Championnats du monde 1938

 

Prague accueille pour la seconde fois les championnats du monde dans une atmosphère de célébration du hockey. La Tchécoslovaquie est alors le pays européen qui compte le plus de clubs (361, contre 90 en 1930 ; elle devance la Suède, 116 et la Pologne, 92). En revanche, pour ce qui est des patinoires artificielles, c'est la Grande-Bretagne (21) qui est la mieux équipée devant l'Allemagne (14).

 

Premier tour (du 11 au 15 février 1938)

Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le deuxième tour.

Groupe A

Suisse - Hongrie 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Lituanie - Roumanie 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Suisse - Roumanie 8-1 (2-0,1-1,5-0)
Pologne - Lituanie 8-1 (3-0,0-0,5-1)
Pologne - Roumanie 3-0 (1-0,2-0,0-0)
Hongrie - Lituanie 10-1 (2-0,4-0,4-1)
Suisse - Lituanie 15-0 (9-0,2-0,4-0)
Pologne - Hongrie 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Hongrie - Roumanie 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Suisse - Pologne 7-1 (3-0,1-0,3-1)

Classement : 1 Suisse 8, 2 Pologne 6, 3 Hongrie 4, 4 Lituanie 2, 5 Roumanie 0.

Les trois qualifiés par groupe permettent aux meilleures nations de commencer tranquillement leur championnat. C'est le cas de la Suisse qui gagne sans forcer un match d'ouverture peu intense contre la Hongrie avec un but de Bibi Torriani. Quant à la Lituanie, elle remporte son premier match pour sa toute première participation grâce à un but d'Ilgunas et à un blanchissage de son gardien Macios. Mais celui-ci se blesse par la suite, et comme les Baltes n'ont pas de portier remplaçant, c'est un des frères Kuzmickas, qui forment en temps habituel la défense, qui doit jouer dans les cages contre les Suisses.

 

Groupe B

Lettonie - Norvège 3-1 a.p. (1-0,0-1,0-0,2-0)
Grande-Bretagne - Allemagne 1-0 (0-0,1-0,0-0)
États-Unis - Lettonie 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Norvège - Grande-Bretagne 0-8 (0-2,0-1,0-5)
États-Unis - Norvège 7-1 (3-0,4-0,0-1)
Allemagne - Lettonie 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Grande-Bretagne - Lettonie 5-1 (1-0,2-0,2-1)
États-Unis - Allemagne 1-0 (1-0,0-0,0-0)
Allemagne - Norvège 8-0 (2-0,1-0,5-0)
Grande-Bretagne - États-Unis 1-1 a.p. (0-0,0-1,0-1,0-0,0-0,0-0)

Classement : 1 Grande-Bretagne 7 (+13), 2 États-Unis 7 (+8), 3 Allemagne 4, 4 Lettonie 2, 5 Norvège 0.

La Lettonie réussit à battre la Norvège grâce à un doublé de Klavs dès la première période de prolongation, mais elle s'incline deux fois d'un petit but face à des adversaires un peu trop gros pour elle.

 

Groupe C

Canada - Suède 3-2 (1-0,1-2,1-0)
Tchécoslovaquie - Autriche 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Canada - Autriche 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Tchécoslovaquie - Suède 0-0 a.p. (0-0,0-0,0-0,0-0,0-0,0-0)
Tchécoslovaquie - Canada 0-3 (0-2,0-0,0-1)
Suède - Autriche 1-1 a.p. (0-1,1-0,0-0,0-0,0-0,0-0)

Classement : 1 Canada 6, 2 Tchécoslovaquie 3, 3 Suède 2, 4 Autriche 1.

La Tchécoslovaquie a elle aussi du mal à se mettre en route. Elle ne bat l'Autriche que par un but d'Oldrich Kucera à trente secondes de la fin. La Suède quant à elle a changé de tenue : elle portait jusqu'ici un maillot jaune orné de son drapeau, et elle se présente maintenant avec un maillot bleu frappé des trois couronnes. La légende de la "Tre Kronor" prend naissance...

 

 

Deuxième tour (du 16 au 18 février 1938)

Les premiers de chaque groupe et le meilleur deuxième sont qualifiés pour les demi-finales.

