NHL

Catégorie : NHL

Vancouver Canucks - Boston Bruins (NHL, finale coupe Stanley, match 1)

Le premier match de cette finale a tenu toutes ses promesses, moins en terme de jeu qu’en terme d’engagement. Alors que l’on restait sur un match 7 Boston – Tampa sans la moindre pénalité, les deux équipes n’ont pas mis longtemps à en venir à l’explication physique. Ainsi, à la fin de la première période, il semble qu’Alexandre Burrows ait mordu le doigt de Patrice Bergeron lors d’une de ces mêlées. Si l’incident a donné le ton du match, il aurait pu être préjudiciable pour Burrows. Finalement, après avoir été entendu par la ligue, Burrows n'a reçu aucune suspension.

Sans surprise, lorsque deux des trois nominés au trophée de meilleur gardien de l’année s’affrontent, cela donne un match très serré au niveau du score. Si Vancouver a fini par remporter le match 1-0 sur le fil, Tim Thomas et Roberto Luongo se sont mis en valeur avec une trentaine d’arrêts pour les deux joueurs, ce qui promet pour le suite. Si Thomas devrait logiquement remporter cette année le trophée Vezina du meilleur gardien en saison régulière, Luongo peut définitivement effacer sa réputation de loser dans les playoffs en remportant ce duel.

Catégorie : NHL

La NHL revient à Winnipeg : True North a acheté les Thrashers d'Atlanta

La rumeur courait depuis plusieurs semaines sur une possible vente des Thrashers d’Atlanta à une entreprise canadienne, True North, cherchant à relocaliser une franchise NHL à Winnipeg. Elle avait démarré alors que la menace d’une relocalisation des Coyotes de Phoenix avait été dissipée par le vote d’une enveloppe de 25 millions de dollars pour couvrir les pertes annuelles de la franchise par la ville de Glendale. La possibilité d’un départ de franchise s’est alors reportée vers Atlanta, car il était de notoriété publique que les propriétaires de l’équipe, Atlanta Spirit, cherchaient à la vendre depuis plusieurs années. Toutefois, aucun acheteur local sérieux ne semblait se présenter.

La négociation a duré jusqu’à très tôt ce matin mais finalement un accord a été trouvé et une conférence de presse s’est tenue à midi (18 heures chez nous) pour annoncer que True North avait acheté les Thrashers. La décision doit encore être entérinée par le "Board of Governors" de la NHL le 21 juin mais, pour les inciter à accepter le deal, les nouveaux propriétaires ont lancé une campagne de vente de tickets de saison avec pour objectif d’en vendre 13 000.

Catégorie : NHL

Boston Bruins - Tampa Bay Lightning (NHL, finale de conférence, match 7)

Cette série Boston – Tampa a été marquée par de nombreux rebondissements dans les matchs, inhabituels pour deux équipes gérant généralement plutôt bien la situation une fois qu’ils ont ouvert le score, Boston se basant sur une escouade défensive efficace menée par son capitaine Zdeno Chara tandis que Tampa a adopté avec son coach Guy Boucher un système de pressing 1-3-1 proche de la trappe. De plus, ces deux équipes se sont largement appuyées sur leur portier vétéran, Tim Thomas pour Boston et Dwayne Roloson pour Tampa.

Ce match 7 a donc été a contrario très sérieux et appliqué pour les deux équipes. Si les arbitres n’ont pas été trop pointilleux sur la question des fautes et qu’il est vite apparu qu’ils ne siffleraient pas rapidement, personne n’a fait de faute grossière et le match s’est terminé sans la moindre pénalité, ce qui ne s’est jamais vu en NHL depuis au moins 20 ans. Le match s’est finalement conclu sur le plus petit des scores victorieux et c’est l’équipe la plus complète, Boston, qui l’a emporté.

Catégorie : NHL

Derek Boogaard mort d'un mélange toxique

Les médecins légistes n'auront finalement mis qu'une semaine pour révéler les causes du décès de Derek Boogaard, le hockeyeur américain des New York Rangers retrouvé mort chez lui à 28 ans, vendredi dernier à Minneapolis. Les recherches toxiques ont montré qu'il avait succombé à un mélange fatal et d'oxycodone, un analgésique de puissance comparable à la morphine, qui n'est utilisé en France que pour traiter des douleurs sévères des victimes du cancer, mais qui est largement plus répandu aux Etats-Unis notamment chez les toxicomanes.

