Championnat d'Allemagne 1992/93

 

I. Bundesliga : résultats, classement commenté ; play-offs et barrages de maintien.

II. Bundesliga : classement commenté ; play-offs et barrages de maintien.

Oberliga : zone nord, zone sud et finale

Regionalliga : zone nord, zone sud et finale.

Landesligen : Nord-est, Hambourg, Basse-Saxe, Berlin, Rhénanie du nord - Westphalie, Rhénanie-Palatinat / Sarre, Hesse, Saxe, Bade-Wurtemberg, Bavière.

 

 

I. Bundesliga

Le Dynamo Berlin transforme son nom en Eisbären pour ne pas que les sponsors hésitent à soutenir un club trop connoté "ex-RDA". L'autre promu, Ratingen, trouve prétexte de ce changement de dénomination pour demander que l'équipe de Berlin-Est perde ses droits à accéder à la Bundesliga, mais se fait rabrouer.

1re journée (vendredi 18 septembre 1992)

Ratingen - Fribourg-en-Brisgau 3-2 (2-1,0-1,1-0)
Hedos Munich - Landshut 0-1 (0-0,0-0,0-1)
Preussen Berlin - Düsseldorf 2-4 (1-2,0-1,1-1)
Schwenningen - Eisbären Berlin 8-3 (3-3,4-0,1-0)
Krefeld - Mannheim 6-4 (1-2,2-1,3-1)
Cologne - Kaufbeuren 2-4 (1-0,0-3,1-1)

2e journée (dimanche 20 septembre 1992)

Düsseldorf - Schwenningen 7-2 (1-0,1-0,5-2)
Mannheim - Cologne 8-2 (3-1,4-0,1-1)
Eisbären Berlin - Ratingen 4-3 (4-1,0-1,0-1)
Landshut - Krefeld 2-5 (1-3,1-1,0-1)
Kaufbeuren - Hedos Munich 2-5 (1-2,0-2,1-1)
Fribourg-en-Brisgau - Preussen Berlin 1-3 (1-2,0-1,0-0)

3e journée (vendredi 25 septembre 1992)

Düsseldorf - Landshut 8-2 (1-1,5-0,2-1)
Hedos Munich - Fribourg-en-Brisgau 6-4 (0-2,2-1,4-1)
Mannheim - Preussen Berlin 3-2 (2-0,1-1,0-1)
Cologne - Ratingen 9-3 (1-3,5-0,3-0)
Eisbären Berlin - Krefeld 3-5 (1-2,2-2,0-1)
Schwenningen - Kaufbeuren 4-3 (1-0,1-1,2-2)

4e journée (dimanche 27 septembre 1992)

Preussen Berlin - Schwenningen 4-3 (2-1,2-2,0-0)
Krefeld - Düsseldorf 2-4 (0-2,2-2,0-0)
Ratingen - Hedos Munich 2-6 (1-2,1-1,0-3)
Landshut - Cologne 6-3 (3-2,3-0,0-1)
Kaufbeuren - Eisbären Berlin 6-2 (1-0,5-2,0-0)
Fribourg-en-Brisgau - Mannheim 4-2 (3-0,0-2,1-0)

5e journée (mardi 29 septembre 1992)

Hedos Munich - Preussen Berlin 5-1 (3-0,0-1,2-0)
Cologne - Krefeld 5-2 (1-0,1-2,3-0)
Düsseldorf - Kaufbeuren 5-2 (2-0,1-1,2-1)
Schwenningen - Landshut 2-0 (1-0,0-0,1-0)
Mannheim - Ratingen 3-0 (1-0,2-0,0-0)
Eisbären Berlin - Fribourg-en-Brisgau 3-4 (0-0,2-2,1-2)

6e journée (vendredi 2 octobre 1992)

Cologne - Preussen Berlin 3-1 (0-0,0-0,3-1)
Mannheim - Kaufbeuren 5-4 (2-0,2-3,1-1)
Krefeld - Hedos Munich 2-5 (1-2,1-2,0-1)
Ratingen - Düsseldorf 0-7 (0-2,0-0,0-5)
Eisbären Berlin - Landshut 4-1 (0-1,4-0,0-0)
Fribourg-en-Brisgau - Schwenningen 1-1 (0-0,1-0,0-1)

7e journée (dimanche 4 octobre 1992)

Düsseldorf - Fribourg-en-Brisgau 5-3 (1-1,2-1,2-1)
Preussen Berlin - Eisbären Berlin 3-3 (1-0,0-3,2-0)
Hedos Munich - Cologne 2-2 (1-0,1-2,0-0)
Kaufbeuren - Krefeld 4-3 (2-1,1-0,1-2)
Schwenningen - Ratingen 4-3 (1-1,0-1,3-1)
Landshut - Mannheim 4-3 (0-0,3-2,1-1)

8e journée (vendredi 9 octobre 1992)

Fribourg-en-Brisgau - Krefeld 1-4 (0-1,1-2,0-1)
Cologne - Schwenningen 5-3 (1-1,3-1,1-1)
Ratingen - Kaufbeuren 4-1 (2-0,0-1,2-0)
Preussen Berlin - Landshut 3-3 (1-2,1-0,1-1)
Mannheim - Düsseldorf 4-8 (1-1,3-2,0-5)
Hedos Munich - Eisbären Berlin 5-1 (2-0,1-1,2-0)

9e journée (dimanche 11 octobre 1992)

Eisbären Berlin - Mannheim 4-2 (1-1,1-0,2-1)
Düsseldorf - Cologne 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Schwenningen - Hedos Munich 2-3 (0-1,1-1,1-1)
Landshut - Fribourg-en-Brisgau 2-6 (0-3,1-2,1-1)
Kaufbeuren - Preussen Berlin 3-3 (1-2,0-0,2-1)
Krefeld - Ratingen 4-1 (1-0,1-1,2-0)

10e journée (mardi 13 octobre 1992)

Düsseldorf - Hedos Munich 5-3 (2-2,0-1,3-0)
Mannheim - Schwenningen 4-3 (0-2,3-1,1-0)
Preussen Berlin - Krefeld 2-6 (1-2,0-3,1-1)
Fribourg-en-Brisgau - Kaufbeuren 7-1 (2-1,1-0,4-0)
Ratingen - Landshut 4-2 (2-1,2-1,0-0)
Cologne - Eisbären Berlin 7-4 (2-1,3-2,2-1)

11e journée (vendredi 16 octobre 1992)

Düsseldorf - Eisbären Berlin 9-2 (1-0,6-1,2-1)
Schwenningen - Krefeld 2-0 (1-0,1-0,0-0)
Preussen Berlin - Ratingen 5-3 (1-0,4-1,0-2)
Kaufbeuren - Landshut 4-4 (0-2,3-2,1-0)
Hedos Munich - Mannheim 3-2 (1-0,2-2,0-0)
Cologne - Fribourg-en-Brisgau 4-3 (1-1,2-0,1-2)

12e journée (dimanche 18 octobre 1992)

Mannheim - Hedos Munich 5-1 (1-0,2-0,2-1)
Krefeld - Schwenningen 3-2 (1-0,1-0,1-2)
Landshut - Kaufbeuren 2-2 (2-2,0-0,0-0)
Ratingen - Preussen Berlin 4-4 (1-1,3-2,0-1)
Eisbären Berlin - Düsseldorf 0-3 (0-0,0-2,0-1)
Fribourg-en-Brisgau - Cologne 3-5 (0-1,2-1,1-3)

13e journée (vendredi 23 octobre 1992)

Krefeld - Eisbären Berlin 1-2 (0-1,1-1,0-0)
Landshut - Düsseldorf 1-3 (1-2,0-1,0-0)
Fribourg-en-Brisgau - Hedos Munich 1-4 (0-1,1-2,0-1)
Kaufbeuren - Schwenningen 1-4 (1-1,0-1,0-2)
Preussen Berlin - Mannheim 4-4 (0-0,1-1,3-3)
Ratingen - Cologne 0-7 (0-2,0-2,0-3)

14e journée (dimanche 25 octobre 1992)

Hedos Munich - Ratingen 5-1 (1-1,1-0,3-0)
Cologne - Landshut 3-0 (3-0,0-0,0-0)
Eisbären Berlin - Kaufbeuren 1-4 (0-1,1-1,0-2)
Düsseldorf - Krefeld 4-1 (2-0,2-1,0-0)
Mannheim - Fribourg-en-Brisgau 4-2 (2-1,1-0,1-1)
Schwenningen - Preussen Berlin 3-3 (1-3,1-0,1-0)

15e journée (mardi 27 octobre 1992)

Kaufbeuren - Düsseldorf 6-2 (2-1,4-0,0-1)
Preussen Berlin - Hedos Munich 3-4 (3-0,0-3,0-1)
Landshut - Schwenningen 8-3 (2-2,2-1,4-0)
Ratingen - Mannheim 5-2 (1-1,1-1,3-0)
Fribourg-en-Brisgau - Eisbären Berlin 5-5 (1-0,1-2,3-3)
Krefeld - Cologne 3-3 (1-1,1-1,1-1)

16e journée (vendredi 30 octobre 1992)

Kaufbeuren - Cologne 3-3 (2-2,1-1,0-0)
Düsseldorf - Preussen Berlin 4-2 (0-0,3-2,1-0)
Landshut - Hedos Munich 2-2 (2-1,0-0,0-1)
Fribourg-en-Brisgau - Ratingen 4-4 (3-1,0-3,1-0)
Eisbären Berlin - Schwenningen 3-3 (1-1,2-1,0-1)
Mannheim - Krefeld 3-3 (1-2,2-0,0-1)

17e journée (dimanche 1er novembre 1992)

Schwenningen - Düsseldorf 3-3 (0-0,2-3,1-0)
Preussen Berlin - Fribourg-en-Brisgau 5-2 (1-0,2-0,2-2)
Hedos Munich - Kaufbeuren 2-3 (1-0,1-3,0-0)
Ratingen - Eisbären Berlin 6-2 (2-0,2-0,2-2)
Krefeld - Landshut 4-1 (1-0,2-1,1-0)
Cologne - Mannheim 4-2 (0-1,0-0,4-1)

18e journée (vendredi 13 novembre 1992)

Krefeld - Fribourg-en-Brisgau 5-3 (1-2,1-0,3-1)
Eisbären Berlin - Hedos Munich 5-6 (0-1,1-3,3-2)
Kaufbeuren - Ratingen 4-4 (1-0,3-3,0-1)
Landshut - Preussen Berlin 6-2 (2-0,2-1,2-1)
Schwenningen - Cologne 4-4 (1-1,2-2,1-1)
Düsseldorf - Mannheim 4-4 (2-0,1-1,1-3)

