Championnat du monde 1992 des moins de 20 ans

 

Groupe A (26, 27, 29, 30 décembre 1991, 1er, 2 et 4 janvier 1992 à Füssen, Allemagne)

Tchécoslovaquie - Suède 4-8 (2-1,1-5,1-2)
CEI - Suisse 10-2 (4-0,2-1,4-1) [à Kaufbeuren]
Allemagne - Canada 4-5 (0-2,3-1,1-2)
États-Unis - Finlande 5-1 (1-0,1-0,3-1)

Suisse - Canada 4-6 (1-2,0-2,3-2)
Finlande - Tchécoslovaquie 4-1 (1-0,2-1,1-0) [à Kaufbeuren]
Suède - CEI 3-4 (0-2,3-0,0-2)
Allemagne - États-Unis 2-6 (1-0,1-3,0-3)

CEI - Finlande 4-1 (2-0,2-0,0-1)
Canada - Suède 2-2 (1-1,1-0,0-1) [à Kaufbeuren]
Allemagne - Tchécoslovaquie 2-8 (0-1,1-2,1-5)
États-Unis - Suisse 5-1 (0-1,2-0,3-0)

Finlande - Canada 2-2 (1-1,0-0,1-1)
Suède - États-Unis 8-6 (4-1,4-3,0-2) [à Kaufbeuren]
Suisse - Tchécoslovaquie 4-2 (1-0,1-1,2-1)
Allemagne - CEI 0-7 (0-4,0-2,0-1)

Suède - Suisse 4-3 (1-1,3-1,0-1)
Allemagne - Finlande 0-2 (0-0,0-1,0-1) [à Kaufbeuren]
CEI - Tchécoslovaquie 2-5 (0-2,2-1,0-2)
Canada - États-Unis 3-5 (2-1,0-1,1-3)

Suisse - Finlande 3-7 (0-1,3-1,0-5)
États-Unis - CEI 0-5 (0-2,0-1,0-2) [à Kaufbeuren]
Allemagne - Suède 1-10 (0-2,0-2,1-4)
Tchécoslovaquie - Canada 6-1 (2-1,3-0,1-0)

Finlande - Suède 4-6 (3-1,1-1,0-4)
Allemagne - Suisse 6-2 (2-1,2-0,2-1) [à Kaufbeuren]
Tchécoslovaquie - États-Unis 2-3 (0-2,1-0,1-1)
Canada - CEI 2-7 (1-2,1-2,0-3)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 CEI (ex-URSS)     12   6  0  1   39-13  +26
2 Suède             11   5  1  1   41-24  +17
3 États-Unis        10   5  0  2   30-22  +8
4 Finlande           7   3  1  3   21-21   0
5 Tchécoslovaquie    6   3  0  4   28-24  +4
6 Canada             6   2  2  3   21-30  -9
7 Allemagne          2   1  0  6   15-40  -25
8 Suisse             2   1  0  6   19-40  -21

Le Communauté des États Indépendants, qui a pris le relais de l'URSS, est championne du monde juniors. Après cette dernière victoire en commun, les chemins se séparent. Zoltoks et Ozolinš représenteront la Lettonie et Troshchinsky le Kazakhstan. Par contre, l'Ukrainien Alekseï Zhitnik et le Lituanien Darius Kasparaitis continueront à porter les couleurs de la Russie, qui bénéficiera de l'héritage naturel de l'ex-URSS et de la place en groupe A... mais ne gagnera plus rien en seniors. "L'esprit et la combativité de cette équipe était déterminée par les joueurs originaires des autres républiques" se souvient l'Ukrainien Igor Gunko, qui était membre de cette équipe en moins de dix-huit ans.

La Suède a accroché la CEI, mais elle s'est finalement inclinée sur un but marqué après un engagement perdu par le très prometteur Peter Forsberg, qui n'oubliera jamais ce premier grand échec de sa carrière. Tenant du titre, le Canada est un décevant sixième et sa superstar annoncée Eric Lindros est bien discrète. Il se fait même siffler par dérision par le public allemand lors du dernier match où les Canadiens prennent une leçon.

 

Meilleurs marqueurs

                           B  A Pts
1 Michael Nylander   SUE   8  9  17
2 Peter Forsberg     SUE   3  8  11
3 Markus Näslund     SUE   8  2  10
4 Mikael Renberg     SUE   6  4  10
5 Aleksei Kovalev    CEI   5  5  10
6 Eric Lindros       CAN   2  8  10
7 Jarkko Varvio      FIN   8  1   9
  Jan Caloun         TCH   8  1   9
9 Kristian Gahn      SUE   3  6   9
  Robert Petrovicky  TCH   3  6   9

Meilleur gardien : Mike Dunham (États-Unis).

Meilleur défenseur : Darius Kasparaitis (CEI).

Meilleur attaquant : Michael Nylander (Suède).

Équipe-type des journalistes : Mike Dunham (USA) ; Janne Grönvall (FIN) - Scott Niedermayer (CAN) ; Michael Nylander (SUE) - Peter Ferraro (USA) - Aleksei Kovalev (CEI).

Trophée du fair-play : Finlande.

Joueur le plus fair-play : Jens Schwabe (Allemagne).

 

 

 

Groupe B (27, 28, 30 décembre 1991, 1er, 2, 4 et 5 janvier 1992 à Tychy et Oswiecim, Pologne)

Le premier et le troisième match cité dans chaque journée a lieu à Tychy, le deuxième et le quatrième à Oswiecim.

