Championnats du monde 1975

 

Mondial A (du 3 au 19 avril 1975 à Munich et Düsseldorf, Allemagne de l'ouest)

Première phase (à Munich)

3 avril
Tchécoslovaquie - Pologne 5-0 (1-0,3-0,1-0)
URSS - États-Unis 10-5 (5-2,1-1,4-2)
4 avril
Pologne - Suède 0-10 (0-7,0-0,0-3)
États-Unis - Finlande 4-7 (1-3,1-2,2-2)
5 avril
Suède - Tchécoslovaquie 2-5 (0-2,0-0,2-3)
Finlande - URSS 4-8 (2-3,1-1,1-4)
6 avril
Tchécoslovaquie - États-Unis 8-3 (3-3,3-0,2-0)
URSS - Pologne 13-2 (3-0,7-0,3-2)
7 avril
États-Unis - Suède 0-7 (0-3,0-0,0-4)
Pologne - Finlande 2-5 (0-1,1-2,1-2)
8 avril
Tchécoslovaquie - URSS 2-5 (1-0,0-3,1-2)
Finlande - Suède 0-1 (0-0,0-0,0-1)
9 avril
Pologne - États-Unis 5-3 (3-2,1-0,1-1)
10 avril
Finlande - Tchécoslovaquie 2-6 (0-3,1-2,1-1)
Suède - URSS 1-4 (0-2,1-1,0-1)

Deuxième phase (à Düsseldorf)

12 avril
Pologne - Tchécoslovaquie 2-8 (1-4,1-2,0-2)
États-Unis - URSS 1-13 (0-1,0-2,1-10)
13 avril
Suède - Pologne 13-0 (6-0,3-0,4-0)
Finlande - États-Unis 9-1 (3-0,4-0,2-1)
14 avril
Tchécoslovaquie - Suède 7-0 (4-0,1-0,2-0)
URSS - Finlande 5-2 (2-1,2-0,1-1)
15 avril
États-Unis - Tchécoslovaquie 0-8 (0-3,0-3,0-2) 
Pologne - URSS 1-15 (0-3,1-7,0-5)
16 avril
Suède - États-Unis 12-3 (1-1,5-1,6-1)
Finlande - Pologne 4-1 (2-0,1-1,1-0)
17 avril
URSS - Tchécoslovaquie 4-1 (1-0,1-1,2-0)
Suède - Finlande 1-2 (1-2,0-0,0-0) 
18 avril
États-Unis - Pologne 2-5 (2-3,0-0,0-2)
19 avril
Tchécoslovaquie - Finlande 5-1 (1-0,4-0,0-1)
URSS - Suède 13-4 (4-0,4-2,5-2)

Classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 URSS              20  10  0  0   90-23  +67
2 Tchécoslovaquie   16   8  0  2   55-19  +36
3 Suède             10   5  0  5   51-34  +17
4 Finlande          10   5  0  5   36-34  +2
5 Pologne            4   2  0  8   18-78  -60
6 États-Unis         0   0  0 10   22-84  -62

Malgré la formule très ennuyeuse du double aller-retour et surtout malgré l'absence du pays organisateur, les matches se déroulent devant 5700 spectateurs de moyenne à Munich comme à Düsseldorf. Ils sont même dix mille à assister aux chocs URSS-Tchécoslovaquie et à soutenir de tout leur cur les opprimés du Printemps de Prague, quitte à siffler l'hymne soviétique. Mais n'eût été l'enthousiasme dans les tribunes, inattendu dans ces circonstances, ce championnat du monde aurait été dans l'ensemble assez lénifiant tant la hiérarchie a été respectée à la lettre.

L'URSS n'a en effet jamais été en danger. Les Tchécoslovaques ont pourtant essayé d'adopter un jeu plus physique, mais si ce festival de mises en échec a contribué à maintenir l'ambiance dans les gradins, il n'a pas perturbé l'équipe soviétique, désormais habituée à ce style de hockey après ses confrontations avec les sélections de professionnels canadiens. La Finlande rompt la monotonie en gagnant son second match contre son voisin suédois, mais elle est quand même devancée à la différence de buts, et elle termine donc pour la sixième fois de suite à la "place du con", la quatrième.

