Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Angers - Briançon (Ligue Magnus, 1re journée)

La fatigue a eu raison des Ducs

AUBRY_Peter_100911_143Pour ce premier match de la saison 2010-2011, le Haras proposait une affiche de gala entre Angers et Briançon. Pourtant la patinoire d'Angers n'affichait pas complet (800 personnes) pour ce rendez-vous déjà important dans cette phase régulière.

Briançon ne déplore aucun absent pour cette rencontre ; au contraire des Ducs qui sont fortement diminués puisque manquent à l'appel Marc Belanger (non qualifié), Pierre-Luc Laprise, Pavol Mihalik, Brice Chauvel et Mathieu Frécon blessés. Les Angevins enregistrent les retours de Jonathan Bellemare et Tomas Baluch. Néanmoins, ils ne sont pas remis à 100% de leurs petits pépins physiques.

Après la traditionnelle présentation au public des Ducs version 2010-2011, Monsieur Hauchart – arbitre de la rencontre – lançait les débats. Les Angevins appliqués se trouvent de mieux en mieux sur la glace. La méthode Constantine commence vraiment à être assimilée par les joueurs locaux. Mais on assiste à très peu de tirs tellement les espaces sont bien fermés des deux côtés. Peu de fautes, un jeu alerte... On assiste à du très beau hockey lors de ce premier match de la saison régulière.

Peter Aubry est plutôt tranquille mais il doit s'employer sur un tir de la bleue de Gary Lêveque (15'). Ramon Sopko n'a pas grand chose à faire non plus, mais gratifie le public de ses relances précises. Relances facilitées par les changements de ligne incessants de la part des Ducs. Rarement un bloc angevin ne reste plus de trente secondes sur la glace. Bref, des débats équilibrés lors de ce premier tiers, mais le jeu est fermé. Un match plaisant de début de saison ou les déchets techniques sont – presque – absents des débats.

Grenoble - Strasbourg (Ligue Magnus, 1re journée)

Strasbourg plus efficace

2010-09-18-grenoble-strasbourg1Après la "mise en bouche" de la coupe de la ligue, place à la Ligue Magnus qui s'ouvre sur la glace de Pôle Sud avec la réception de l'Étoile Noire de Strasbourg.

Les deux équipes ont connu des fortunes diverses mardi avec la douche froide des Brûleurs de Loups face à Gap pour le début de la saison à domicile et à l'inverse une première bonne performance pour les hommes de Daniel Bourdages avec une victoire significative face à Amiens. C'est dire que les deux équipes, au complet pour cette rencontre, auront un capital confiance diamétralement opposé au coup d'envoi. Strasbourg, qui ne s'est encore jamais imposé à Grenoble, croit en l'exploit.

Et les premières minutes de jeu ne font que confirmer l'impression que les Alsaciens ne sont pas venus pour repartir les mains vides. Ils effectuent un pressing constant dans la zone grenobloise et Devin allume la première mèche avant la minute de jeu. Le pressing visiteur semble payer mais un but est logiquement refusé pour une faute sur Eddy Ferhi alors que Viktor Wallin défend son gardien face à David Cayer. L'avertissement est sans frais pour les Brûleurs de Loups mais la menace strasbourgeoise n'est pas écartée pour autant vu que les attaquants grenoblois ont toutes les peines du monde à porter le danger hors de la zone neutre. Eddy Ferhi est donc très sollicité en ce début de rencontre et réalise quelques arrêts miracles comme face au duo Cayer-Bradley.

Morzine-Avoriaz - Gap (Ligue Magnus, 1re journée)

Ce sont deux équipes en confiance qui s'affrontent pour cette première journée de championnat : mardi en coupe de la ligue, Morzine-Avoriaz s'imposait aisément à Chamonix (5-0), pendant que Gap réussissait l'exploit de gagner en prolongation à Grenoble. Les Rapaces sont certes toujours privés de deux défenseurs, mais ils ont déjà réagi à la fin de carrière soudaine de Beynon en engageant avant-hier Ryan Jorde, un beau gabarit de 1m91 et 98kg qui arrive du championnat britannique. Bien évidemment, il n'a pas encore sa licence, mais la défense gapençaise a fait bonne figure à Pôle sud en sous-nombre.

Épinal - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 1re journée)

Une si longue attente pour un seul petit but...

ZdrahalPavelVillard au "hangar", c'est toute une histoire. Celle d'un match mort-né, le 29 décembre dernier, après qu'un trou s'est formé à l'échauffement. Ironie du sort, c'est le même arbitre, Savice Fabre, qui officie ce soir, dans la Cité des Images. Là où les Ours n'ont plus gagné depuis cinq ans. C'était à quelques mètres de là, sur le chantier de ce qu'était autrefois Poissompré. Courage, plus qu'un an avant qu'elle renaisse de ses cendres...

