Articles Ligue Magnus

 

Présentations des équipes 2013/14 : Amiens, Angers, Brest, Briançon, Caen, Chamonix, Dijon, Épinal, Gap, Grenoble, Morzine-Avoriaz, Rouen, Strasbourg, Villard-de-Lans.

Le bilan de la Ligue Magnus 2012/13.

Résultats des années passées : 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005 (sous le nom de Ligue Magnus), 2004 et 2003 (sous le nom de Super 16). Auparavant existait la Ligue Élite : 2002, 2001, 2000...

Le palmarès du championnat.

 

Ligue Magnus : des play-offs pleins de derbys

Gap termine sa saison régulière de rêve par une victoire dans le derby dauphinois contre Grenoble, et accède donc au podium de la saison régulière. Cette troisième place qu'absolument personne n'aurait osé pronostiquer, les Rapaces l'ont pourtant obtenue à la faveur de la défaite de leur rival départemental à domicile (2-3) contre Épinal, vainqueur renversant grâce à deux buts de Jan Hagelberg dans les deux dernières minutes.

Amiens n'aura pas su en profiter, logiquement battu 5-3 en terre rouennaise. Les Gothiques retrouveront en play-offs Dijon, qui ne s'est incliné qu'avec un dernier but en cage vide contre Angers (3-5).

La lutte pour la huitième place a finalement été remportée par Chamonix, vainqueur 3-2 à Strasbourg sur un but en prolongation de Carl Lauzon. Le CHC livrera un derby de Haute-Savoie face à Morzine-Avoriaz, qui s'est imposé 5-3 à Villard-de-Lans. Des résultats qui ont pour conséquence d'aboutir à un tableau de play-offs riche en derbys, celui de l'Isère valant son pesant de cacahuètes en raison de l'affaiblissement des Brûleurs de Loups...

Ligue Magnus (26e journée) : faites vos jeux, rien ne va plus

Strasbourg (11) – Chamonix (8). Les Chamois n'ont pas le droit à l'erreur. Leur 8e place actuelle leur offre l'avantage de la glace en play-offs. Cet avantage, Villard-de-Lans et Morzine, qui s'affrontent ce soir dans le Vercors, le convoitent aussi. Et au classement, les Chamoniards ne possèdent aucune marge de manœuvre face à leurs premiers poursuivants. S'ils s'inclinent cet après-midi en Alsace, les joueurs de Stéphane Gros seront doublés par le vainqueur du match Ours contre Pingouins. Côté alsacien, on reste sur une triste série de sept défaites en huit sorties. Et ce matin, dans les colonnes des Dernières Nouvelles d'Alsace, Daniel Bourdages a fait le tri dans ses priorités : le jeu plutôt que l'enjeu. L'entraîneur strasbourgeois veut voir des joueurs appliqués et concentrés sur la glace de l'Iceberg. Peu importe le résultat. Strasbourg et Chamonix se sont déjà rencontrés deux fois cette saison. À chaque fois, la partie s'était achevée en prolongation. Les Chamois avaient remporté le match aller, mais l'Etoile Noire s'était imposée en Coupe de France.   

La cote : Strasbourg 45 % / Chamonix 55 %. Coup d'envoi à 17 h 30.

Match aller : à Chamonix, Chamonix bat Strasbourg 5-4 a.p.

Grenoble - Angers (Ligue Magnus, 25e journée)

Le naufrage grenoblois

2011-02-22-Grenoble-Angers5Les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour les Brûleurs de Loups. Après Baptiste Amar et Eddy Ferhi, c'est Mitja Sivic qui voit sa saison se terminer prématurément avec une blessure au genou lors d'une incroyable défaite concédée à Dijon dimanche (7-4). Une défaite qui s'est dessinée dans le dernier quart d'heure avec cinq buts encaissés alors que Grenoble menait 4-2 et semblait bien parti pour enchaîner un deuxième succès à l'extérieur après Épinal vendredi.

Un à un, tous les joueurs cadres grenoblois se blessent : Ludek Krayzel, déjà absent à Épinal et Dijon, souffre du dos et manque également à l'appel ce soir. Une série noire pas complètement surprenante car Grenoble est surtout en train de payer le manque de profondeur de son effectif : trop de jeunes et trop peu de joueurs cadres, énormément sollicités depuis le début de la saison, avec souvent un temps de glace déraisonnable. En fin de saison, les organismes finissent par devenir plus vulnérables, surtout quand la malchance s'en mêle.

Les plus jeunes devront donc prendre la relève mais que peuvent-ils bien espérer face à l'armada angevine, certes privée de Braxenholm et Irani, mais qui aligne quatre lignes d'attaques homogènes et qui est en pleine confiance avec cinq victoires de rang en Ligue Magnus ? Grenoble sans son gardien titulaire, son meilleur défenseur et ses deux meilleurs buteurs, aura bien du mal à rééditer la performance du match retour de la coupe de la ligue qui avait vu les Brûleurs de Loups s'imposer contre toute attente (4-1) et décrocher leur billet pour la finale de la compétition. Avant la suite que l'on connaît... Angers doit s'en souvenir, tout comme du 7-0 infligé lors du match aller. Voilà des retrouvailles qui promettent...

Chamonix - Briançon (Ligue Magnus, 25e journée)

Chamonix a une nouvelle fois renversé un ténor du championnat, en s'imposant contre Briançon en prolongation. La première victoire des Chamoniards sur les Diables Rouges briançonnais depuis l'arrivée de Stéphane Gros à la tête de la formation haut-savoyarde.