19e journée (dimanche 15 novembre 1992)

Hedos Munich - Schwenningen 3-2 (1-1,1-1,1-0)
Fribourg-en-Brisgau - Landshut 5-2 (2-0,1-1,2-1)
Ratingen - Krefeld 2-2 (0-0,1-1,1-1)
Preussen Berlin - Kaufbeuren 4-4 (1-2,0-1,3-1)
Mannheim - Eisbären Berlin 7-0 (2-0,4-0,1-0)
Cologne - Düsseldorf 2-2 (0-0,1-2,1-0)

20e journée (mardi 17 novembre 1992)

Hedos Munich - Düsseldorf 0-2 (0-1,0-1,0-0)
Krefeld - Preussen Berlin 3-3 (1-2,2-1,0-0)
Schwenningen - Mannheim 2-6 (1-2,1-2,0-1)
Kaufbeuren - Fribourg-en-Brisgau 7-2 (1-0,3-1,3-1)
Landshut - Ratingen 1-4 (0-1,1-2,0-1)
Eisbären Berlin - Cologne 0-4 (0-0,0-3,0-1)

21e journée (vendredi 20 novembre 1992)

Fribourg-en-Brisgau - Düsseldorf 4-1 (2-0,0-1,2-0)
Ratingen - Schwenningen 5-8 (2-2,2-4,1-2)
Krefeld - Kaufbeuren 8-3 (5-1,3-1,0-1)
Cologne - Hedos Munich 2-0 (1-0,0-0,1-0)
Mannheim - Landshut 5-3 (1-2,2-1,2-0)
Eisbären Berlin - Preussen Berlin 1-3 (0-2,1-0,0-1)

22e journée (dimanche 22 novembre 1992)

Hedos Munich - Krefeld 1-1 (0-0,0-1,1-0)
Preussen Berlin - Cologne 2-4 (1-2,0-1,1-1)
Landshut - Eisbären Berlin 8-3 (4-1,4-1,0-1)
Düsseldorf - Ratingen 8-4 (1-0,6-1,1-3)
Schwenningen - Fribourg-en-Brisgau 4-4 (1-2,1-2,2-0)
Kaufbeuren - Mannheim 5-1 (2-0,2-0,1-1)

23e journée (vendredi 27 novembre 1992)

Preussen Berlin - Düsseldorf 0-3 (0-0,0-0,0-3)
Hedos Munich - Landshut 5-5 (0-2,3-1,2-2)
Krefeld - Mannheim 2-5 (1-1,0-2,1-2)
Cologne - Kaufbeuren 4-1 (0-0,2-0,2-1)
Ratingen - Fribourg-en-Brisgau 3-3 (1-1,2-0,0-2)
Schwenningen - Eisbären Berlin 3-3 (0-0,2-1,1-2)

24e journée (dimanche 29 novembre 1992)

Düsseldorf - Schwenningen 6-2 (1-0,3-1,2-1)
Kaufbeuren - Hedos Munich 1-4 (1-1,0-1,0-2)
Mannheim - Cologne 3-3 (1-1,1-2,1-0)
Fribourg-en-Brisgau - Preussen Berlin 2-3 (1-0,0-1,1-2)
Landshut - Krefeld 2-2 (1-0,1-2,0-0)
Eisbären Berlin - Ratingen 7-5 (0-2,4-1,3-2)

25e journée (vendredi 4 décembre 1992)

Düsseldorf - Landshut 5-1 (1-0,0-0,4-1)
Cologne - Ratingen 5-4 (1-1,3-2,1-1)
Hedos Munich - Fribourg-en-Brisgau 3-4 (1-1,1-2,1-1)
Schwenningen - Kaufbeuren 6-4 (3-1,1-2,2-1)
Eisbären Berlin - Krefeld 2-9 (0-1,0-2,2-6)
Mannheim - Preussen Berlin 1-3 (0-0,1-2,0-1)

26e journée (dimanche 6 décembre 1992)

Preussen Berlin - Schwenningen 4-2 (0-1,2-1,2-0)
Krefeld - Düsseldorf 1-3 (1-0,0-0,0-3)
Landshut - Cologne 2-6 (0-3,1-1,1-2)
Fribourg-en-Brisgau - Mannheim 2-3 (0-1,2-1,0-1)
Ratingen - Hedos Munich 3-3 (1-1,0-2,2-0)
Kaufbeuren - Eisbären Berlin 2-6 (1-3,0-0,1-3)

27e journée (mardi 8 décembre 1992)

Düsseldorf - Kaufbeuren 6-6 (3-1,2-3,1-2)
Schwenningen - Landshut 1-4 (0-2,0-0,1-2)
Eisbären Berlin - Fribourg-en-Brisgau 1-4 (0-0,1-2,0-2)
Mannheim - Ratingen 8-3 (2-2,1-1,5-0)
Hedos Munich - Preussen Berlin 3-3 (0-2,2-1,1-0)
Cologne - Krefeld 4-1 (2-0,2-1,0-0)

28e journée (vendredi 11 décembre 1992)

Mannheim - Kaufbeuren 0-3 (0-2,0-0,0-1)
Eisbären Berlin - Landshut 3-5 (2-3,1-0,0-2)
Fribourg-en-Brisgau - Schwenningen 5-3 (1-2,1-0,3-1)
Cologne - Preussen Berlin 1-3 (0-0,0-1,1-2)
Ratingen - Düsseldorf 1-3 (0-1,0-1,1-1)
Krefeld - Hedos Munich 3-1 (0-0,2-1,1-0)

29e journée (dimanche 13 décembre 1992)

Preussen Berlin - Eisbären Berlin 8-1 (3-1,3-0,2-0)
Hedos Munich - Cologne 7-0 (1-0,4-0,2-0)
Düsseldorf - Fribourg-en-Brisgau 4-3 (3-0,0-1,1-2)
Landshut - Mannheim 3-5 (0-0,3-3,0-2)
Schwenningen - Ratingen 5-1 (0-1,5-0,0-0)
Kaufbeuren - Krefeld 1-0 (0-0,1-0,0-0)

30e journée (dimanche 3 janvier 1993)

Preussen Berlin - Ratingen 4-4 (1-3,1-1,2-0)
Hedos Munich - Mannheim 3-4 (0-2,1-0,2-2)
Düsseldorf - Eisbären Berlin 7-1 (1-0,1-0,5-1)
Schwenningen - Krefeld 2-4 (1-1,1-2,0-1)
Cologne - Fribourg-en-Brisgau 4-3 (2-0,1-1,1-2)
Kaufbeuren - Landshut 6-1 (3-0,1-0,2-1)

31e journée (mardi 5 janvier 1993)

Cologne - Schwenningen 6-2 (2-1,3-1,1-0)
Hedos Munich - Eisbären Berlin 7-2 (3-1,2-1,2-0)
Fribourg-en-Brisgau - Krefeld 3-6 (2-3,0-2,1-1)
Ratingen - Kaufbeuren 3-3 (0-1,2-0,1-2)
Mannheim - Düsseldorf 2-3 (1-1,0-2,1-0)
Preussen Berlin - Landshut 4-1 (2-1,0-0,2-0)*

* 0-5 sur tapis vert, car les Preussen ont omis d'inscrire Michael Komma, pourtant bien présent sur la glace, sur la feuille de match.

32e journée (vendredi 8 janvier 1993)

Düsseldorf - Cologne 2-2 (1-0,1-0,0-2)
Landshut - Fribourg-en-Brisgau 6-4 (0-1,2-1,4-2)
Krefeld - Ratingen 4-3 (1-1,1-0,2-2)
Eisbären Berlin - Mannheim 3-3 (1-0,2-1,0-2)
Kaufbeuren - Preussen Berlin 2-4 (1-0,1-2,0-2)
Schwenningen - Hedos Munich 6-3 (2-0,1-2,3-1)

33e journée (dimanche 10 janvier 1993)

Hedos Munich - Düsseldorf 5-1 (3-1,1-0,1-0)
Preussen Berlin - Krefeld 4-3 (0-1,1-0,3-2)
Fribourg-en-Brisgau - Kaufbeuren 4-5 (0-1,1-2,3-2)
Mannheim - Schwenningen 2-4 (0-2,2-0,0-2)
Ratingen - Landshut 8-2 (3-0,3-0,0-2)
Cologne - Eisbären Berlin 4-2 (1-0,2-1,1-1)

34e journée (vendredi 15 janvier 1993)

Landshut - Hedos Munich 3-3 (2-0,0-2,1-1)
Düsseldorf - Preussen Berlin 3-2 (1-0,2-2,0-0)
Eisbären Berlin - Schwenningen 6-3 (0-2,1-1,5-0)
Kaufbeuren - Cologne 1-5 (0-2,1-1,0-2)
Mannheim - Krefeld 3-6 (1-2,2-1,0-3)
Fribourg-en-Brisgau - Ratingen 1-5 (1-0,0-2,0-3) 

35e journée (dimanche 17 janvier 1993)

Cologne - Mannheim 2-3 (1-1,0-2,1-0)
Schwenningen - Düsseldorf 2-5 (1-3,1-0,0-2)
Ratingen - Eisbären Berlin 5-1 (3-1,1-0,1-0)
Preussen Berlin - Fribourg-en-Brisgau 1-6 (0-4,0-2,1-0)
Krefeld - Landshut 5-1 (1-1,1-0,3-0)
Hedos Munich - Kaufbeuren 2-0 (1-0,0-0,1-0)

36e journée (vendredi 22 janvier 1993)

Fribourg-en-Brisgau - Hedos Munich 0-4 (0-1,0-2,0-1)
Landshut - Düsseldorf 1-6 (1-1,0-1,0-4)
Preussen Berlin - Mannheim 3-2 (2-1,0-1,1-0)
Ratingen - Cologne 4-2 (3-1,0-1,1-0)
Krefeld - Eisbären Berlin 9-3 (6-0,2-1,1-2)
Kaufbeuren - Schwenningen 5-3 (2-1,2-1,1-1)

37e journée (dimanche 24 janvier 1993)

Schwenningen - Preussen Berlin 4-1 (3-0,1-1,0-0)
Düsseldorf - Krefeld 6-2 (1-1,1-0,4-1)
Mannheim - Fribourg-en-Brisgau 3-1 (2-0,1-0,0-1)
Hedos Munich - Ratingen 3-3 (2-0,0-2,1-1)
Eisbären Berlin - Kaufbeuren 3-4 (0-1,2-3,1-0)
Cologne - Landshut 6-1 (2-1,1-0,3-0)

