Championnats du monde 1972

 

Mondial A (du 7 au 22 avril 1972 à Prague, Tchécoslovaquie)

7 avril
Tchécoslovaquie - Suisse 19-1 (5-0,8-0,6-1)
URSS - Allemagne de l'ouest 11-0 (3-0,3-0,5-0)
8 avril
Suisse - Suède 1-12 (1-4,0-5,0-3)
Allemagne de l'ouest - Finlande 5-8 (0-5,4-2,1-1)
9 avril
Tchécoslovaquie - Suède 4-1 (2-0,1-0,1-1)
Finlande - URSS 2-10 (0-1,2-6,0-3)
10 avril
Tchécoslovaquie - Allemagne de l'ouest 8-1 (1-1,2-0,5-0)
URSS - Suisse 10-2 (1-1,4-1,5-0)
11 avril
Allemagne de l'ouest - Suède 0-10 (0-3,0-5,0-2)
Suisse - Finlande 3-2 (1-2,0-0,2-0)
12 avril
Finlande - Suède 1-2 (1-1,0-0,0-1)
Tchécoslovaquie - URSS 3-3 (2-0,0-1,1-2)
13 avril
Suisse - Allemagne de l'ouest 3-6 (2-3,1-2,0-1)
14 avril
Suède - URSS 2-11 (1-4,1-3,0-4)
Tchécoslovaquie - Finlande 5-3 (1-1,2-1,2-1)

15 avril
Tchécoslovaquie - Suisse 12-2 (3-1,5-0,4-1)
Allemagne de l'ouest - URSS 0-7 (0-4,0-1,0-2)
16 avril
Suède - Suisse 8-5 (3-1,1-1,4-3)
Finlande - Allemagne de l'ouest 13-3 (4-0,5-2,4-1)
17 avril
URSS - Finlande 7-2 (2-0,3-0,2-2)
Tchécoslovaquie - Suède 2-0 (0-0,2-0,0-0)
18 avril
Tchécoslovaquie - Allemagne de l'ouest 8-1 (3-1,3-0,2-0)
Suisse - URSS 0-14 (0-6,0-4,0-4)
19 avril
Suède - Allemagne de l'ouest 7-1 (5-0,1-1,1-0)
Finlande - Suisse 9-1 (4-0,1-0,4-1)
20 avril
Suède - Finlande 4-5 (0-2,2-2,2-1)
Tchécoslovaquie - URSS 3-2 (2-0,1-2,0-0)
21 avril
Allemagne de l'ouest - Suisse 4-1 (2-0,1-0,1-1)
22 avril
Tchécoslovaquie - Finlande 8-2 (2-0,3-2,3-0)
URSS - Suède 3-3 (0-1,1-2,2-0)

Classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Tchécoslovaquie   19   9  1  0   72-16  +56
2 URSS              16   7  2  1   78-17  +61
3 Suède             11   5  1  4   49-33  +16
4 Finlande           8   4  0  6   47-48  -1
5 RFA                4   2  0  8   21-76  -55
6 Suisse             2   1  0  9   19-96  -77

Le championnat du monde est organisé pour la première fois de façon séparée pendant une année olympique, ce qui permet d'envisager l'admission des professionnels aux Mondiaux sans avoir à se préoccuper de l'aval du CIO. La fièvre gagne la ville organisatrice, Prague. Neuf mille spectateurs de moyenne assistent aux matches, mais tout le monde attend avant tout deux rencontres, celles entre l'URSS et la Tchécoslovaquie. Tout un pays, et la moitié de l'Europe, vibrent pour l'équipe tchécoslovaque, qui accueille la compétition pour la première fois depuis le printemps de Prague.

