu'un bon petit derby normand. Les champions de France reçoivent Caen, ce soir. Une équipe étrillée 11-0 à l'aller. Mais qui reste sur deux victoires de rang. Et qui a résisté, vendredi dernier, à Dijon, meilleure attaque de la ligue. En jeu, pour les Dragons, plus qu'une simple question de confiance. Le leader, que l'on croyait à l'abri, a vu fondre son avance. Il n'a plus la moindre marge de sécurité sur ses poursuivants. Comme lui, Chamonix est à 33 points. Briançon n'est qu'à deux longueurs, et Angers à trois. Certes, Rouen a joué un match de moins que ses adversaires. Mais le danger est bien là. En cas de nouvel accroc, les Dragons pourraient dévisser au classement. Ils joueront ce soir sans Jonathan Janil et Fabrice Lhenry.

Statshot - 21e journée de Ligue Magnus

Stats individuelles :

LA PERF : Lors de la rencontre opposant les Ducs d'Angers aux Gothiques d'Amiens, le second but picard a été inscrit par Nicolas Leclerc pour son premier match en Magnus. Le natif de Besançon est né en août 1994, il a donc 17 ans et 5 mois, ce qui fait de lui le buteur le plus jeune depuis le début de la saison. Une jolie performance pour ce défenseur évoluant habituellement avec l'U18 Elite.

Car dans l'histoire de la Ligue, rares sont les défenseurs à avoir inscrit un but avant d'avoir atteint l'âge de 19 ans.

21e journée Magnus : Caen et Gap sauvés ?

RAIBONelie111105098Cette soirée aura peut-être rendu un verdict définitif dans la lutte pour la qualification en play-offs. On voit mal maintenant Caen être rejoint, après sa victoire 1-0 contre la meilleure attaque de la ligue Dijon. L'unique but n'a été marqué qu'en prolongation et en double supériorité numérique par Joe Buicko. Les Drakkars ont maintenant sept points d'avance sur la barre fatidique, et ils auraient même pu passer devant Amiens... si les imprévisibles Gothiques n'avaient pas eux-mêmes gagné, 3-1 à Angers, malgré la pénalité de match de Kevin Bergin. Notons que les Ducs se font sortir du podium par cette défaite.

L'autre possible sauvetage du jour est celui de Gap, qui semblait parti pour perdre le derby dauphinois à Grenoble quand Elie Raibon a pris 2'+2' pour crosse haute à cinq buts de la fin. Deux buts coup sur coup en avantage numérique ont alors permis aux Rapaces de renverser le score de 2-1 à 2-3 et de faire un grand pas vers les séries. Les Gapençais devront maintenant gérer leurs quatre points d'avance pour ne pas avoir à jouer un match-couperet à Marseille contre Neuilly-sur-Marne à la dernière journée.

Le malheureux du jour est en effet Neuilly-sur-Marne, qui menait 4-3 devant Briançon avant de faire doubler au dernier tiers-temps (4-7 avec un dernier but en cage vide). Villard-de-Lans pour sa part n'a jamais été en mesure de s'imposer à Epinal (8-4). Mardi prochain, les Villardiens recevront Neuilly dans un possible avant-goût du barrage de relégation. Le perdant de ce match pourra en tout cas déjà s'y préparer.

Ligue Magnus (21e journée) : tous après Rouen

Rouen battu deux fois en trois matchs, on n'avait pas encore vu ça cette saison. Dominés à Grenoble samedi dernier (4-1), les Dragons ont rechuté, hier soir, à Strasbourg. Et lourdement, en plus. Un but encaissé dans le deuxième tiers, quatre autres en dernière période, dont trois en moins de deux minutes, les Normands n'abordent pas leur finale de Coupe de France dans les meilleures conditions. Surtout qu'ils ont perdu en Alsace Fabrice Lhenry. Le gardien international s'est blessé aux adducteurs. Il est incertain pour Bercy.

Grenoble - Gap (Ligue Magnus, 21e journée)

Grenoble tombe dans le piège gapençais

2012-01-27-Grenoble-Gap1Les Brûleurs de Loups sont de retour. En infligeant il y a une semaine aux Dragons de Rouen leur première défaite à l'extérieur (4-1), les Brûleurs de Loups ont marqué les esprits tout en marquant deux points très précieux au classement. Et ils ont confirmé ce succès mardi à Amiens en s'imposant sur le plus petit des scores (1-0). Ces deux victoires face à des ennemis historiques font du bien au moral d'une équipe qui a connu de nombreuses périodes de doute cette saison. Et elle permet aux Brûleurs de Loups de revenir à la septième place, devant Strasbourg et à portée de la sixième place occupée par Morzine. Seule ombre au tableau : la nouvelle blessure à la main de Francis Desrosiers à Amiens. L'attaquant québécois sera absent pour une durée de quatre semaines au moins et ne devrait pas donc pas revenir avant les play-offs. La poisse pour Desrosiers, déjà absent six semaines pour une blessure similaire plus tôt dans la saison. Steiner effectue en revanche son retour ce soir. Excellent face à Rouen et Amiens avec seulement un but encaissé, Sébastien Raibon obtient un troisième départ de suite devant la cage grenobloise.

