NHL

Canada. Classement IIHF : 1er (2015).
721 504 licenciés (116 884 hommes, 86 612 femmes, 518 008 juniors). 2 631 patinoires, plus 5 000 environ en plein air.

États-Unis. Classement IIHF : 5e (2015).
533 172 licenciés (156 357 hommes, 69 744 femmes, 307 071 juniors). 1 900 patinoires, plus 500 en plein air.

La NHL est une ligue professionnelle formée en 1917. Elle est depuis 1927 l'attributrice exclusive de la Coupe Stanley, trophée pré-existant remis depuis 1893 à la meilleure équipe nord-américaine.

logoLa saison 2014/15 (présentation).

Résultats des années passées : 2014, 2013, 2012 (bilan), 2011 (bilan), 2010 (bilan), 2009 (bilan), 2008, 2007, 2006...

Autres ligues pros nord-américaines : depuis la disparition de l'IHL - première du nom - en 2001, l'AHL est la seule ligue de deuxième niveau, dont toutes les franchises ont des contrats pour servir d'équipe-ferme aux formations de NHL. Viennent ensuite l'ECHL et la CHL. D'autres fragiles ligues mineures apparaissent ou disparaissent au gré des vents : SPHL, IHL, AAHL... Toutes les ligues pros sont des entreprises indépendantes en dehors de toute tutelle.

Pyramide de formation aux États-Unis : le hockey universitaire (NCAA) est prépondérant. Des ligues juniors y préparent, classées par la fédération américaine en niveau I (l'USHL), niveau II (la NAHL) et niveau III (EJHL, AJHL...).

Pyramide de formation au Canada : le hockey universitaire (CIS) accueille des joueurs voulant prolonger leurs études. Ceux qui visent une carrière pro se font remarquer avant, en junior majeur : WHL dans l'ouest, OHL dans l'Ontario, LHJMQ au Québec. En dessous, il y a le niveau "junior A", comprenant dix ligues géographiques : BCHL, OJAHL, SJHL... et LHJAAAQ au Québec. Les autres ligues juniors (moins de 20 ans) sont toutes classées "junior B", ce qui est appelé "junior AA" au Québec par analogie avec les classifications dites "triple A" (AAA), "double A" ou "simple A" qui sont utilisées dans les catégories d'âge inférieuses : Midget (moins de 17 ans), Bantam (moins de 14 ans), Pee-Wee (moins de 12 ans).

Grands joueurs canadiens : Wayne Gretzky, Bobby Orr, Mario Lemieux, Maurice Richard, Gordie Howe, Jean Béliveau, Doug Harvey, Eddie Shore, Terry Sawchuk, Jacques Plante, Guy Lafleur, Bobby Hull, Yvan Cournoyer.

Grands joueurs américains : Chris Chelios, Frank Brimsek, Brian Leetch.

Nashville Predators - Detroit Red Wings (NHL, quart de finale de conférence, match 5)

Les fans de Detroit ne sont pas vraiment habitués à un début d’été aussi rapide. Leur équipe a été éliminée au premier tour, ce qui n’était plus arrivé depuis 2006, et elle est la première équipe éliminée de la compétition. Même la réserve de la franchise en AHL, les Griffins de Grand Rapids, ne joue plus car elle n’a pas atteint les playoffs de cette ligue. L’été va peut-être sembler long dans le Michigan mais il pourrait être mouvementé car il pourrait y avoir des changements importants dans l’effectif. La principale interrogation est surtout de savoir si Nicklas Lidström, le capitaine de l’équipe qui va fêter ses 42 ans, va resigner. D’autres vétérans, comme Tomas Holmström, pourraient également raccrocher les patins.

Du côté de Nashville, cela ressemble à une passation de pouvoir entre l’équipe qui a dominé quasiment sans partage la division Centrale ces deux dernières décennies et la franchise qui monte en puissance. Les Predators avaient déjà affronté les Wings en playoffs dans leur courte histoire mais ils n’avaient jamais réussi à les vaincre. Leur première série victorieuse en playoffs, l’an passé face à Anaheim, avait été une étape important de l’émergence de l’équipe. Mais cette fois, la victoire en 5 matchs sur un adversaire du calibre des Wings place Nashville parmi les prétendants sérieux au titre.

Présentation des playoffs NHL

Ce soir, les playoffs commencent en NHL et c'est l’occasion de faire un tour d’horizon des différentes affiches des quarts de finale de conférence. Cela aurait dû être les derniers playoffs avec le format existant des conférences mais un refus du changement de système par le syndicat des joueurs va entraîner une reconduction l’année prochaine de ce format. Ses faiblesses sont assez simples à voir puisque ce système permet à des équipes comme Phoenix et la Floride d’être des têtes de série de ces playoffs car elles ont terminé premières de leurs (faibles) divisions.

Décès de Herb Carnegie

Herb Carnegie est décédé avant-hier à l'âge de 92 ans. Le destin singulier de celui qui aurait pu/dû être le premier joueur noir de NHL avait été contée dans l'article un air de jazz au Racing.

