Championnats du monde 1973

 

Mondial A (du 31 mars au 15 avril 1973 à Moscou, URSS)

31 mars
Tchécoslovaquie - Pologne 14-1 (3-0,6-0,5-1)
URSS - Allemagne de l'ouest 17-1 (7-1,6-0,4-0)
1er avril
Pologne - Suède 2-11 (1-3,1-2,0-6)
Finlande - Allemagne de l'ouest 8-3 (3-1,3-0,2-2)
2 avril
Suède - Tchécoslovaquie 2-0 (0-0,0-0,2-0)
URSS - Finlande 8-2 (3-0,1-2,4-0)
3 avril
Tchécoslovaquie - Allemagne de l'ouest 4-2 (1-0,2-1,1-1)
URSS - Pologne 9-3 (2-1,4-1,3-1)
4 avril
Allemagne de l'ouest - Suède 2-8 (1-1,0-4,1-3)
Pologne - Finlande 0-5 (0-2,0-1,0-2)
5 avril
Finlande - Suède 2-3 (1-0,0-0,1-3)
URSS - Tchécoslovaquie 3-2 (1-1,1-0,1-1)
6 avril
Pologne - Allemagne de l'ouest 2-4 (2-1,0-2,0-1)
7 avril
Finlande - Tchécoslovaquie 2-4 (1-3,1-1,0-0)
URSS - Suède 6-1 (4-0,2-1,0-0)

8 avril
Pologne - Tchécoslovaquie 1-4 (0-1,0-2,1-1)
Allemagne de l'ouest - URSS 2-18 (1-9,0-2,1-7)
9 avril
Suède - Pologne 7-0 (1-0,2-0,4-0)
Finlande - Allemagne de l'ouest 2-1 (0-0,0-1,2-0)
10 avril
Tchécoslovaquie - Suède 3-3 (1-0,1-2,1-1)
URSS - Finlande 9-1 (3-0,3-1,3-0)
11 avril
Allemagne de l'ouest - Tchécoslovaquie 2-7 (1-2,0-3,1-2)
URSS - Pologne 20-0 (6-0,5-0,9-0)
12 avril
Suède - Allemagne de l'ouest 12-1 (2-1,6-0,4-0)
Finlande - Pologne 1-1 (1-0,0-1,0-0)
13 avril
Suède - Finlande 2-1 (0-1,1-0,1-0)
URSS - Tchécoslovaquie 4-2 (2-1,1-0,1-1)
14 avril
Allemagne de l'ouest - Pologne 1-4 (1-1,0-0,0-3)
15 avril
Tchécoslovaquie - Finlande 8-0 (3-0,0-0,5-0)
URSS - Suède 6-4 (2-1,2-2,2-1)

Classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 URSS              20  10  0  0  100-18  +82
2 Suède             15   7  1  2   53-23  +30
3 Tchécoslovaquie   13   6  1  3   48-20  +28
4 Finlande           7   3  1  6   24-39  -15
5 Pologne            3   1  1  8   14-76  -62
6 RFA                2   1  0  9   19-82  -63

Après avoir abandonné son titre à Prague l'année précédente, l'URSS, emmenée par une super-troïka (Kharlamov-Petrov-Mikhaïlov) au sommet de sa forme, prouve l'importance d'évoluer à domicile en marquant dix buts de moyenne sans laisser le moindre point à ses adversaires. Dans le match contre la Pologne, Aleksandr Martinyuk inscrit même huit buts ! Les deux rencontres face à la Tchécoslovaquie sont néanmoins toujours aussi serrées et tendues, et la première d'entre elles, déjà décisive, dérive même en une bagarre générale après une faute de Mikhaïlov sur le gardien Jirí Holecek à sept minutes de la fin. Les entraîneurs Vladimír Kostka et Vsevolod Bobrov se désolent tous deux que les arbitres aient perdu le contrôle de la situation dès le deuxième tiers et que les joueurs aient cherché à attaquer l'homme plus que le palet. Ils promettent un match retour plus propre, et il le sera, mais sans enjeu, car les jeux sont faits.

La patinoire du parc Luzhniki fait bien sûr le plein de ses quinze mille places pour les matches de l'équipe soviétique, et elle accueille douze mille spectateurs de moyenne sur l'ensemble de la compétition. La Suède prend la deuxième place grâce à une victoire sur la Tchécoslovaquie et un nul arraché par Ulf Sterner. Placé sur une ligne avec les jeunes Anders Hedberg et Ulf Nilsson, le veacute;téran a du mal à suivre leur rythme et a cnnu un match difficile, mais son but est synonyme de médaill d'argent.