Après avoir égalisé dans les dernières secondes de la rencontre, les Chamois ont libéré les 1850 spectateurs par un but victorieux de l'homme de la soirée, Anders Torgersson. Un succès qui permet au CHC de retrouver la très convoitée huitième place du classement (synonyme d'avantage de la glace au premier tour des playoffs).

Amiens - Gap (Ligue Magnus, 25e journée)

Le match de la 4e place

CouvertureAffluence et ambiance incroyable ce mardi 22 février au Coliseum d'Amiens. Devant 3000 spectateurs, les Gothiques sont dans l'obligation de remporter ce match avant la prolongation pour reprendre la quatrième place aux Rapaces de Gap, actuellement en grande forme. Après une victoire dimanche dernier à Chamonix (5-2), les visiteurs peuvent espérer profiter du petit doute des Amiénois, défaits à Villard (7-6).

Des absents, Gap n'en compte pas, contrairement à Amiens qui doit encore faire sans Paul Deniset, ni Billy Thompson encore blessé, qui laisse sa place dans les buts au jeune Léo Bertein (tout comme à Villard).

Communiqué résumé Amiens-Gap

Bonjour à tous,

Je souhaiterai corriger la nature de mes propos suite à mon résumé Amiens-Gap. Je retire mes affirmations quant aux mouvements des différents joueurs à Amiens. Il s'avère que mes sources sont totalement erronées. Je suis conscient que mes spéculations ont pu blesser, gêner de nombreuses personnes dans le monde du hockey sur glace. Je prend la responsabilité de cette désinformation et m'en excuse sincèrement. Je vous assure désormais de ma plus grande vigilance et méfiance.

Je vous présente à toutes et à tous, une nouvelle fois, mes plus plates excuses.

En vous remerciant de votre attention

A.L

Rouen - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 25e journée)

Une mallette pour les Ours

MALLETTE_Carl_100925_080Nous n'aurons pas mis très longtemps pour comprendre que les Ours hibernaient encore lorsqu'ils sont montés sur la glace des Dragons. À leur extrême décharge, Jean-François Gauthier quittait l'aire de jeu, pour tout le premier tiers, touché au genou gauche dans un choc avec Jens Olsson. Il fut provisoirement remplacé par Corentin Cervoni (3'00).

Une fois que Nicolas Sigouin eut lancé de loin (4'12), la déferlante rouennaise balayait tout Villard et cie. Servi sur un plateau par Julien Desrosiers, Carl Mallette ouvre le score, avant d'enfiler quatre fois. Le capitaine rouennais, dans le slot au milieu d'une défense bien passive, n'a plus qu'à pousser la rondelle dans le but (1-0 à 04'23). Julien Desrosiers, très en vue, voit son palet, adressé du revers, rebondir sur le poteau lors d'un contre pendant une infériorité des locaux (6'42).

C'est Anthony Rech qui au terme d'un slalom spécial dans la défensive adverse double la marque pour les champions de France en titre (2-0 à 09'02). Puis, Carl Mallette met ses coéquipiers à l'abri. En supériorité, servi, une fois n'est pas coutume, par Matthieu Brunelle, le capitaine des Noirs et Jaunes poursuit son festival (3-0 à 15'45).

Romain Farrugia encaisse son quatrième but pendant que Jean-François Gauthier cire le banc de la prison pour une faute offensive (Mallette 4-0 à 25'04). Ce même Gauthier réduit cependant la marque d'une reprise instantanée à ras la glace dans une contre-attaque menée en surnombre à deux-contre-un (4-1 à 26'43).

25e journée Magnus : Amiens et Dijon coincés, le reste des play-offs en suspens ?

2011-02-22-Caen-DijonSituation ambiguë pour Amiens : l'ambiance est bonne, les Gothiques ont gagné ce soir, mais uniquement en prolongation contre leur adversaire direct Gap (5-4). Conséquence, ils restent cinquièmes au classement, avec très peu de chance d'entrer dans les quatre premiers (il faudrait la conjonction d'un exploit à Rouen et d'un faux-pas des adversaires) et donc d'aller directement en quart de finale.

La sensation du soir est venu de Grenoble, où les Angevins ont souvent connu des déconvenues ces dernières saisons. Mais cette fois, comme à l'aller (7-0), ils ont donné une leçon aux Brûleurs de Loups, une leçon bien plus douloureuse quand elle est reçue devant son public (1-9). Niveau carton, Rouen se pose là aussi : un petit 11-2 contre Villard-de-Lans, c'est un bon moyen de souhaiter la bienvenue à son meilleur rival picard pour samedi prochain !

On connaissait le réveil du Mont-Blanc, mais voilà que l'autre équipe menacée de relégation, Caen, se révolte à son tour : une victoire 4-3 contre Dijon, qui se croyait tout proche de la huitième place et qui retombe douzième après cet échec... au risque d'être condamnés à affronter Amiens ? Pour l'éviter, il faudra passer sur le corps d'Angers samedi.

Épinal - Mont-Blanc ou le retour du glaçon maudit...

On se serait cru revenu un an en arrière, lorsqu’un trou impromptu força le report du match Épinal - Villard-de-Lans. Sauf que cette fois, deux tiers se sont joués avant que pareille mésaventure n'occasionne l'interruption de la rencontre… qui sera finalement rejouée, en intégralité, vendredi à Saint-Gervais !

Qu’à cela ne tienne, un retour sur ce match inabouti s’impose… avant qu’il ne tombe définitivement dans l’oubli !