France - Pays-Bas 5-1 (3-0,0-1,2-0)
Norvège - Corée du nord 9-2 (3-0,2-2,4-0)
Pologne - Autriche 7-2 (2-1,2-1,3-0)
Japon - Roumanie 3-2 (2-0,1-1,0-1)

Japon - Corée du nord 9-1 (3-0,1-1,5-0)
Pologne - Pays-Bas 9-0 (3-0,1-0,5-0)
Autriche - Norvège 2-6 (0-2,0-2,2-2)
Roumanie - France 1-6 (0-2,0-3,1-1)

Norvège - Pays-Bas 14-2 (7-2,3-0,4-0)
Pologne - Roumanie 3-6 (1-3,1-2,1-1)
France - Corée du nord 9-2 (3-0,3-1,3-1)
Japon - Autriche 2-3 (0-2,1-0,1-1)

Pays-Bas - Japon 2-5 (1-1,1-2,0-2)
Pologne - Corée du nord 9-0 (0-0,2-0,7-0)
Roumanie - Norvège 0-8 (0-3,0-2,0-3)
Autriche - France 1-4 (1-0,0-3,0-1)

Corée du nord - Roumanie 4-8 (1-1,1-7,2-0)
Norvège - Japon 4-2 (2-0,0-1,2-1)
Pologne - France 5-1 (1-0,2-1,2-0)
Pays-Bas - Autriche 4-1 (0-0,2-1,2-0)

Autriche - Roumanie 2-3 (2-1,0-0,0-2)
Corée du nord - Pays-Bas 1-5 (0-2,0-2,1-1)
Pologne - Japon 4-7 (2-3,0-2,2-2)
France - Norvège 4-1 (2-1,0-0,2-0)

Corée du nord - Autriche 3-5 (1-3,2-1,0-1)
Roumanie - Pays-Bas 3-0 (1-0,0-0,2-0)
Pologne - Norvège 5-3 (2-0,1-3,2-0)
France - Japon 2-4 (1-2,0-0,1-2)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Japon             10   5  0  2   32-18  +14
2 Pologne           10   5  0  2   42-19  +23
3 Norvège           10   5  0  2   45-17  +28
4 France            10   5  0  2   31-15  +16
5 Roumanie           8   4  0  3   23-26  -3
6 Pays-Bas           4   2  0  5   14-38  -24
7 Autriche           4   2  0  5   16-29  -13
8 Corée du nord      0   0  0  7   13-54  -41

Le Japon est promu dans le groupe A. La Corée du nord est reléguée dans le groupe C.

 

Meilleur joueur : Fabrice Lhenry (France).

Meilleur marqueur : Trond Magnussen (Norvège), 10 buts et 6 assists.

Meilleur gardien : Fabrice Lhenry (France).

Meilleur défenseur : Per Christian Fjeldstad (Norvège).

Meilleur attaquant : Michal Garbocz (Pologne).

Trophée du fair-play : Roumanie.

 

 

 

Groupe C (28, 29, 30 décembre 1991, 2, 3 et 4 janvier 1992 à Marino, Rome, Italie)

Groupe A

Italie - Corée du sud 8-1 (1-0,4-0,3-1)
Corée du sud - Grèce 7-0
Italie - Grèce 13-0

Classement : 1 Italie 2, 2 Corée du sud 0. La Grèce est disqualifiée pour avoir aligné un joueur non qualifié.

Groupe B

Danemark - Bulgarie 12-1 (2-0,4-0,6-1)
Bulgarie - Hongrie 0-8 (0-2,0-3,0-3)
Danemark - Hongrie 10-0 (6-0,2-0,2-0)

Classement : 1 Danemark 4, 2 Hongrie 2, 3 Bulgarie 0.

Groupe C

Yougoslavie - Grande-Bretagne 4-12 (1-4,0-4,3-4)
Grande-Bretagne - Espagne 4-5 (1-1,0-3,3-1)
Yougoslavie - Espagne 6-3 (1-0,2-1,3-2)

Classement : 1 Grande-Bretagne 2 (+7), 2 Espagne 2 (-2), 3 Yougoslavie 2 (-5).

 

Poule finale

Italie - Grande-Bretagne 4-3 (0-1,2-1,2-1)
Danemark - Grande-Bretagne 6-3 (3-1,1-0,2-2)
Italie - Danemark 5-2 (0-2,2-0,3-0)

Classement : 1 Italie 4, 2 Danemark 2, 3 Grande-Bretagne 0.

L'Italie est promue dans le groupe B.

Poule pour la quatrième place

Hongrie - Espagne 4-5 (0-2,2-3,2-0)
Espagne - Corée du sud 6-4 (0-0,5-2,1-2)
Corée du sud - Hongrie 3-4 (2-2,0-2,1-0)

Classement : 1 Espagne 4, 2 Hongrie 2, 3 Corée du sud 0.

Match pour la septième place

Bulgarie - Yougoslavie 1-1 (1-0,0-1,0-0)

La Bulgarie et la Yougoslavie sont classées ex-æquo.

 

Meilleur marqueur : Roland Ramoser (Italie), 10 points (7 buts et 3 assists).

Meilleur gardien : Matsknor Hendriksen (Danemark).

Meilleur défenseur : Miran Schrott (Italie).

Meilleur attaquant : Roland Ramoser (Italie).

Trophée du fair-play : Espagne.

 

 

Les précédents championnats du monde juniors (1991)

Les championnats du monde juniors suivants (1993)

 

Retour aux archives