Slovaquie

Classement IIHF : 8e (2016).
11 518 licenciés (3 285 hommes, 691 femmes, 7 542 juniors).
68 patinoires (dont 21 en plein air).

Les résultats commentés 2015/16.

Le palmarès du championnat.

 

Catégorie : Slovaquie

HC Košice – HC Slovan Bratislava (Extraliga, finale, match 7)

Le changement, c’est maintenant !

HUDACEK Libor_P2172690Slovan Bratislava quitte donc l’Extraliga par la grande porte. Pensionnaire de KHL dès septembre prochain, le club de la capitale slovaque n’a pas dominé le septième match décisif à Košice, loin de là, mais s’est montré le plus opportuniste en prolongation pour cueillir le huitième titre de son histoire et repousser son adversaire du soir à deux longueurs. L’homme du match est sans conteste Libor Hudáček : le frangin de Július a d’abord égalisé en deuxième période avant de crucifier Alexandr Hylák à moins de quatre minutes de la fin du surplus. Avec une passe décisive sur le premier but des Belasí, le capitaine Miroslav Šatan a fait le nécessaire pour réaliser un « Grand Chelem » personnel, à savoir inscrire au moins un point sur chaque match disputé en play-off.

Les Oceliari avaient pourtant ouvert le score en première période par Richard Jenčík sur un double jeu de puissance enfin bien maitrisé. Très solide en défense et exemplairement discipliné, le champion sortant n’aura pas eu grand-chose à se reprocher ce soir, hormis une fatale inefficacité au tir et une once de malchance (cf. la transversale de Gabriel Spilár en début de troisième acte). Si c’est cette finale marque la fin de trois ans de règne cassovien, on sait déjà qu’elle n’augure pas une nouvelle ère de domination danubienne. 

Catégorie : Slovaquie

HC Košice – HC Slovan Bratislava (Extraliga, finale, match 5)

ZALESAK Miroslav_P2193464Le HC Košice se déplacera mercredi à Bratislava avec la possibilité, en cas de victoire, de lever un quatrième trophée de suite et de rejoindre par la même occasion leur adversaire en tête du palmarès national avec sept titres. Les Oceliari se sont imposés 2-1 en prolongation du cinquième match de la finale disputé ce soir sur la glace de leur Steel Aréna grâce à un doublé de leur capitaine Miroslav Zálešák. Pour la première de ces play-offs, la patinoire locale a accueilli son maximum de spectateurs.

Comme quatre fois déjà dans la série, ce sont les Aigles de Bratislava qui ont ouvert le score. Sept secondes après la fin de leur premier power-play, Ján Lipiansky trompe le gardien Hylák d’un revers au poteau droit. Malgré un double jeu de puissance dans le premier tiers-temps, les Cassoviens ne se montrent pas en mesure d’égaliser. L’occasion se répète pour les locaux en deuxième période et si aucun but n’est inscrit en supériorité numérique, Košice égalise presqu’immédiatement le rapport de force rétabli par Miroslav Zálešák depuis le cercle gauche.

La suite de la rencontre est équilibrée même si les visiteurs montrent de plus en plus des signes de fatigue. Les défenses restent vigilantes et bien en places et les deux formations s’efforcent de rester disciplinées. Il faut donc en découdre au-delà du temps réglementaire et alors que la séance des tirs au but s’approche à grands pas, Zálešák mène ses troupes à la victoire : le capitaine contourne la cage vers la droite et signe là un doublé personnel. Aux Oceliari la première balle de match de cette finale.

Catégorie : Slovaquie

Extraliga (finale) : les compteurs remis à zéro

SATAN Miroslav_P1151195En s’imposant dans le premier match de la série à Košice, Bratislava avait pris un avantage non-négligeable dans la course au titre. Les « Aigles » l’ont rapidement perdu en concédant à leur tour une défaite à domicile dès le retour dans la capitale (1-3) avant de réagir le lendemain (2-1). Avec chacun un bilan à l’équilibre chez lui comme chez son adversaire, Košice et Bratislava ont donc tout à refaire dans cette finale qui ne parvient toujours pas à sortir un favori. Après un week-end de repos, les deux formations recroisent le fer ce soir dans la Steel Aréna à l’occasion du cinquième chapitre. En attendant, voici quelques points à retenir des deux rencontres disputées à Bratislava.

