Championnat d'Allemagne 1966/67

 

I. Bundesliga : première phase, poule finale et poules de promotion/relégation.

Oberliga : première phase et poules de promotion/relégation.

Regionalliga : zone nord, zone sud et finale.

 

 

I. Bundesliga

Poule nord (16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Düsseldorfer EG   24  11  2  3   93-42  +51
2 Mannheimer ERC    21   9  3  4   85-46  +39
3 Krefelder EV      19   9  1  6   69-50  +19
4 Preußen Krefeld   12   6  0 10   66-88  -22
5 Berliner SC        4   2  0 14   33-120 -87

Poule sud (16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EV Füssen         25  11  3  2   88-46  +42
2 EC Bad Tölz       18   7  4  5   73-56  +17
3 EV Landshut       13   5  3  8   52-61  -9
4 SC Riessersee     13   5  3  8   50-73  -23
5 ESV Kaufbeuren    11   4  3  9   51-78  -27

Les clubs bavarois ne voulaient plus multiplier les coûteux déplacements dans l'ouest et ont obtenu que le championnat soit de nouveau divisé en deux poules géographiques. Alors qu'ils se livrent une lutte fratricide qui sera fatale à Riessersee et Kaufbeuren, les écarts sont tels dans le nord que les affluences sont plutôt en baisse. On attend surtout la poule finale, et la victoire de Düsseldorf sur Füssen (4-3) en match amical en novembre fait office de belle bande-annonce.

Le 3 janvier 1967, Düsseldorf ouvre la vente des billets pour les cinq rencontres de la poule finale. Les guichets ouvrent à neuf heures, et les queues commencent avant quatre heures du matin malgré le froid. Les 52 500 tickets (cinq fois 10 500 places dans la Brehmstraße) sont vendus en une heure. Pendant des semaines, le marché noir s'envolera, et on lira dans la presse locale des annonces telles que "Offre tapis persans de valeur contre deux billets pour le match du DEG contre Füssen" !

 

Poule finale (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Düsseldorfer EG   18   9  0  1   44-22  +22
2 EC Bad Tölz       14   7  0  3   53-22  +31
3 EV Landshut       10   5  0  5   28-50  -22
4 EV Füssen          8   4  0  6   31-33  -2
5 EV Krefeld         8   4  0  6   32-44  -22
6 Mannheimer ERC     2   1  0  9   22-39  -17

Le hockey allemand bascule avec l'avènement d'un club de plaine et de grande ville. Quinze ans de domination bavaroise sont menacées et l'irruption de Düsseldorf déclenche une levée de boucliers. Pour le cinquième match du DEG à Füssen, 12 000 spectateurs se sont mobilisés au Kobelhang. Le troisième tiers-temps (où les Bavarois reviennent de 0-3 à 2-3 en vain) est retransmis en direct sur la chaîne publique ARD, dont le commentateur Sammy Drechsel prend un peu parti : "Si vous voulez, chers téléspectateurs, que le championnat reste palpitant, alors vous devez soutenir le EV Füssen", déclare-t-il, entre deux allusions aux anciens clubs des joueurs de Düsseldorf qui renforcent son étiquette d'une équipe de mercenaires.

Une réputation pas totalement méritée. Le DEG ne compte finalement que trois joueurs bavarois, Reinhold Rief (Kaufbeuren), le seul renfort de l'intersaison, étant venu se joindre aux transfuges de Bad Tölz. Si l'effectif presque inchangé a troqué la troisième place pour la première, c'est aussi parce que les joueurs formés au club ont progressé, surtout le gardien Hannes Schmengler qui a franchi un cap depuis un an.

C'est pourquoi l'entraîneur Hans Rampf est prêt à revenir en vainqueur à Bad Tölz dès le premier match : 4-2 avec deux buts de l'international est-allemand Erich Böttcher dont le dernier en cage vide. Le match retour le 2 février, le jour de l'anniversaire de Rampf (37 ans), est la dernière chance des Tölzer. Le score est de 1-1, Schmengler arrête un pénalty de Lorenz Funk, mais à la 44e minute, un slap dévié foudroie en plein visage Otto Schneitberger. Le défenseur numéro un du DEG, qui avait déjà repoussé les limites du courage à l'aller en se couchant devant tous les tirs de ses ex-coéquipiers avec un temps de glace monstrueux, quitte la glace avec le nez cassé. Pourtant, sans lui, Düsseldorf gagne 5-3.

Le titre n'est plus qu'une formalité, et le DEG le remporte avec sa huitième victoire en huit journées, contre Mannheim (3-1). Pour l'évènement, Schneitberger est revenu au jeu avec un masque spécial, et les supporters de Düsseldorf, grands spécialistes du détournement de chansons, chantent en son honneur "Marmor, Stein und Eisen bricht, aber unser Otto nicht" (le marbre, la pierre et le fer se brisent, mais pas notre Otto) sur l'air du succès schlager du moment où ils ont remplaçé "amour" par "Otto"...

 

Meilleurs marqueurs de la poule finale

                               B   A  Pts
1 Lorenz Funk     Bad Tölz    12   8   20
2 Alois Schloder  Landshut    11   4   15
3 Sepp Reif       Düsseldorf   7   6   13

 

 

Poule de promotion/relégation nord (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Preußen Krefeld   13   6  1  1   58-27  +31
2 VfL Bad Nauheim    9   4  1  3   39-34  +5
3 Cologne EK         8   4  0  4   33-31  +2
4 Berliner SC        5   2  1  5   38-50  -12
5 Eintr. Francfort   5   2  1  5   37-63  -26

Bad Nauheim remonte en Bundesliga aux dépens du Berliner SC.

