Championnat d'Allemagne 1972/73

 

I. Bundesliga : classement.

Oberliga : classement.

Regionalliga : zone nord, zone sud et finale.

 

 

I. Bundesliga

Classement (40 matches)

                   Pts    V  N  D     BP-BC   Diff
 1 EV Füssen        62   30  2  8    201-95   +106
 2 Düsseldorfer EG  59   27  5  8    230-132  +98
 3 EV Landshut      53   25  3  12   176-111  +65
 4 VfL Bad Nauheim  47   23  1  16   175-157  +18
 5 SC Riessersee    42   21  0  19   153-146  +7
 6 Berliner SC      38   18  2  20   169-161  +8
 7 EC Bad Tölz      35   15  5  20   116-135  -19
 8 Krefelder EV     34   14  6  20   141-193  -52
 9 Augsbourg EV     33   14  5  21   154-194  -40
10 ESV Kaufbeuren   25   10  5  25    99-176  -77
11 EV Rosenheim     12    4  4  32   102-216  -114

En décembre 1972, la fédération allemande, la DEB, est obligée de convoquer une assemblée extraordinaire pour régler la question des étrangers : elle les limite alors à trois par club, chiffre qui doit ensuite être ramené à deux. Initialement, le championnat avait pourtant été lancé avec un renfort étranger autorisé par équipe... mais cette règle ne concernait pas les juniors âgés de moins de 19 ans ! Deux clubs s'étaient engouffrés dans cette faille du règlement pour inviter des joueurs déjà formés venus de grands pays de hockey. Le promu Berlin avait recruté plusieurs Suédois comme les frères Axel et Karl-Gustav Richter. Les responsables de Krefeld avaient été encore plus organisés en invitant à leur camp seize jeunes Suédois ou Canadiens, pour en garder la moitié.

Une semaine après la démission de son entraîneur, l'Austro-Canadien Fred Holger (remplacé par deux des joueurs amateurs, Uli Jansen et Klaus Stenders, qui prennent cette charge parallèlement à leur travail), le KEV, grâce à ses multiples renforts, inflige sa première défaite (4-1) au tenant du titre Düsseldorf dans une Rheinlandhalle comble. Un premier tournant dans la saison : on se rend compte que le nouvel entraîneur du DEG Jiri Pokorny, même s'il tambourine frénétiquement avec un palet contre la balustrade, n'arrive pas à se faire aussi bien entendre que son prédécesseur Xaver Unsinn, parti à Berlin. En plus, le gardien de Düsseldorf, Rainer Makatsch, doit interrompre sa saison pour se consacrer pleinement à ses études de droit, laissant la place à sa doublure Manfred Fleischer.

Füssen est beaucoup plus sûr à ce poste, et son gardien international Anton Kehle l'a prouvé en ramenant un blanchissage capital de Düsseldorf (3-0) à la mi-novembre. En attaque, le leader est tout trouvé : avec 44 buts, Bernd Kuhn termine pour la quatrième année consécutive meilleur buteur de la Bundesliga. Deux retours aident Füssen à remporter ce dernier titre, ceux de l'entraîneur Markus Egen et du défenseur Leonhard Waitl, revenu finir sa carrière chez lui à 33 ans. Autre particularité du champion : il compte une ligne inhabituelle pour les adversaires car comportant trois joueurs tirant de la droite, les ailiers Heinz Weisenbach et Norbert Scholz ainsi que le centre Bruno Frenzel, qui ne passe que cette saison gagnante à Füssen avant de rentrer pour toujours dans son club d'origine Pfronten.

Avec ce septième titre en tant qu'entraîneur, Markus Egen complète un record parfait : il a aussi été 7 fois champion en tant que joueur (dont une fois comme entraîneur-joueur en 1958). Ces 13 titres - en enlevant celui avec la "double casquette" - ont tous été obtenus avec Füssen.