Jeux de puissance d’un côté, contres de l’autre

Le nombre de tirs sur l’ensemble des deux parties jouées dans la capitale reflète la tendance des matches retours : Bratislava a frappé à 81 reprises contre 48 pour Košice ! Le gouffre qui sépare le bilan offensif des deux formations entraîne alors deux conclusions. La première, c’est que le gardien visiteur Alexandr Hylák, à l’image de sa défense, a de nouveau réalisé deux prestations remarquables. La seconde, c’est que malgré une vitalité à l’avant, Bratislava montre les plus grandes difficultés à faire mouche ; les Belasí ont ainsi perdu le troisième duel après l’avoir dominé en attaque et ont validé leur succès à seulement moins de deux minutes de la sirène le lendemain. Si Košice se montre extrêmement redoutable en contre (tous ses buts dans la capitale ont d’ailleurs été plantés ainsi), le triple tenant du titre est en revanche un catastrophique gestionnaire en power-play. Bratislava a su parfaitement exploité cette faille : la moitié de ses buts en finale a été inscrite en supériorité numérique. Le camp local dispose en son capitaine Miroslav Šatan et ses deux défenseurs Ivan Švarný et Martin Štajnoch de trois maîtres ès slaps justement mis à contribution sur les deux rencontres.  

Catégorie : Slovaquie

Extraliga (½ finales) : Košice et Bratislava expéditifs

KRISTEK Jaroslav_P2193197Contrairement à la saison régulière et aux quarts-de-finale, les duels du dernier carré n’ont réservé aucune surprise ; Košice et Bratislava n’ont eu besoin de ne fournir que le minimum pour se qualifier en finale, la sixième opposant les deux monstres sacrés de Slovaquie en dix-neuf éditions. Ultime fait d’armes en Extraliga pour les Danubiens, fortement pressentis en KHL la saison prochaine ?

HC Košice – HKm Zvolen : 4-0 (7-4, 6-2, 6-1, 5-3)

Zvolen a créé la sensation en sortant au tour précédent l’un des grands favoris au titre, Skalica, meilleure force de frappe du championnat. S’il est évident que l’équipe menée par « Žigo » Pálffy a sous-estimé la formation de Slovaquie centrale, il n’en reste pas moins que les Zvolenčania ont recouvré leur mordant du début d’exercice, celui même qui leur avait valu d’être leader en automne. Mais sortir le champion en titre dans la foulée représentait un défi trop élevé pour les hommes de Peter Mikula, il est vrai peu aidés par le sort. Déjà menés 2-0 dans la série, une angine virale a décimé le vestiaire local, mettant sur le carreau douze de ses éléments sur les matches retours, dont Vladislav Baláž, le meilleur pointeur de la bande.

Catégorie : Slovaquie

Slovaquie : l'Extraliga en folie (IX)

MARKOVIC Jaroslav_PA286874La saison régulière du championnat slovaque a touché à son terme dimanche dernier après cinquante-cinq matches disputés par chaque formation. Sans arrêt chamboulé depuis septembre, le classement a encore connu quelques modifications à l’issue de l’ultime journée avec la perte de deux places de Banská Bystrica, finalement huitième, au profit de Žilina et Zvolen. Martin et Nitra, les deux équipes traitées aujourd’hui, terminent respectivement neuvième et dixième et ne participeront donc pas aux play-offs qui commencent dès ce soir.

MHC Martin

Pour la seconde année de suite, Martin termine neuvième du championnat. Mais si cela avait été une déception en 2010/2011, c’est, aux vues des circonstances du moment, un soulagement cette saison tant les « bronzés » d’il y a deux éditions ont connu la vie dure sur et hors patinoire au cours de l’actuel opus. Fin octobre, on ne donnait pas cher de la peau du club des Fatra en Extraliga, aussi bien à cause de l’accumulation de mauvais résultats (huit revers de rang après la 14e journée) que d’une situation financière très critique qui a conduit les dirigeants du Pro-hokej, organisateurs du championnat, à remettre en question la présence des Martinčania dans l’élite slovaque. Pourtant, les joueurs locaux ont forcé le respect de tous lorsque, malgré un retard de salaire de plus de six mois et une dernière place au classement, ils ont affiché une incroyable détermination à l’entraînement et signé au plus fort de la crise une série de sept victoires consécutives (23e journée). Avec le recul, on peut dire que c’est là, alors que le feu s’attaquait au lac, que Martin a échappé à la lanterne rouge finale.

Catégorie : Slovaquie

Slovaquie : l’Extraliga en folie (VII)

BALAZ Vladislav_PA146577Il reste moins de deux semaines avant de clore le palpitant chapitre de la saison régulière 2011/2012 et l’on n’a pour le moment qu’une seule et unique certitude quant à la hiérarchie finale. La 50e journée disputée mardi soir a en effet donné son verdict à Nitra, depuis  longtemps empêtré à la dernière place du classement et qui est désormais sûr d’y rester ; treize points le séparent du neuvième Martin alors que seulement douze sont encore en jeu. Les Corgoni devront donc passer par la case « barrages » à partir du 19 mars contre le vainqueur de la Prvá Liga.