Catégorie : NHL

Nashville Predators - Vancouver Canucks (NHL, demi-finale de conférence, match 6)

Si Boston retrouve la finale de conférence pour la première fois depuis 1992, cela faisait depuis 1994 que Vancouver n’avait pas atteint ce stade de la compétition. Les Canucks ont eu plus de difficultés que les Bruins pour arriver en finale de conférence. Nashville, invité surprise des demi-finales, a joué son jeu habituel, sérieux et défensif, ce qui a parfois mis en difficulté la meilleure équipe de la saison régulière. Les Predators ont réussi à remporter un des deux premiers matchs à l'extérieur, mettant les Canucks dans une situation potentiellement compliquée. Pour autant, l’effectif de Nashville est trop limité pour vraiment rivaliser avec Vancouver et les Canadiens ont ensuite remporté les deux matchs suivants joués dans le Tennessee.

Il ne restait alors pour les Canucks qu’à gagner le match 5 à domicile pour clore la série mais Nashville ont contrarié ces plans en remportant la rencontre. Parmi les joueurs en difficulté pour les locaux dans ce match, il y a principalement eu les défenseurs. La première paire défensive Alexander Edler – Christian Ehrhoff n’a pas donné ses gages habituels de sûreté et Edler, considéré comme le défenseur numéro un du club, s’est retrouvé impliqué dans deux des quatre buts des Predators, avec d’abord une mauvaise passe qui a conduit à une contre-attaque en jeu de puissance puis en repoussant maladroitement un palet venu de l’arrière du but dans les filets de Roberto Luongo.

L’entraîneur Alain Vigneault a réagi à cette contre-performance en changeant ses lignes défensives : Edler s’est retrouvé avec son compatriote, le vétéran Sami Salo, tandis que Christian Ehrhoff a joué sur la troisième ligne avec Aaron Rome. C’est la paire Kevin Bieksa – Dan Hamhuis qui a été la plus utilisée. Autres joueurs décevants, les frères Sedin ont été plutôt discrets dans cette série avec 7 points à eux deux et c’est Ryan Kesler qui a été le meilleur joueur de Vancouver dans la série.

Catégorie : NHL

Pittsburgh Penguins - Tampa Bay Lightning (NHL, quart de finale de conférence, match 7)

Si Tampa Bay mène actuellement face à Washington 3 matchs à 0 en demi-finale de conférence avec une opportunité de clore la série ce soir sur leur glace, la franchise de Floride est revenue de loin. En effet, l’équipe menée par l’entraîneur rookie en NHL Guy Boucher était menée en quart de finale de conférence par Pittsburgh 3 matchs à 1. Le Lightning est donc parvenu à aligner 6 victoires d’affilée, afin de battre les Penguins et de distancer largement les Capitals de Washington. La participation aux playoffs était déjà un bilan positif pour Tampa Bay, qui a écumé le fond du classement de la conférence ces dernières années, mais le parcours de l’équipe offre une expérience inespérée à la jeune garde de Tampa, comme Steven Stamkos ou Victor Hedman.

Après un début de saison tonitruant, Pittsburgh s’est rapidement affirmée comme une des équipes favorites cette année. Avec ses 32 buts pour 66 points en 41 matchs, Sidney Crosby était en passe de faire la meilleure saison de sa carrière mais le prodige canadien a été écarté de la glace depuis le 5 janvier à cause d’une commotion cérébrale. Puis c’est l’autre star des Penguins, Evgeni Malkin, qui se blesse au début février et voit sa saison prématurément terminée. Les fans espéraient que Crosby serait de retour pour les playoffs mais les derniers tests n’ont pas été encourageants. Le déficit en attaque de Pittsburgh a été perceptible tout au long de la série mais c’est sans doute dans ce dernier match qu’il a été le plus criant.

Catégorie : NHL

Vancouver Canucks - San José Sharks (NHL, finale de conférence, match 5)

Si les Canucks fêtent cette année les 40 ans d’existence de leur franchise, ils ne vont disputer que leur troisième finale de coupe Stanley de leur histoire, après celles perdues de 1982 et 1994. La pression est donc forte sur les épaules de Vancouver qui va tenter de remporter son premier titre. C’est même un pays entier qui sera derrière les Canucks puisque la dernière équipe canadienne à avoir remporté la coupe était Montréal en 1993.

Vancouver a donc remporté ce cinquième match de la série face à San José, mais cela fut de haute lutte car les Californiens ont quasiment joué leur meilleur match de la série. Les Sharks ont beau traîner une réputation de losers (et ce n’est pas cette élimination en cinq matchs qui va l’améliorer), ils ont fait preuve de force de caractère, à l’image de leur capitaine Joe Thornton, qui a joué ce match malgré une blessure à l’épaule. Mais cela n’était pas suffisant, face à un Roberto Luongo en grande forme, terminant avec 54 arrêts dans un match où Vancouver a été nettement dominé aux tirs sur sa glace.