38e journée (mardi 26 janvier 1993)

Kaufbeuren - Düsseldorf 3-3 (1-1,1-1,1-1)
Preussen Berlin - Hedos Munich 3-1 (1-0,1-0,1-1)
Krefeld - Cologne 3-1 (1-0,2-0,0-1)
Ratingen - Mannheim 6-1 (1-0,2-0,3-1)
Landshut - Schwenningen 6-3 (5-0,1-3,0-0)
Fribourg-en-Brisgau - Eisbären Berlin 4-2 (1-1,2-1,1-0)

39e journée (vendredi 29 janvier 1993)

Düsseldorf - Mannheim 7-5 (4-1,2-3,1-1)
Kaufbeuren - Ratingen 4-5 (2-2,0-3,2-0)
Eisbären Berlin - Hedos Munich 2-5 (1-2,0-0,1-3)
Krefeld - Fribourg-en-Brisgau 6-1 (2-0,1-0,3-1)
Landshut - Preussen Berlin 1-5 (0-1,0-0,1-4)
Schwenningen - Cologne 2-0 (0-0,1-0,1-0)

40e journée (dimanche 31 janvier 1993)

Hedos Munich - Schwenningen 3-4 (1-3,0-1,2-0)
Fribourg-en-Brisgau - Landshut 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Ratingen - Krefeld 3-3 (1-2,1-0,1-1)
Mannheim - Eisbären Berlin 4-1 (1-0,1-1,2-0)
Preussen Berlin - Kaufbeuren 4-5 (0-2,2-2,2-1)
Cologne - Düsseldorf 4-4 (0-0,4-4,0-0)

41e journée (mardi 9 février 1993)

Düsseldorf - Hedos Munich 2-4 (1-3,0-0,1-1)
Krefeld - Preussen Berlin 5-8 (1-3,4-1,0-4)
Schwenningen - Mannheim 2-3 (0-1,2-2,0-0)
Eisbären Berlin - Cologne 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Kaufbeuren - Fribourg-en-Brisgau 9-5 (2-1,4-1,3-3)
Landshut - Ratingen 4-1 (2-0,0-1,2-0)

42e journée (vendredi 12 février 1993)

Cologne - Hedos Munich 3-2 (0-0,1-1,2-1)
Fribourg-en-Brisgau - Düsseldorf 4-4 (1-1,2-2,1-1)
Krefeld - Kaufbeuren 9-1 (2-0,5-1,2-0)
Mannheim - Landshut 1-2 (0-0,0-2,1-0)
Ratingen - Schwenningen 1-1 (1-1,0-0,0-0)
Eisbären Berlin - Preussen Berlin 3-4 (1-0,0-2,2-2)

43e journée (dimanche 14 février 1993)

Düsseldorf - Ratingen 2-4 (0-1,0-2,2-1)
Hedos Munich - Krefeld 0-4 (0-1,0-2,0-1)
Preussen Berlin - Cologne 3-3 (1-1,0-1,2-1)
Kaufbeuren - Mannheim 2-3 (0-1,1-1,1-1)
Schwenningen - Fribourg-en-Brisgau 5-2 (2-1,1-1,2-0)
Landshut - Eisbären Berlin 4-4 (0-2,1-0,2-1)

44e journée (mardi 16 février 1993)

Krefeld - Schwenningen 5-1 (0-0,4-0,1-1)
Ratingen - Preussen Berlin 5-2 (1-0,1-1,3-1)
Landshut - Kaufbeuren 6-0 (2-0,2-0,2-0)
Eisbären Berlin - Düsseldorf 4-5 (0-3,1-1,3-1)
Mannheim - Hedos Munich 4-1 (0-0,4-0,0-1)
Fribourg-en-Brisgau - Cologne 4-4 (1-0,2-2,1-2)

Classement (44 matches)

                        Pts    V  N  D    BP-BC   Diff
 1 Düsseldorfer EG       70   31  8  5   190-108  +82
 2 Cologne EC            56   23 10 11   152-117  +35
 3 Krefelder EV          53   23  7 14   165-118  +47
 4 Hedos Munich          50   21  8 15   143-111  +32
 5 Mannheimer ERC        46   20  6 18   151-139  +12
 6 BSC Preussen Berlin   45   17 11 16   136-141  -5
 7 ESV Kaufbeuren        41   16  9 19   144-141  +3
 8 EC Ratingen           39   14 11 19   145-163  -18
 9 Schwenninger ERC      38   15  8 21   138-165  -27
10 EV Landshut           36   14  8 22   126-155  -29 
11 EHC Fribourg          32   12  8 24   140-164  -24
12 EHC Eisbären Berlin   22    8  6 30   118-207  -89

Sans même s'être servi du quota de deux étrangers (Steve Gotaas et Dale Derkatch n'arrivent qu'en décembre), Düsseldorf commence le championnat en seigneur, par quatorze victoires, avant de tomber chez une jeune équipe de Kaufbeuren qui se trouve alors en pleine période d'euphorie après son changement d'entraîneur, Peter Ustorf ayant remplacé Vladimir Martinec. Même ce parcours paisible du champion en titre n'apaise pas les colères de son entraîneur Hans Zach, d'abord contre la nouvelle mode des crosses en aluminium de marque Easton (l'une d'elles a blessé son attaquant Ernst Köpf sur un cinglage non sanctionné du défenseur de Mannheim Venci Sebek), puis contre son propre buteur germano-canadien Mark Jooris, viré car accusé de penser plus à ses statistiques personnelles qu'aux résultats - pourtant parfaits - de l'équipe. Il n'est pas resté longtemps sans emploi et a alors rejoint son ancien club, les Eisbären de Berlin, où il a eu l'occasion de faire fructifier son compteur (meilleur marqueur du club en n'ayant joué qu'une demi-saison, car à son arrivée tardive s'est ajoutée une inflammation du tendon d'Achille), mais où il n'a pas vraiment convaincu.

Si le DEG est l'équipe du début de saison (à vrai dire de toute la saison, puisqu'il termine avec quatorze points d'avance), la formation à suivre en fin de championnat est Ratingen, qui ne concède qu'une seule défaite dans les douze les derniers matches. Le nouvel étranger Kevin Lavallée y fait une entrée fracassante, et prend la place du champion olympique de 1988, Sergueï Svetlov. Cette série de succès permet au promu de venir accrocher une place en play-offs à l'issue d'une course-poursuite haletante avec Schwenningen. Ces derniers sont particulièrement frustrés de la victoire de Ratingen à Düsseldorf lors de l'avant-dernière journée, un résultat inattendu et finalement décisif, et se disent que le DEG a peut-être fait exprès de perdre pour avoir à faire un déplacement plus court en quart de finale.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                     B   A   Pts
 1 Chris Valentine    Düsseldorf    26  44   70
 2 Jirí Lala          Mannheim      32  34   66
 3 Johnny Walker      Krefeld       30  32   62
 4 Bruce Eakin        Krefeld       28  34   62
 5 Richard Zemlicka   Fribourg      25  31   56
 6 Peter John Lee     Düsseldorf    29  26   55
 7 François Sills     Krefeld       23  31   54
   Wally Schreiber    Schwenningen  23  31   54
 9 Grant Martin       Schwenningen  21  30   51
10 Gerd Truntschka    Munich        13  36   49

 

 

Quarts de finale (21, 24, 26 et 28 février 1993)

Düsseldorf - Ratingen 8-1 (2-0,3-1,3-0) 
Ratingen - Düsseldorf 1-5 (0-2,0-3,1-0)
Düsseldorf - Ratingen 4-1 (1-0,2-1,1-0)

Cologne - Kaufbeuren 8-2 (1-0,4-1,3-1)
Kaufbeuren - Cologne 1-3 (0-1,0-1,1-1)
Cologne - Kaufbeuren 3-1 (2-1,0-0,1-0)

Krefeld - Preussen Berlin 3-4 (1-3,1-1,1-0)
Preussen Berlin - Krefeld 4-2 (1-0,1-1,2-1) 
Krefeld - Preussen Berlin 3-2 (1-0,0-1,2-1)
Preussen Berlin - Krefeld 4-3 a.p. (0-1,2-2,1-0,1-0)

Hedos Munich - Mannheim 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Mannheim - Hedos Munich 5-2 (4-0,0-1,1-1)
Hedos Munich - Mannheim 1-4 (0-2,1-1,0-1)
Mannheim - Hedos Munich 5-4 (4-1,1-2,0-1)

Düsseldorf gagne contre Ratingen sur tous les fronts : sur la glace, et largement, et en coulisses, où il va s'assurer pour l'an prochain les services de la révélation de ses adversaires, l'attaquant Kevin Lavallée. Cologne n'est guère plus inquiété malgré la bonne volonté et l'engagement physique de la vaillante équipe de Kaufbeuren. En revanche Krefeld, étonnant troisième pour sa deuxième année à ce niveau grâce à sa ligne Walker-Sills-Eakin, est éliminé par Berlin. Les Preussen ont enregistré le renfort de Brian Hannon (viré par Ratingen quelques semaines plus tôt), qui remplace Tony Tanti blessé, mais c'est un défenseur, Marco Rentzsch, qui marque le but de la qualification en prolongation.

Mais la principale surprise est l'élimination de Munich, qui avait placé sous la direction de Hardy Nilsson un effectif exceptionnel, avec notamment le duo Didi Hegen - Gerd Truntschka. Il n'a pourtant enthousiasmé ni par ses résultats, ni par son jeu. En effet, si l'attaque était bien pourvue, la défense ne disposait que d'un joueur de grande classe, le Tchèque Leo Gudas. Les avants devaient donc souvent effectuer une bonne part du travail défensif et ne pouvaient pas toujours briller offensivement. Heureusement, la campagne de publicité sur la "Bavarian Dream Team" (qui vantait les mérites d'une équipe composée de joueurs bavarois en oubliant de préciser que cela était dû aux blessures conjointes des deux Tchèques, Gudas et Fabian) a permis de limiter la chute des affluences. Les finances du club, qui avaient été bien ponctionnés par l'imposant recrutement, ne sont pas donc complètement dramatiques... pour l'instant.