En tête, Košice est bien parti pour terminer une nouvelle fois premier de la classe. Une victoire dans le temps réglementaire et c’est dans la poche ! Alors que les champions en titre avaient gaspillé en une semaine leur bénéfice de neuf points, les Oceliari ont remis les gaz dès la fin de la trêve internationale et ont fini de récupérer leur précieuse avance mardi soir à Poprad (succès 3-1), bien aidés il est vrai dans leur tâche par la faillite de leurs concurrents. La reconquête a commencée vendredi dernier par un tumultueux « clasico » slovaque entre Košice et Bratislava, à égalité de points avant la rencontre. Une impressionnante bagarre – plutôt un match de boxe – éclata dès la 12e entre le local Michal Novák et le canadien Kevin Harvey et dura plus d’une minute (voir photo en bas de page). Puis le but égalisateur des Danubiens (53e), très controversé, a entraîné un arrêt de près d’un quart d’heure, le temps de nettoyer la glace des bouteilles et autres objets lancés par les spectateurs furax de la Steel Aréna (guichets fermés). Les « Orientaux », piqués au vif, se sont finalement imposés 3-1 en marquant deux fois dans les ultimes minutes de jeu. 

Les émotions sont moins nombreuses à Zvolen, notre escale aujourd’hui.

Catégorie : Slovaquie

Extraliga (finale) : Košice cède du terrain

KOLBA Marek_P1150845Après deux jours de pause, la finale reprend ce soir dans la capitale slovaque. Les deux matches allers disputés dimanche et lundi dans la Steel Aréna ont livré des verdicts différents qui brouillent de ce fait les pronostics. Si Bratislava, sans forcément rendre une copie exemplaire, a su exploité au mieux la surprenante fébrilité de la défense cassovienne lors du duel introductif (victoire des Danubiens 5-2), leurs adversaires ont su immédiatement leur donner la réplique le lendemain, bien aidés par un but du néo-moustachu Michel Miklík dès la 41e seconde de jeu (succès final des locaux 4-2). Les Cassoviens doivent cependant déplorer la perte de leur défenseur Marek Kolba, qui s'est cassé la clavicule après une charge correcte de son homologue danubien Michal Dobroň à la moitié du premier tiers (son épaulière s'est brisée sous le choc).

Il reste toutefois que les triple tenants du titre, en concédant leur premier revers à domicile face à leur rival national depuis janvier 2010, ont perdu le précieux avantage de la glace. D'autant plus précieux dans la mesure où aucune des deux équipes n'est parvenue à s'imposer chez l'autre au cours de la saison régulière. Les Belasí ont donc rempli leur mission à l'issue de leur traversée du pays et peuvent désormais voir avec un léger optimisme la suite des festivités. Les statistiques du passé parlent en effet en leur faveur : en dix confrontations en play-offs, une fois seulement le vainqueur de la série a perdu la première rencontre !

Les Oceliari sont cependant convaincus qu'ils peuvent eux aussi s'imposer à l'extérieur. Pas impossible aux vues de la dernière joute, clairement dominée par Košice. Mais il faudra cependant compter avec une Slovnaft Aréna remplie (ce qui ne fut pas le cas sur les matches aller) toute acquise à la cause des Aigles. On devrait d'ailleurs battre un record d'affluence en finale de championnat slovaque puisque c'est la première fois que la nouvelle arène de Bratislava, grande de 10 000 places et baptisée pour les derniers Mondiaux, est le théâtre de l'ultime affiche de la compétition. Pour la petite histoire, c'est la chanteuse d'opéra Ingrid Šatanová, la femme du capitaine local Miroslav, qui chantera l'hymne slovaque avant la rencontre.  

Catégorie : Slovaquie

Extraliga (¼ de finale) : deux favoris à la trappe

Alors que les demi-finales débutent ce soir, faisons un rapide tour d’horizon de l’actualité du championnat slovaque de ces deux dernières semaines. Comme sur l’ensemble de l’année, le premier tour des play-offs n’a pas été épargné par les surprises.

HUDEC Michal_P2172870Bratislava et Poprad en KHL la saison prochaine ?

Le HC Lev quittera bientôt Poprad pour poser ses valises à Prague mais la relation entre la Slovaquie et la KHL ne s’en trouve pas pour autant terminée. Au contraire, il se pourrait bien que le bail soit prolongé par deux actuels représentants de l’Extraliga, en l’occurrence le HC Slovan Bratislava et le HK Poprad. Les dirigeants du championnat continental ont déjà donné leur accord et toutes les parties concernées attendent désormais le feu vert de la SZĽH, la fédération slovaque. Si cela se confirme, ce serait évidemment une excellente nouvelle pour les deux équipes en lice mais un gros coup dur pour l’Extraliga, dont la continuelle perte d’affluence serait accentuée par la fuite de ces deux gros poissons. Affaire à suivre…

