Coupe d'Europe 1980/81

 

Premier tour (9 et 23 octobre 1980)

Heerenveen (HOL) - Spartak Sofia (BUL) 12-1
Heerenveen - Spartak Sofia 11-2 (3-1,5-1,3-0)

Vojens IK (DAN) - Zaglebie Sosnowiec (POL) 3-10
Sosnowiec - Vojens 11-2

Dynamo Berlin (RDA) - Steaua Bucarest (ROU) 13-4 (3-0,3-2,7-2)
Steaua Bucarest - Dynamo Berlin 2-10

Klagenfurter AC (AUT) - HC Gardena (ITA) 2-3
Gardena - Klagenfurt 4-1

Saint-Sébastien (ESP) - Tours (FRA) 2-2 (1-1,1-1,0-0)
Tours - Saint-Sébastien 10-2 (1-1,6-0,3-1)

Le gardien canadien Leclercq réalise plus de cinquante arrêts au match aller à Saint-Sébastien, mais Tours peut enfin faire tourner les compteurs au retour.

 

 

Deuxième tour (5 et 19 novembre 1980)

Heerenveen (HOL) - Arosa (SUI) 5-6 (1-0,2-4,2-2)
Arosa - Heerenveen 3-5 (0-1,2-2,1-2)

Zaglebie Sosnowiec (POL) - Dynamo Berlin (RDA) 6-3 (2-0,2-0,2-3)
Dynamo Berlin - Sosnowiec 6-1 (1-0,2-0,3-1)

HC Gardena (ITA) - Olimpija Ljubljana (YOU) 1-1
Olimpija Ljubljana - Gardena 8-3

Tours (FRA) - Mannheim (RFA) 5-6 (0-6,1-0,4-0)
Mannheim - Tours 9-2 (3-0,2-2,4-0)

Heerenveen se retrouve face à Arosa, le club qui a recruté sa vedette néerlando-canadienne Jack de Heer à l'intersaison. Celui-ci marque un doublé pour les Suisses au match retour, mais c'est insuffisant pour empêcher l'exploit des Frisons, qui se qualifient grâce à un but de Jan Janssen à une minute et demie de la fin.

Les deux équipes de Tours et Mannheim ont un point commun, elles viennent chacune de remporter leur premier titre de champion, en grande partie grâce à des joueurs canadiens au double passeport. Alors qu'une tempête de neige fait rage à l'extérieur, Tours fait souffler le vent de la révolte dans sa patinoire pour renverser le match aller qui semblait plié au premier tiers-temps. Les mauvaises langues disent que Mannheim a fait exprès de se faire remonter pour assurer sa recette du match retour, mais son entraîneur Ladislav Olejnik se déclare tout de même "très agréablement surpris" du représentant du hockey français à l'issue de la double confrontation.

 

 

Troisième tour (4 décembre 1980 et 3 janvier 1981)

Dynamo Berlin (RDA) - HIFK Helsinki (FIN) 2-3
HIFK Helsinki - Dynamo Berlin 6-3 (1-3,2-0,3-0)

08/11/1980 Olimpija Ljubljana (YOU) - Poldi Kladno (TCH) 2-5 (0-2,2-1,0-2)
03/01/1981 Poldi Kladno - Olimpija Ljubljana 12-2 (5-1,3-0,4-1)

19/12/1980 Mannheimer ERC (RFA) - Brynäs Gävle (SUE) 3-6 (1-0,1-2,1-4)
21/12/1980 Mannheim - Brynäs Gävle 4-5 (1-2,0-3,3-0)

18/03/1981 Heerenveen (HOL) - CSKA Moscou (URSS) 0-11 (0-4,0-3,0-4)
22/03/1981 CSKA Moscou - Heerenveen 9-1 (0-0,1-1,8-0)

Les Moscovites ont largement gagné le match aller à Heerenveen, et Vladimir Petrov y réalise son troisième quadruplé en Coupe d'Europe, mais ce n'est pas une fin en soi pour leur entraîneur. En constatant que son CSKA est en train de ruiner sa réputation face à des Néerlandais au match retour, Viktor Tikhonov entre en effet dans une colère terrible après deux tiers-temps à Moscou... et l'effet est immédiat.

 

 

Finale (du 4 au 9 août 1981 à Ortisei, Val Gardena, Italie)

Poldi Kladno (TCH) - HIFK Helsinki (FIN) 4-5 (3-2,1-2,0-1)
CSKA Moscou (URSS) - Brynäs Gävle (SUE) 10-1 (5-0,3-0,2-1)
HIFK Helsinki - CSKA Moscou 0-6 (0-2,0-1,0-3)
Poldi Kladno - Brynäs Gävle 4-2 (0-1,4-1,0-0) 
HIFK Helsinki - Brynäs Gävle 3-3 (0-0,2-1,1-2)
CSKA Moscou - Poldi Kladno 12-2 (5-0,6-1,1-1)

Classement : 1 CSKA Moscou (URSS) 6, 2 HIFK Helsinki (FIN) 4, 3 Kladno (TCH) 2, 4 Brynäs IF (SUE) 0.

Le CSKA Moscou est champion d'Europe. Dans le match contre son futur dauphin du HIFK, le défenseur Vyacheslav Fetisov se paie même le luxe d'inscrire un hat-trick.

 

Meilleurs marqueurs du tournoi final

                               B  A  Pts
1 Valeri Kharlamov     CSKA    2  9  11
2 Nikolaï Drozdetsky   CSKA    3  6   9
3 Milan Nový          Kladno   6  1   7
4 Sergueï Makarov      CSKA    5  1   6
5 Vyacheslav Fetisov   CSKA    4  1   5

 

 

La saison précédente (1979/80)

La saison suivante (1981/82)

 

Retour aux archives