 

Meilleurs marqueurs

                              B  A Pts
 1 Viktor Shalimov      URS  11  8  19
 2 Vladimir Petrov      URS   6 12  18
 3 Mats Åhlberg	        SUE   5 12  17
 4 Aleksandr Yakushev   URS  11  5  16
 5 Valeri Kharlamov     URS  10  6  16
 6 Tord Lundström       SUE  11  4  15
 7 Vladimir Shadrin     URS   8  7  15
 8 Boris Mikhaïlov      URS   7  8  15
 9 Aleksandr Maltsev    URS   8  6  14
10 Dan Söderström       SUE   7  7  14

Meilleur gardien : Jirí Holecek (Tchécoslovaquie).

Meilleur défenseur : Pekka Marjamäki (Finlande).

Meilleur attaquant : Aleksandr Yakushev (URSS).

Équipe-type élue par les journalistes : Vladislav Tretiak (URSS) ; Pekka Marjamäki (FIN) - Valeri Vassiliev (URSS) ; Aleksandr Yakushev (URSS) - Vladimir Petrov (URSS) - Vladimír Martinec (TCH).

Trophée du fair-play : URSS.

 

 

 

Mondial B (du 14 au 23 mars 1975 à Sapporo, Japon)

14 mars
Allemagne de l'ouest - Pays-Bas 9-2 (3-1,2-0,4-1)
Yougoslavie - Suisse 5-0 (0-0,4-0,1-0)
Allemagne de l'est - Roumanie 7-3 (1-0,2-3,4-0)
Japon - Italie 7-1 (1-0,5-1,1-0)

15 mars
Roumanie - Yougoslavie 4-4 (1-2,3-2,0-0)
Allemagne de l'ouest - Japon 6-3 (2-0,1-2,3-1)
16 mars
Italie - Pays-Bas 3-0 (0-0,0-0,3-0)
Allemagne de l'est - Suisse 5-8 (2-2,0-2,3-4)

17 mars
Yougoslavie - Italie 2-4 (1-0,0-2,1-2)
Allemagne de l'ouest - Allemagne de l'est 0-5 (0-3,0-1,0-1)
Roumanie - Pays-Bas 6-1 (2-0,3-0,1-1)
Japon - Suisse 3-2 (0-0,2-0,1-2)

18 mars
Allemagne de l'ouest - Yougoslavie 2-1 (1-0,1-1,0-0)
Japon - Roumanie 2-2 (0-1,2-1,0-0)
19 mars
Pays-Bas - Suisse 3-4 (1-1,0-1,2-2)
Allemagne de l'est - Italie 9-2 (1-1,1-1,7-0)

20 mars
Roumanie - Suisse 3-4 (1-1,1-2,1-1)
Allemagne de l'ouest - Italie 5-2 (2-0,1-1,2-1)
Yougoslavie - Pays-Bas 7-3 (5-0,1-2,1-1)
Allemagne de l'est - Japon 3-1 (1-0,2-1,0-0)

21 mars
Yougoslavie - Japon 8-4 (3-0,3-3,2-1)
Allemagne de l'ouest - Roumanie 4-1 (1-1,2-0,1-0)
22 mars
Suisse - Italie 10-6 (2-3,4-2,4-1)
Allemagne de l'est - Pays-Bas 6-1 (1-0,2-0,3-1)

23 mars
Roumanie - Italie 7-4 (2-1,2-1,3-2)
Japon - Pays-Bas 1-1 (0-0,1-1,0-0)
Allemagne de l'ouest - Suisse 8-3 (2-0,3-2,3-1)
Allemagne de l'est - Yougoslavie 6-3 (5-0,1-1,0-2)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 RDA               12   6  0  1   41-18  +23
2 RFA               12   6  0  1   34-17  +17
3 Suisse             8   4  0  3   31-33  -2
4 Yougoslavie        7   3  1  3   30-23  +7
5 Roumanie           6   2  2  3   26-26   0
6 Japon              6   2  2  3   21-23  -2
7 Italie             4   2  0  5   22-40  -18
8 Pays-Bas           1   0  1  6   11-36  -25

Histoire de ne pas rater l'évènement la prochaine fois que le Mondial se déroulera chez eux, les Allemands remontent dans l'élite. En effet, l'élargissement du groupe A à huit équipes, destinée à redonner un second souffle à une compétition qui s'ankylosait, permet la promotion conjointe de deux équipes, en l'occurrence les frères ennemis de la RFA et de la RDA.