Ce championnat du monde est vécu très différemment par les deux peuples concernés. En URSS, le commentateur télé Nikolaï Ozerov fait comme si de rien n'était et continue de parler de "nos adversaires et amis" en évoquant les hockeyeurs tchécoslovaques, l'expression consacrée pour les camarades des pays du pacte de Varsovie, même si ceux-ci ne sont plus du tout animés de sentiments amicaux. Le public soviétique, qui ignore tout des évènements de 1968, est scotché devant son écran par les matchs URSS-Tchécoslovaquie, animés par une passion exceptionnelle et une intensité de jeu unique, mais il n'en connaît pas les causes. Au contraire, les Tchécoslovaques ressentent tous la signification de cette deuxième victoire en championnat du monde. Même si c'est le premier titre depuis l'irruption de l'URSS, où le hockey avait pris racine grâce à une assistance tchécoslovaque, la revanche n'est pas uniquement sportive. C'est une douce vengeance contre l'oppresseur.

 

La Suisse obtient sa victoire la plus significative sur le plan international depuis vingt ans, en battant la Finlande 3-2 à quatre minutes de la fin, sur un but de Hans Keller qui déborde sur l'aile et trouve la lucarne de Stig Wetzell. Mais elle perd ensuite deux fois contre les Allemands, termine donc dernière et retombe dans l'anonymat qui la caractérise depuis deux décennies.

 

Meilleurs marqueurs

                             B  A Pts
 1 Aleksandr Maltsev   URS  10 12  22
 2 Vladimir Vikulov    URS  12  4  16
 3 Aleksandr Yakushev  URS  11  4  15
 4 Vaclav Nedomanský   TCH   9  6  15
   Jan Klapác          TCH   9  6  15
   Lauri Mononen       FIN   9  6  15
 7 Jaroslav Holík      TCH   8  7  15
 8 Valeri Kharlamov    URS   8  6  14
 9 Boris Mikhaïlov     URS  11  2  13
10 Stefan Karlsson     SUE   6  7  13

Meilleur gardien : Jorma Valtonen (Finlande).

Meilleur défenseur : František Pospíšil (Tchécoslovaquie).

Meilleur attaquant : Aleksandr Maltsev (URSS).

Équipe-type élue par les journalistes : Jirí Holecek (TCH) ; František Pospíšil (TCH) - Oldrich Machac (TCH) ; Valeri Kharlamov (URSS) - Aleksandr Maltsev (URSS) - Vladimir Vikulov (URSS).

 

 

 

Mondial B (du 24 mars au 2 avril 1972 à Bucarest, Roumanie)

Après avoir appris que certains dirigeants de la Fédération Française des Sports de Glace avaient fait le voyage à Sapporo aux Jeux Olympiques, les joueurs de Saint-Gervais et de Chamonix, à qui on avait refusé de financer la participation aux JO sur ordre ministériel, décident de boycotter le Mondial B. Plusieurs mettent même un terme à leur carrière internationale. Forfait, la France redescend dans le groupe C, qu'elle venait tout juste de quitter.

24 mars
États-Unis - Yougoslavie 5-3 (2-1,3-1,0-1)
Pologne - Norvège 9-1 (1-1,6-0,2-0)
Allemagne de l'est - Japon 7-1 (3-0,4-0,0-1)

25 mars
Roumanie - Yougoslavie 3-2 (0-0,1-1,2-1)
26 mars
Allemagne de l'est - Norvège 5-2 (1-2,1-0,3-0)
États-Unis - Japon 14-5 (6-1,2-2,6-2)

27 mars
Roumanie - Norvège 7-2 (2-0,4-0,1-2)
Pologne - Japon 11-1 (3-1,5-0,3-0)
Allemagne de l'est - Yougoslavie 4-3 (0-3,2-0,2-0)

29 mars
États-Unis - Allemagne de l'est 6-5 (2-2,0-1,4-2)
Japon - Norvège 4-4 (1-1,2-3,1-0)
Roumanie - Pologne 0-7 (0-1,0-2,0-4)

30 mars
Roumanie - Allemagne de l'est 3-8 (1-3,2-2,0-3)
États-Unis - Norvège 5-1 (1-0,2-1,2-0)
Pologne - Yougoslavie 5-3 (0-0,4-2,1-1)

1er avril
Roumanie - Japon 10-3 (3-1,3-1,4-1)
Yougoslavie - Norvège 11-5 (5-1,0-1,6-3)
Pologne - États-Unis 6-5 (3-0,2-4,1-1)

