NHL

Catégorie : NHL

Chicago Blackhawks - Minnesota Wild (Quart de finale de conférence, match 2)

Si le premier match de la série avait laissé des regrets aux fans de Minnesota, qui auraient bien vu leur équipe remporter le match, ce n’est pas le cas de ce deuxième match. Loin de l’équipe un peu crispée de la première confrontation, Chicago a cette fois rendu une copie nettement plus probante en battant son adversaire dans tous les domaines du jeu.

Catégorie : NHL

Playoffs NHL : Les Islanders de New York gagnent malgré le retour de Crosby

Après leur claque (0-5) au premier match, la déjà faible cote des Islanders avait fondu comme neige au soleil et l’annonce du retour de Sidney Crosby n’était pas de bon augure pour les New Yorkais. Si Crosby n’a pas fait de la figuration avec ses deux buts, ce sont finalement les visiteurs qui l’ont emporté. Certes, les imprécisions du portier de Pittsburgh, Marc-André Fleury, ont aidé les Islanders, mais ces derniers ont tout de même battu leurs opposants du soir aux tirs cadrés (42 à 33 pour New York).

Deuxième épisode de la confrontation Montréal – Ottawa : cette fois, Carey Price a été plus décisif et ses 29 arrêts sur 30 tirs permettent aux Habs d’égaliser dans la série. À Vancouver, le match a été à nouveau serré entre les Canucks et San José mais ce sont encore les Californiens qui ont pris le meilleur grâce à un but en prolongation de l’agitateur Raffi Torres. Enfin, à Chicago, les Blackhawks ont retrouvé leur visage habituel après un premier match timide face au Wild du Minnesota et signent une victoire probante sur leur glace.

Catégorie : NHL

St. Louis Blues - Los Angeles Kings (Quart de finale de conférence, match 2)

Après la défaite des Kings au premier match, l’entraîneur des champions en titre, Darryl Sutter, a choisi de revoir ses lignes et principalement la première. Alors qu’il avait choisi le trio Kyle Clifford – Anze Kopitar – Jeff Carter pour débuter, cet alignement a souffert face à a la première ligne adverse, menée par David Backes. Afin de regagner la bataille de la possession, il est revenu à une ligne Justin Williams – Anze Kopitar – Dustin Brown plus traditionnelle. Cela a porté car Los Angeles a nettement mieux commencé ce match 2. Néanmoins, faute de s’être suffisamment mis à l’abri pendant leurs temps forts, les Kings vont être à nouveau punis.

Catégorie : NHL

Vancouver Canucks - San José Sharks (quart de finale de conférence, match 2)

Canucks VancouverSharks San JoséAlain Vigneault l'a dit et répété : ses meilleurs joueurs doivent être les meilleurs sur ce match 2. Il est vrai que la défaite en ouverture a fait mal au moral, notamment celui des supporters, qui estiment à 60% que les Canucks ont déjà perdu la série ! Le seul but marqué par Vancouver au premier match est signé Torres contre son camp : les attaquants n'ont pas brillé, même si Kesler, grippé, peut être excusé. En revanche, Roberto Luongo a été épargné par les critiques, après s'être montré flamboyant en début du match 1. En face, San José est plutôt content d'avoir au moins remporté l'avantage de la glace. L'opportunité d'enfoncer le clou s'annonce séduisante, mais il faudra faire sans Martin Havlat, forfait pour ce match 2.

Catégorie : NHL

Canadiens de Montréal - Sénateurs d'Ottawa (Quart de finale de conférence, match 1)

Une victoire sanglante...

Après une saison sans séries, c'est avec une joie immense que les partisans du CHC renouaient avec la compétition printanière. Et c'est dans une ambiance de finale que se sont déroulées les festivités aux abords du Centre Bell pendant toute la journée. Rien n'est trop beau pour célébrer le Canadien à Montréal. D'ailleurs, c'est pendant les séries que l'on peut se rendre à quel point Montréal vit pour ses "Habs". À l'heure du coup d'envoi du match, les rues sont désertes. Les Québécois sont prêts à supporter leur équipe devant leurs télévisions....