Bilan de mi- saison, NHL : la conférence Ouest

Après avoir fait un tour d'horizon de la conférence Est, nous nous intéresserons cette semaine à la conférence Ouest afin de tirer un bilan de mi-saison des différentes équipes qui la compose. Cette conférence est aussi d'un niveau très homogène puisque les équipes de la division centrale (mis à part Columbus) se livrent une lutte sans merci dans l'obtention de champion de division. Les Canucks de Vancouver montrent qu'ils sont toujours là et bien déterminés à revenir en finale. Les « cancres » de cette conférence sont toujours les mêmes (les Edmonton Oilers et les Blue Jackets de Columbus) rejoints cette saison par les Ducks d'Anaheim qui n'ont quasiment plus aucun espoir d'accrocher les play-offs au printemps prochain.

Un nouveau concurrent pour Da Costa : Transfert de Kyle Turris à Ottawa

La concurrence se renforce à Ottawa pour Stéphane Da Costa. Envoyé à Binghamton pour reprendre de la confiance et jouer davantage, le centre français pouvait espérer revenir dans le grand club en cas de défaillance de Peter Regin, qui l’a remplacé après son retour de blessure, ou de l’ailier Nick Foligno, qui a également fait une pige au centre de la deuxième ligne. Mais le transfert de Kyle Turris vers Ottawa contre le défenseur suédois David Rundblad et un choix de deuxième tour de draft change la donne au centre pour les Senators.

Da Costa envoyé à Binghamton

La nouvelle n’a pas surpris grand monde parmi les supporters des Senators. Après un début de saison correct (malgré un passage par la case quatrième ligne pour cause d’inconstance), Stéphane Da Costa était devenu le titulaire de la deuxième ligne par défaut après le retour de Mika Zibanejad à Djurgarden et la blessure à l’épaule de Peter Regin. Pour autant, il n’a pas convaincu dans ce rôle trop exigeant pour un jeune centre inexpérimenté en NHL. Son entraîneur, Paul MacLean, attendait de sa deuxième ligne qu’elle puisse être alignée face à la deuxième ligne adverse, ce qui impliquait que Da Costa soit opposé à de puissants centres adverses. Il est rapidement apparu dominé, notamment dans le domaine des mises au jeu (5 remportées sur 27 tentatives sur ses 4 derniers matchs).

Comme Peter Regin devrait encore être indisponible pour plusieurs semaines, des rumeurs de transfert ont commencé à apparaître sur la toile dès le début novembre. Certaines évoquaient l’intérêt d’Ottawa pour Kyle Turris, alors en rupture de banc avec Phoenix, exigeant un transfert alors que le club ne l’avait toujours pas resigné tandis que d’autres évoquaient la possibilité de l’arrivée de Derick Brassard en provenance de Columbus, hypothèses qui auraient sans doute impliqué le départ de Da Costa ou Regin vers un de ces clubs comme monnaie d’échange. Mais Turris a perdu son bras de fer face à Don Maloney et a fini par signer pour deux ans avec les Coyotes et Columbus a repris quelques couleurs grâce à plusieurs matchs probants, écartant ainsi la nécessité de devoir changer l'effectif.

Bilan de mi- saison, NHL : la conférence Est

Le cap de la mi saison a été franchi, il est donc temps de tirer un bilan de cette première moitié de saison écoulée. La conférence Est est encore une fois très relevée avec plusieurs équipes se tenant à quelques points d’écart. Ce sont les Rangers de New-York qui dominent pour l’instant cette conférence, suivis de très près par le champion en titre, les Bruins de Boston ; en queue de classement on retrouve encore une fois les Islanders de New-York et le Lightning de Tampa Bay, qui est pour l’instant la grosse déception de l’année tout comme Montréal ou Washington.

Réalignement des divisions en NHL

Dès le transfert des Thrashers d’Atlanta à Winnipeg au printemps dernier, il apparaissait évident qu’un réalignement des divisions s’imposait. En effet, comme la vente de la franchise s’est faite tardivement, la ville canadienne s’est retrouvée temporairement dans la division Sud-Est avec comme « rivaux locaux », entre autres, les équipes de la Floride. La première idée de réalignement était plutôt simple : il s’agissait juste d’échanger Winnipeg avec une équipe de la conférence Ouest souhaitant passer à celle de l’Est, comme par exemple Detroit ou Columbus. Mais une autre idée est rapidement apparue entraînant plus de changements dans la composition des divisions et du système pour les playoffs. Finalement, c’est l’option radicale qui a été choisie par les managers généraux au début du mois pour une mise en place dès 2012-13.

Présentation NHL 2011/2012 : la division Nord-Ouest

La division Nord-Ouest n’avait pas offert l’an passé beaucoup de suspense. Vancouver avait alors dominé ses adversaires directs de la tête et des épaules pour être la seule équipe de la division à atteindre les playoffs. Le début de saison offre toutefois plusieurs surprises puisque c’est actuellement Edmonton et le Colorado, derniers du précédent exercice, qui sont à la tête de la division alors que le départ de Vancouver est plus poussif. La situation ne devrait néanmoins pas durer : les Oilers et l’Avalanche devraient s’essouffler tandis que les Canucks seront sans doute dans la course pour le titre. Si le Minnesota a connu une nouvelle saison sans atteindre les playoffs, le staff a effectué plusieurs changements qui pourraient ramener le Wild parmi les huit premiers, ce qui ne devrait pas être le cas de Calgary, qui ne s’est pas vraiment renforcé à l’intersaison.