 

Demi-finales (5, 7, 9 et 12 mars 1993)

Düsseldorf - Preussen Berlin 3-2 a.p. (1-0,1-0,0-2,1-0)
Preussen Berlin - Düsseldorf 2-3 a.p. (0-0,1-1,1-1,0-1)
Düsseldorf - Preussen Berlin 2-1 (0-0,0-0,2-1)

Cologne - Mannheim 7-1 (3-0,2-0,2-1)
Mannheim - Cologne 3-1 (0-1,2-0,1-0)
Cologne - Mannheim 5-2 (2-2,1-0,2-0)
Mannheim - Cologne 3-6 (1-2,1-3,1-1)

Düsseldorf est toujours invaincu, mais ne gagne ses trois matches que d'extrême justesse, deux en prolongation (par des buts de Dale Derkatch et Wolfgang Kummer) et un à la dernière minute de jeu (par Rainer Zerwesz). Le gardien berlinois Klaus Merk est héroïque mais il termine en pleurs malgré l'hommage que lui réserve le public de Düsseldorf, qui s'est régalé. Hans Zach n'hésite pas à parler de "meilleure demi-finale de tous les temps". Mannheim ne parvient pas à résister à Cologne, mais cette demi-finale est vue comme une étape vers le retour à la position dominante que le club occupait dans les années 80.

 

Finale (19, 21, 23, 25 et 28 mars 1993)

Düsseldorf - Cologne 5-4 a.p. (2-2,1-0,1-2,1-0)
Cologne - Düsseldorf 5-2 (1-0,2-1,2-1)
Düsseldorf - Cologne 6-4 (2-0,3-2,1-2)
Cologne - Düsseldorf 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Düsseldorf - Cologne 2-1 a.p. (1-0,0-0,0-1,1-0)

Cela faisait deux ans que Düsseldorf n'avait plus perdu en play-offs, Cologne y parvient par deux fois à la Lentstraße, s'assurant du même coup que son record de vingt victoires consécutives en play-offs ne sera pas battu par le DEG. Pourtant, cela n'est pas suffisant pour obtenir le titre, car Düsseldorf profite de l'avantage de la glace, en ayant encore une fois recours à deux prolongations. La première dure près de treize minutes avant que le vétéran Peter John Lee ne donne un premier point décisif, et la dernière est à peine plus longue. À 73'01", Benoît Doucet, qui avait déjà réussi un triplé au troisième match dans un - rare - jour sans de Peppi Heiß, marque le but qui en fait le héros de Düsseldorf. C'est une consécration inattendue pour le Canadien naturalisé allemand au début d'une saison qu'il a passée en bonne partie en convalescence en raison d'une rupture des ligaments croisés dès la quatrième journée.

Quatre titres de suite - on n'avait jamais vu une telle dynastie en Allemagne depuis le Berliner SC des années 30 et l'EV Füssen des années 50. On pensait pourtant que Düsseldorf allait souffrir du départ de l'irremplaçable duo Hegen-Truntschka, d'autant que l'international Ernst Köpf était le seul grand nom parmi les recrues. Il reste néanmoins une défense de métier composée d'internationaux (Uli Hiemer, Rick Amann, Andreas Niederberger, Mike Schmidt), et l'exceptionnel gardien Helmut de Raaf, élu joueur allemand de l'année. Il n'a pourtant pas été titulaire indéboulonnable, car Zach a aligné presque une fois sur trois le deuxième gardien Christian Frütel. Celui-ci, à 23 ans, a également eu la charge de remplacer de Raaf (touché aux adducteurs) pour le tout dernier match de la finale, et l'a fait avec brio malgré la pression énorme sur ses jeunes épaules. D'autres nouveaux visages ont éclos, comme Rafael Jedmazik, Bernd Kühnhauser, Christian Schmitz et Lorenz Funk junior. Mais il ne faut pas perdre de vue que la victoire s'est aussi bâtie sur pas moins de quatre naturalisés, Chris Valentine, Peter Lee, Benoît Doucet et Mike Lay.

Pour Cologne, cette place de finaliste est déjà une belle satisfaction. Le KEC était au bord du gouffre financier l'été dernier, a dû faire un recrutement bon marché qui l'a conduit à engager des joueurs venus de divisions inférieures ainsi que l'entraîneur russe Vladimir Vassiliev et ses compatriotes Ravil Khaïdarov et Igor Dorochin. On ne donnait donc pas cher de sa peau, mais, toujours mené par des vétérans comme Miro Sykora et Helmut Steiger, il s'est aussi découvert une nouvelle génération de stars avec le défenseur Jörg Mayr et le centre Thomas Brandl. Quant à Vassiliev, il s'est forgé une réputation avec son entraînement long et intensif et ses petites touches personnelles - course pieds nus en fin de séance, par exemple.

 

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                 B   A   Pts
1 Thomas Brandl     Cologne      6  12   18
2 Chris Valentine   Düsseldorf   7  10   17
3 Miro Sikora       Cologne      8   8   16
4 Benoît Doucet     Düsseldorf   6   9   15
5 Ernst Köpf        Düsseldorf   5   7   12

 

 

Barrages de maintien

Premier tour (21, 24, 26, 28 février, 2 et 5 mars 1993)

Schwenningen - Eisbären Berlin 4-6 (0-0,1-4,3-2)
Eisbären Berlin - Schwenningen 5-2 (2-0,2-1,1-1)
Schwenningen - Eisbären Berlin 0-5 (0-2,0-1,0-2)
Eisbären Berlin - Schwenningen 5-2 (1-1,1-1,3-0)

Landshut - Fribourg-en-Brisgau 8-3 (5-1,1-1,1-2)
Fribourg-en-Brisgau - Landshut 2-2 (2-1,0-0,0-1,0-0) / 2-0 aux tirs au but
Landshut - Fribourg-en-Brisgau 8-1 (2-1,4-0,2-0)
Fribourg-en-Brisgau - Landshut 5-1 (2-0,1-0,2-1)
Landshut - Fribourg-en-Brisgau 5-2 (1-1,2-1,2-1)
Fribourg-en-Brisgau - Landshut 3-4 (2-1,0-2,1-1)

Landshut (malgré le recordman mondial des sélections Udo Kießling comme capitaine) tout comme les Eisbären de Berlin, ont fait beaucoup d'investissements ratés, mais parviennent à assurer l'essentiel, à savoir le maintien. A Berlin, la recrue tchèque Jiri Dopita et le gardien Rupert Meister - longtemps sous le feu des critiques - balayent une équipe de Schwenningen encore sous le choc de ses play-offs ratés.

 

Deuxième tour (12, 14 et 16 mars 1993)

Schwenningen - Fribourg-en-Brisgau 3-4 (1-1,0-1,2-2)
Fribourg-en-Brisgau - Schwenningen 5-2 (2-2,2-0,1-0)
Schwenningen - Fribourg-en-Brisgau 1-2 (0-0,0-0,1-2)

Les deux équipes de la Forêt-Noire abordent cette série de la dernière chance avec de nouveaux entraîneurs. Mais le Yougoslave Alex Andjelic ne peut rien faire pour Schwenningen, qui s'était si bien établie en Bundesliga qu'elle ne s'était absolument pas préparée à des barrages de maintien. Fribourg a rappelé en urgence l'ex-international tchèque Milan Chalupa pour une mission de survie confiée à Thomas Dolak, âme de l'équipe, défenseur, attaquant, co-entraîneur et maintenant enfin seul maître à bord comme le réclamaient ses coéquipiers. La solution est payante puisque Fribourg prend sa chance de barrage et condamne Schwenningen à la relégation sportive - sauf que...

 

 

Barrage de promotion/relégation (26, 28 et 30 mars 1992)

Fribourg-en-Brisgau - Weißwasser 4-1
Weißwasser - Fribourg-en-Brisgau 3-1

Fribourg se maintient en I. Bundesliga à l'issue d'une saison noire marquée par la rébellion des joueurs et deux changements d'entraîneur, mais se voit refuser sa licence durant l'été à cause de ses difficultés financières. En cause, le peu recommandable investisseur hambourgeois Ingolf Buck, qui avait promis cinq millions de marks dont on n'a jamais vu la couleur. C'est ainsi que Schwenningen sera finalement repêché en Bundesliga.

 

 

Trophées et distinctions

Joueurs de l'année (lecteurs de Sport-Kurier) : 1 Helmut de Raaf (Düsseldorf) 3312, 2 Josef Heiß (Cologne) 3062, 3 Chris Valentine (Düsseldorf) 3047, 4 Jiri Lala (Mannheim) 2940, 5 Dieter Hegen (Munich) 2444, 6 Benoït Doucet (Düsseldorf) 2395, 7 Thomas Brandl (Cologne) 2388, 8 Gerd Truntschka (Munich) 2025, 9 Uwe Krupp (New York Islanders, NHL) 1769, 10 Klaus Merk (Berliner SC Preussen) 1755, 11 Georg Holzmann (Berliner SC Preussen) 1698, 12 Stefan Ustorf (Kaufbeuren) 1608.

Meilleurs joueurs par poste (moyenne des notes de Sport-Kurier) : Helmut de Raaf (gardien, Düsseldorf), Jayson Meyer (défenseur, Krefeld), Chris Valentine (centre, Düsseldorf), Peter John Lee (ailier, Düsseldorf).

Joueurs du mois (Sport-Kurier) : Johnny Walker (Krefeld, octobre), Jiri Lala (Mannheim, novembre), Udo Kießling (Landshut, décembre), Matthias Hoppe (Schwenningen, janvier), Klaus Merk (Preussen Berlin, février), Benoît Doucet (Düsseldorf, mars).

 

 

 

II. Bundesliga

Classement (44 matches)

                    Pts    V  N  D     BP-BC   Diff
 1 Augsbourg EV      66   32  2  10   260-129  +131
 2 SB Rosenheim      63   29  5  10   228-138  +90
 3 EHC 80 Nuremberg  61   28  5  11   240-165  +75
 4 ES Weißwasser     55   26  3  15   208-159  +49
 5 EC Kassel         53   23  7  14   228-156  +72
 6 EC Hanovre        50   20 10  14   215-172  +43
 7 ECD Sauerland     45   21  3  20   233-213  +20
 8 SV Bayreuth       44   20  4  20   189-184  +5
 9 EHC Essen-West    33   15  3  26   198-258  -60
10 SC Memmingen      23   11  1  32   173-289  -116
11 SC Riessersee     19    6  7  31   127-263  -136
12 EC Bad Nauheim    16    6  4  34   166-339  -173

Augsbourg est l'équipe la plus constante du championnat, alors que ses deux principaux adversaires, Nuremberg et Rosenheim, sont les protagonistes d'une partie mémorable le 4 décembre, et malheureusement pas à cause de la remontée du SBR (de 1-4 à 7-4) au dernier tiers. En effet, Marcel Lichnovsky (Nuremberg) blesse ouvre le genou de Herbert Schädler (Rosenheim) avec son patin, et Thomas Schädler venge son frère d'un coup de crosse. La saison du blessé est terminée, celle des deux autres aussi car ils sont suspendus. Les autres formations n'ont pas apporté la contestation attendue : malgré le renfort des ex-internationaux Jürgen Trattner et Christian Brittig, Kassel n'a même pas pu avoir l'avantage de la glace pour les play-offs - organisés pour la première fois en deuxième Bundesliga - et a eu droit pour finir aux sifflets inhabituels de son public.