La Finlande ne semble exister que quand elle rencontre ses voisins suédois. Elle leur résiste vaillamment deux fois, mais elle s'incline à chaque fois en fin de match sur des buts de Mats Åhlberg et Börje Salming.

Le principal intérêt de la fin de tournoi concerne la relégation. L'équipe polonaise entraînée par le Soviétique Anatoli Yegorov est plus homogène et plus concentrée, et elle assure logiquement son maintien. Mais l'entraîneur allemand Gerhard Kießling prépare l'avenir en incorporant trois juniors, dont son fils Udo, alors âgé de dix-huit ans, qui deviendra au cours de sa carrière le recordman mondial des sélections.

 

Meilleurs marqueurs

                               B  A Pts
 1 Vladimir Petrov       URS  18 16  34
 2 Boris Mikhaïlov       URS  16 13  29
 3 Valeri Kharlamov      URS   9 14  23
 4 Aleksandr Martinyuk   URS  12  4  16
 5 Aleksandr Yakushev    URS   9  6  15
 6 Aleksandr Bodunov     URS   7  8  15
   Mats Åhlberg          SUE   7  8  15
 8 Jirí Holík            TCH   4 11  15
 9 Aleksandr Gusev       URS   7  7  14
10 Aleksandr Maltsev     URS   7  7  14

Meilleur gardien : Jirí Holecek (Tchécoslovaquie).

Meilleur défenseur : Valeri Vassiliev (URSS).

Meilleur attaquant : Boris Mikhaïlov (URSS).

Équipe-type élue par les journalistes : Jirí Holecek (TCH) ; Börje Salming (SUE) - Aleksandr Gusev (URSS) ; Valeri Kharlamov (URSS) - Vladimir Petrov (URSS) - Boris Mikhaïlov (URSS).

 

 

 

Mondial B (du 22 au 31 mars 1973 à Graz, Autriche)

22 mars
États-Unis - Japon 6-4 (2-2,3-2,1-0)
Allemagne de l'est - Yougoslavie 6-4 (3-1,1-1,2-2)
Suisse - Italie 4-3 (0-0,2-1,2-2)
Autriche - Roumanie 2-4 (0-1,2-3,0-0)

23 mars
Yougoslavie - États-Unis 6-6 (4-1,1-4,1-1)
Autriche - Italie 6-5 (0-3,5-1,1-1)
24 mars
Roumanie - Japon 3-0 (0-0,1-0,2-0)
Allemagne de l'est - Suisse 8-5 (4-3,1-0,3-2)

25 mars
États-Unis - Allemagne de l'est 4-6 (1-1,2-1,1-4)
Italie - Roumanie 2-5 (1-2,0-2,1-1)
Yougoslavie - Suisse 6-0 (3-0,0-0,3-0)
Autriche - Japon 2-4 (1-2,0-1,1-1)

26 mars
États-Unis - Italie 11-0 (6-0,3-0,2-0)
Autriche - Yougoslavie 1-6 (0-2,1-3,0-1)
27 mars
Japon - Suisse 4-5 (1-3,2-1,1-1)
Allemagne de l'est - Roumanie 4-2 (0-0,0-1,4-1)

28 mars
Allemagne de l'est - Japon 5-3 (1-0,3-1,1-2)
Roumanie - Suisse 5-4 (1-3,2-1,2-0)
Yougoslavie - Italie 8-4 (4-1,3-3,1-0)
Autriche - États-Unis 0-9 (0-1,0-6,0-2)

30 mars
États-Unis - Roumanie 6-3 (1-1,3-1,2-1)
Yougoslavie - Japon 4-3 (2-1,1-1,1-1)
Italie - Allemagne de l'est 1-15 (0-3,0-4,1-8)
Autriche - Suisse 8-4 (2-1,4-1,2-2)

31 mars
Italie - Japon 3-5 (1-0,2-2,0-3)
Suisse - États-Unis 4-10 (2-1,1-5,1-4)
Yougoslavie - Roumanie 2-2 (0-1,2-0,0-1)
Autriche - Allemagne de l'est 2-12 (1-4,1-3,0-5)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 RDA               14   7  0  0   56-21  +35
2 États-Unis        11   5  1  1   52-23  +29
3 Yougoslavie       10   4  2  1   36-22  +14
4 Roumanie           9   4  1  2   24-20  +4
5 Autriche           4   2  0  5   21-44  -23
6 Japon              4   2  0  5   23-28  -5
7 Suisse             4   2  0  5   26-44  -18
8 Italie             0   0  0  7   18-54  -36

L'Allemagne de l'est est promue dans le groupe A. Après avoir gravi deux échelons en trois ans, la Suisse retombe encore plus brutalement en descendant de deux niveaux en deux ans. L'équipe entraînée par Stu Robertson est reléguée en groupe C en compagnie de l'Italie. L'Autriche, à domicile, a engagé comme coach pour l'occasion le Père David Bauer, le créateur du Team Canada, et réussit son pari, se maintenir dans le groupe B.