Nitra sauvé des eaux sans se mouiller

Dernier de la saison régulière, le HK Nitra aurait dû jouer sa survie en élite lors de barrages contre le vainqueur de la Prvá Liga, l’échelon inférieur. Sauf que Piešťany n’a pu conserver son titre et c’est Bardejov, le favori, qui s’empare de la couronne de deuxième division. Mais voilà ! Le lauréat est interdit d’Extraliga du fait de son accointance avec le HC Košice (c’est sa réserve officielle, pour être précis). Les play-downs sont donc annulés et les Corgoni sauvés sans même combattre. La probable désertion de Bratislava la saison prochaine, voire celle de Poprad, conforte davantage la position de Nitra ; il faudra, en effet, chercher des remplaçants en Prvá Liga !

Catégorie : Slovaquie

Slovaquie : l’Extraliga en folie (VIII)

GRMAN Michal_PB259684Les performances du HC Košice ont pu paraître souvent fragiles cette saison, il n’empêche que le triple tenant du titre s’est assuré le gain d’une nouvelle saison régulière dimanche dernier en s’imposant, encore dans la douleur (4-3), face au très combattif Martin, dont le panache en février n’aura eu aucune répercussion sur son proche avenir : les médaillés de bronze 2010 doivent une fois de plus se contenter de la neuvième place, synonyme de vacances anticipées. Nitra déjà condamné aux play-down, on connaît donc l’identité des huit quart-de-finalistes mais il faudra cependant attendre les ultimes secondes de l’ultime journée, le 4 mars, pour en connaître les affiches définitives. De Bratislava, deuxième, à Zvolen, huitième, l’ascenseur de l’immeuble Extraliga est en effet loin d’être bloqué à seulement deux journées du terme de la phase principale ! 

HC’05 Banská Bystrica

Si les Béliers n’avaient pas connu un mois de février resplendissant (six succès en huit sorties), on aurait pu allégrement leur coller l’étiquette de la plus grosse déception sportive du cru actuel. Mais le regain de compétitivité des derniers médaillés de bronze pourrait changer la donne et augurer un parcours beaucoup moins chaotique que les cinq premiers mois de compétition au cours desquels Banská Bystrica n’est jamais parvenu à exploiter un effectif intéressant mais incapable de signer une série de victoires à long terme. Les Rouges et Blancs ont été défaits douze fois sur les seize premières rencontres et sont les seuls de toute la meute à avoir laissé des plumes contre les juniors d’Orange (défaite 1-2 en fusillade le 6 octobre). Résultat de cet étonnant marasme, le club de Slovaquie centrale s’est embourbé en fond de classement – lanterne rouge à la Toussaint – avant de reprendre du poil de la bête ces dernières semaines ; il est aujourd’hui septième après avoir récemment eu le scalp de tous les membres du Top 5 et celui de Zvolen, son rival régional qui l’avait battu à cinq reprises auparavant.

Catégorie : Slovaquie

Slovaquie : l'Extraliga en folie (VI)

TYBOR Radoslav_PB048152La pause internationale, qui a permis à huit représentants du championnat slovaque de s’illustrer en équipe nationale, est presque terminée et l’Extraliga reprend ses droits demain avec les rencontres de la 47e journée. Poursuivons notre revue d’effectifs avec Trenčín, aujourd’hui, et Zvolen, la semaine prochaine, deux clubs déjà titrés dans le passé et qui, après avoir occupé la première place en octobre dernier, ont brutalement accusé le coup et se retrouvent désormais dans le ventre mou du classement. 

HK Dukla Trenčín

Les derniers play-offs (éliminés en « demi » par le futur champion) suivis d’une convaincante préparation estivale avaient laissé entrevoir un net regain d’efficacité du côté des « Sang et Or » et la perte effroyable en septembre dernier de la légende locale Pavol Demitra avait contribué à souder toutes les composantes du hockey à Trenčín qui commençaient pourtant à s’entredéchirer au sujet de la patinoire. Si bien que la bande du capitaine vétéran Ján Pardavý confirmait toutes ces bonnes dispositions en étant leader après le premier mois de compétition (soit à la mi-octobre). Vainqueurs à huit reprises sur les onze sorties introductives, le Dukla profitait non seulement d’une surprenante baisse de régime de Košice, son rival du moment, mais aussi et surtout d’une défense de fer symbolisée par les trois blanchissages de son gardien Vladimír Kováč. Mais voilà, les Militaires étaient en surrégime… Depuis, les Trenčania ont retrouvé un rythme plus conforme à leur effectif, certes composé de valeureuses individualités mais en manque tout de même de leaders aussi bien offensifs que défensifs. À l’image des performances en dents de scie du club, la prestation des attaquants locaux est irrégulière est aucun d’eux n’arrive à prendre la mesure de ses coéquipiers en terme de statistiques.