Saison à oublier également à Hanovre, à cause de la blessure du buteur Mark Maroste et du départ du pilier de la défense Greg Thomson, qui en obtenant un passeport allemand est immédiatement tombé dans les filets d'un club de l'élite, Krefeld. Repêché à la place de Füssen, Iserlohn - ou plutôt l'ECD Sauerland - manquait de profondeur derrière sa bonne première ligne, et Bayreuth avait les caisses vides.

Quant à Memmingen, il a apporté de la contestation pendant cinq journées. Il était alors deuxième et a affronté le premier, Augsbourg, avec comme score final... 0-14. La suite fut rendue difficile par la séparation du duo letton : si Ilmar Toman (cinquante fois international soviétique) a tenu son rang, son compatriote Einar Hecht s'est blessé et ce fut le début de la galère, avec l'engagement de l'attaquant américain Mike Hitner (qui avait prétendu avoir été le meilleur buteur des San José Sharks en NHL, où on avait évidemment jamais entendu parler de lui) et du Canadien Stéphane Thivierge, pourtant détesté pour certains mauvais gestes sur les joueurs du club datant de l'époque où il jouait à Ravensburg. "Il nous faut absolument un buteur" s'est justifié l'entraîneur Vladimir Martinec, qui avait remplacé Gerd Wittmann démissionnaire.

Dans le genre cocasse, ce n'est pas mal non plus à Essen. L'entraîneur Gordon Blumenschein fut viré pour avoir complètement raté son recrutement d'étrangers (Wiebe et Yevchuk) et remplacé derrière le banc par le défenseur Peter Gailer. On engagea alors deux Russes, Sergueï Yashin et Valeri Kaminiev, mais on se rendit compte que ce dernier était bien moins enthousiasmant en vrai que sur les cassettes vidéo. On le renvoya alors chez lui et on essaya d'engager un de ses compatriotes. Comme le transfert a capota, on rappela alors Kaminiev, avec les excuses du patron. On se doute qu'il a dû apprécier...

 

Quarts de finale

Augsbourg - Bayreuth 4-2
Bayreuth - Augsbourg 2-4
Augsbourg - Bayreuth 7-1

Weißwasser - Kassel 5-3
Kassel - Weißwasser 3-2 
Weißwasser - Kassel 3-1
Kassel - Weißwasser 4-3 
Weißwasser - Kassel 7-6 a.p.

Rosenheim - Sauerland 10-3
Sauerland - Rosenheim 1-6
Rosenheim - Sauerland 4-3

Nuremberg - Hanovre 6-3
Hanovre - Nuremberg 5-4
Nuremberg - Hanovre 8-3
Hanovre - Nuremberg 2-4

 

Demi-finales

Augsbourg - Weißwasser 5-4 a.p.
Weißwasser - Augsbourg 6-3
Augsbourg - Weißwasser 8-2
Weißwasser - Augsbourg 6-1
Augsbourg - Weißwasser 5-6

Rosenheim - Nuremberg 3-2 a.p.
Nuremberg - Rosenheim 4-5
Rosenheim - Nuremberg 3-1

Augsbourg s'est donné les moyens de remonter en Bundesliga, peut-être même trop, entre les déplacements en avion et l'engagement en réserve d'un troisième étranger, rien moins que l'ancien champion du monde Dušan Pasek, en cas de blessure des titulaires Daniel Naud ou Ales Polcar. Cependant, le club souabe se fait surprendre par Weißwasser, qui confirme après les quarts de finale sa propension à faire durer le plaisir.

 

Finale

Rosenheim - Weißwasser 5-1
Weißwasser - Rosenheim 0-1 a.p.
Rosenheim - Weißwasser 5-4

Relégué volontairement de Bundesliga à cause du conflit entre le maire de la ville et le sponsor principal, Rosenheim s'était engagé timidement en Bundesliga 2, et sans grandes ambitions puisque l'on ne parlait pas de montée avant quatre ou cinq ans. La nouvelle équipe s'appuie sur quelques anciens internationaux (Ron Fischer, Joachim Reil et Manfred Ahne) qui encadrent une formation composée de nombreux juniors comme le prometteur gardien Marc Seliger. L'entraîneur Ernst Hofner ne craint pas de jouer à quatre lignes et de laisser du temps de glace à chacun, et l'équipe prend peu à peu confiance en elle, jusqu'à obtenir une promotion inattendue. Les supporters, qui organisaient des déplacements pour aller voir les nombreux anciens joueurs éparpillés sur les patinoires de Bundesliga, pourront ainsi les voir à domicile plus tôt que prévu.

 

 

Barrages de maintien

Premier tour

Essen - Bad Nauheim 10-3
Bad Nauheim - Essen 9-7
Essen - Bad Nauheim 6-4
Bad Nauheim - Essen 3-4 a.p. 
Essen - Bad Nauheim 6-3

Memmingen - Riessersee 4-3 a.p.
Riessersee - Memmingen 6-2
Memmingen - Riessersee 7-5
Riessersee - Memmingen 7-8 t.a.b.
Memmingen - Riessersee 5-4

 

Deuxième tour

Riessersee - Bad Nauheim 6-4
Bad Nauheim - Riessersee 4-3 a.p.
Riessersee - Bad Nauheim 3-0
Bad Nauheim - Riessersee 3-5

Bad Nauheim est relégué, tandis que Riessersee doit disputer un barrage avec le deuxième d'Oberliga.

 

Barrage

Riessersee - Landsberg 4-3 a.p.
Landsberg - Riessersee 6-2
Riessersee - Landsberg 1-6

L'ancien entraîneur de l'Allemagne de l'Est, Joachim Ziesche, a tout tenté, y compris demander à son assistant Ignaz Berndaner de rechausser les patins en défense et rappeler Robert Hörl qui avait été laissé libre, mais rien n'y a fait. Riessersee est relégué en Oberliga.

 

 

 

Oberliga

Zone nord

Première phase (26 matches)

                     Pts    V  N  D    BP-BC   Diff
 1 Francfort ESC      46   23  0  3   270-70   +200
 2 ETC Timmendorf     43   20  3  3   198-115  +83
 3 ESC Wedemark       42   19  4  3   184-94   +90
 4 ESC Wolfsburg      37   18  1  7   185-105  +80
 5 EC Harz-Braunlage  28   12  4 10   131-132  -1
 6 REV Bremerhaven    27   13  1 12   128-123  +5
 7 Gelsenkirchen      27   13  1 12   105-117  -12
 8 Herforder EG       25   12  1 13   150-119  +31
 9 Herner EV          24   12  0 14   140-148  -8
10 SG Wilhelmshaven   23   11  1 14   111-103  +8
11 Grefrather EV      20    9  2 15   115-141  -29
12 HEC Bonn           10    5  0 21    88-265  -177
13 Berliner SC         6    2  2 22   104-252  -148
14 TSV Adendorf        6    3  0 23   102-227  -125

Bonn se retire après cette première phase, faute de finances.

 

Poule finale (28 matches)

                   Pts    V  N  D    BP-BC  Diff
1 Francfort ESC     54   26  2  0   226-88  +138
2 ETC Timmendorf    44   19  6  3   178-99  +79
3 ESC Wedemark      35   16  3  9   202-140 +62
4 ESC Wolfsburg     35   16  3  9   158-113 +45
5 EC Braunlage      21   10  1 17   113-149 -36
6 REV Bremerhaven   16    8  0 20   128-189 -61
7 Gelsenkirchen     13    5  3 20    94-202 -108
8 Herforder EG       6    2  2 24   107-226 -119

Même Timmendorf et le buteur-record Mark MacKay (128 points, après 85 en première phase) ne peuvent pas empêcher Francfort de se qualifier pour la finale.

 

Poule de qualification en Oberliga nord (28 matches)

                         Pts    V  N  D    BP-BC  Diff
 1 Wilhelmshaven          37   17  3  2   165-69  +96
 2 Berliner SC            34   16  2  4   163-93  +70
 3 Herner EV              29   14  1  7   127-78  +49
 4 Westfalen Dortmund     28   13  2  7   154-116 +38
 5 TSV Adendorf           27   12  3  7   140-88  +52
 6 Grefrather EV          26   12  2  8   116-72  +44
 7 Neusser EC             22   10  2 10    98-104 -6
 8 EHC Neuwied            19    8  3 11   106-130 -24
 9 ASV Hamm               18    6  6 10   113-115 -2
10 SC Solingen             9    4  1 17    74-149 -75
11 EC Duisburg             8    3  2 17    82-227 -145
12 Eintracht Braunschweig  7    3  1 18    86-183 -97

 

 

Zone sud

Première phase (34 matches)

                     Pts    V  N  D    BP-BC   Diff
 1 EV Landsberg       52   24  4  6   200-111  +89
 2 TSV Erding         45   19  7  8   193-141  +52
 3 EC Bad Tölz        45   20  5  9   190-143  +47
 4 EV Ravensburg      41   17  7 10   188-149  +49
 5 EV Füssen          40   18  4 12   163-130  +33
 6 Heilbronner EC     40   19  2 13   169-126  +43
 7 EHC Klostersee     40   16  8 10   159-138  +221
 8 TSV Peißenberg     37   15  7 12   155-149  +6
 9 EHC Straubing      36   16  4 14   170-158  +12
10 EV Weiden          35   16  3 15   167-159  +8
11 EA Kempten         35   14  7 13   158-141  +17
12 TuS Geretsried     31   13  5 16   168-166  +2
13 Deggendorfer EC    27   10  7 17   157-186  -29
14 TEV Miesbach       26   10  6 18   143-185  -42
15 ERC Sonthofen      26   11  4 19   146-205  -59
16 ERC Selb           25   10  5 19   162-213  -51
17 EV Pfronten        20    7  6 21   133-186  -53
18 ESV Königsbrunn    11    5  1 28   116-251  -135

 

Poule finale (14 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EV Landsberg      21   9  3  2   84-59  +25
2 EC Bad Tölz       20   9  2  2   64-43  +21
3 EV Ravensburg     14   6  2  6   70-75  -5
4 TSV Erding        14   7  0  7   77-69  +8
5 EV Füssen         13   6  1  7   64-60  +4
6 Heilbronner EC    11   5  1  8   52-62  -10
7 EHC Klostersee    10   4  2  8   52-65  -13
8 TSV Peißenberg     9   3  3  8   45-75  -30

Landsberg, avec ses deux recrues de Riga, les ex-internationaux soviétiques Oleg Znarok et Igor Pavlov, devance l'EC Bad Tölz de Peter Kathan et se qualifie pour la finale.