De leur côté, les Rapaces vont mieux depuis leur victoire au bout du suspense mardi à Morzine. Deux points qui font un bien fou au classement après trois défaites consécutives et qui donnent de l'air à Gap qui prend un peu ses distances avec les play down. Mais les Gapençais ont toujours un besoin vital de points et se déplacent ce soir à Pôle Sud avec l'espoir de rééditer leur performance de début de saison en coupe de la ligue alors qu'ils étaient venus s'imposer 2-1, s'ouvrant ainsi les portes des quarts de finale de la compétition. Mais les hommes de Patrick Turcotte ont également leur revanche à prendre sur le match aller à Marseille, perdu de justesse (0-1).

Morzine-Avoriaz - Chamonix (Ligue Magnus, 21e journée)

La bonne revanche !

HARDYflorian111210167Dans l'antre de la Skoda Aréna bien remplie pour l'occasion, le CHC affrontait vendredi son homologue haut-savoyard Morzine. Cette rencontre pouvait non seulement permettre aux Chamois de prendre leur revanche (défaite à l'aller 1-3 à Richard-Bozon), mais aussi de consolider encore un peu plus un capital points important dans la lutte au top 4. C'est chose faite ! Au terme d'un match serré et haletant que Florian Hardy a encore éclaboussé de son talent, Chamonix a su aller chercher "sa gagne" à 13 secondes de la fin des prolongations, au bout du suspense. Avec 33 points à leurs actifs, les hommes de Stéphane Gros profitent du "faux-pas" de Rouen pour recoller en tête du classement !

Le film :

23'07 : après une première période neutralisée, Morzine met la pression sur la cage de Florian Hardy. Tuomisto ouvre la marque pour les locaux (1-0)

31'07 : Carl Lauzon hérite d'un palet en zone offensive et trompe Buysse d'un tir instantané à ras de glace (1-1)

52'59 : la rencontre se crispe lorsque Vincent Kara est expulsé suite à une faute irrégulière (coup de genou) sur Shane Lust. Aucun but ne sera marqué.

69'47 : au terme d'une prolongation haletante et plus rythmée, Clément Masson récupère le palet en zone neutre, prend le meilleur sur la défense adverse et tire au but. BUuysse relâche tandis que Laurent Gras, au four et au moulin durant toute la partie, est présent pour transformer le rebond ! (1-2)

Épinal - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 21e journée)

Après la pluie, le beau temps ?

leroy4

Cette fois, ils n’ont plus le choix ! Quatre défaites d’affilée à Poissompré, c’est bien assez pour des Spinaliens n’y ayant plus gagné depuis le 26 novembre dernier. Mais restant sur une victoire de choix à Briançon (6-4), là où personne ne les pensaient capables de s'imposer après leur déconvenue du samedi face à Neuilly (2-4). Comme quoi, ces Dauphins-là sont vraiment capables de tout !

Qui peut le plus peut le moins, dit-on. Mais comment diable cette équipe, valeureuse au possible à Briançon (avec notamment un Loïc Lacasse affaibli par une gastro), a-t-elle pu tomber si bas devant Cham’ et Neuilly ?  Faut-il voir, dans ce succès ramené de René-Froger, la réaction d’orgueil d’un collectif piqué au vif par les huées de son public samedi dernier ? Fabien Leroy, capitaine contesté après ses propos controversés (des réactions à chaud qui ont suscité une belle polémique sur le forum du club), et tous ses coéquipiers ont en tout cas surpris mardi. Et en bien... pour une fois !

Reste qu’un nouveau raté contre un mal classé, six jours après le désastre nocéen, ne serait pas pardonné par un public venu un peu moins nombreux qu’à l’accoutumée pour la venue de Villardiens engagés dans la course au maintien. Des Ours vainqueurs à Strasbourg samedi dernier (6-1) mais battus de peu, ce mardi, face à Caen (4-5 t.a.b.) à l’issue d’un match qu’il ne fallait pourtant pas perdre. Pour eux, le besoin de points se fait urgent et chaque journée non rentabilisée, à ce stade avancé de la saison, les rapproche un peu plus de ces barrages tant redoutés. Et ça, Rich Metro le sait…

Statshot - 20e journée de Ligue Magnus

Pierre Bennett_17-09-2011

Stats individuelles :

LA PERF : La perf' de cette 20e journée est à mettre à l’actif de Pierre Bennett chez les Drakkars. Entre son premier but permettant à son équipe d’égaliser une première fois, son assistance à 10 secondes de la cloche pour décrocher une prolongation, puis son deuxième but personnel durant celle-ci, ses trois points ont largement contribué à la victoire cruciale de Caen sur la glace de Villard, concurrent direct.

Au-delà de ça, le classement des pointeurs est toujours dominé par un duo dijonnais, composé de Martin Gascon (absent cette journée) avec 49 points, suivi par son coéquipier Yanick Riendeau, auteur d’un doublé face à Strasbourg. Grâce à ses 2 points (1 but, 1 assist) glanés face à Epinal, le Diable Rouge Eric Castonguay complète le podium avec 36 points au compteur.

Gascon est actuellement le meilleur passeur de la Ligue (34 unités) et troisième meilleur buteur. Riendeau est le meilleur buteur (20 buts en 20 journées) et troisième meilleur passeur : pas de jaloux chez les Ducs de Dijon !