Coupe d'Europe 1979/80

 

Premier tour (16 et 25 octobre 1979)

Spartak Sofia (BUL) - Ferencváros TC Budapest (HON) 5-2 (1-0,3-1,1-1) [le 11 octobre]
Ferencváros - Spartak Sofia 1-1 (1-0,0-1,0-0) [à Székesfehérvár]

Dynamo Berlin (RDA) - Vojens (DAN) 14-2
Vojens IK - Dynamo Berlin 2-9

HC Bolzano (ITA) - Klagenfurter AC (AUT) 5-7
Klagenfurt - Bolzano 2-6

Chamonix (FRA) - Bilbao (ESP) 12-4 (4-2,5-1,3-1)
Bilbao - Chamonix 0-8 (0-3,0-4,0-1)

Chamonix est le second club français à passer le premier tour de la Coupe d'Europe depuis... lui-même, treize ans plus tôt. Ivan Gurycka, le réfugié tchèque héros de l'époque qui vient de jouer pendant sept ans en Allemagne, participe d'ailleurs à ce bis repetita alors qu'il est suspendu en championnat pour avoir quitté l'équipe de France de manière impromptue. Mais il faut dire que cette fois l'adversaire était bien faible avec le champion espagnol Bilbao. La seule difficulté pour Chamonix est donc de... commencer le match aller. En effet, l'arbitre italien attendu n'est pas au rendez-vous, pas plus que ses deux juges de ligne. Les dirigeants locaux demandent donc à deux arbitres du coin (Gilles Ranzoni et Paul Marmoud) d'officier, mais cette perspective n'enchante pas les dirigeants basques (dont les joueurs sont venus sans licences...). Après des coups de téléphone restés sans réponse à la fédération internationale et de multiples débats en coulisses, la rencontre peut démarrer à 22h, avec une heure de retard sur l'heure prévue, et elle se révèle bien vite à sens unique.

 

 

Deuxième tour (7 et 22 novembre 1979)

Cologne (RFA) - Bolzano (ITA) 9-6 (2-1,2-2,5-3)
Bolzano - Cologne 4-8

SC Berne (SUI) - Dynamo Berlin (RDA) 2-9 (1-1,0-4,1-4) [le 10 novembre]
Dynamo Berlin - Berne 5-5 (0-2,3-1,2-2) [le 27 novembre]

Olimpija Ljubljana (YOU) - Spartak Sofia (BUL) 8-5
Spartak Sofia - Olimpija Ljubljana 6-11 (0-5,2-5,4-1)

Heerenveen (HOL) - Chamonix (FRA) 9-2 (4-1,1-1,4-0)
Chamonix - Heerenveen 3-8

Devant 3500 spectateurs, dans un match diffusé en direct à 20h30 à la télévision néerlandaise, Chamonix ne fait pas le poids face à une équipe composée pour moitié de Canadiens naturalisés qui s'entraîne trois fois par jour cinq jours par semaine.

 

 

Troisième tour

11/11/1979 Heerenveen (HOL) - Slovan Bratislava (TCH) 1-11 (0-4,1-5,0-2)
13/11/1979 Heerenveen - Slovan Bratislava 9-6 (2-4,5-2,2-0)

23/01/1980 Olimpija Ljubljana (YOU) - CSKA Moscou (URSS) 2-7 (0-2,1-2,1-3)
26/01/1980 CSKA Moscou - Olimpija Ljubljana 13-2 (3-1,3-0,7-1)

Dynamo Berlin (RDA) - MoDo Örnsköldsvik (SUE) 5-5 (1-1,1-1,3-3)
MoDo - Dynamo Berlin 8-4 (3-1,4-3,1-0)

Cologne (RFA) - Tappara Tampere (FIN) 5-6 (0-1,4-2,1-3)
Cologne - Tappara Tampere 6-10 (2-4,2-4,2-2)

Cologne est impuissant face au Tappara Tampere, mais n'a pas tout perdu. Le KEC déniche en effet chez son adversaire le petit Hannu Haapalainen, qui sera engagé la saison suivante.

 

 

Finale (les 21, 22 et 24 août 1980 à Innsbruck, Autriche)

CSKA Moscou (URSS) - Tappara Tampere (FIN) 8-0 (2-0,2-0,4-0)
Slovan Bratislava (TCH) - MoDo Dömsjö (SUE) 8-4 (2-1,3-2,3-1)
Tappara Tampere - Slovan Bratislava 10-2 (2-1,4-0,4-1)
MoDo - CSKA Moscou 1-7 (1-2,0-3,0-2)
MoDo - Tappara Tampere 3-13 (0-3,2-6,1-4)
CSKA Moscou - Slovan Bratislava 11-1 (4-0,3-0,4-1)

Classement : 1 CSKA Moscou (URSS) 6, 2 Tappara Tampere (FIN) 4, 3 Slovan Bratislava (TCH) 2, 4 MoDo (SUE) 0.

Le CSKA Moscou est champion d'Europe, mais pour une fois, son dauphin n'est pas tchécoslovaque. Le Tappara Tampere écrase en effet le Slovan Bratislava, sur le banc duquel les disputes et les palabres se multiplient.

En voyant cette ambiance délétère, on ne s'étonnera pas de l'exil et du passage à l'ouest des frères Štastný à la suite de ce tournoi... Une opération montée par deux dirigeants des Nordiques de Québec, le président Marcel Aubut et le directeur du développement Gilles Léger, qui partent en voiture à Vienne avec Anton, Peter et la femme de ce dernier, qui se réfugie à l'ambassade du Canada en Autriche avec l'aide de la police locale. Léger devient le spécialiste de ces exfiltrations puisqu'il avait déjà organisé celle de Nedomansky.

 

Meilleurs marqueurs

                                  B   A  Pts
 1 Jari Lindgren        Tappara   1   7   8
 2 Sergueï Makarov      CSKA M.   4   3   7
 3 Erkki Lehtonen       Tappara   3   4   7
 4 Vladimir Krutov      CSKA M.   4   1   5
   Nikolaï Drozdetsky   CSKA M.   4   1   5
 6 Aleksandr Lobanov    CSKA M.   2   3   5
   Pertti Koivulahti    Tappara   2   3   5
   Boris Mikhaïlov      CSKA M.   2   3   5
 9 Vyacheslav Anisin    CSKA M.   0   5   5
10 Juha Nurmi           Tappara   4   0   4

 

 

La saison précédente (1978/79)

La saison suivante (1980/81)

 

Retour aux archives