Catégorie : NHL

San José Sharks - Detroit Red Wings (NHL, demi-finale de conférence, match 7)

La série avait démarré sous les meilleurs auspices pour les Sharks avec trois victoires, ce qui leur assurait quasiment un ticket pour la finale de la conférence Ouest. Toutefois, Detroit reste une valeur sûre de la ligue et les Red Wings ont recollé à trois manches partout. Tous les matchs de la série ont été très disputés, la plupart se terminant avec un écart d’un but. La pression était donc forte pour les Sharks pour ce septième match de la série face à leur public. Si San José avait été dominé lors du match 6 à la Joe Louis Arena de Detroit, l’équipe n’a pas déçu face à son public et participera à la troisième finale de conférence de son histoire pour fêter ses 20 ans d’existence.

Catégorie : NHL

Boston Bruins - Philadelphia Flyers (NHL, demi-finale de conférence, match 4)

L’occasion était belle pour Boston de clore cette série face à Philadelphie à domicile lors de ce quatrième match mais, malgré l’avantage confortable de mener 3 matchs à 0 dans la série, les locaux restaient prudents. Le fait est que, l’an passé, Boston avait également mené au même stade de la compétition face à Philadelphie 3 matchs à 0 mais les Flyers avaient réussi l’exploit de renverser la vapeur pour battre finalement les Bruins sur leur glace. On comprend donc que l’avantage de 3 matchs ne soit pas considéré à Boston comme une certitude de qualification. Pourtant, c’était surtout une bonne occasion de conjurer ce mauvais souvenir (Boston avait même mené 3-0 dans le match 7…) ainsi que d’autres mauvais sorts : le mutisme offensif de Milan Lucic, le jeu de puissance toujours problématique ou le fait que les Bruins n’ont pas atteint une finale de conférence depuis 1992…

Mais les locaux n’ont cette fois pas tremblé, face à une équipe des Flyers assez décevante. Certes, on a beaucoup parlé du carrousel de gardiens dans les cages (Sergei Bobrovsky puis Brian Boucher puis Michael Leighton puis Boucher à nouveau, etc.). La stratégie de leur entraîneur Peter Laviolette consistant à faire jouer le gardien le plus en forme a fini par se révéler contre-productive. Pour autant, on ne peut pas résumer l’échec d’une des équipes les mieux bâties pour le titre simplement sur la question des gardiens. D’abord, il y a l’absence de Chris Pronger qui a été néfaste pour l’équipe, tant sur le plan du leadership que de l’impact physique. Le duel attendu entre colosses de la ligne bleue opposant Pronger au capitaine des Bruins, Zdeno Chara, n’a donc pas eu lieu, faute d’opposition pour le Slovaque.

Catégorie : NHL

Tampa Bay Lightning - Washington Capitals (NHL, demi-finale de conférence, match 4)

Pratiquement chaque année dans les playoffs, il y a une petite équipe qui s’invite dans le carré final en écartant un favori. Tampa Bay ne déroge donc pas à cet usage. Personne ne voyait vraiment le Lightning venir à bout des Capitals, en tout cas pas aussi rapidement. Les deux premiers matchs sur la glace adverse ont été opportunément remportés par une équipe du Lightning dominée mais plus réaliste et plus chanceuse. On s’attendait à ce que Washington revienne en force dans la série avec le déplacement à Tampa mais ce sont les locaux qui ont monté leur niveau de jeu et signent leur septième victoire d’affilée en playoffs.

Si les stars de Tampa Bay ont répondu présent, leur entraîneur Guy Boucher s’est surtout appuyé sur une checking line à l’efficacité offensive et défensive impressionnante : Sean Bergenheim est actuellement le meilleur buteur de ces playoffs avec 7 buts lors des 8 derniers matchs (alors qu’il n’a marqué que 14 buts en 80 matchs de saison régulière) tandis que l’agitateur Steve Downie a marqué 12 points en 10 matchs. Le trio est complété par le centre défensif Dominic Moore et toute la ligne a été élue étoile du match de cet ultime match de la série. En face, les Capitals ont manqué d’envie, et s’ils semblaient potentiellement supérieurs, l’équipe n’a jamais réussi à se motiver pour revenir dans la série. Cette sortie prématurée remet en question toute l’équipe de Washington, du coach Bruce Boudreau au manager général George McPhee en passant par Alexander Ovechkin, le capitaine. Pourtant, s’il a parfois semblé que Boudreau avait du mal à s’adapter à la stratégie de Boucher, McPhee a déclaré aujourd’hui qu’il pensait que le coach des Capitals serait reconduit.