NHL

Catégorie : NHL

Rick Nash aux Rangers !

NASH Rick-2005-1121214Depuis plusieurs semaines, le capitaine des Blue Jackets de Columbus, Rick Nash, avait fait part de son mécontentement. Drafté en 2002 par la franchise de l'Ohio, il n'a disputé qu'une seule fois les playoffs et l'équipe traîne dans le fond de classement chaque saison. 

Lancé dans une nouvelle opération reconstruction - ou construction tout court, diraient les mauvais esprits - Columbus avait étudié plusieurs offres à la date limite des transactions. Mais les candidats se faisaient rares. Les équipes capables d'absorber les 7,8 millions de salaire jusqu'en 2018 de l'attaquant médaillé d'or aux derniers Jeux Olympiques ne sont pas nombreuses... Pire, l'attaquant possède une clause de non-échange, ce qui lui donne le mot à dire sur sa destination, limitant encore les candidats !

Le manager général Scott Howson avait fait planer le doute lors du week-end de la draft, mais finalement, le joueur n'était pas parti. Puis, à l'ouverture du marché des agents libres, les experts estimaient qu'il fallait attendre que Zach Parisé signe quelque part pour créer un effet domino : les perdants chercheraient à compenser avec Rick Nash.

Ce lundi 23 juillet, les médias canadiens lancent la bombe sur Twitter : Rick Nash débarque à New York. Les Rangers semblaient sur le coup depuis longtemps, hésitant malgré tout à se défaire de certains jeunes joueurs. Howson demandait du lourd pour son "franchise player" et cela avait refroidi bien du monde.

Finalement, la transaction s'est faite sur ces bases :

Aux New York Rangers : Rick Nash

Aux Columbus Blue Jackets : Artem Anisimov, Brandon Dubinsky, Tim Erixon et un 1er choix 2013.

Catégorie : NHL

Récapitulatif des principaux échanges et signatures d'agents libres

Pour une fois, l'ouverture du marché des agents libres, le premier juillet, a été plutôt calme et n’a pas vu beaucoup de signatures de premier plan. Cela est dû au fait que le marché cette année était assez limité et que les deux principaux joueurs sur ce marché, Zach Parise et Ryan Suter, ont pris leur temps pour prendre leur décision, ne signant que le 4 juillet.

Quant au feuilleton Justin Schultz, l'espoir de 22 ans d’Anaheim devenu agent libre sans restrictions grâce à une faille dans les règles de l’accord entre la ligue et l’association des joueurs, il s’est terminé avant l’ouverture du marché. Convoité par la majorité des équipes de la ligue, il a finalement choisi de rejoindre les Oilers d’Edmonton, qui sont promis à un bel avenir mais qui pourront surtout aligner Schultz dès la saison prochaine du fait de la faiblesse de leur escouade défensive. À l’heure où cet article est publié, il reste encore des agents libres de poids non-signés, pour des raisons diverses. Shane Doan devrait sans doute resigner à Phoenix, mais il attend des gages de sécurité sur l’avenir de la franchise pour se prononcer. Alexander Semin, l’un des snipers les plus talentueux de la ligue, semble lui desservi par sa mauvaise réputation (en partie infondée) de joueur versatile pas assez préoccupé par le jeu défensif.

Catégorie : NHL

Bilan de la draft NHL 2012

2012 nhl draftLe dernier moment fort de la saison NHL 2011-2012 avait lieu ce week-end : la draft (ou repêchage) est la séance de sélection traditionnelle des jeunes joueurs, l'occasion pour chaque équipe de préparer l'avenir et la nouvelle saison. Avec 30 managers généraux réunis dans le même lieu, c'est aussi l'occasion de discussions et souvent d'échanges.

L'édition 2012 s'annonce complètement imprévisible. Contrairement aux années précédentes où le niveau était assez clair et l'ordre à peu près connu, 2012 propose un niveau homogène et une tendance à la défense assez intrigante. Une bonne soixantaine de joueurs peuvent être choisis au premier tour, rendant les pronostics assez compliqués.

Les joueurs éligibles cette année doivent avoir 18 ans avant le 15 septembre 1994. Les joueurs peuvent être choisis jusqu'à 20 ans. La draft comporte sept tours avec au total 211 joueurs à choisir, certaines équipes bénéficiant de choix compensatoires suite à des mouvements de joueurs. Par exemple, San José bénéficie d'un choix de second tour supplémentaire suite à la non signature de son premier choix 2010, Patrick White.

Le show se compose de deux journées : le premier tour le vendredi soir, avec remise du maillot de l'équipe au joueur sur le podium, et les autres dans la journée du samedi.

Catégorie : NHL

Les trophées NHL pour la saison 2011/12

En prélude de la draft, la NHL a décerné ses trophées annuels avec comme toujours une cérémonie soporifique et, en guise de tête d’affiche, le groupe de rock canadien Nickelback. Néanmoins, entre plusieurs sketchs variablement drôles par des personalités-aimant-le-hockey devant un public amorphe, il y a eu la remise des principaux trophées de la ligue. Retour sur les principaux vainqueurs de ces trophées.