Groupe A

Tchécoslovaquie - États-Unis 2-0 (0-0,1-0,1-0)
Suisse - États-Unis 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Tchécoslovaquie - Suisse 3-2 a.p. (0-1,1-0,0-0,2-1)

Classement : 1 Tchécoslovaquie 4, 2 Suisse 2, 3 États-Unis 0.

La Tchécoslovaquie se qualifie devant la Suisse grâce à un doublé de Ladislav Troják, un joueur découvert par hasard dans les Monts Tatras cinq ans plus tôt et qui fait partie de la meilleure ligne du continent avec Malecek et Kucera au sein du LTC Prague. Le Slovaque est un patineur exceptionnel qui ne rechigne jamais au travail de l'ombre.

 

Groupe B

Canada - Allemagne 3-2 a.p. (1-1,0-1,1-0,1-0)
Allemagne - Hongrie 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Canada - Hongrie 1-1 a.p. (1-1,0-0,0-0,0-0,0-0,0-0)

Classement : 1 Canada 3, 2 Allemagne 2, 3 Hongrie 1.

L'Allemagne rate l'exploit contre le Canada en se faisant rejoindre à vingt secondes de la fin mais bat la Hongrie sur un but controversé de Georg Strobl. Le dernier match doit normalement être une formalité pour les Canadiens, qui ouvrent le score rapidement par Pat McReavy (qui gagnera la Coupe Stanley 1941 avec Boston) devant 9000 spectateurs. Mais sept minutes plus tard, Miklós prend de vitesse Marshall et passe à László Róna qui égalise dans un angle impossible. Les champions du monde butent ensuite sur le gardien magyar aux excellents réflexes István Hircsák, et ils auraient même pu perdre sur un tir de pénalité de l'ailier droit Zoltán Jeney ou sur une occasion à la dernière minute de Róna... qui prend la crosse d'un défenseur dans le visage juste au moment où il s'apprête à tirer.

 

Groupe C

Grande-Bretagne - Suède 3-2 (0-0,1-1,2-1)
Suède - Pologne 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Grande-Bretagne - Pologne 7-1 (3-1,4-0,0-0)

Classement : 1 Grande-Bretagne 4, 2 Suède 2, 3 Pologne 0.

 

Les deuxièmes de chaque groupe ayant le même nombre de points, de buts marqués et de buts encaissés, le quatrième demi-finaliste est déterminé sur tapis vert, et c'est l'Allemagne qui est choisie car elle est la meilleure nation européenne de son groupe, seulement devancée par le Canada. Les Suisses sont particulièrement amers de ce choix et des multiples hésitations et revirements autour de la formule de la compétition.

 

 

Demi-finales

Canada - Allemagne 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Tchécoslovaquie - Grande-Bretagne 0-1 (0-0,0-0,0-1)

Le Canada prend encore le meilleur sur l'Allemagne par un but de Gordie Bruce (autre futur vainqueur de la Coupe Stanley avec les Bruins) à douze minutes de la fin, alors que la Grande-Bretagne s'assure le titre de champion d'Europe grâce à un but d'Archie Stinchcombe.

 

Match pour la cinquième place

Suède - Suisse 2-0 (1-0,0-0,1-0)

 

Match pour la troisième place

Tchécoslovaquie - Allemagne 3-0 (1-0,2-0,0-0)

L'Allemagne dit vite adieu à la médaille de bronze après le but contre son camp de Herbert Schibukat. Ce joueur est originaire de Rastenburg, alors haut lieu du hockey en Prusse-orientale, et qui deviendra la ville polonaise de Ketrzyn.

 

Finale

Canada - Grande-Bretagne 3-1 (3-1,0-0,0-0)

Les Sudbury Wolves pratiquent un hockey techniquement très abouti en première période et prennent l'avantage par deux buts de Reg Chapman et de Pat McReavy. L'ailier britannique Gerry Davey réduit le score, mais Johnny Godfrey creuse l'écart juste avant la pause et le Canada n'a plus qu'à assurer son nouveau titre mondial obtenu devant 11000 spectateurs.

 

 

Trophée du fair-play : Autriche.

 

 

Les précédents championnats du monde (1937)

Les championnats du monde suivants (1939)

 

Retour aux archives