Comme pour mieux faire passer la pilule, l'ICE n'aborde pas cette saison de transition sans ambitions. Loïc Lacasse, le nouveau gardien du temple, apporte une réelle plus-value à un groupe majoritairement préservé à l'intersaison. Une continuité étrangère à Villard cette année puisque dix départs ont été recensés. C'est dire les responsabilités pesant sur les nouveaux arrivants, et notamment ces jeunes Canadiens (les Gauthier, Sigouin, Tougas et autres Tourigny), issus d'une filière qui a fait ses preuves en division 1 : le junior AAA québécois. De bonnes pioches pour le club qui révéla, en son temps, un certain Éric Doucet...

Les Villardiens ne venaient pas en favoris, loin s'en faut. Mais, c'est bien connu, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Un adage qui s'est encore vérifié. Pour gagner, garder sa cage inviolée ne suffit pas toujours. Il faut aussi marquer. Les hommes de Santino Pellegrino, incapables de concrétiser et d'élever leur niveau de jeu, l'ont appris à leurs dépends en perdant un match à leur portée, sans rien enlever au mérite des Alpins.

Amiens : Interview de Florent Neyens, Aïna Rambelo et Louis Boucherit

LBoucherit-Neyens-Rambeloe bon, la brute et le truand

Jeudi 16 septembre, centre ville amiénois. Le temps a deux visages : Maussade, à l'image de la défaite amiénoise à Strasbourg mardi dernier. Et avec quelques rayons de soleil, cette fois plus en rapport avec la kermesse de la veille qui s'est révélée agréable pour tous. C'est pourtant sous un temps neutre que l'équipe amiénoise d'Hockey Archives retrouve les trois jeunes Amiénois tout juste intégrés au groupe élite, issus du pôle espoir picard. Devant l'hôtel de ville, Louis Boucherit arrive le premier, suivi quelques minutes plus tard des deux compères attaquants Florent Neyens et Aïna Rambelo. Dans une ambiance version western, les trois équipiers font face à notre équipe : La photographe Élie, Adrien le rédacteur, la greffière Déborah, et Émilie, chargée de suivre le hockey mineur des Gothiques. Une fois les présentations faites, les questions se succèdent de tous côtés et cinquante minutes s'écoulent. Pour ce qui est du titre, libre aux lecteurs de se faire une idée des rôles à attribuer.

1re journée Magnus : Grenoble déjà en crise

SALMIVIRTA_Ilpo_100911_210La Ligue Magnus débutait ce soir par un grand choc Angers-Briançon, revanche de la demi-finale de l'an dernier. Les Ducs enregistraient avec plaisir le retour de leur maestro Jonathan Bellemare, mais cela n'a pas suffi. Pierre-Luc Laprise l'a remplacé à l'infirmerie, blessé au genou, et la recrue Marc Bélanger n'a toujours pas de licence. Malgré l'absence de ces deux cadres, Éric Fortier a donné deux fois l'avantage à Angers, mais Briançon a riposté et a gagné (2-3) sur un but de Kevin Dusseau en prolongation. L'international junior pouvait difficilement rêver meilleur début en Magnus, avec un doublé !

Le champion en titre Rouen a bien failli mordre également la poussière. Il se déplaçait pourtant chez une équipe de Chamonix toujours privée de Laurent Gras, qui a finalement pris trois matchs de suspension (dont deux pendant la coupe de la ligue). Même privés de leur international, les Chamois ont pourtant mené 4-2 à treize minutes de la fin... avant que le Dragon ne sorte de son sommeil. Teddy Da Costa a montré la voie, puis Carl Mallette a égalisé vingt secondes plus tard pour porter un coup moral aux Chamoniards. Le but vainqueur a été inscrit par Ilpo Salmivirta, auteur au total d'un triplé (4-7). Rouen revient donc de loin.

Gothiques d'Amiens : Kermesse 2010

Groupe_Gothiques_kermesse
La bonne recette


Un lieu agréable à quinze kilomètres d'Amiens, un temps nuageux sans pluie, des odeurs de barbe à papa et de popcorns qui envahissent l'atmosphère, des jeux pour enfant bien au rendez vous, une buvette qui ne désemplie pas, un barbecue qui commence à faire de la fumée dès 17h, cinq cent supporters et partenaires éparpillés sur place. La bonne recette pour réussir sa première kermesse ?

Le nouveau logo des Rapaces de Gap

Gap2011

C'est aujourd'hui que le nouveau logo des Rapaces de Gap est publiquement dévoilé.

Cet emblème est instauré comme une évolution "plus pro" de l'ancien logo, qui était en vigueur depuis huit ans. Cette version en bleu, gris et noir a été préférée à une version en jaune et bleu, mais les couleurs de l'équipe, présentes sur les maillots et la plupart des produits dérivés, ne changent pas.

Ce logo a été applaudi par le public gapençais ce soir au Quattro - la principale salle de spectacles de la ville -  lors de la soirée officielle de présentation de l'équipe, en présence du maire Roger Didier et des représentants du département et de la région. Le projet de nouvelle patinoire, dont les travaux commencent ce mois-ci, a été évidemment à l'ordre du jour de cette présentation publique. La revue des joueurs en détail a ensuite été assurée avec humour par l'entraîneur Patrick Turcotte.