Slovaquie

Classement IIHF : 8e (2016).
11 518 licenciés (3 285 hommes, 691 femmes, 7 542 juniors).
68 patinoires (dont 21 en plein air).

Les résultats commentés 2015/16.

Le palmarès du championnat.

 

Catégorie : Slovaquie

Extraliga slovaque : le point club par club (4/11)

Si les clubs de l’Est – Košice (1er) et Poprad (3e) – sont actuellement dans une spirale victorieuse, les deux représentants de Slovaquie centrale ne sont pas en reste : Banská Bystrica titille le leader cassovien en tête de classement tandis que Zvolen (notre prochaine escale) est à l’affût des « Chamois » pour se frayer une place sur le podium.

HC’05 Banská Bystrica

Les « Béliers » sont en train de nous rejouer le même tour que l’an passé lorsqu’ils avaient été les seuls à contester un temps soit peu la suprématie de Slovan Bratislava sur la saison régulière. Mais fi des Danubiens cette année, c’est Košice qui empêche désormais les hommes de Milan Staš de connaître leurs jours de gloire. Rien n’est irrémédiable, certes, les Banskobystričania n’étant qu’à six malheureux points de leur proie cassovienne, et il leur faut récupérer un match contre les juniors d’Orange 20. Autant dire un succès assuré face à des minots bien trop tendres cette session pour se permettre de tenir tête aux « Rouges et Blancs ».

Catégorie : Slovaquie

Extraliga slovaque : le point club par club (3/11)

Après Bratislava et Košice, attardons-nous sur la formation la plus en forme du moment : Poprad. Sans pour autant être une surprise, la prestation actuelle des Chamois n’était toutefois pas prévisible ni au lancement du championnat ni surtout après les premières journées.

Catégorie : Slovaquie

Extraliga slovaque : le point club par club (2/11)

Poursuivons notre premier bilan de l’Extraliga alors que la moitié de la saison régulière se profile déjà à grands pas. Aujourd’hui, c’est au tour du tenant du titre de passer à la loupe en attendant d’analyser prochainement le comportement de son voisin de l’Est : le HK Poprad.

HC Košice

Le début de saison des Champions peut se résumer à un comparatif simple ; battus par Slovan Bratislava en ouverture (2-0) dans ce qui constituait le remake de la dernière finale, les Cassoviens relèguent pourtant leurs éternels rivaux de dix- huit longueurs à la Toussaint.  Avec à la clé, depuis, deux probants succès cueillis à domicile contre ces mêmes Danubiens. Inutile de marteler alors que tout roule pour les ouailles de Rostislav Čada, en tête de l’Extraliga devant un certain… Banská Bystrica, qui ne voulait déjà pas lâché les basques de Bratislava l’an passé. Les clubs les plus prestigieux du pays ont donc échangé leurs rôles en l’espace de quelques mois. Pourtant, loin de dominer outrageusement l’exercice, le HC Košice doit faire avec quelques aléas. 

Catégorie : Slovaquie

Présentation du championnat de Slovaquie

Honneur au pays organisateur des prochains championnats du monde, la Slovaquie, dont les échanges avec le hockey français sont fréquents. Dans un seul sens d'habitude, mais le défenseur slovène Jakob Milovanovic (ex-Briançon et Grenoble) prouve que la Ligue Magnus peut aussi révéler des joueurs pour l'Extraliga. Revue d'effectifs complète avec la présentation du championnat de Slovaquie.

Catégorie : Slovaquie

HC Košice – Slovan Bratislava (Extraliga slovaque, finale, match 6/6)

Košice est de nouveau champion, Slovan tombe de haut

SlimakLa clope du condamné ? Róbert Pukalovi?, le coach-adjoint de Bratislava, n’avait pas l’air d’être des plus soucieux en tirant sur son barreau de chaise jeudi soir, pattes écartées et bras allongés sur un des sofas de l’ « Hilton » de Košice (anciennement Hôtel… Slovan !). Le pimpant quadra aux cheveux argentés et le reste du staff technique du club de la capitale (dont Stavja?a) étaient là posés devant la baie vitrée de l’établissement de luxe au nez et à la barbe des badauds locaux. Une mise en vitrine volontairement provocatrice ? Le bus des « Aigles » fièrement garé juste devant n’en laissait pas l’ombre d’un doute. Le même véhicule a repris la route vendredi soir accompagné des quolibets des supporters de Košice, heureux de narguer les perdants de la finale…

