Coupe des ligues européennes 1995/96

 

Cette compétition qui réunit le vainqueur de la Ligue Atlantique (Rouen) à celui de l'Alpenliga (Feldkirch) aurait bien pu ne jamais avoir lieu, l'Alpenliga ayant organisé son tournoi final de son côté sans se soucier des clubs de Ligue Atlantique. Finalement, les Rouennais ont rappelé à Feldkirch ce duel. C'est néanmoins la dernière édition de cette compétition, condamnée par l'avènement de l'EHL.

 

Match aller (le 21 décembre à 18h30, à Feldkirch, Autriche)

Feldkirch - Rouen 2-5 (2-2, 0-3, 0-0)

4942 spectateurs.

Arbitre : M. Gobbi (SUI) assisté de MM. Hagen et Wohlgenannt (AUT).

Pénalités : Feldkirch 10'+10', Rouen 16'.

Evolution du score :

1-0 à 6'40" : Wheeldon (Gustafsson, Lavoie).

2-0 à 8'41" : Puschnik.

2-1 à 9'33" : Koïvisto (Bellerose, De Benedictis).

2-2 à 16'41" : Maïa (Dunn).

2-3 à 33'20" : Pinard (Pouget, Dunn).

2-4 à 34'15" : De Benedictis (Koïvisto).

2-5 à 35'03" : Pouget (Salo).

Les Rouennais n'abordaient pas ce match dans les meilleures conditions : leur préparation avait été perturbée par la fermeture de leur patinoire municipale, et leurs internationaux revenaient tout juste d'un éprouvant tournoi Karjala en Finlande, au cours duquel Franck Pajonkowski, pièce maîtresse des Dragons, s'était blessé. L'entraîneur Benoît Laporte était pessimiste, et les évènements semblaient lui donner raison puisque Feldkirch menait déjà 2-0 à la neuvième minute de jeu. Mais Rouen revenait dans le match et assommait les Autrichiens en seulement trois minutes pendant le deuxième tiers-temps.

 

Match retour (le 18 janvier à Rouen, France)

Rouen - Feldkirch 7-3 (1-1, 5-1, 1-1)

3800 spectateurs.

Arbitres : M. Stadler (SUI) assisté de MM. Bachelet et Bocquet (FRA).

Pénalités : Rouen 24', Feldkirch 18'.

1-0 à 3'17" : Fournier (Bellerose, Pajonkowski).

1-1 à 14'42" : Krumpschmid.

2-1 à 22'25" : De Benedictis (Pouget, Koïvisto).

2-2 à 24'14" : Nasheim (Wheeldon, Searle).

3-2 à 27'09" : Koïvisto (De Benedictis, Riihijärvi).

4-2 à 31'00" : Pajonkowski (Fournier, Poudrier).

5-2 à 31'25" : Poudrier (Pinard, Bellerose).

6-2 à 38'20" : Pajonkowski (Poudrier, Fournier).

6-3 à 41'06" : Lavoie (Rundqvist, Haberl).

7-3 à 49'49" : Pajonkowski (Bellerose, Fournier).

Les trois buts d'avance du match aller ne servaient plus à rien, puisqu'une victoire de Feldkirch, quel que soit le score, aurait contraint les Rouennais à une prolongation en mort subite pour décider du titre. Les Autrichiens démarrent sur un rythme très élevé, mais une faute défensive qui offre à Fournier l'ouverture du score permet à Rouen d'atteindre la première pause à 1-1. Et c'est encore une fois en deuxième période que les Dragons vont sceller leur destin, la friable défense autrichienne craquant de nouveau à la mi-match en encaissant trois buts en cinq minutes. Rouen remportait avec brio son premier trophée européen face à une équipe qui avait entre-temps terminé quatrième de la Coupe d'Europe des clubs champions.

 

La saison précédente (1994/95)

 

Retour aux archives