Championnat d'Allemagne 1975/76

 

I. Bundesliga : classement.

II. Bundesliga : classement.

Oberliga : zone nord, zone sud et finale.

Regionalliga : zone nord, zone ouest, zone sud et finale.

 

 

I. Bundesliga

Classement (36 matches)

                   Pts    V  N  D     BP-BC   Diff
 1 Berliner SC      55   26  3  7    180-93   +87
 2 EV Landshut      47   23  1  12   174-121  +53
 3 Düsseldorfer EG  44   21  2  13   185-151  +34
 4 Krefelder EV     40   19  2  15   185-147  +38
 5 EV Füssen        36   18  0  18   137-160  -23
 6 Kölner EC        34   15  4  17   143-144  -1
 7 VfL Bad Nauheim  29   13  3  20   128-166  -38
 8 EV Rosenheim     25   10  5  21   150-195  -45
 9 SC Riessersee    25   11  3  22   151-197  -48
10 EC Bad Tölz      25   11  3  22    95-154  -59

C'est en faisant revenir le défenseur finlandais Jaakko Marttinen, parti un an en Suisse après le titre de 1974, que Berlin a retrouvé de la stabilité défensive. Le sélectionneur national Xaver Unsinn a aussi attiré dans son club Erich Weishaupt, le gardien international originaire de Kaufbeuren. Le BSC est ainsi une forteresse imprenable, surtout à domicile. Même la fracture du bras de l'attaquant Anton Hofherr, qui ne joue que 10 matches dans la saison, ne gêne pas l'offensive : Ernst Köpf devient même un étonnant meilleur marqueur du championnat... à 36 ans !

Le championnat, qui se termine très tôt à la mi-janvier avant les JO (où le hockey allemand vivra son heure de gloire), est donc rapidement joué. C'est la lutte pour le maintien qui retient toute l'attention. Rosenheim se sauve à la dernière journée en battant Krefeld 9-4. Le mérite en revient à ses jeunes internationaux : Hermann Hinterstocker, 19 ans, est avec 24 buts le deuxième buteur du club... derrière le défenseur Udo Kießling, le fils de l'entraîneur de l'équipe Gerhard Kießling. Le père et le fils, qui ont fait monter puis maintenu Rosenheim, partent ensuite à Cologne.

Bad Tölz remporte aussi son dernier match 6-1 contre Füssen, mais c'est insuffisant pour passer devant Riessersee qui a la différence de buts pour lui. En remplaçant Jiri Hanzl, l'entraîneur tchécoslovaquie Josef (Joschi) Golonka y a fait figure de sauveur. Son passage comme défenseur avait mis le SCR en difficulté financièrement, mais son retour à Garmisch-Partenkirchen, pour sa première expérience de coach, est un succès. Des trois clubs bavarois autrefois dominants (avec Füssen et Riessersee), c'est donc Bad Tölz qui est le premier relégué. Au même moment, un joueur formé dans ce club, Hans Zach, remporte son premier titre de champion avec Berlin...

 

Meilleurs marqueurs

                                     B   A  Pts
1 Ernst Köpf            Berlin      50  26   76
2 Dick Decloe (CAN/HOL) Krefeld     43  11   54
3 Udo Kießling          Rosenheim   30  22   52
4 Alois Schloder        Landshut    31  20   51
5 Vladimir Vacatko      Düsseldorf  31  18   49

 

Trophées et distinctions

Joueur allemand de l'année (lecteurs de Sport-Kurier) : Erich Kühnhackl (Landshut).

Meilleurs joueurs par poste (moyenne des notes de match de Sport-Kurier) : Erich Weishaupt (gardien, Berlin), Udo Kießling (défenseur, Rosenheim), Alois Schloder (centre, Landshut), Lorenz Funk (ailier, Berlin).

 

 

 

Bundesliga II

Classement (36 matches)

                   Pts    V  N  D     BP-BC   Diff
 1 Augsburger EV    57   28  1  7    281-148  +133
 2 ESV Kaufbeuren   51   25  1  10   204-155  +49
 3 Duisburger SC    49   23  3  10   176-129  +47
 4 EC Deilinghofen  48   22  4  10   190-121  +69
 5 Mannheimer ERC   45   20  5  11   209-158  +51
 6 SG Nuremberg     29   13  3  20   159-177  -18
 7 EV Pfronten      23   11  1  24   135-184  -49
 8 EC Peiting       23   10  3  23   122-195  -73
 9 TEV Miesbach     20    8  4  24   108-212  -104
10 TSV Straubing    15    6  3  27   126-231  -105

Augsbourg est promu en Bundesliga I.

Straubing, relégué en Oberliga, sera repêché par l'élargissement à 12 équipes.