 

Meilleurs marqueurs

                                     B   A  Pts
1 Erich Kühnhackl       Landshut    38  30   68
2 Petr Hejma (ALL/TCH)  Düsseldorf  43  24   67
3 Alois Schloder        Landshut    34  28   62
4 Lothar Kremershof     Krefeld     40  17   57
5 Vladimir Vacatco      Düsseldorf  35  20   55

 

 

 

Oberliga

Classement (30 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Kölner EC        49  24  1  5  251-102 +149
 2 EC Deilinghofen  47  22  3  5  178-84  +94
 3 Mannheimer ERC   45  21  3  6  178-100 +78
 4 TEV Miesbach     42  21  0  9  165-118 +47
 5 EV Ravensburg    41  20  1  9  168-97  +71
 6 EV Landsberg     39  18  3  9  130-84  +46
 7 SG Nuremberg     38  16  6  8  175-125 +50
 8 EV Pfronten      36  17  2 11  177-122 +55
 9 Duisburger SC    35  17  1 12  177-103 +74
10 TSV Straubing    25  11  3 16  123-158 -35
11 TSV Peißenberg   21  10  1 19  110-168 -58
12 Eint. Francfort  19   9  1 20   96-156 -70
13 EV Regensburg    14   6  2 22   88-184 -96
14 Westf. Dortmund  12   5  2 23   98-225 -127
15 EHC Stuttgart     9   3  3 24   65-213 -148
16 EV Mittenwald     8   3  2 25   74-214 -140

Cologne est promu en Bundesliga : un an plus tôt, la section hockey s'était détachée du KEK, le club des sports de glace créé en 1936 et dominé par les responsables du patinage. Autour du défenseur et directeur technique Günter Peters, les hockeyeurs fondent le Kölner Eishockey-Club "Die Haie" (les requins) pour assouvir leurs ambitions de haut niveau. Il faut du temps au début pour se faire aux nouvelles initiales "KEC", mais elles seront vite adoptées et indissociables du hockey à Cologne. Les révoltés ayant obtenu leur autonomie gagnent tous leurs matches à domicile et doublent leur affluence avec plus de trois mille spectateurs de moyenne.

Stuttgart et Mittenwald sont initialement prévus pour la relégation. Mais il est décidé de créer une nouvelle Bundesliga II, qui rassemble toutes les équipes classées jusqu'à la neuvième place (Deilinghofen, Mannheim, Miesbach, Ravensburg, Landsberg, Nuremberg et Duisburg).

 

 

 

Regionalliga

Zone nord (16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Grefrather EC     30  15  0  1  146-44  +102
2 ERV Essen         26  13  0  3  115-51  +64
3 EC Hanovre        24  11  2  3   91-65  +26
4 VERC Lauterbach   18   8  2  6   68-63  +5
5 EC Soest          16   8  0  8   90-79  +11
6 Hambourg SV       15   7  1  8   80-74  +6
7 Herner EV         11   5  1 10   75-87  -12
8 EHC Berlin         4   2  0 14   38-122 -84
9 HTSV Brême         0   0  0 16   39-157 -118

Grefrath et Essen sont qualifiés pour la finale nationale.

 

Zone sud

Première phase (12 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EC Peiting        19   9  1  2   72-37  +35
2 VER Selb          18   8  2  2   59-39  +20
3 Münchner EV       14   7  0  5   60-51  +9
4 DEC Frillensee    14   6  2  4   52-45  +7
5 Fürstenfeldbruck   9   3  3  6   40-57  -17
6 EHC Klostersee     8   2  4  6   41-48  -7
7 EC Holzkirchen     2   1  0 11   38-94  -56

 

Poule finale (classement cumulé, 18 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EC Peiting        29  14  1  3  103-60  +43
2 VER Selb          26  12  2  4   90-64  +26
3 Münchner EV       18   9  0  9   88-85  +3
4 DEC Frillensee    16   7  2  9   72-71  +1

Peiting et Selb sont qualifiés pour la finale nationale.

Poule de classement (classement cumulé, 16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
5 Fürstenfeldbruck  13   4  5  7   65-58  +7
6 EHC Klostersee    12   3  6  7   63-80  -17
7 EC Holzkirchen     6   3  0 13   58-123 -65

 

Finale de Regionalliga (6 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC  Diff
1 VER Selb           9   4  1  1   33-18  +15
2 Grefrather EC      9   4  1  1   36-29  +7
3 ERV Essen          4   2  0  4   18-25  -7
4 EC Peiting         2   1  0  5   22-38  -16

Selb est promu en Oberliga, mais c'est le cas de toutes les équipes avec la réforme des compétitions.

 

 

La saison précédente (1971/72)

La saison suivante (1973/74)

 

Retour aux archives