 

Meilleurs marqueurs

                          B  A Pts
1 Walter Dürst      SUI   8  4  12
2 Alois Schloder    RFA   3  8  11
3 Erich Kühnhackl   RFA   6  4  10
  Doru Tureanu      ROU   6  4  10
5 Rüdiger Noack     RDA   4  5   9
  Peter Slapke      RDA   4  5   9
  Takao Shikigi     JAP   4  5   9
  Urs Lott          SUI   4  5   9

Meilleur gardien : Erich Weishaupt (RFA).

Meilleur défenseur : Dietmar Peters (RDA).

Meilleur attaquant : Walter Dürst (Suisse).

Trophée du fair-play : Italie.

 

 

 

Mondial C (1er, 2, 4, 5, 7, 8 et 10 mars 1975 à Sofia, Bulgarie)

La Chine déclare forfait pour cette compétition.

Norvège - Autriche 2-0 (2-0,0-0,0-0)
France - Danemark 4-0 (0-0,1-0,3-0)
Hongrie - Belgique 14-0 (4-0,5-0,5-0)

France - Belgique 15-0 (4-0,5-0,6-0)
Norvège - Danemark 5-5 (1-1,2-1,2-3)
Bulgarie - Autriche 4-1 (3-1,1-0,0-0)

Autriche - France 4-4 (0-1,2-3,2-0)
Norvège - Hongrie 5-0 (0-0,3-0,2-0)
Bulgarie - Belgique 20-3 (9-0,6-1,5-2)

Norvège - Belgique 24-0 (10-0,8-0,6-0)
Autriche - Danemark 4-2 (1-0,0-1,3-1)
Bulgarie - Hongrie 4-6 (2-4,0-0,2-2)

Autriche - Hongrie 4-2 (1-0,1-1,2-1)
Norvège - France 6-1 (2-0,1-0,3-1)
Bulgarie - Danemark 3-2 (1-0,1-2,1-0)

Hongrie - Danemark 17-3 (6-1,8-1,3-1)
Autriche - Belgique 19-2 (11-0,4-2,4-0)
Bulgarie - France 7-3 (3-1,0-2,4-0)

Hongrie - France 5-5 (3-2,1-2,1-1)
Danemark - Belgique 19-0 (5-0,5-0,9-0)
Bulgarie - Norvège 2-2 (0-0,1-1,1-1)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Norvège           10   4  2  0   44-8   +36
2 Bulgarie           9   4  1  1   40-17  +23
3 Autriche           7   3  1  2   32-16  +16
4 Hongrie            7   3  1  2   44-21  +23
5 France             6   2  2  2   32-22  +10
6 Danemark           3   1  1  4   31-33  -2
7 Belgique           0   0  0  6    5-111 -106

La Norvège et la Bulgarie sont promues dans le groupe B.

Au cours du voyage de retour, l'avion d'Air France qui transporte les Bleus doit faire une escale imprévue en Tchécoslovaquie, un pays dont Ivan Guryca avait fui le régime quelques années plus tôt en trouvant refuge à Chamonix. Pendant que ses coéquipiers descendent dans l'aéroport, Guryca se fait passer pour un blessé, aux côtés de Kader Sadoun plâtré, afin de rester dans l'enceinte de l'appareil et donc sous protection territoriale française. Mais Guryca, qui a dû montrer son passeport - français - à une patrouille de militaires tchèques venus inspecter l'avion, a eu la peur de sa vie, et il ne rejouera plus jamais en équipe de France.

 

Meilleurs marqueurs

                           B  A Pts
 1 Janos Poth        HON   9  8  17
 2 Jean Vassieux     FRA   8  5  13
 3 Ivan Atanasov     BUL   8  4  12
 4 Marin Bachvarov   BUL   8  2  10
 5 Peter Havran      HON   6  4  10
 6 Roy Jansen        NOR   5  5  10
 7 Philippe Rey      FRA   8  1   9
 8 Svein Pedersen    NOR   7  2   9
 9 Gáspár Menyhárt   HON   4  5   9
10 Jesper Hviid      DAN   8  0   8

Meilleur gardien : Jøm Goldstein (Norvège).

Meilleur défenseur : Georgy Ilyev (Bulgarie).

Meilleur attaquant : Janos Poth (Hongrie).

Trophée du fair-play : Hongrie.

 

 

Les précédents championnats du monde (1974)

Les championnats du monde suivants (1976)

 

Retour aux archives