Russie

drapeauClassement IIHF : 1re (2012).
63 580 licenciés (2 050 hommes, 530 femmes, 61 000 juniors).
340 patinoires couvertes (2000 en plein air).

L'histoire du hockey soviétique.

Organisation des championnats : création en 2008 de la KHL incorporant trois clubs de pays voisins (Lettonie, Bélarus, Kazakhstan) et autonome de la fédération (avec délégation officielle). Vysshaïa Liga et Pervaïa Liga organisées par la FHR. Compétitions juniors : MHL créée en 2009 par la KHL, et autres catégories (U18, U16, U15, U14, U13) gérées par les fédérations régionales avec tournoi final national.

 

La page 2012/13 du championnat russe.

La bilan de la KHL 2009/10.

Le palmarès du championnat.

Grands joueurs : Vsevolod Bobrov, Anatoli Firsov, Aleksandr Yakushev, Vladislav Tretiak, Vyacheslav Starshinov, Aleksandr Maltsev, Valeri Kharlamov, Boris Mikhaïlov, Vladimir Petrov, Sergei Makarov, Igor Larionov, Vladimir Krutov, Vyacheslav Fetisov, Aleksei Kasatonov, Vyacheslav Bykov, Sergei Fedorov, Aleksandr Ovechkin, Evgeni Malkin.

 

Catégorie : Russie

KHL (Conférence Est, finale, match 5)

Le Metallurg Magnitogorsk reçoit le Salavat Yulaev Ufa en position de force dans ce match 5 de la finale de conférence est. En effet, à domicile Magnitogorsk n’a pas perdu face à Ufa dans cette série, et il ne reste au Metallurg qu’une victoire à obtenir – contre un Salavat Yulaev qui n’a plus de parachute – afin de disputer sa première coupe Gagarine.

Catégorie : Russie

KHL (Conférence Ouest, finale, match 5)

Yaroslavl est toujours sur la corde raide, malgré sa victoire dans le dernier match face à Prague car il suffit, à ce dernier, une seule victoire pour remporter la finale de conférence ouest et se qualifier pour disputer la coupe Gagarine.

Catégorie : Russie

KHL (Conférence Est, finale, match 4)

Chez lui à Ufa, le Salavat Yulaev avait réussi à remporter le match numéro 3 qui lui permettait, même encore mené par le Metallurg Magnitogorsk d’une victoire dans la série, de conserver un maximum de chance de remporter la finale de conférence est.

Catégorie : Russie

KHL (Conférence est, finale, match 3)

Menés de deux victoires par Magnitogorsk, il fallait absolument, aux joueurs locaux d’Ufa, inverser la tendance dans la série finale du groupe est s’ils voulaient conserver un espoir plutôt qu’un hypothétique exploit, toujours possible mais aléatoire.

Catégorie : Russie

KHL (Conférence Ouest, finale, match 4)

Sur sa glace, Yaroslavl était au bord du gouffre après trois défaites consécutives subies face aux Lev Prague. Il fallait une équipe en mode survie (sportive) car une défaite de plus et la saison du Lokomotiv s’arrêtera là, en finale de conférence.

Catégorie : Russie

KHL (Conférence Ouest, finale, match 3)

Chez lui à Yaroslavl, le Lokomotiv se devait de réagir après deux défaites chez leur adversaire, les Lev Prague, pour conserver de meilleures chances d’accéder pour la première fois de leur histoire à la finale de KHL.

Catégorie : Russie

KHL (Conférence Ouest, finale, match 2)

À Prague, après leur victoire dans le match 1 les joueurs locaux, les Lev, devaient confirmer devant une assistance de 9519 fans, plus conforme avec le potentiel de la Tipsport Arena, que lors du premier match de la série face au Lokomotiv Yaroslav.

Catégorie : Russie

KHL (Conférence Ouest, finale, match 1)

À Prague, les Lev (Lions) avaient récupéré leur gardien titulaire devant la cage, l’expérimenté Finlandais, Petri Vehanen (36 ans, ex-international, champion du monde en 2011, vainqueur de la coupe Gagarine en 2010), pour affronter, devant 5834 spectateurs, le surprenant Lokomotiv Yaroslavl, qui pouvait se targuer d’avoir éliminé les deux favoris à l’ouest, le tenant du titre et leader de la conférence, le Dynamo de Moscou, et son dauphin le SKA St-Pétersbourg !