Articles NHL

Canada. Classement IIHF : 4e (2014).
625 152 licenciés (91 379 hommes, 87 230 femmes, 446 543 juniors). 2 631 patinoires, plus 5 000 environ en plein air.

États-Unis. Classement IIHF : 6e (2014).
510 279 licenciés (137 766 hommes, 65 700 femmes, 306 813 juniors). 1 898 patinoires, plus 85 en plein air.

La NHL est une ligue professionnelle formée en 1917. Elle est depuis 1927 l'attributrice exclusive de la Coupe Stanley, trophée pré-existant remis depuis 1893 à la meilleure équipe nord-américaine.

logoLa saison 2013/14 ((présentation).

Résultats des années passées : 2013, 2012 (bilan), 2011 (bilan), 2010 (bilan), 2009 (bilan), 2008, 2007, 2006...

Autres ligues pros nord-américaines : depuis la disparition de l'IHL - première du nom - en 2001, l'AHL est la seule ligue de deuxième niveau, dont toutes les franchises ont des contrats pour servir d'équipe-ferme aux formations de NHL. Viennent ensuite l'ECHL et la CHL. D'autres fragiles ligues mineures apparaissent ou disparaissent au gré des vents : SPHL, IHL, AAHL... Toutes les ligues pros sont des entreprises indépendantes en dehors de toute tutelle.

Pyramide de formation aux États-Unis : le hockey universitaire (NCAA) est prépondérant. Des ligues juniors y préparent, classées par la fédération américaine en niveau I (l'USHL), niveau II (la NAHL) et niveau III (EJHL, AJHL...).

Pyramide de formation au Canada : le hockey universitaire (CIS) accueille des joueurs voulant prolonger leurs études. Ceux qui visent une carrière pro se font remarquer avant, en junior majeur : WHL dans l'ouest, OHL dans l'Ontario, LHJMQ au Québec. En dessous, il y a le niveau "junior A", comprenant dix ligues géographiques : BCHL, OJAHL, SJHL... et LHJAAAQ au Québec. Les autres ligues juniors (moins de 20 ans) sont toutes classées "junior B", ce qui est appelé "junior AA" au Québec par analogie avec les classifications dites "triple A" (AAA), "double A" ou "simple A" qui sont utilisées dans les catégories d'âge inférieuses : Midget (moins de 17 ans), Bantam (moins de 14 ans), Pee-Wee (moins de 12 ans).

Grands joueurs canadiens : Wayne Gretzky, Bobby Orr, Mario Lemieux, Maurice Richard, Gordie Howe, Jean Béliveau, Doug Harvey, Eddie Shore, Terry Sawchuk, Jacques Plante, Guy Lafleur, Bobby Hull, Yvan Cournoyer.

Grands joueurs américains : Chris Chelios, Frank Brimsek, Brian Leetch.

Demi-finales de conférence (NHL, match 2)

Résumés des matchs du 02/05 : Pittsburgh Penguins – Montréal Canadiens et San José Sharks – Detroit Red Wings

Les Canadiens recollent dans leur série face aux Penguins un match partout, grâce à leur inévitable gardien Jaroslav Halak et un Michael Cammalleri redoutable d’efficacité. San José prend une sérieuse option sur la finale de la conférence Ouest en gagnant le deuxième match à domicile face aux Red Wings.

Demi-finales de conférence (NHL, match 1)

Résumés des matchs du 01/05 : Boston Bruins - Philadelphia Flyers et Chicago Blackhawks - Vancouver Canucks

Bon départ de demi-finale pour les Bruins de Boston, qui parviennent à battre les Flyers de Philadelphie en prolongation sur une contribution du revenant Marc Savard. Le départ est plus compliqué pour Chicago, qui se fait corriger à domicile par les Canucks de Vancouver et leur gardien Roberto Luongo.

Pittsburgh Penguins - Canadiens de Montréal (NHL, demi-finale de conférence est, match 1)

Après l’élimination surprise des favoris, les Capitals de Washington, les Canadiens de Montréal affrontent le champion en titre, les Penguins de Pittsburgh. La question est évidemment de savoir s’ils peuvent créer l’exploit à nouveau et éliminer un autre prétendant au titre. Au vu du premier match, la mission s’annonce compliquée. Jaroslav Halak, héroïque face à la meilleure équipe de la saison régulière, a connu une soirée difficile : après avoir encaissé 5 buts sur 20 tirs, il a été remplacé par Carey Price.

À leur décharge, les Canadiens ont surtout souffert en situation d’infériorité numérique, face à des lignes de supériorité numérique de Pittsburgh métronomiques : sur 4 situations à 5 contre 4, les Penguins ont tiré 5 fois et marqué 4 buts. Les Canadiens ont donc payé très cher chacune de leurs pénalités. On est très loin du premier match de la série face à Washington où Montréal l’avait emporté sur la glace des Capitals en prolongation. Le deuxième match à Pittsburgh, dimanche, s’annonce déjà crucial pour les Canadiens.

Washington Capitals - Montréal Canadiens (NHL, quart de finale de conférence, match 7)

S’il fallait résumer la fin de cette série et le retournement de situation qui a vu Montréal revenir d’un déficit de 3 matchs à 1 pour terminer avec 4 victoires à 3 contre Washington, on s’arrêterait sûrement sur la statistique suivante : 131 arrêts sur 134 tirs en trois matchs (97,8% d’arrêts) pour Jaroslav Halak, le gardien des Canadiens de Montréal. Un des favoris est donc tombé hier et son attaque de feu durant la saison régulière (3,82 buts par match en moyenne) s’est heurtée au mur du gardien slovaque qui n’a encaissé qu’un but par match lors de ses trois dernières sorties.