 

Poules de qualification en Oberliga sud

Groupe 1 (14 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Deggendorfer EC   20   9  2  3   67-49  +18
2 EHC Straubing     19   9  1  4   84-50  +34
3 TuS Geretsried    17   8  1  5   82-59  +23
4 EV Pfronten       16   7  2  5   64-66  -2
5 ERC Selb          13   6  1  7   64-68  -4
6 ERC Ingolstadt    10   5  0  9   57-74  -20
7 ERV Schweinfurt    9   4  1  9   45-75  -30
8 EV Dingolfing      8   3  2  9   55-77  -22

Groupe 2 (14 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EV Weiden         22  10  2  2  102-49  +53
2 EA Kempten        21   8  5  1   80-46  +34
3 TEV Miesbach      20   9  2  3   91-55  +36
4 EC Peiting        14   6  2  6   58-60  -2
5 EA Schongau       12   6  0  8   78-90  -12
6 ERC Sonthofen     12   4  4  6   59-76  -17
7 ESV Königsbrunn   11   5  1  8   72-89  -17
8 ERSC Amberg        0   0  0 14   35-110 -65

 

Matches de classement (ces rencontres se disputaient sur la base du volontariat des clubs, ce qui explique que tous n'aient pas été disputés) :

Match pour la neuvième place

Weiden - Deggendorf 7-7 2-4

Match pour la quinzième place

Peiting - Pfronten 1-3 6-6

 

 

Finale

Landsberg - Francfort 2-8
Francfort - Landsberg 4-4

Francfort fête sa promotion en deuxième Bundesliga devant plus de quatre mille spectateurs. L'équipe de la capitale de la Hesse, qui a pris le relais l'année précédente lorsque l'Eintracht Francfort a mis fin à sa section hockey, déplace des bus entiers de supporters et connaît un succès foudroyant qui lui vaut même une retransmission en direct de la télévision locale.

Battu pour la promotion directe, Landsberg doit passer par un barrage.

 

 

 

Regionalliga

Zone nord

Classement (28 matches)

                           Pts    V  N  D    BP-BC   Diff
 1 ASV Hamm                 46   22  2  4   226-120  +106
 2 Westfalen Dortmund       45   22  1  5   244-102  +142
 3 Neusser EC               40   19  2  7   211-122  +89
 4 SC Solingen              37   18  1  9   205-122  +83
 5 EC Duisburg              37   18  1  9   205-138  +67
 6 EHC Neuwied              34   16  2 10   172-155  +17
 7 Eintracht Braunschweig   33   16  1 11   169-151  +18
 8 EHC Salzgitter           33   14  5  9   200-176  +24
 9 Dinslakener EC           30   14  2 12   170-131  +39
10 EHC Trêves               30   14  2 12   191-152  +49
11 TuS Wiehl                15    7  1 20   112-219  -107
12 VERC Lauterbach          14    6  2 20   130-188  -58
13 EHC Zweibrücken          14    6  2 20   135-214  -79
14 Aix-la-Chapelle EC       10    4  2 22    87-285  -198
15 FASS Berlin               2    1  0 27    93-275  -182

Les sept premiers accèdent à la poule de qualification en Oberliga nord. Hamm dispute par ailleurs le titre de Regionalliga.

 

Poules de qualification en Regionalliga nord

Groupe 1 (16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EV Duisburg       29  14  1  1  110-55  +55
2 EC Dinslaken      26  12  2  2  102-65  +37
3 EC Dorsten        22  11  0  5  143-107 +36
4 EHC Trêves        21  10  1  5  118-88  +30
5 EHC Zweibrücken   16   7  2  7   84-93  -9
6 Aix-la-Chapelle   13   6  1  9  110-120 -10
7 EC Eschweiler      9   3  3 10   58-83  -25
8 Limburger EG       7   3  1 12   87-134 -47
9 TuS Wiehl          1   0  1 15   53-120 -67

Groupe 2 (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EHC Salzgitter    18   9  0  1  125-47  +78
2 VERC Lauterbach   16   8  0  2  105-43  +62
3 Hambourg SV       12   6  0  4   54-67  -13
4 EC Nordhorn       10   5  0  5   59-70  -11
5 TuS Harsefeld      2   1  0  9   51-88  -37
6 FASS Berlin        2   1  0  9   33-112 -79

Match de classement pour la première place

Salzgitter - Duisburg 8-9 5-8

Match de classement pour la troisième place

Lauterbach - Dinslaken 7-4

 

 

Zone sud

Première phase (30 matches)

                       Pts   V  N  D   BP-BC   Diff
 1 EC Peiting           51  25  1  4  254-106  +48
 2 EV Dingolfing        47  22  3  5  207-124  +83
 3 ERV Schweinfurt      42  19  4  7  175-129  +46
 4 ERSC Amberg          40  17  6  7  165-124  +41
 5 EA Schongau          39  18  3  9  227-142  +85
 6 ERC Ingolstadt       38  17  4  9  167-137  +30
 7 EHC Waldkraiburg     35  15  5 10  171-124  +47
 8 ESC Dorfen           31  14  3 13  171-166  +5
 9 EC Ulm/Neu-Ulm       30  13  4 13  171-195  -24
10 EHC Bad Reichenhall  22   9  4 17  150-192  -42
11 ETC Crimmitschau     20   9  2 19  114-172  -58
12 ESV Bayersoien       19   8  3 19  153-224  -71
13 SC Bietigheim        19   8  3 19  133-196  -63
14 EV Bad Wörishofen    19   8  3 19  122-210  -88
15 EV Gendorf           17   6  5 19  142-176  -34
16 ERC Haßfurt          11   3  5 22  132-237  -105

Les six premiers accèdent aux poules de qualification en Oberliga sud. Peiting dispute par ailleurs le titre de Regionalliga.

 

Poules de qualification en Regionalliga sud

Groupe 1 (14 matches)

                     Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EHC Waldkraiburg    25  12  1  1  121-58  +63
2 EC Bad Reichenhall  22  10  2  2  102-66  +36
3 SV Gendorf          20  10  0  4   90-50  +40
4 ETC Crimmitschau    18   9  0  5   68-42  +26
5 EV Bad Wörishofen   13   6  1  7   69-91  -22
6 TSV Trostberg       10   5  0  9   76-100 -24
7 EC Pfaffenhofen      4   2  0 12   61-109 -48
8 ESG Esslingen        0   0  0 14   41-112 -71

Groupe 2 (14 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Bad Reichenhall   20   9  2  3   81-50  +31
2 EC Ulm/Neu-Ulm    20   9  2  3  100-68  +32
3 EV Regensburg     18   7  4  3  101-70  +31
4 ESV Bayersoien    17   8  1  5   83-72  +11
5 ERC Haßfurt       15   7  1  6   60-62  -2
6 EV Germering      12   6  0  8   68-91  -23
7 ESC Dorfen         9   3  3  8   78-81  -3
8 ESC Wernau         1   0  1 13   51-128 -77

Match de classement pour la neuvième place

Haßfurt - Bad Wörishofen 3-6 4-10

Cette victoire permettra à Bad Wörishofen d'être repêché et également qualifié en Regionalliga sud la saison suivante.

 

 

Finale

Peiting - Hamm 7-6 9-1

Peiting est champion de Regionalliga.

 

 

 

Landesligen

Nord-est

Classement (14 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 TuS Harsefeld       24   129-53  +76
2 EC Nordhorn         22   114-54  +60
3 EC in Hanovre 1b    20    81-53  +28
4 SV Hambourg         19    84-52  +32
5 ETC Timmendorf 1b   11    74-106 -32
6 REV Bremerhaven 1b   8    54-106 -52
7 EC Brême             4    40-118 -78
8 TSV Adendorf 1b      4    52-84  -32

Harsefeld et Nordhorn accèdent à la poule de qualification en Regionalliga nord. Les autres repassent par une qualification.

 

Poules de qualification en championnat régional nord-est

Groupe 1 (10 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 EC Brême          15    62-44  +18
2 EC Rostock        14    64-34  +30
3 TV Farmsen        12    69-55  +14
4 ESG Salzgitter     9    50-72  -22
5 TuS Harsefeld      7    49-67  -18
6 EG Wolfsburg       3    55-77  -22

Groupe 2 (12 matches)

                       Pts    BP-BC  Diff
1 EC in Hanovre 1b      23   119-26  +93
2 EC Wilhelmshaven 1b   14    69-59  +10
3 TSV Adendorf 1b       14   110-77  +33
4 ETC Timmendorf 1b     14    69-59  +10
5 REV Bremerhaven 1b    13    89-64  +23
6 ESC Wedemark 1b        6    59-94  -35
7 ESC Wolfsburg 1b       0    24-160 -136

 

 

Trophée nord-allemand (Norddeustcher Wanderpokal)

Groupe 1 (6 matches)

                           Pts    BP-BC  Diff
1 MTV Soltau                11    50-10  +40
2 Eintracht Braunschweig 1b  6    33-31  +2
3 EHC Osterode               4    17-39  -22
4 TV Farmsen 1b              3    14-34  -20

Groupe 2 (8 matches)

                         Pts    BP-BC  Diff
1 SV Hambourg 1b          14    23-51  -28
2 ESV Schierke            12   117-36  +81
3 EC Flensburg-Harrislee   8    36-58  -22
4 SV Altona 93             6    24-75  -51
5 EHC Salzgitter 1b        0    51-56  -5

Finale

SV Hambourg 1b - MTV Soltau 14-5 (en deux manches)

 

 

Hambourg

Landesliga

Groupe A (6 matches)

                   Pts   BP-BC  Diff
1 EC Rostock        10   36-11  +25
2 SV Hambourg 1b    10   41-14  +27
3 SV Altona 93       4   24-36  -12
4 TV Farmsen 1b      0    8-48  -40

Groupe B (6 matches)

                         Pts   BP-BC  Diff
1 TV Farmsen              12   96-9   +87
2 EC Flensburg-Harrislee   6   30-35  -5
3 SV Hambourg 1c           6   55-56  -1
4 SV Altona 93 1b          0   17-98  -81

Demi-finales

Rostock - Flensburg-Harrislee 13-4 (en deux manches)
Farmsen - Hambourg 1b 15-5 (en deux manches)

Finale

Rostock - Farmsen 11-7 (en deux manches)

Rostock et Farmsen accèdent aux qualifications en championnat régional nord-est.