 

 

 

Oberliga

Zone nord

Première phase (16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Grefrather EC     28  14  0  2   96-53  +43
2 Herner EV         26  13  0  3   99-44  +55
3 Essener SC        20   9  2  5   91-67  +24
4 Preußen Berlin    19   9  1  6   95-64  +31
5 EC Hanovre        17   8  1  7   69-62  +7
6 Westf. Dortmund   11   5  1 10   64-77  -13
7 RSC Bremerhaven   11   5  1 10   58-79  -21
8 Hambourg SV        6   2  2 12   68-113 -45
9 Eintr. Francfort   6   3  0 13   41-122 -81

Poule finale (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Herne             13   6  1  1   41-25  +16
2 Grefrath          11   5  1  2   52-33  +19
3 Preußen Berlin     8   3  2  3   30-38  -8
4 Essen              5   2  1  5   36-45  -9
5 Hanovre            3   1  1  6   24-42  -18

Les quatre premiers sont qualifiés pour la finale nationale.

 

Zone sud

Classement (22 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 EHC 70 Munich    38  19  0  3  190-58  +132
 2 EV Landsberg     37  18  1  3  161-57  +104
 3 ERC Freiburg     33  15  3  4  135-66  +69
 4 EV Regensburg    31  15  1  6  152-68  +84
 5 Munich EV        27  12  3  7  107-72  +35
 6 EV Ravensburg    25  11  3  8   92-91  +1
 7 TSV Peißenberg   20   9  2 11   89-104 -15
 8 SG Moosburg      18   8  2 12   74-95  -21
 9 EHC Stuttgart    13   6  1 15   83-130 -47
10 DEC Frillensee   13   6  1 15   92-157 -65
11 EHC Klostersee    6   3  0 19   59-156 -97
12 VER Selb          3   1  1 20   46-226 -180

Munich, Landsberg, Fribourg-en-Brisgau et Regensburg sont qualifiés pour la finale nationale.

Selb, relégué en Regionalliga, est repêché grâce à la disparition du Münchner EV (fusionné dans le EHC 70 Munich).

 

Finale d'Oberliga

Groupe 1 (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EHC 70 Munich     12   6  0  0   45-17  +28
2 ERC Freiburg       8   4  0  2   45-19  +26
3 Grefrather EC      4   2  0  4   32-39  -7
4 Essener SC         0   0  0  6   19-66  -47

Groupe 2 (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EV Landsberg      10   5  0  1   39-17  +22
2 EV Regensburg     10   5  0  1   30-14  +16
3 Herner EV          3   1  1  4   21-34  -13
4 FC Preußen Berlin  1   0  1  5   12-37  -25

Finale

Landsberg - EHC 70 Munich 5-3 4-5

Landsberg est promu en Bundesliga II, et Munich l'y rejoindra à la faveur de l'élargissement à 12 équipes.

 

 

 

Regionalliga

Zone nord

Regionalliga Nord (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Altonaer SV       20  10  0  0   95-20  +75
2 FASS Berlin       16   8  0  2   79-43  +36
3 HTSV Brême         8   4  0  6   54-44  +10
4 Ski-Club Altenau   7   3  1  6   57-70  -13
5 EC Wedding Berlin  7   3  1  6   29-65  -36
6 TV Jahn Wolfsburg  0   0  0 10   19-99  -80

Altona est qualifié pour la finale nationale.

 

Zone ouest

Regionalliga West (12 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Neusser SC        22  11  0  1  120-38  +82
2 WSV Braunlage     20  10  0  2  121-38  +83
3 VERC Lauterbach   14   7  0  5   57-58  -1
4 HC Zweibrücken    10*  5  0  6   62-78  -16
5 GSV Moers          8   4  0  8   50-89  -39
6 ERC Ludwigshafen   6*  3  0  8   50-76  -26
7 ESC Soest          2   1  0 11   36-119 -83

* un match non joué

Poule finale (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Neusser SC        12   6  0  0   60-21  +39
2 WSV Braunlage      5   2  1  3   43-35  +8
4 VERC Lauterbach    5   2  1  3   31-37  -6
5 HC Zweibrücken     2   1  0  5   26-67  -41

Neuss est qualifié pour la finale nationale.

 

Zone sud

Regionalliga Süd (18 matches)

                     Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 SC Reichersbeuern  28  13  2  3  127-58  +59
 2 Schwenninger ERC   26  13  0  5  112-88  +24
 3 TuS Geretsried     24  12  0  6   87-78  +9
 4 ERC Sonthofen      23  10  3  5  127-52  +75
 5 EV Bad Wörishofen  20   8  4  6   77-69  +8
 6 SV Hohenfurch      18   9  0  9   95-81  +14
 7 EC Oberstdorf      15   6  3  9   84-111 -27
 8 TSV Lechbruck      13   5  3 10   92-106 -14
 9 EC Holzkirchen      8   3  2 13   71-124 -53
10 TSV Schliersee      5   2  1 15   41-146 -105

Reichersbeuern accède à la finale nationale mais renonce à la montée en Oberliga, cédant sa place à Schwenningen. L'élargissement de la deuxième Bundesliga repêche également Geretsried et Sonthofen en Oberliga, tandis que Schliersee évite du même coup la descente.

 

Finale de Regionalliga

Tour qualificatif

Altona - Neuss 5-14 4-8

Neuss est promu en Oberliga nord.

Finale

Reichersbeuern - Neuss 6-5 13-5

Reichersbeuern remporte le titre honorifique de champion de Regionalliga.

 

 

La saison précédente (1974/75)

La saison suivante (1976/77)

 

Retour aux archives