Pour ceux qui ont eu la chance de décrocher le précieux sésame estampillé "Stanley Cup Play-offs 2013", l'ambiance est démente. À l'entrée des joueurs sur la glace, les 21 000 spectateurs agitent leurs petits mouchoirs.

Catégorie : NHL

Présentation de la série Boston Bruins (4) - Toronto Maple Leafs (5)

Depuis 2004, la capitale ontarienne n'avait plus connu le goût des séries printanières de la Ligue Nationale. À cette "époque", James Van Riemsdyk soufflait ses 15 bougies... et était loin d'imaginer qu'il représenterait l'équipe du renouveau.

Terminée la réputation de loser, cette année le Toronto nouvelle génération est arrivé. Profitant d'une phase régulière écourtée, les Maple Leafs ont pu enchaîner les succès grâce à une dynamique positive de début de saison. Celle-ci a commencé dès le premier match, le 19 avril à Montréal lorsque les bleus humiliaient le tricolore devant son public.

Catégorie : NHL

Anaheim Ducks - Detroit Red Wings (quart de finale de conférence, match 2)

Ducks d'AnaheimRed Wings DétroitAnaheim a remporté le premier match grâce à son éternelle star finlandaise, Teemu Selänne. Detroit espère bien partager la série avant de rentrer à domicile. Mike Babcock enregistre le retour de Todd Bertuzzi : de l'expérience et du poids, à la place de Jordin Tootoo, peu utilisé au match 1. En face, Bruce Boudreau reconduit la même équipe.

Catégorie : NHL

St. Louis Blues - Los Angeles Kings (Quart de finale de conférence, match 1)

Dans cette série, Les Kings de Los Angeles affrontent des adversaires qui maîtrisent bien leur style de jeu, car St. Louis est également adepte d’une forte possession du palet grâce à un forechecking important sur les lignes adverses. Si l’an passé les Kings avaient battu les Blues quatre matchs à zéro, St. Louis a cette fois relevé le gant et livré une performance convaincante : seul Jonathan Quick a réussi à faire durer le suspense grâce à ses 40 arrêts. Malheureusement pour lui, ce qui semblait être son meilleur match de la saison s’est transformé en cauchemar en prolongations à cause d’une terrible bévue qui a donné la victoire aux locaux. Mais les Blues sont loin d’avoir volé cette victoire grâce à leur maîtrise du match.

Catégorie : NHL

Boston sort de l'hibernation

Ce qui caractérise une équipe de play-offs c'est sa capacité à élever son niveau de jeu dans les moments difficiles. Après une fin de saison douloureuse (7 défaites dans les dix derniers matchs), les Bruins avaient à cœur de bien entrer dans les play-offs. Hier soir, une fois encore, Boston a démontré sa force mentale en réussissant à égaliser et à prendre les devants en seulement trois minutes, dans un match qui était pourtant mal embarqué.

Catégorie : NHL

Playoffs NHL : Retour en playoffs difficile pour Toronto et les Islanders de New York

Toronto et les Islanders de New York n’avaient plus connu les séries depuis longtemps (respectivement 2004 et 2007) et leur retour dans l'après saison régulière n’a pas été de tout repos : ils ont été étrillé par leurs adversaires respectifs, Boston et Pittsburgh.

À la lecture des statistiques de possession en saison régulière (Fenwick Close : Boston 54,35% et Toronto 44,01%), il était logique de s’attendre à ce que Boston ait la possession du palet. Avec 40 tirs cadrés contre 20 pour Toronto, les Bruins ont largement dominé les débats et cela s’est vu sur le tableau d’affichage. En effet, si c’est James Van Riemsdyk qui a ouvert le score pour les visiteurs en avantage numérique dès les premières minutes de jeu en profitant d’un rebond laissé par Tuukka Rask, cela n’a pas déstabilisé les locaux.