Catégorie : NHL

Tim Bozon repêché par Montréal

Comme nous vous le présentions vendredi, le repêchage de Tim Bozon était attendu pour la journée d'hier, samedi. L'intéressé s'attendait à sortir « dans les 40-45 premiers ». Il a finalement dû s'armer de patience et la nervosité devint palpable à l'amorce de la troisième ronde. Il a finalement été repêché 64e par Montréal ! Après Yorick Treille sélectionné par Chicago (1999, 7e ronde, 195e choix) et Cristobal Huet par Los Angeles (2001, 7e, 214e choix), Tim Bozon est donc devenu donc le troisième joueur français, formé en Europe, sélectionné par une équipe de la Ligue Nationale. Il est également celui qui a été sélectionné le plus rapidement.

Catégorie : NHL

Onze ans après Cristobal Huet : Tim Bozon

Dans la famille Bozon, je demande ... Timothé. Usuellement appelé Tim, il est le deuxième des trois enfants de Philippe. Aujourd'hui est un grand jour pour lui mais aussi pour le hockey français : le jeune hockeyeur est inscrit à la cinquantième séance de repêchage de la NHL. Et il devrait devenir le joueur français, formé en Europe, sélectionné le plus tôt dans une draft NHL. Présent à Pittsburgh pour vivre son rêve, il espère marcher dans les pas de son illustre paternel. Philippe n'avait toutefois pas été repêché par les Blues de Saint-Louis avant de découvrir la Ligue Nationale.

Par le passé, deux joueurs français et formés en Europe ont déjà été repêchés : Yorick Treille par les Blackhawks de Chicago (1999, 7e ronde, 195e choix) et Cristobal Huet par les Kings de Los Angeles (2001, 7e, 214e choix). Il faut également préciser que, tout comme Philippe Bozon, Stéphane Da Costa a été engagé en tant qu'agent libre par les Senators d'Ottawa et n'a jamais été repêché.

Catégorie : NHL

Los Angeles Kings - New Jersey Devils (finale de la coupe Stanley, match 6)

Troisième chance pour le premier titre des Kings de Los Angeles. Cette fois-ci, ils ont éliminé toutes les distractions : amis, billetterie, famille et stars ont été mises de côté pour ce match 6. De l'aveu même des joueurs, la pression du match 4, avec toutes ces limousines, ces amis demandant des billets, ont perturbé la préparation.

Autant dire que les Kings veulent entamer le match tambour battant pour tuer rapidement le suspense. Ceci dit, New Jersey compte bien faire de même pour éteindre le public et mettre la pression sur son adversaire afin de terminer la série sur la côte Est...

C'est le 194e départ consécutif en playoffs de Martin Brodeur. Impérial sur les matchs 4-5-6-7 depuis le début des playoffs, le Québécois sera à coup sûr l'un des joueurs majeurs de ce match.

Catégorie : NHL

New Jersey Devils - Los Angeles Kings (finale de coupe Stanley, match 5)

Plus qu'à une longueur des Kings

Cinquième match de cette finale de la coupe Stanley version 2012 opposant les Devils du New-Jersey et les Kings de Los Angeles. Après leur victoire non sans mérite 1-3 au Staples Center mercredi dernier, les Devils ont donc droit à un sursis chez eux au Prudential Center avec une foule en délire pour tenter de revenir à une victoire des Kings qui, eux, peuvent être champions dès ce soir.

Catégorie : NHL

Los Angeles Kings - New Jersey Devils (finale de la coupe Stanley, match 4)

À domicile, les Kings peuvent remporter le premier titre de leur histoire. Ils mènent trois victoires à zéro et les Devils cherchent désespérement des solutions.

Peter DeBoer lance ainsi dans la bataille Petr Sykora : le vétéran tchèque remplace Jacob Josefson, ce qui replace Patrik Elias au centre. En défense, Peter Harrold n'a pas démérité, mais il cède sa place à Henrik Tallinder, qui n'a plus joué depuis janvier pour cause de blessure à la jambe (caillot de sang dans la jambe gauche). DeBoer aligne également Anton Volchenkov avec Bryce Salvador pour une paire purement défensive, qu'il a choisi pour contrer le duo Carter-Richards.

Seules trois équipes ont remonté un handicap de trois victoires. La dernière fois en finale, c'était en 1942, lorsque Toronto avait battu Detroit. Pour autant, New Jersey compte un joueur qui a déjà réussi un exploit semblable : Adam Henrique, dont les Windsor Spitfires en junior avaient remonté les trois victoires de Kitchener lors de la finale de l'Ontario 2010.

L'ambiance est explosive devant un public conquis !

Catégorie : NHL

Los Angeles Kings - New Jersey Devils (finale de la coupe Stanley, match 3)

Les Kings mènent deux victoires à zéro et le public est bouillant : toute la Californie attend le premier titre de la franchise.

Pour autant, les deux rencontres ont été assez serrées et ne se sont jouées qu'après prolongation. Il aura fallu un Jonathan Quick décisif pour tenir son équipe à flots, puisque l'attaque des Kings n'a fait que le minimum vital. Le retour de Simon Gagné, blessé depuis le 26 décembre, pourra peut-être faire du bien.

New Jersey est déjà dos au mur : un handicap de trois victoires à zéro serait quasiment insurmontable, puisque seules trois équipes dans l'histoire ont réussi cet exploit. La victoire est donc impérative aujourd'hui.

Wayne Gretzky en personne donne le coup d'envoi du match : toutes les stars sont là pour l'un des rares matchs à domicile des Kings dans ces playoffs : dix gagnés à l'extérieur sur dix, mais seulement quatre sur six à la maison.