 

Meilleurs marqueurs

                           B  A Pts
1 Rainer Patchinski  RDA   7  8  15
2 Peter Slapke       RDA  10  4  14
3 Bob McManama       USA   4 10  14
4 Earl Anderson      USA   8  4  12
5 Gorazd Hiti        YOU   7  3  10

Meilleur gardien : Toshimitsu Ohtsubo (Japon).

Meilleur défenseur : Vlado Jug (Yougoslavie).

Meilleur attaquant : Robert McManama (États-Unis).

 

 

 

Mondial C (9, 10, 12, 13, 15, 16 et 18 mars 1973 aux Pays-Bas)

Chine - Danemark 3-3 (0-1,2-1,1-1) [à Nimègue]
Hongrie - Grande-Bretagne 9-0 (4-0,3-0,2-0) [à Utrecht] 
Norvège - Bulgarie 4-3 (2-2,0-0,2-1) [à Tilburg]
Pays-Bas - France 2-4 (0-2,0-0,2-2) [à La Haye]

Chine - Bulgarie 3-3 (1-2,1-1,1-0) [à La Haye]
France - Grande-Bretagne 3-1 (0-1,1-0,2-0) [à La Haye]
Norvège - Danemark 14-2 (4-1,5-0,5-1) [à Utrecht]
Pays-Bas - Hongrie 5-3 (3-0,2-2,0-1) [à Tilburg]

Norvège - Chine 4-0 (1-0,1-0,2-0) [à La Haye]
Bulgarie - Danemark 2-1 (1-1,1-0,0-0) [à La Haye]
Hongrie - France 7-1 (2-1,1-0,4-0) [à Tilburg]
Pays-Bas - Grande-Bretagne 13-3 (3-3,5-0,5-0) [à Utrecht]

France - Danemark 6-3 (2-2,2-1,2-0) [à La Haye]
Norvège - Grande-Bretagne 11-3 (5-1,5-1,1-1) [à La Haye]
Hongrie - Chine 9-6 (2-0,4-3,3-3) [à Utrecht]
Pays-Bas - Bulgarie 8-5 (1-2,4-1,3-2) [à Tilburg]

Chine - France 2-1 (1-0,0-0,1-1) [à Tilburg]
Bulgarie - Grande-Bretagne 9-2 (3-0,2-1,4-1) [à Tilburg]
Norvège - Hongrie 6-0 (1-0,3-0,2-0) [à Geleen]
Pays-Bas - Danemark 14-0 (6-0,6-0,2-0) [à Rotterdam]

Norvège - France 8-3 (1-3,4-0,3-0) [à Tilburg]
Hongrie - Bulgarie 5-1 (3-1,0-0,2-0) [à Nimègue]
Grande-Bretagne - Danemark 8-8 (4-1,1-4,3-3) [à La Haye]
Pays-Bas - Chine 7-0 (1-0,2-0,4-0) [à Rotterdam]

Chine - Grande-Bretagne 7-1 (2-0,2-1,3-0) [17 mars à Rotterdam]
Bulgarie - France 6-5 (4-1,0-3,2-1) [à Utrecht]
Hongrie - Danemark 11-5 (3-1,6-1,2-3) [à Rotterdam]
Pays-Bas - Norvège 3-6 (1-2,1-2,1-2) [à La Haye]

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Norvège           14   7  0  0   53-14  +39
2 Pays-Bas          10   5  0  2   52-21  +31
3 Hongrie           10   5  0  2   44-24  +20
4 Bulgarie           7   3  1  3   29-28  +1
5 Chine              6   2  2  3   21-28  -7
6 France             6   3  0  4   23-29  -6
7 Danemark           2   0  2  5   22-58  -36
8 Grande-Bretagne    1   0  1  6   18-60  -42

Les Pays-Bas et la Norvège sont promus dans le groupe B.

 

Meilleur marqueur : Corkie de Graauw (Pays-Bas), 22 points (13 buts et 9 assists).

Meilleur gardien : Jøm Solberg (Norvège).

Meilleur défenseur : Ognyan Hristov (Bulgarie).

Meilleur attaquant : Corkie de Graauw (Pays-Bas).

 

 

Les précédents championnats du monde (1972)

Les championnats du monde suivants (1974)

 

Retour aux archives