Poule de promotion/relégation sud (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Bayern Munich     13   6  1  1   32-21  +11
2 Oberst./Sonthofen  9   4  1  3   28-30  -2
3 ESV Kaufbeuren     8   4  0  4   35-28  +7
4 SC Riessersee      6   2  2  4   31-28  +3
5 Augsbourg EV       4   2  0  6   25-44  -19

Deux bastions de la Bundesliga, Riessersee et Kaufbeuren, doivent céder la place à deux autres clubs bavarois : la nouvelle section hockey sur glace du Bayern Munich, qui a notamment recruté le meilleur défenseur du pays Leonhard Weitl (six fois champion avec Füssen), et l'association entre les clubs d'Oberstdorf et de Sonthofen, qui crée la surprise de l'année, même si ce regroupement ses forces ne durera guère...

Finale de "coupe" entre les premiers de poule

Preußen Krefeld - Bayern Munich 3-4 1-3

 

 

 

Oberliga

L'Oberliga est elle aussi divisée en deux zones, comme la Bundesliga. Pour équilibrer les groupes, il faut trouver trois clubs "non bavarois" supplémentaires pour la poule nord. Cologne et Essen sont repêchés, et un barrage est organisé en ouverture de saison entre les troisièmes de poule de Regionalliga :

Mannheimer SC - EC Hanovre 10-4 8-6

Le MSC est aussi repêhé en Oberliga nord.

Poule nord (12 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 VfL Bad Nauheim   20  10  0  2  117-31  +86
2 Eintr. Francfort  19   9  1  2   77-45  +32
3 Cologne EK        17   8  1  3   93-38  +55
4 EC Deilinghofen   11   5  1  6   56-46  +10
5 Mannheimer SC     11   5  1  6   56-46  +10
6 SG Nuremberg       8   4  0  8   50-74  -24
7 Essener RSC        0   0  0 12   15-145 -130

Bad Nauheim, Francfort et Cologne sont qualifiés pour la poule de promotion en Bundesliga.

Poule sud (12 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Augsbourg EV      21  10  1  1   81-36  +45
2 Bayern Munich     18   8  2  2   66-20  +46
3 Oberstdorf/Sonth. 16   7  2  3   69-37  +32
4 EHC Holzkirchen   14   7  0  5   47-58  -11
5 TEV Miesbach       8   3  2  7   33-67  -34
6 EV Landsberg       6   3  0  9   49-71  -22
7 EV Rosenheim       1   0  1 11   28-84  -56

Augsbourg, Bayern Munich et l'association Oberstdorf/Sonthofen sont qualifiés pour la poule de promotion en Bundesliga.

 

Finale d'Oberliga

Bad Nauheim - Augsbourg 1-6 2-4

 

 

Poule de promotion/relégation nord (12 matches)

                     Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Mannheimer SC       22  10  2  0   72-27  +45
2 EC Deilinghofen     18   9  0  3   75-39  +36
3 SG Nuremberg        17   7  3  2   65-55  +10
4 EC Hanovre          13   6  1  5   87-57  +30
5 Westfalen Dortmund   7   3  1  8   42-65  -23
6 Berliner FC Preußen  5   1  3  8   40-80  -40
7 Hambourg SC          2   0  2 10   35-93  -58
8 Essen forfait général

Hanovre est promu en Oberliga aux dépens d'Essen.

Poule de promotion/relégation sud (14 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 TuS Holzkirchen   22   9  4  1   67-33  +34
2 ERV Ravensburg    19   9  1  4   65-49  +16
3 SC Ziegelwies     16   7  2  5   61-52  +9
4 EV Rosenheim      13   6  1  7   56-60  -4
5 EV Landsberg      12   6  0  8   71-64  +7
6 TEV Miesbach      12   5  2  7   42-57  -15
7 EV Pfronten        9   3  3  8   52-69  -17
8 SC Garmisch-Part.  9   3  3  8   48-77  -29

Ravensburg et Ziegelwies sont promus en Oberliga aux dépens de Miesbach et Landsberg.

Finale de "coupe" entre les premiers de poule

Holzkirchen - Mannheimer SC 8-2 4-2

 

 

 

Regionalliga

Zone nord (12 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EC Hanovre        21  10  1  1  100-37  +63
2 Westf. Dortmund   20  10  0  2   87-36  +51
3 Preussen Berlin   18   8  2  2  105-43  +62
4 Hambourg SC       11   5  1  6   59-64  -5
5 VERC Lauterbach    8   4  0  8   38-59  -21
6 HTSV Brême         4   1  2 11   32-61  -29
7 Altonaer SV        2   1  0 11   20-141 -121

Hanovre, Dortmund, les Preussen Berlin et Hambourg sont qualifiés pour une poule de promotion.

 

Zone sud (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 ERV Ravensburg     8   4  0  2   32-23  +9
2 SC Ziegelwies      6*  3  0  2   25-18  +7
3 EV Pfronten        4*  2  0  3   24-23  +1
4 SC Garmisch-Part.  4   2  0  4   19-36  -17

* un match en moins

Tous sont qualifiés pour une poule de promotion.

 

Finale de Regionalliga

Ravensburg - EC Hanovre 4-3 11-1

 

 

La saison précédente (1965/66)

La saison suivante (1967/68)

 

Retour aux archives