Au prix d’un bras de fer qui restera dans les mémoires de beaucoup en Slovaquie, Bratislava a fini par abdiquer devant la formation de Rostislav ?ada en état de grâce sur ce sixième et donc dernier duel (4-2 dans la série). Si la Steel Aréna avait déjà fait preuve de ses capacités à faire du bruit sur les premiers deux matches retours, cela n’était rien en comparaison de l’atmosphère électrique de vendredi soir. Les supporters locaux et leurs banderoles parfois à la limite du séant ont joué un rôle indéniable dans la déstabilisation de Slovan. Miroslav Lažo en a de nouveau fait l’amère expérience ; ses deux fautes successives (2’+10’) en fin de partie alors que l’affaire était déjà pliée pour Slovan ont beaucoup à voir avec le sort spécial que lui avait réservé les « Steelers » tout au long de la rencontre. Une vieille histoire de famille dira-t-on.

Catégorie : Slovaquie

Extraliga slovaque : le point club par club (1/11)

Retrouvez pendant la prochaine quinzaine le bilan des clubs au tiers, plus ou moins, de la saison régulière. Le premier focus concerne l’un des favoris, Slovan Bratislava, pas forcément à l’aise actuellement.

HC Slovan Bratislava

L’histoire de trois matches, le « Diable » s’est habillé en Slovan. Miroslav Šatan – puisque c’est de lui qu’il s’agit – n’est certes pas resté longtemps dans la capitale slovaque mais ses apparitions ont valu son pesant de cacahuètes, aussi bien pour ses coéquipiers d’un temps que pour la direction du club danubien qui a réussi à faire un joli coup de pub grâce au capitaine des médaillés d’or de Göteborg 2002 (par ailleurs propriétaire symbolique du premier billet des Mondiaux 2011). À la recherche d’un contrat alléchant outre-Atlantique, Šatan devait initialement jouer deux rencontres seulement avec les « Aigles » mais a décidé de prolonger l’aventure d’une semaine.

Catégorie : Slovaquie

La sélection slovaque pour les Mondiaux

L’inexpérience par défaut

Le sélectionneur canadien de la Slovaquie, Glen Hanlon, a communiqué hier soir la liste des 23 joueurs qu’il chaperonnera lors des prochains championnats du Monde en Allemagne. Si la composition ne surprend guère aux vues des six dernières sorties de l’équipe nationale, il n’en reste pas moins que c’est un effectif inédit qui sera du voyage à Cologne et les renforts à venir de trois « Américains » (Budaj, Sekera et Svatoš) n’en donnent guère plus de solidité. Ils seront ainsi dix à découvrir l’évènement international (Hamerlík, Frühauf, Mihálik, Zagrapan, Bulík, Tatar, Pánik, Gron, Dravecký et Svatoš) et six comptent moins de dix capes sous le maillot à la Double-Croix : Hamerlík (4), Mihálik (4), Dravecký (5), Budaj (5), Pánik et Svatoš (6). Bref, une équipe de Slovaquie bien différente de celle qui échoua de peu au pied du dernier podium olympique (trois ans de moins en moyenne d’âge) dans laquelle seuls Sekera et les gardiens remplaçants Sta?a et Budaj étaient déjà au Canada. De la campagne suisse lors de l’édition précédente il ne reste là non plus que peu d’hommes : Sta?a, Sekera, Gra?ák, Bartovi? et Macho. A noter enfin la présence de cinq représentants de l’Extraliga slovaque.

Catégorie : Slovaquie

Slovan Bratislava – HC Košice (Extraliga slovaque, finale, match 5)

Les « Aigles » n’ont pas dit leur dernier mot !

L’infirmerie du HC Košice ne finit pas de gonfler. Après Róbert Tomík, indisponible depuis le début des play-offs, et Ján Taba?ek, le pilier de la défense des « Oceliari » toujours gêné à l’aine depuis la première confrontation de la finale, Peter Huba est venu s’ajouter à la liste des éclopés entre la victoire des siens lundi et le déplacement à Bratislava pour le cinquième duel disputé hier. Avec deux membres éminents des lignes arrières sur le tapis, Košice l’estropié ne dispose plus que d’une faible réserve d’hommes en état de tenir la dragée haute à des Danubiens qui ont retrouvé un peu d’éclat avec le retour en grâce de Pavol Rybár dans les cages. Et dire que Rudolf Huna, le canonnier cassovien, est longtemps resté incertain après un coup de patin reçu sur son genou gauche dans le premier-tiers du match précédent !