 

 

Basse-Saxe

Niedersachsenliga (14 matches)

                       Pts   BP-BC  Diff
1 TSV Wulsdorf          25  108-31  +77
2 ESC Wedemark 1b       22  116-38  +78
3 ESC Wolfsburg 1b      15   77-62  +15
4 EG Wolfsburg          15   78-69  +9
5 EC Wilhelmshaven 1b   15   87-84  +3
6 ESG Salzgitter        11   73-110 -37
7 EC Nordhorn 1b         7   51-98  -47
8 EHC Osterode           2   37-135 -98

Les six premiers accèdent aux qualifications en championnat régional nord-est.

 

Landesliga (10 matches)

                             Pts    BP-BC  Diff
1 MTV Soltau                  19   110-34  +76
2 ESV Schierke                16   110-64  +46
3 USC Clausthal-Zellerfeld    11    62-59  +3
4 Eintracht Braunschweig 1b   10    77-42  +35
5 EHC Salzgitter 1b            4    33-83  -50
6 EC Brême 1b                  0    21-131 -110

Soltau et Schierke sont promus en Niedersachsenliga.

 

 

Berlin

Landesliga (11 matches)

                         Pts    BP-BC  Diff
 1 FASS Berlin 1b         22   181-28  +153
 2 EC Berlin              20   140-39  +101
 3 Berliner SC 1b         18    80-30  +50
 4 OSC Berlin             14    74-44  +30
 5 FASS Berlin 1c         14    70-57  +13
 6 SC Charlottenburg      12    98-80  +18
 7 OSC Berlin 1b          10    57-96  -39
 8 ERSC Berliner Bären    10    59-51  +8
 9 BSG Eternit Berlin      6    38-81  -43
10 DEC Eishasen Berlin     4    37-134 -97
11 PSV Berlin              2    15-149 -134
12 ERSC Berliner Bären 1b  0    12-92  -80

 

 

Rhénanie du Nord - Westphalie

NRW-liga

Classement (14 matches)

                       Pts    BP-BC  Diff
1 EV Duisburg           27   173-33  +140
2 EC Dorsten            23   176-59  +117
3 EC Eschweiler         22   102-65  +37
4 EC Lünen 89           12    93-88  +5
5 EHC Wesel 90          12    87-94  -13
6 SV Brackwede          12    73-91  -18
7 EC Bergisch Gladbach   4    52-152 -100
8 SC Krefeld             0    31-205 -174

Duisburg, Dorsten et Eschweiler accèdent à la poule de qualification en Regionalliga nord.

 

Qualification en NRW-liga (18 matches)

                        Pts    BP-BC  Diff
 1 JEHC Essen            35   158-57  +101
 2 TSVE Bielefeld        31   147-91  +56
 3 SV Brackwede          29   142-76  +66
 4 EC Siegerland         28   100-65  +35
 5 EC Lünen 89           27   138-94  +44
 6 EHC Wesel 80          21   123-96  +27
 7 ESC Moers             14    84-130 -46
 8 EC Bergisch Gladbach  12    89-144 -55
 9 SC Krefeld            11    74-150 -76
10 EC Königsborn          7    79-150 -71
11 ESF Iserlohn           5    89-170 -81

 

Landesliga

Classement (18 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
 1 TSVE Bielefeld   36   190-40  +150
 2 EV Grefrath 1b   23    99-70  +29
 3 EC Siegerland    22   110-70  +40
 4 GSC Moers        22   101-71  +30
 5 EC Königsborn    21   111-81  +30
 6 ESF Iserlohn     19   125-112 +13
 7 JEHC Essen       17   107-97  +10
 8 HEC Bonn 1b       9    67-132 -65
 9 ESC Soest         7    47-134 -87
10 ESC Iserlohn      4    35-185 -150

Les sept premiers (hormis la réserve de Grefrath, qui n'en a pas le droit) accèdent à la qualification en NRW-liga.

 

Qualification en Landesliga (10 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 HEC Bonn 1b       20   104-20  +84
2 EV Grefrath 1b    14    82-37  +45
3 ESC Soest          8    47-57  -10
4 HCT Hemer          7    38-67  -29
5 ESC Iserlohn       6    37-91  -54
6 EHC Bensberg       5    25-61  -36

 

Bezirksliga

Groupe 1 (10 matches)

                         Pts    BP-BC  Diff
1 EC Bergkamen            16    65-44  +21
2 ESV Iserlohn/Schwerte   15    73-40  +33
3 HCT Hemer               14    71-35  +36
4 ASV Hamm 1b              5    46-72  -26
5 EHC Wuppertal            5    32-60  -28
6 EC Siegerland 1b         5    45-81  -36

Groupe 2 (10 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 EHC Bensberg      17    57-24  +33
2 EC Neuss 1b       13    52-44  +8
3 EC Ratingen 1b    12    66-50  +16
4 CT Dallwig         9    43-50  -7
5 HEC Essen          5    33-66  -33
6 EV Wesel           4    41-58  -17

 

Poule finale (10 matches)

                       Pts    BP-BC  Diff
1 EC Ratingen 1b        18    74-36  +38
2 EC Neuss 1b           15    60-43  +17
3 EC Bergkamen           9    50-57  -7
4 ESV Iserlohn/Schwerte  8    52-56  -4
5 ASV Hamm 1b            6    62-79  -17
6 CT Dallwig             4    35-62  -27

 

Coupe de district (Bezirksliga-Pokal, 8 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 HCT Hemer         13    51-37  +14
2 EV Wesel          11    47-31  +16
3 EHC Bensberg      10    41-27  +14
4 EC Seigerland 1b   3    35-53  -18
5 HEC Essen          3    35-61  -26

 

 

Rhénanie-Palatinat / Sarre

Landesliga (12 matches)

                           Pts    BP-BC  Diff
1 ECF Dillingen             19   118-56  +62
2 ESV Bitburg               15   113-69  +44
3 ERC Ludwigshafen          12    84-95  -11
4 Tornado Luxembourg (LUX)   2    65-160 -95

 

Coupe de Rhénanie-Palatinat - Sarre

Groupe A (2 matches)

                   Pts   BP-BC  Diff
1 EC Dillingen      4    22-5   +17
2 ESC Viernheim     2    14-14   0
3 EHC Speyer        0     4-21  -17

Groupe B (4 matches)

                     Pts   BP-BC  Diff
1 EHC Trêves          8    61-22  +39
2 ESV Bitburg         4    40-41  -1
3 Tornado Luxembourg  0    18-56  -38

Finale

Trêves - Dillingen 32-10 (en deux manches)

 

 

Hesse

Hessenliga

Classement (14 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 EG Limburg          24   142-50  +92
2 ESC Francfort 1b    19    86-62  +24
3 EV Wiesbaden        17    80-86  -6
4 TSG Darmstadt 1846  13    74-81  -7
5 EC Bad Nauheim 1b   12    89-95  -6
6 VERC Lauterbach 1b  11    64-87  -23
7 ESC Erfurt           9    76-102 -26
8 ESC Viernheim        7    48-96  -48

Limburg accède à la poule de qualification en Regionalliga nord.

 

Poule finale (8 matches)

                     Pts   BP-BC  Diff
1 ESC Francfort 1b    13   68-48  +20
2 EV Wiesbaden        11   55-50  +5
3 EC Bad Nauheim 1b    3   42-67  -25

Poule de maintien (6 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 ESC Erfurt          12    55-22  +33
2 ESC Viernheim        8    35-34  +1
3 VERC Lauterbach 1b   7    24-34  -10
4 TSG Darmstadt 1846   3    25-49  -24

 

Landesliga A (14 matches)

                       Pts    BP-BC  Diff
1 WSV Aschaffenburg     24   143-52  +91
2 ESC Rossdorf 91       22    84-53  +31
3 EHC Speyer            18    95-71  +24
4 EC Bad Nauheim 1c     18   100-84  +16
5 EHC Francfort         12    80-88  -8
6 ECJ Sossenheim        10    76-81  -5
7 ESC Francfort 1c       6    55-89  -34
8 EC Eisteufel Francfort 2    32-147 -115

Aschaffenburg est promu en Hessenliga.

 

Landesliga B (10 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 EV Wiesbaden 1b     16    85-28  +57
2 ESC Rossdorf 1b     15    56-44  +12
3 EG Limburg 1b       14    84-54  +30
4 ECJ Sossenheim 1b    6    36-74  -38
5 ESC Erfurt 1b        5    40-59  -19
6 ESC Francfort 1d     4    29-71  -42

 

 

Saxe

Sachsenliga (10 matches)

                         Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 SV Rot-Weiß Bad Muskau  18*  9  0  0   72-30  +42
2 ETC Crimmitschau 1b     16   8  0  2   76-33  +43
3 WSG Chemnitz            10*  5  0  4   55-47  +8
4 ESC Dresde               7   3  1  6   42-50  -8
5 FEV Brunndöbra           6   3  0  7   31-66  -35
6 EHV Schönheide           1   0  1  9   29-88  -59

* un match en moins

 

Landesliga (2 matches)

                   Pts  V  N  D  BP-BC Diff
1 BEC Kirchberg     2   1  0  1   8-6   +2
2 EV Chemnitz       2   1  0  1   6-8   -2

 

 

Bade-Wurtemberg

Baden-Württemberg-Liga

Classement (16 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 EV Wernau           26   124-81  +43
2 ESG Esslingen       24   110-55  +55
3 EC Stuttgart        22   122-67  +55
4 ESC Bad Liebenzell  22   119-62  +57
5 ESV Balingen        17    66-96  -30
6 EHC Fribourg 1b     15    90-94  -4
7 Neckarsulm          10    61-71  -10
8 Constance EG         8    59-121 -62
9 ESV Hügelsheim       0    59-163 -104

Wernau et Esslingen accèdent aux poules de qualification en Regionalliga sud.