On reparle alors de la « malédiction des Présidents » (du nom du trophée qui récompense la meilleure équipe de la ligue en saison régulière) car, bien que les vainqueurs de ce trophée soient chaque année logiquement considérés comme des favoris, très peu ont fini par y ajouter la coupe Stanley. Depuis le nouveau système de playoffs instauré en 1994, seules 5 équipes ont pu cumuler les deux trophées (la dernière étant les Red Wings de Detroit en 2008), ce qui est relativement peu.

Phoenix Coyotes - Detroit Red Wings (NHL, quart de finale, match 7)

La belle histoire ne pouvait pas durer éternellement : si Phoenix avait remporté cet ultime match, ils se seraient retrouvé au second tour des playoffs pour la première fois depuis 1987 (à l’époque où la franchise était encore à Winnipeg). Mais l’obstacle des Red Wings était trop important pour une équipe que personne n’attendait en début de saison, après une intersaison chaotique où le club en faillite a failli partir à Hamilton avant d’être finalement repris en main par la ligue elle-même. Les péripéties de l’équipe n’ont pas affecté les joueurs qui ont réussi la meilleure saison régulière de l’histoire de la franchise, grâce notamment à une énorme saison d’Ilya Bryzgalov, le portier des Coyotes. Cette belle histoire s’est donc terminée hier et les Coyotes ont été laminés 6 buts à 1 par des Red Wings habitués aux septièmes matchs cruciaux de playoffs.

Quarts de finale de conférence (NHL, match 5, partie 2)

Playoffs : jour 10. Washington a manqué une occasion de clore sa série face à Montréal à cause d'une défaite à domicile et d'une belle prestation du gardien des Canadiens, Jaroslav Halak. Par ailleurs, Buffalo évite l'élimination en gagnant à domcile face à Boston, Vancouver a corrigé Los Angeles à domicile et Detroit a pris la tête de sa série face à Phoenix en gagnant sur la glace des Coyotes.

Résumés des matchs du 23/04 : Washington Capitals - Montréal Canadiens, Buffalo Sabres - Boston Bruins, Vancouver Canucks - Los Angeles Kings et Phoenix Coyotes - Detroit Red Wings.

San José Sharks - Detroit Red Wings (NHL, demi-finale de conférence, match 1)

Cela pourrait être une affiche bien connue des playoffs entre deux équipes qui tiennent le haut du pavé dans la conférence Ouest depuis presque une décennie (même une quinzaine d’années pour Detroit). Pourtant, du fait de l’infortune de San José en playoffs, les deux franchises ne se sont rencontrées que deux fois, en 1994 puis en 2007. Les Sharks l’avaient emporté en 1994 à la surprise générale : ils étaient alors emmené par les deux tiers de la mythique ligne soviétique KLM : Igor Larionov, futur joueur de Detroit, et Sergei Makarov. Les Red Wings ont quant à eux battu les Sharks au second tour des playoffs en 2007, empêchant les Sharks de parvenir pour la première fois de leur histoire en finale de conférence. Les Sharks ont parfaitement démarré cette série en emportant le premier match à domicile grâce à leurs lignes de supériorité numérique et un Joe Pavelski une nouvelle fois décisif.

Quarts de finale de conférence (NHL, match 6, partie 3)

Playoffs : jour 13. Washington a manqué sa deuxième balle de match face aux Canadiens de Montréal à cause, une nouvelle fois, d'une performance brillante du gardien Jaroslav Halak (53 arrêts). Ce qui fait qu'il faudra jouer un ultime match à Washington pour départager les deux équipes. De leur côté, les Blackhawks de Chicago et les Bruins de Boston se sont qualifiés pour les demi-finales de conférence.

Résumés des matchs du 26/04 : Montréal Canadiens - Washington Capitals, Boston Bruins - Buffalo Sabres et Nashville Predators - Chicago Blackhawks

Quarts de finale de conférence (NHL, match 6, partie 2)

Playoffs : jour 12. Les Coyotes de Phoenix n'ont pas abdiqué face aux Red Wings de Detroit : leur victoire sur la glace de Detroit leur permet d'arracher un ultime match sur leur glace face aux finalistes de la dernière coupe Stanley. Quant aux Canucks de Vancouver, ils éliminent les Kings de Los Angeles grâce à une victoire sur la glace de l'équipe californienne.

Résumés des matchs du 25/04 : Detroit Red Wings - Phoenix Coyotes et Los Angeles Kings - Vancouver Canucks

Quarts de finale de conférence (NHL, match 6)

Playoffs : jour 11. Journée d'élimination pour les Senators d'Ottawa dans la conférence Est et pour l'Avalanche du Colorado dans la conférence Ouest. Pittsburgh et San José avancent donc vers le stade des demi-finales de conférence. Pendant ce temps, les Blackhawks de Chicago gagnent à domicile et sur le fil (égalisation en infériorité numérique à 15 secondes de la fin du temps règlementaire) face à Nashville.

Résumés des matchs du 24/04 : Chicago Blackhawks - Nashville Predators, Ottawa Senators - Pittsburgh Penguins et Colorado Avalanche - San José Sharks.