2 avril
Japon - Yougoslavie 6-3 (3-0,2-2,1-1)
Roumanie - États-Unis 2-4 (2-4,0-0,0-0)
Pologne - Allemagne de l'est 3-2 (2-2,1-0,0-0)

Classement (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Pologne           12   6  0  0   41-12  +29
2 États-Unis        10   5  0  1   39-22  +17
3 RDA                8   4  0  2   31-18  +13
4 Roumanie           6   3  0  3   25-26  -1
5 Japon              3   1  1  4   20-49  -29
6 Yougoslavie        2   1  0  5   25-28  -3
7 Norvège            1   0  1  5   15-41  -26

La Pologne est promue dans le groupe A. La Norvège est reléguée en groupe C.

 

Meilleurs marqueurs

                           B  A Pts
1 Leszek Tokarz      POL   8  5  13
2 Walenty Zietara    POL   8  4  12
3 Rudolf Hiti        YOU   5  6  11
4 Robbie Ftorek      USA   7  3  10
5 Gorazd Hiti        YOU   8  1   9

Meilleur gardien : Jim Watt (USA).

Meilleur défenseur : Frank Braun (RDA).

Meilleur attaquant : Leszek Tokarz (Pologne).

 

 

 

Mondial C (du 3 au 12 mars 1972 à Miercurea-Ciuc, Roumanie)

3 mars
Chine - Bulgarie 4-3 (2-2,0-0,2-1)
Hongrie - Danemark 11-4 (1-1,4-0,6-3)
4 mars
Italie - Pays-Bas 3-1 (2-0,0-1,1-0)
Autriche - Danemark 4-2 (1-0,2-1,1-1)
5 mars
Italie - Bulgarie 6-2 (1-1,2-0,3-1)
Pays-Bas - Chine 4-3 (0-2,2-0,2-1)
6 mars
Bulgarie - Hongrie 6-2 (0-0,2-0,4-2)
Chine - Danemark 6-1 (3-1,3-0,0-0)
Autriche - Pays-Bas 4-2 (2-1,1-0,1-1)
8 mars
Italie - Chine 7-1 (1-1,5-0,1-0)
Autriche - Hongrie 4-3 (1-0,2-2,1-1)
Bulgarie - Pays-Bas 5-3 (2-0,2-2,1-1)
9 mars
Italie - Danemark 8-0 (4-0,2-0,2-0)
Autriche - Bulgarie 4-2 (1-0,2-2,1-0)
Hongrie - Pays-Bas 6-1 (1-1,4-0,1-0)
11 mars
Chine - Autriche 2-2 (0-2,1-0,1-0)
Danemark - Pays-Bas 4-2 (2-0,0-0,2-2)
Hongrie - Italie 6-6 (4-3,2-1,0-2)
12 mars
Bulgarie - Danemark 2-0 (0-0,0-0,2-0)
Hongrie - Chine 3-3 (0-2,1-1,2-0)
Autriche - Italie 3-1 (2-0,0-1,1-0)

Classement (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Autriche          11   5  1  0   21-12  +9
2 Italie             9   4  1  1   31-13  +18
3 Chine              6   2  2  2   19-20  -1
4 Bulgarie           6   3  0  3   20-19  +1
5 Hongrie            6   2  2  2   31-24  +7
6 Danemark           2   1  0  5   11-33  -22
7 Pays-Bas           2   1  0  5   13-25  -12

L'Autriche et l'Italie sont promues dans le groupe B. La Chine fait des débuts remarqués en championnat du monde en remportant une victoire dès son premier match.

 

Meilleur marqueur : Peter Havran (Hongrie), 9 points (7 buts et 2 assists).

Meilleur gardien : Gerry Göbel (Pays-Bas).

Meilleur défenseur : Lucio Brugnoli (Italie).

Meilleur attaquant : Josef Pusching (Autriche).

 

 

Les précédents championnats du monde (1971)

Les championnats du monde suivants (1973)

 

Retour aux archives