 

Qualification en Baden-Württemberg-Liga

Groupe A (8 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 EC Stuttgart      15    84-25  +59
2 Neckarsulm        10    71-30  +41
3 ESV Balingen      10    51-35  +16
4 ESV Hügelsheim     3    32-84  -52
5 EC Eppelheim       2    18-82  -64

Groupe B (8 matches)

                       Pts   BP-BC  Diff
1 Schwenninger ERC 1b   14   68-17  +51
2 EHC Fribourg 1b       11   56-26  +30
3 ESC Bad Liebenzell     9   72-26  +46
4 Constance EG           6   56-48  +8
5 EHF Moos               0    9-144 -135

Match de classement

Stuttgart - Schwenningen 1b 6-5

 

Landesliga

Groupe ouest (12 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 EC Eppelheim        24   179-22  +157
2 EHF Fribourg        16    70-37  +33
3 EHF Moos            15    38-48  -10
4 EHC Achern          10    54-66  -12
5 EHC Steinmauern      7    30-85  -55
6 ERC Waldbronn        6    34-68  -34
7 TV 34 Pforzheim      6    33-112 -79

Groupe est (10 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 Schwenningen 1b     20   120-13  +107
2 EHC Aalen           16    74-38  +36
3 TSV Plattenhardt    10    65-44  +21
4 ESG Esslingen 1b     9    72-51  +21
5 TSG Reutlingen       5    38-71  -33
6 EHC Herrischried     0     6-158 -152

 

Poules de maintien

Groupe A (6 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 EHC Aalen         10    45-18  +27
2 ESG Esslingen 1b  10    48-30  +18
3 EHC Achern         4    30-31  -1
4 EHC Herrischried   0    20-64  -44

Groupe B (8 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 TSG Reutlingen    11    39-21  +18
2 TV 34 Pforzheim   10    48-27  +21
3 EHF Fribourg      10    31-24  +7
4 TSV Plattenhardt   9    46-34  +12
5 EHC Steinmauern    0    22-80  -58

 

 

Bavière

Bayernliga

Groupe 1 (18 matches)

                       Pts    BP-BC  Diff
 1 EC Pfaffenhofen      28   107-75  +32
 2 EV Germering         27   113-71  +42
 3 ESV Burgau           26   102-70  +32
 4 EC Oberstdorf        23   126-93  +33
 5 ERC Lechbruck        22   101-93  +8
 6 EV Fürstenfeldbruck  14   100-112 -12
 7 SC Bad Kissingen     14    59-74  -15
 8 EV Pegnitz           12   106-123 -17
 9 SC Lindau            10    67-100 -33
10 ESV Buchloe           4    69-139 -70

Pfaffenhofen et Germering accèdent aux poules de qualification en Regionalliga sud.

Groupe 2 (18 matches)

                        Pts    BP-BC  Diff
 1 EV Regensburg         36   181-54  +127
 2 TSV Trostberg         26   153-109 +44
 3 SC Reichersbeuern     22   119-93  +26
 4 EV Berchtesgaden      19   104-97  +7
 5 EC Erkersreuth        18   105-114 -9
 6 EV Moosburg           17   105-131 -26
 7 ERC Regen             14    78-102 -24
 8 ESC Vilshofen         13    96-116 -20
 9 ESC Holzkirchen       10    74-154 -80
10 DEC Frillensee-Inzell  5    54-99  -45

Regensburg et Trostberg accèdent aux poules de qualification en Regionalliga sud.

 

Finale de Bayernliga

Pfaffenhofen - Regensburg 12-10 (en deux manches)

Match pour la troisième place

Trostberg - Germering 14-12 (en deux manches)

 

Qualification en Bayernliga

Groupe 1 (8 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 EV Berchtesgaden  14   110-38  +72
2 ERC Lechbruck     12    75-32  +43
3 ESV Kagers         8    60-65  -5
4 ESV Buchloe        6    36-58  -22
5 USG Chemnitz       0    36-124 -88

Groupe 2 (8 matches)

                        Pts    BP-BC  Diff
1 EC Oberstdorf          12    62-32  +30
2 DEC Frillensee-Inzell  10    57-34  +23
3 EC Erkersreuth         10    50-47  +3
4 EV Moosburg 1b          4    40-71  -31
5 MTV Diessen             4    38-63  -25

Groupe 3 (8 matches)

                     Pts   BP-BC  Diff
1 SC Reichersbeuern   14   64-35  +29
2 EV Moosburg         12   43-29  +14
3 EA Kempten 1b        6   40-56  -16
4 ESC Holzkirchen      5   25-38  -13
5 ESV Gebensbach       3   27-41  -14

Groupe 4 (6 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
1 ETC Höhenkirchen    10    30-24  +6
2 ESV Burgau           9    36-21  +15
3 EV Fürstenfeldbruck  4    32-25  +7
4 EV Lindau            1    16-44  -28

Groupe 5 (8 matches)

                   Pts   BP-BC  Diff
1 EHC Bad Aibling   11   69-41  +28
2 SC Bad Kissingen  11   79-45  +34
3 EV Pegnitz        10   70-57  +13
4 TSV Waldkirchen    5   62-89  -27
5 EV Aich            3   53-101 -48

Groupe 6 (8 matches)

                     Pts   BP-BC  Diff
1 ESC Vilshofen       14   64-22  +42
2 ASV Dachau          11   45-24  +21
3 ERC Regen           11   60-37  +23
4 ESV Würzburg         3   29-73  -44
5 ETC Crimmitschau 1b  1   16-58  -42

 

Landesliga

Groupe 1 (10 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 ESV Würzburg      17    87-32  +55
2 SV Hof            14    83-68  +15
3 Schweinfurt 1b    11    63-55  +8
4 Crimmitschau 1b   11    54-54   0
5 USG Chemnitz       4    53-82  -29
6 EV Weiden 1b       3    48-97  -49

Groupe 2 (14 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 ASV Dachau        26   136-58  +78
2 EV Moosburg 1b    20   117-69  +48
3 ESV Kagers        18   142-77  +65
4 EV Aich           17   109-86  +23
5 ESV Gebensbach    13    73-88  -15
6 TSV Waldkirchen   12    88-78  +10
7 EV Bruckberg       6    63-137 -74
8 USC Munich         0    45-180 -135

Groupe 3 (16 matches)

                   Pts    BP-BC  Diff
1 EHC Bad Aibling   30   171-38  +133
2 ETC Höhenkirchen  28   133-49  +84
3 MTV Diessen       20    93-76  +17
4 TSV Schliersee    19    68-93  -25
5 SC Gaißach        13    69-86  -17 
6 EC Schwaig        13    82-105 -23
7 EV Mittenwald      9    86-117 -31
8 EHC Wellheim       9    75-114 -39
9 EC Thanning        3    34-133 -99

Groupe 4 (18 matches)

                     Pts    BP-BC  Diff
 1 SC Hohenems        32   127-47  +80
 2 ESV Marktoberdorf  27    99-69  +30
 3 EA Kempten 1b      26   104-68  +36
 4 VFL Denklingen     19    84-78  +6
 5 ESV Türkheim       17    84-91  -7
 6 TSV Haunstetten    16    70-77  -7
 7 TSV Oberbeuren     15    96-99  -3
 8 RM Kaufbeuren      14    79-105 -26
 9 SV Hohenfurch      12    94-118 -24
10 SC Forst            2    46-131 -85

 

Demi-finales

Bad Aibling - Marktoberdorf 10-2
Dachau - Würzburg 3-5

Finale de Landesliga

Bad Aibling - Würzburg 7-3

Match pour la troisième place

Dachau - Marktoberdorf 9-5

 

Bezirksliga

Groupe 1 (12 matches)

                     Pts   BP-BC  Diff
1 EV Pegnitz 1b       20   92-38  +54
2 TSV Fichtelberg     18   96-37  +61
3 TV Waldsassen       16   53-46  +7
4 Kulmbacher EHC      11   47-61  -14
5 EHC Wunsiedel       10   54-75  -21
6 EV Bayreuth 1b       9   49-55  -6
7 Creußen Chiefs       0   28-107 -79

Groupe 2 (14 matches)

                     Pts   BP-BC  Diff
1 SC Ergolding        28  149-27  +122
2 TSV Erding 1b       24  103-29  +74
3 ESC Dorfen 1b       18   95-56  +39
4 ESV Gebensbach 1b   18   72-56  +16
5 ERC Ingolstadt 1b   12   65-87  -22
6 ERC Regen 1b         6   32-92  -60
7 EHC Landshut         5   46-109 -63
8 EHC Regensburg       1   32-138 -106

Groupe 3 (10 matches)

                         Pts   BP-BC  Diff
1 SC Eibsee-Grainau       19   79-21  +58
2 ERC Lechbruck 1b        16   72-29  +43
3 EC Planegg-Geisenbrunn  12   58-55  +3
4 SV Apfeldorf             6   35-72  -37
5 EC Woodstocks Augsbourg  5   28-50  -22
6 EC Tegernsee             2   33-78  -45

Groupe 4 (10 matches)

                   Pts   BP-BC  Diff
1 EC Senden         18  130-41  +89
2 EHC Sonthofen     16   82-41  +41
3 TSV Kottern       10   71-48  +23
4 ECGR Eisenberg     8   44-62  -18
5 SV Hopfen am See   5   51-116 -65
6 ASV Hirschzell     3   23-93  -70

 

Poule finale de Bezirksliga (2 matches)

                    Pts  BP-BC Diff
1 EC Senden          4   20-11  +9
2 SC Eibsee-Grainau  2   12-17  -5
3 SC Ergolding       0    8-12  -4

 

Coupe Bayernkrug : 1 EC Senden, 2 EC Schwaig, 3 RM Kaufbeuren, 4 ESV Türkheim, 5 TSV Haunstetten, 6 EHC Weilheim, 7 SC Gaißach, 8 EC Planegg-Geisenbrunn, 9 TSV Erding 1b, 10 SV Apfeldorf, 11 EC Thanning, 12 EHC Sonthofen, 13 EG Woodstocks Augsbourg, 14 VfL Denklingen, 15 SC Forst, 16 ECGR Eisenberg, 17 TSV Kottern, 18 USC Munich, 19 ESV Gebensbach 1b, 20 SV Hopfen.

 

 

La saison précédente (1991/92)

La saison suivante (1993/94)

 

Retour aux archives